« Bis repetita » pour un leitmotiv qui nous tient à coeur : halte au gel douche !

Mais pourquoi tant de haine me direz-vous contre cet objet qui fait partie de notre patrimoine culturel et hygiénique ?
Réponse : Tout simplement parce que c’est le mal incarné et que les fabricants prennent leurs clients pour des idiots ! (ça c’est pour rajouter un petit coté dramatique…) Enfin je parle surtout des gels douches que l’on trouve en grande distribution, vous savez ces trucs ou toutes les semaines ils nous sortent un nouveau produit un jour à la cerise et à la mangue, le lendemain aux extraits d’un truc qui pousse à l’autre bout du monde. Soyons clair, les magnifiques matières première mises en avant dans leur pub ne représente en générale même pas 1% du produit fini !

Et les 99% restant, c’est quoi ? Dressons une petite liste simple à vérifier la prochaine fois que vous serez au supermarché. pour la démonstration j’ai pris au hazard dans la gamme Ushuaia un truc qui fait rêver  :
Douche Crème Nourrissante Au Lait De Figue d’Anatolie.

Bon déjà respect, c’est pas un vulgaire gel douche mais une crème de douche qui à pour vocation de nourrir ma peau avec du lait de figue qui viendrait de Turquie… Chapeau bas.

Ingrédient principal : De l’eau ! Bon, rien de plus sain que de l’eau non ?
Deuxième ingrédient : Sodium Laureth Sulfate (SLES) DANGER !
Suivi de PPG-5-Ceteth-20 et autres Propylene Glycol Dicaprylate/Dicaprate, Polyquaternium-7.  Que des trucs qui m’évoqueraient plutôt une boite de petit chimiste que le Bosphore…

Bon maintenant ça suffit, elle est ou cette figue pleine de lait ?
Après la lecture d’une liste de 20 ingrédients aussi naturels que l’était la poitrine de la défunte Lolo ferrari j’ai trouvé à la 17ème position notre fameuse figue : Ficus Carica (Fig) Extrait de fruits de Figuier. Et là, impossible d’en savoir plus sur la provenance réelle de cette figue et de son lait. La seul certitude est la proportion infinitésimale de cet ingrédient dans la composition de cette bombe dermatologique à retardement, alors que c’est cette même (malheureuse) figue laitière qui est mise en avant.

Et là je ne vous parle que de vilains ingredients issus de l’industrie pétrochimique, mais nous pourrions parler du prix exorbitant (et des marges folles) quant on ramène le prix au kilo sans l’eau qui représente 60 à 70 % du produit (chiffre fourni par Jean-Florent, un employé de L’Oréal sur un commentaire de notre blog). L’impact écologique désastreux de millions de petites bouteilles en plastique jeté à la poubelle pour 250ml de produit utilisé. Et du lavage de cerveau généralisé de l’industrie de l’hygiéne et de la beauté qui depuis des décennies polluent nos corps et la planète.

Ce n’est pas la premiére fois que je suis en colère contre les gels douche sur ce blog et ajoute que pour ceux qui ne peuvent se passer de gels douches, de toujours préférer dans le doute un gel douche « Bio » acheté dans un magasin spécialisé.

D’autres articles (je sais, je ne suis pas très objectif sur le sujet…) :

https://www.gaiia-shop.com/wp-content/savons-naturels/sans-ceci-avec-0-de-cela/
https://www.gaiia-shop.com/wp-content/savons-naturels/savon-naturel-ou-bio/
https://www.gaiia-shop.com/wp-content/savons-naturels/savon-naturel-vs-gel-douche/

Un titre en référence à deux des « Beauty Box » du moment (mylittlebox.fr et glossybox.fr) pour annoncer le lancement de notre Gaiia SoapBox.

L’idée d’une « box » nous à été soufflé par une passionnée de savons à froid et de surprises cosmétique il y a déjà plus d’un an au moment ou nous réfléchissions à des formules d’abonnements. Mais il fallait réunir plusieurs choses pour concrétiser ce projet. Un projet voué d’ailleurs à évoluer selon les retours clients.

Il nous fallait dans l’ordre :

1 – Du temps pour s’y mettre.
2 – Valider l’aspect technique (programmation / réglement automatique sécurisé…).
3 – Trouver la boite cadeau idéale (look, dimension…).
4 – Le temps de mettre tout cela en place.

Bon, mais c’est quoi exactement cette offre ?

Pour 22 euro / mois pendant 4 mois (frais de port inclus).
Vous recevez au total 13 savons Gaiia afin de découvrir notre gamme de manière ludique.

