gaiia-poule-690

Tout est dans le titre de cet article qui je vous l’accorde n’est pas très glamour en cette période de Noël. Et pourtant, c’est justement pendant ces moments de fête hivernale que le risque de propagation des virus est le plus fort.

Le lavage des mains est le geste essentiel pour éviter la propagation des virus de l’hiver. Gastro, bronchiolite, rhume, grippe : autant de maladies qui sévissent largement en ce moment et que l’on peut éviter de se transmettre en prenant soin de se laver les mains régulièrement, plusieurs fois par jour, et notamment après avoir soigné un bébé, après avoir éternué, après pris les transports en commun ou fait vos courses dans les lieux publics et aussi pendant la préparation de vos repas.

Un simple lavage à l’eau et au savon permet de diviser par 100 le nombre des salmonelles par exemple.

D’après l’UNICEF, le simple fait de se laver les mains à l’eau et au savon pourrait, six fois sur sept, éviter les cas de dysenterie transmis dans le milieu familial.

Selon les derniers chiffres du baromètre santé de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) , le lavage des mains est loin d’être un geste automatique ! Ainsi, selon ce baromètre :

– 66 % des personnes ne se lavent pas les mains après avoir pris les transports en commun.
– 78% ne se les lavent pas systématiquement après s’être mouché.
– 40% ne se lavent pas les mains avant de faire la cuisine et 33% ne se les lavent pas avant de s’occuper d’un bébé.

Lavage des mains : pendant 30 secondes au moins

En cette période de partage de virus, tout les organismes de santé recommandent de se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon, au moins pendant 30 secondes. Se laver les mains après avoir éternué, toussé ou s’être mouché, avant et après chaque repas, après chaque sortie et après être allé aux toilettes, bien sûr.

Et avec un savon à froid surgras, même lors d’un usage fréquent, le film hydrolipidique qui protège votre peau sera hydraté et protégé.

lavez-vous-les-mains

savon-glycerine

 

Les Savonniers à Froid communiquent très souvent sur les vertus de la glycérine naturellement présente dans leurs savons, mais qu’elles sont concrètement les actions de la glycérine et d’ou vient t’elle ?

Histoire de la glycérine

Sa découverte date de la fin du 19ème siècle, la glycérine est issue de la saponification d’huiles végétales ou d’autres matières grasses. La glycérine naturelle s’obtient en même temps que le savon lors du procédé de saponification, en voici la formule :

Corps gras + Alcali = Savon + Glycérine

A l’origine donc, la glycérine provenait exclusivement du procédé de fabrication du savon. A présent elle peut être aussi synthétisée à partir de graisses animales ou d’huiles végétales. Depuis sa découverte, elle est utilisée dans divers secteurs comme la pharmacie et la cosmétique mais aussi dans d’autres industries grace à ses nombreuses qualités.

Les produits qui en contiennent :

De nombreux produits cosmétiques et pharmaceutiques contiennent de la glycérine comme le savon, la mousse à raser, le dentifrice, les bains de bouche, les soins capillaires, les crèmes de soin, anti-rides… Le savon lui, en contient naturellement, mais cette glycérine là est retirée de tout les savons industriels. Seuls les savons réalisés à froid la conserve. Quant aux autres produits, la glycérine est ajoutée à des pourcentages variant selon les besoins. Dans ces cosmétiques ou soins, elle est soit d’origine naturelle (rare) ou synthétique (facile à produire). Il est d’ailleurs difficile d’identifier son origine (naturelle ou synthétique) dans les listes d’ingrédients puisque sa dénomination est la même : Glycerin ou Glycérol dans les deux cas.

Ses propriétés :

La Glycérine peux retenir plusieurs fois son poids en eau, ce qui en fait un actif hydratant incontournable, c’est aussi un agent émollient (qui adoucit la peau) et protecteur.

Son rôle est d’attirer l’eau de la partie à forte hygrométrie vers la partie à plus faible hygrométrie. En gros, dans une crème hydratante, elle attire l’eau contenue dans la crème vers la peau et dans un savon à froid elle attire l’eau de la douche vers la peau.

Comme nous l’avons vu, la glycérine est un humectant / hydratant qui attire l’eau extérieure. Il faut donc veiller à ne pas utiliser de la glycérine à des taux trop importants, jamais supérieurs à 10% dans un cosmétique ou un savon. Au delà,  la glycérine devient alors desséchante, car elle attire l’eau de la peau vers l’extérieur. Nos savons par exemple contiennent en moyenne 8,5% de glycérine naturelle.

Son action sur la peau :

La glycérine combine les qualités d’agent émollients, humectants, occlusifs et hydratant, elle remplace les fonctions des lipides naturels de la peau, quand ils sont défaillants. Enfin, elle assure la continuité de l’hydratation en formant un film occlusif (barrière) sur l’épiderme, ce qui limite les pertes d’humidité.

Les propriétés de la Glycérine lissent la peau, améliore sont élasticité, normalise la desquamation, l’adoucit, la protège des agressions extérieures (vent, froid, pollution, UV…) et l’hydrate. C’est l’alliée parfaite de notre peau qui associée au surgras de nos savons, constituent l’ultime protection de notre peau.

gaiia-slow

Les savons Gaiia ont reçu la Mention Slow Cosmétique avec 2 étoiles.

C’est une belle récompense pour notre engagement militant envers une nouvelle cosmétique raisonnable, naturelle et éthique comme pour notre travail depuis des années. Cette reconnaissance là ainsi que tout les retours positifs de nos clients nous poussent à encore plus d’excellence, avec un seul mot d’ordre autour de nos savons saponifiés à froid :

IL EST TEMPS DE SAUVER VOTRE PEAU AVEC UN VRAI SAVON DOUX, SURGRAS ET HYDRATANT !


