soyeux
Quelles sont les mentions que les fabricants de produits cosmétiques sont tenus de faire apparaître sur l’emballage ?

1 – Le nom ou la raison sociale et la ou les adresses du fabricant responsable de la mise sur le marché établi dans un Etat membre de la Communauté Européenne.

2 – L’indication du pays d’origine, pour les produits fabriqués dans les Etats non membres de l’Union européenne.

3 – Le contenu nominal au moment du conditionnement, en masse et en volume. *

4 – La liste des ingrédients contenus dans le produit, dans l’ordre décroissant de leur importance pondérale, sous leur dénomination INCI** précédée du mot ‘ingrédients’ . Les parfums et compositions parfumantes ou aromatiques apparaissent sous le nom ‘parfum’ ou ‘aroma’.

5 – La date de durabilité minimale annoncée par la mention ‘à utiliser de préférence avant fin’ (suivie du jour, du mois et de l’année ou du mois et de l’année).

6 – La période après ouverture sans dommage pour le consommateur (indiquée par le symbole d’un pot de crème ouvert) suivie de la durée d’utilisation exprimée en mois et/ou année.

7 – Les précautions particulières d’emploi.

8 – Le numéro de lot de fabrication (ou sa référence).

9 – La fonction du produit.

Voilà tout ce que nous devons mettre sur nos emballages de savons, pour être distribué en magasin. Sans oublier le code barre du produit.

* (Sauf pour les emballages contenant moins de cinq grammes, ou moins de cinq millilitres et des échantillons gratuits.)
** (International Nomenclature for Cosmetic Ingredients).

Source : afssaps

e-commerce
L’achat sur internet présente de sérieux atouts sur le plan de l’environnement.

Le modèle e-commerce présente un bilan positif sur l’ensemble des critères environnementaux étudiés.

En effet, l’achat de produits en ligne et à fortiori l’achat de savons naturels en ligne permet de réduire les émissions de CO2 et de limiter la consommation de ressources non-renouvelables :

* Environ 10km non parcourus en moyenne pour chaque livraison E-commerce par rapport à un achat dans un magasin physique.

* Près de 4 fois moins d’émissions de gaz à effet de serre. Soit 6 fois la quantité de carbone stockée par la forêt de Rambouillet lors de sa croissance annuelle!

* Une consommation des ressources non-renouvelables réduite par 4,5. Soit la quantité d’énergie nécessaire au chauffage d’un département entier comme les Charentes-Maritimes!

* 339 années de vie saine économisées chaque année.

* Une division par 3 des dommages causés aux éco-systèmes.

Ces chiffres sont issus d’une étude approfondie portant sur 5437 livraisons E-commerce. Pour en savoir plus, découvrez l’article complet sur le site de la Fevad et de weezlife.

eau-dureQuelles incidence à  l’eau sur les qualités d’un savon ?

Eau dure et eau douce.

Une eau dure est une eau qui contient beaucoup de sels dissous, comme les sels de calcium (le carbonate de calcium ou calcaire par exemple) et de magnésium.
À l’inverse, une eau douce est une eau qui en contient peu.

Toutes les eaux n’ont pas la même dureté :
les eaux du Massif Central, des Vosges et du Massif Armoricain par exemple sont douces (moins de 200 milligrammes de calcaire dissous par litre d’eau), alors que certaines eaux de la Région parisienne sont très dures (jusqu’à 900 milligrammes de calcaire dissous par litre d’eau).

Une eau trop dure peut présenter des inconvénients d’utilisation. L’eau dure diminue en effet les propriétés détergentes des lessives et savons qu’il faut utiliser en plus grande quantité.
(plus une eau est dure, moins elle fait mousser le savon).
Le nettoyage avec une eau dure est donc plus difficile qu’avec une eau douce.

(Un savon naturel par exemple ne mousse pas avec de l’eau de mer).

La dureté s’exprime par le titre hydrotimétrique (TH) mesuré en degré français (symbole : 1°F).
Un degré français correspond à 4 mg/l de calcium ou à 2,4 mg/l de magnésium ou 10 mg de calcaire..
Plus le TH est élevé, plus l’eau est « dure » ou « calcaire ».
La dureté de l’eau ne fait pas l’objet de normes puisqu’il n’existe pas de toxicité reconnue pour l’homme.

Dureté faible : inférieure à 15° F
Dureté moyenne : comprise entre 15°F et 25° F
Dureté forte : comprise entre 25° F et 35° F
Dureté très forte : supérieure à 35° F

Comment mesure-t-on la dureté d’une eau ?

Il existe plusieurs techniques pour connaître la dureté d’une eau, selon la précision recherchée.  Avec une eau douce, le savon mousse et on a du mal à se débarrasser du savon. Au contraire, une eau dure (calcaire) élimine très vite le savon et même donne des mains un peu rêches après lavage. Cette méthode a l’avantage d’être rapide mais reste peu précise même en utilisant une échelle de dureté.

Le plus simple est d’acheter un kit d’analyse de la dureté de l’eau, voir sur le site greenweez par exemple.

Aujourd’hui :
– Température à Goa : 30 °C
– Soleil
– Humidité : 10 %
– Température à Valence : 7 °C
– Pluie battante

19h50 M.A.J. de Philippe :
Sur le billet tu mets qu’un savon naturel ne mousse pas avec de l’eau  de mer, en fait si! Il faut que le pourcentage d ‘huile de noix de coco soit très important.

savon-claus-01savon-claus-02savon-claus-03Coup de foudre pour les emballages de cette très ancienne marque de savons Portugais  CLAUS PORTO ou (ACH BRITO) pour Achille de Brito, maison fondée en 1887.