1 – Abonnez-vous pour 22€ / par mois sur une durée de 4 mois.
2 Recevez immédiatement votre Gaiia SoapBox Composée de 4 savons surprise dans une boite cadeau blanche.
3 – Recevez 3 savons surprise par mois, les 3 mois suivants dans votre boite aux lettres. Livrés avec un sac de papier blanc.
4 – En 4 mois, faites connaissance avec 13 savons de notre gamme et profitez de l’effet de surprise dans votre boite aux lettre avec la Gaiia SoapBox !


Si il y a bien un livre à mettre entre toutes les mains en ce moment, c’est celui de Julien Kaibeck (www.lessentieldejulien.com) : Adoptez la SLOW COSMETIQUE !

« Consommer moins et mieux… », dès la préface de jean-Pierre Coffe le ton est donné :

« Le livre de Julien Kaibeck dresse un constat alarmant sur les cosmétiques conventionnels. Si les femmes et les hommes qui liront ce livre ne se posent pas des questions fondamentales sur le devenir de la peau de leur visage et de leur corps, c’est que le genre humain sera gagné par l’inconséquence, la bêtise, et définitivement soumis au diktat publicitaire… »

Julien nous brosse avec humour mais sans concession un portrait de l’industrie cosmétique conventionnelle actuelle et de son grand lavage de cerveau, nous liste les produits dangereux, nous apprend à lire les étiquettes et nous donne de vrais bons conseils pleins de bon sens et issue de sa solide expérience professionnelle dans un univers où le plus souvent l’ingrédient principale est l’eau (qui ne pénètre jamais la peau) et où certains packaging coutent deux fois plus cher que le principe actif !

« Crèmes de jour, de nuit, soins antirides miracles, shampooing aux mille vertus, gels douche relaxants… Avons-nous vraiment besoin de tous ces produits ? On sait déjà qu’ils feront souffrir notre portefeuille et la planète… Ne devrait-on pas les consommer avec plus de discernement »
Julien Kaibeck.

Les savons à froid, s’inscrivent tout naturellement dans cette mouvance, Julien ne s’y est pas trompé et a gentiment cité les Savons Gaiia en page 212 ainsi que l’ADNS, l’Association Des Nouveaux Savonniers.

Alors rendez-vous service, adoptez la Slow Cosmétique et les savons Gaiia !

SWAP* : Echange / partage de cadeaux entre internautes autour d’un thème donné, en l’occurrence, la saponification à froid. Ce SWAP est à l’initiative de Lucie via son blog : Savonnaute. L’intérêt de ce SWAP est qu’il regroupe des savonniers « pro » comme des savonniers amateurs et illustre bien la diversité de la saponification à froid en france.

Il faut savoir que gérer un SWAP est gros boulot, il faut animer le groupe, récupérer tout les savons, refaire des colis pour tout le monde, entretenir flamme et suspens et tout cela sur une longue période puisque rien que le temps de « cure » moyen des savons (durée correspondant à un séchage optimal) dure 4 semaines. Encore bravo Lucie !

Et puis il y a la reception du colis, ce Noël de printemps en 3 étapes :
1 –  Les parfums au déballage (une sensation incroyable)
2 – La découverte des emballages (d’une créativité folle)
3 – La découverte du savon lui même, parfum / surgras / textures / motifs…

Chaque savon est une oeuvre unique, la représentation ultime d’un art re-développer par des savonniers qui marient avec brio l’élégance du nez et la fantaisie du regard :

1 – Marie-Jo : Nunavut / Pamplemousse – Verveine et mousse de chêne.
2 – Zinette : May Chang / Huiles essentielles de patchoulis et de May Chang.
3 – Raphaël : Pluie de pastels / Ylang Ylang ou Menthe Poivrée.
4 – Annabelle : Savon Ketchup / Macération alcoolique de tomate faite maison.
5 – Laura : Mille et une nuit / Anis – Basilic tropical et Vetiver.
6 – Michel : Savon Loofah / Coprah – karité – Huile essentielle de Menthe forte.
7 – Marie : Inspiration féline / Vétiver  – Cèdre et Cannelle.
8 – Pascale : Savon Bergamotine / Huile essentielle de bergamote.
9 – Karine : Immortel des neiges : Extrait d’Edelweiss, Perles de Jojoba et Combawa.
10 – Maud : Il était une fois / HE de Geranium, Lavande, Patchouli et pétales de rose.
11 –  Franck : Le Colosse / Huile essentielle de Cèdre de l’Himalaya – Santal et Vetiver.
12 – Jessica : Oh My Gold / Feuille d’or  et lavandin.
13 –  Céline : Savon de Pan / Infusion de fleurs d’Ylang Ylang et parfum de fleurs.
14 – Swanee :  Savon au sel / HE de PaloSanto, Okoume, Maniguette sucré, Benjoin…
15 – Sandrine : l’Impromptue / He d’orange – Geranium  – Palmarosa – Patchouli…
16 – Séverine :  Savon Vanille Bean / Vanille et graines de Pavots.
17 – Anja : Savon Alain / Huile essentielle de Menthe Poivrée et pierre d’Alun.
18 –  Claude : Bug’Bunny Soap / Huile essentielle de carotte.
19 – Michaël : bulles gourmandes / HE de verveine – Orange – Ylang Ylang…
20 –  Lucie : Eucalium / Huile essentielle Eucalyptus – Patchouli – Géranium.

