Carole viens de m’envoyer quelques photos du Burkuna Faso ou elle savonne avec  des femmes de Boussouma. Dés son retour en Italie, carole nous fera un topo complet des actions menés par son ONG et le centre de transformation “Des Femmes Actives de Boussouma” en nous racontant la belle histoire de leur savon au Karité…

Indispensables dans  la panoplie du gars qui prend la route avec une serviette en cuir (les anciens appellent ça une vache ou une marmotte) : Les cartes de visites…

Trouver le libellé à été un vrai casse tête, du coup je suis “manager” de moi même. Dans notre métier faut savoir se faire un peu mousser ! (blague Carambar).


J’adore cette boite à savon Indienne du 19e siècle (Rajasthan). Elle est ornée de motifs simples et élégants et était utilisés par les nobles dans leurs maisons, ou lors de déplacements.

Une nouvelle recrue chez Gaiia Labs à Goa (Inde) , Victor sera avec nous (enfin, surtout avec Philippe) pendant 5 mois pour un stage mixant la soude et la gestion !

Victor, en guise de bienvenue je te livre le poncif des plus de 40 ans :

” Les voyages forment la jeunesse ! “

Voilà les maquettes presque terminés des “mini-moi” les savons de 25 grammes qui vont nous servir pour les envois d’échantillons, les cadeaux, les tests et aussi proposés sous forme d’offre découverte du type 10 ou 12 savons différents à découvrir sur notre e-shop.

Pour avoir envie d’offrir des savons, genre 6 savons Gaiia pour Noël, nous pensons qu’ils doivent êtres conditionnés sous forme de coffret, que ce soit pour la e-shop ou la vente en magasin. Nous avons donc elaboré un coffret en carton et même si il est magnifique ;-) ça reste un bête coffret en carton que tout le monde connait !

Amoureux que je suis de la sérénité dégagé par certains objets usuels Japonais, j’arrache mon “Google” à ses recherches crépusculaire sur les “macérats” et tape “emballage japonais”. Et là, oh joie ! Je découvre un mode d’emballage séculaire, précieux et poétique aussi codifié que la céremonie du thé… le Furoshiki.

J’attaque ce début de semaine avec une vrai grosse bonne humeur ! Tout d’abord parce que grâce à “Monsieur Skype” j’ai pu assister samedi en direct de notre “Savonnerie” à Goa à la réalisation d’un batch (fabrication d’un lot de savons), du début à la fin et commenté en “live” par “Mister Philippe” avec comme acteur “Mister Yogesh” et son aide “Mister Radeshan”. Du coup, lors de mon prochain déplacement en Inde je prendrais une petite caméra numérique dans mes bagages pour faire quelques vidéos sympathiques à mettre sur le blog Gaiia.

Bonne humeur aussi à cause de prises de consciences multiples sur les effets (toxiques) dus à la “bioaccumulation”* de substances contenus dans certains cosmétiques. Exemple, cet article “Produits de beauté, danger” sur le trés sérieux magazine d’infos de J.M Colombani et J. Attali, SLATE. Et bien sur “The story of cosmetics“.

Bonne humeur enfin de voir un métier se révéler à lui même, celui des savonniers utilisant la méthode de saponification à froid. Méthode d’ailleurs trés bien expliqué sur le blog de Swanee “Mots clés : la saponification à froid !“.

* bioaccumulation: processus d’accumulation de produits chimiques par les organismes, provenant directement de l’eau ou découlant de la consommation de nourriture et l’application de produits sur la peau contenant des produits chimiques.

Mon premier INPI mon ami ! Etait pour le dêpot de la marque Gaiia, aujourd’hui, c’est pour les logos de “Saponification à Froid” que je dépose une enveloppe “Soleau” de l’INPI qui, sans être un titre de propriété industrielle, permet de dater de façon certaine la création de votre œuvre et vous identifier comme auteur. Dans notre cas, pour veiller à ce que seuls les Savonniers à Froid l’utilisent.

En cas de litige :
l’INPI conserve pendant 5 ans un des deux volets.
Vous conservez l’autre.
Si quelqu’un conteste la date de votre création ou de votre projet ou de l’auteur.
C’est la comparaison du contenu des deux volets qui authentifie le document.

Commandé par internet, cette enveloppe coute 15 euro, donc a ce prix autant s’en servir…

Sur le site de l’INPI ils expliquent bien la marche à suivre : inpi.fr

Sur les conseils avisés de Swanee concernant le choix d’une alternative aux dentifrices classiques (avec la boite en or qui brille), j’ai commandé sur le site mondebio.com deux boites de cette poudre magique, Le “Per Blan” le tout pour 10 euro frais de ports compris et reçu en 48 heures, donc déjà coté e-commerce, rien à dire, un sans faute.

Le produit maintenant. Avec Sabine nous l’utilisons au quotidien depuis 5 jours, c’est un dentifrice bio de fabrication Belge sous forme de poudre enrichie avec 8 extraits végétaux biologiques dont l’Aloé Vera. Il faut tremper sa brosse à dent légèrement humide dans la boite, la mousse est très fine et parfumé à la menthe et au citron (j’ai préféré la menthe).

J’aime beaucoup ce produit, et le seul bemol concerne l’emballage en plastique et le sur-emballage en carton. Je le dit souvent, si l’on prone le coté naturel ou bio d’un produit, il faut que l’emballage entre lui aussi dans une démarche d’éco-conception.

Communauté: État de ce qui est commun.

Aux vues de toutes les demandes de logo sur la “Saponification à Froid” sur le blog et par e-mail, les relais d’infos dans vos pages Facebook, les nombreuses manifestations de gentillesses et d’encouragements, je me rends vraiment compte aujourd’hui de l’étendue de la communauté des Savonnier(e)s à froid en France et même en Europe (le logo est aussi parti aux USA).

Nous sommes, Philippe et moi heureux de faire partie de ce grand tout, de cette vaste entreprise ou chacun avec nos moyens nous posons les pierres d’un édifice commun et enfin nous sommes fiers d’appartenir à cette belle communauté d’esprits des “Savonniers à froid” qui veulent du bien à votre corps tout en respectant la terre !