Coriander-HE

Huile essentielle de grain de Coriandre
Nom latin : Coriandrum Sativum

La Coriandre était utilisée en Egypte dés 1500 avant notre ère. Elle fut introduite en Europe dés le 8e siècle. Aujourd’hui, elle est présente dans toute la gastronomie Indienne.

Les graines (les fruits en réalité) fournissent l’huile essentielle par distillation.
Alors que la plante elle-même dégage une odeur pas très agréable, les fruits (graines) sont d’odeur douce et agréable.
L’huile obtenue est épicée et douce.

Chémotypes : monoterpénol (linalol), monoterpènes, cétones, ester terpéniques.

Quelques Propriétés :
* Antibactérienne
* Antivirale
* Antifongique
* Tonique générale

Cette huile est présente dans certains savons Gaiia pour son odeur épicée et ses vertus relaxante et antistress.

cocotier
Bonne nouvelle chez Gaiia!

Nous avons enfin notre propre huile de Coco, vraiment faite-maison!
Comment-ça me direz-vous?
Et bien, c’est en fait très simple: Yogesh et moi avons organises avec quelques ‘locaux’ (habitants de Goa) un système de collecte des Noix de Coco que nous faisons sécher et qui sont pressées – sous nos yeux émerveillés – pour obtenir la fameuse et indispensable huile pour nos savon et pour la peau!

Et le résultat et fantastique:
* aspect,
* fragrance sublimissime,
* vraie première pression a froid (les ‘restes’ de presse sont vendus pour la nourriture des animaux)

Ce commerce est un peu en perte de vitesse en Inde pour plusieurs raisons. La premiere etant la concurrence de l’indonesie et de la Malaysie qui ont optées pour l’agriculture intense du palmier et du cocotier avec des resultats desastreux pour l’ecologie…

Ensuite, les ‘piqueurs’ (les hommes qui montent a mains nues et a leur risques et perils a plus de 12 metres de haut sur un tronc de cocotier) ne veulent plus prendre de risques pour un prix dérisoire, ce qui est bien normal !… Nous avons donc acheté du matériel de sécurité afin qu’il ne risquent plus leur vie inutilement et nous avons augmentes leur prestation de 35%…

Pouvons-nous certifier que cette huile est organique et biologique?
Oui, bien sur.
Tous les cocotiers a Goa sont ‘sauvages’ et il n’existe pas de réelle filière pour ce produit.
Cette activité permet de créer des salaires et nous offre une huile de premier choix pour nos produits a un prix juste.
C’est notre conception pragmatique du commerce équitable.

Si notre huile est organique et biologique, a-t-on pour objectif la certification Ecocert ou autre Cosmebio?
Non, bien sur.
Quand on sait que certains labels se permettent de certifier des produits qui sont, évidemment comme tous ce qui existe sur terre, ‘d’origine naturelle’ mais dont on connaît les effets néfastes sur l’homme et l’environnement.
D’ailleurs je ferais prochainement un billet sur quelques produits certifies Ecocert…
Chez Gaiia, nous avons nos propres valeurs et notre propre label (Bio-logics) et si quelqu’un souhaite vérifier ce que nous faisons il est le bienvenu.
Nous préférons offrir un bon prix a ceux qui s’occupe de la ramasse des Noix de coco plutôt que d’engraisser une multinationale qui surfe habilement sur la vague du ‘bio’!

Une autre idée:
J’aimerais faire profiter de ce produit a nos consoeurs et confrères savonniers, surtout quand je vois la qualité et le prix des huiles vendues sur différents sites professionnels!
Nous pourrons fournir une bonne partie des huiles vegetales, essentielles, beurres vegetaux qui apportent une valeur ajoutée a nos produits.

Nous ne comptons pas nous arrêter la:
La prochaine étape est d’organiser la fabrication de l’huile de SESAME et de COLZA.

revue-blogCette semaine divers articles ont attirés mon attention : D’une part des articles sur le e-commerce et d’autres liés au savon.

Premièrement, un article très intéressant sur  les marques 100% internet sur le blog d’Archiduchesse :
Une marque 100% internet .

Là, il s’agit d’un article de Michel de Guilhermier sur la notion de « frugalité économique »  ou il pense entre autre que d’avoir peu de capitaux au départ c’est finalement du pain béni, car cela force nécessairement à se décarcasser pour trouver le modèle percutant. :
Décarcassez-vous Absolument pour Trouver votre Modèle, avec Peu de Capitaux !

Pour finir un article très précis de Kafée (qui publie aussi l’excellent magazine « NAoH« ) sur la « trace« , ce petit moment qui va déterminer la réussite de votre savon fait maison :
La Trace.

Voulez-vous joindre un message à votre commande ?

La plupart des e-boutiques proposent cette option sur leurs sites, pratique quand on veux faire un cadeau, ont joint un joli petit mot au colis sur une carte.

Gaiia proposera cette option à l’occasion du  lancement de son site, mais vos messages seront écrit à la main (par une artiste) sur un porte savon en porcelaine blanche.
porte-savon-03porte-savon-01porte-savon-02
Vos messages pourrons aussi être acompagnés de votre nom en signature…
C’est pas une bonne idée ça ?