Un beau moment de partage non ?

L’Association Des Nouveaux Savonniers (ADNS) est née.

Elle à été créée dans le but d’apporter un nouveau souffle à la profession et aux nouveaux pionniers qui cherche à donner du sens à leur passion. Elle a vocation au renforcement des liens entre les savonniers professionnels qui pratiquent la méthode de saponification à froid (SAF) et d’une manière générale de tous les acteurs de la nouvelle cosmétique qu’ils soient professionnels ou amateurs.

C’est aussi le cadre idéal pour la diffusion du logo SAF.

Le site de l’ADNS / www.saponification.org

Une belle aventure africaine que celle des créatrices de la marque de savons à froid « Zaati » qui veut dire « Naturel » en langue Fulfuldé, la langue des Peuhls du Burkina Faso. Merci pour la présentation Estelle !

« Nos savons sont conçus dans un p’tit local chez Anick, artisanalement. Nous achetons le Beurre de Karité, les emballages cousues mains (fruits séchés, tissus, épis de Maïs = les idées viennent de nous bien sûr ! ), auprès de groupement de femmes, de jeunes couturiers, de « tonton » qui tissent pour nous …  Que de rencontres extraordinaires ! …
pour le moment c’est un hobbie, une passion, puis au moins nous savons (le jeu de mot !) avec quoi nous nous savonnons °° ! … Nous avons toutes deux un métier à côté .. moi graphiste et bricoleuse, Anick dans le social + formatrice sur la fabrication des savons dans les campagnes loin de Ouagadougou et apicultrice. »

Encore une fois, la qualité de certaines productions d’amateurs est bluffante !

Petit hommage à toute l’équipe du film « The Artist ».

(Source photo : Douglas Fairbanks jr. / Life Magazine 10 juin 1938)

Voici le résultat de vos avis concernant l’avenir du logo de « Saponification à Froid » et de son futur mode de diffusion. J’ai beaucoup apprécié le fait que se ne soit pas seulement des acteurs de la profession qui ont exprimé leurs avis, mais aussi des utilisateurs de savons à froid,  des graphistes, des commerçants, des étudiants et autant d’anonymes…

Les avis sont très partagés (à 50 / 50), mais puisqu’il faut trancher, tranchons !

1 – Nous conservons donc le logo N°1 en l’état. Il n’est peut-être pas parfait (C’est quoi cette étoile ?), mais vu qu’il est déjà utilisé par énormément de savonniers en France et dans le monde (le dernier est en Afrique du Sud) et qu’il commence à être reconnu par les utilisateurs de savon à froid, du coup il nous semble incongru de le changer.

2 – Nous gardons aussi le logo N°2. Beaucoup d’entre vous ont aimé la symbolique des deux mains (moi le premier) et vu que pour éviter tous risque de similitude à l’export avec le logo (Pour les USA en tout cas) de la « Handcrafted Soapmakers Guild » nous nous sommes dit qu’il serait judicieux de le garder et de le proposer aux savonniers qui exportent.

3 – Un mode de diffusion transparent :
Dès le début du mois de mars, le collège des savonniers à froid et des acteurs de la S.A.F qui utilise déjà le logo SAF seront prévenu par email dès qu’une nouvelle demande sera faite et si, en toute transparence l’un d’entre nous désire s’opposer à cette candidature il pourra le faire savoir. Sinon, le logo sera distribué avec le simple engagement moral de ne l’utiliser que dans le cadre de la fabrication de savons à froid ou pour promouvoir la saponification à froid dans les blogs ou la presse.

(Merci à Thierry le Luron pour le titre. Sur la photo, des embalages de la Savonnerie Cancalaise, de la Savonnerie du Regagnas et des savons Gaiia)

Carole viens de m’envoyer quelques photos du Burkuna Faso ou elle savonne avec  des femmes de Boussouma. Dés son retour en Italie, carole nous fera un topo complet des actions menés par son ONG et le centre de transformation « Des Femmes Actives de Boussouma » en nous racontant la belle histoire de leur savon au Karité…