Mais c’est quoi cette fameuse « Mention Slow Cosmétique » ?

La « Mention Slow Cosmétique », c’est un peu comme une étoile au guide Michelin !

La Mention « Slow Cosmétique », gage de qualité, a été attribuée à centaines de marques après examen par les membres bénévoles de l’AISBL Slow Cosmétique, sur plus de 180 critères !

Le fait de recevoir la Mention Slow Cosmétique constitue en soi un réel exploit, car les critères de l’Association sont très étendus (formulation, prix, écologie, éthique, discours marketing, durabilité…). Chaque marque reçoit de une à trois étoiles en fonction de son adéquation avec les valeurs défendues par la Slow Cosmétique. Une étoile à la Mention Slow Cosmétique veut déjà dire beaucoup, et même si quelques points peuvent être améliorés, les membres de l’Association Slow Cosmétique rappellent qu’un produit ayant reçu la Mention est un article ou un service qui, déjà, se situe bien au-dessus de la mêlée du marché des cosmétiques disponibles à la vente.

Chaque année, l’association Slow Cosmétique (marque déposée) attribue la « Mention Slow Cosmétique » à de nouvelles marques, des enseignes ou des services actifs dans le domaine de la beauté. Ces marques ou enseignes sont ainsi récompensées pour leur engagement en faveur d’une cosmétique plus intelligente, plus raisonnable, plus écologique et plus humaine. Cette Mention est attribuée si la marque / l’enseigne répond point par point à leur charte.



gaiia-slow-julien

La semaine au travail...

La semaine au travail…

(Suite de l’article de Sabine sur ses 3 ans d’expérience avec les Savons à Froid Gaiia en tant que shampoing solide…)

#2 – Le Résultat

La patience du jardinier.

Maintenant que comme moi vous avez admis que les produits que vous utilisiez (ou que vous utilisez encore) ne vous ont apporté aucune solution miracle et ont dans certains cas créé ou aggravé vos problèmes, vous comprendrez bien que même des produits sains et doux ne pourront pas vous rendre justice en 15 jours.

Les premiers lavages sont déroutants, les résidus de silicone et d’autres ingrédients pétrochimiques des shampoings ne partent pas en une seule fois. L’accumulation successive des silicones a tendance à étouffer la peau et le cuir chevelu, certains silicones sont très résistants au lavage. Après mes premières fois avec un savon à froid, mes cheveux étaient encore assez lourds. Il m’a fallu plusieurs lavages avant de retrouver une texture plus fluide, plus souple.

J’ai aussi constaté que les cheveux qui avaient été détériorés par les shampoings et les décolorations n’ont jamais tout à fait retrouvé une texture normale même en les lavant avec un savon SAF. Ce qui est perdu est perdu. Par contre, les cheveux qui ont poussé depuis et qui ont été lavés uniquement avec des Savons à Froid sont beaucoup plus doux, ont plus de tenue et de volume que mes cheveux « d’avant », bref je les adore !

Tout n’est pas parfait car j’ai un peu rechigné à couper les pointes abîmées mais même au troisième jour sans être lavés, mes cheveux sont lourds mais pas huileux comme ils pouvaient parfois l’être « avant », au bout seulement d’une journée

Après 3 ans de repousse, mes cheveux sont presque tous renouvelés.


Le plan d’action en 5 phases

Voici comment j’ai retrouvé des cheveux sains et agréables à voir et à toucher.

Mon protocole :

A – Je me suis massé le cuir chevelu avec une huile de jojoba en laissant poser toute une nuit.

  • Fréquence : Une à deux fois par semaine pendant une à cinq semaines selon les cas.
  • Effets : Nourrir et apaiser le cuir chevelu et l’aider à reconstituer son film hydrolipidique, pour qu’il surgraisse moins.
  • j’évite : Pas d’argile pendant cette phase.

B : Je me lave les cheveux uniquement avec des savons à froid pour stopper l’agression des produits décapants.

  1. Je mouille bien mes cheveux.
  2. J’applique le savon directement sur mes cheveux, uniformément.
  3. Je masse vigoureusement mon cuir chevelu.
  4. Je rince abondamment (plus qu’avec un shampoing liquide).
  5. En cas de besoin, je fais un deuxième lavage.

Au début, je vaporisais de l’eau vinaigrée (vinaigre de Cidre) pour aider le PH à se rétablir, mais j’ai abandonné rapidement cette pratique sans impact particulier pour moi. Mes cheveux seraient peut-être plus brillants si j’avais continué…

  • Fréquence : Tous les jours au début puis espacer les lavages entre deux et quatre jours.
  • Effets : Un lavage tout en douceur, les cheveux sont propres et ils gardent leur masse et leur texture.

C : Après le lavage je me masse le cuir chevelu avec un gel d’Aloé Vera.

  • Fréquence : A chaque lavage au début.
  • Effets : Rafraîchissant, apaisant, anti-inflammatoire…

D : Pour mes pointes :

  1. Je mélange dans le creux de main du Gel d’Aloé Vera + un peu d’huile d’Argan ou d’huile de Sésame.
  2. J’applique le mélange sur mes pointes.
  3. Je ne rince pas.
  4. Couper les pointes vraiment abîmées & indémêlables, désolée, à un certain point rien ne répare…
  • Fréquence : A chaque lavage.
  • Effets : Gaine les pointes et aide à démêler mes cheveux.

E : Plus de coloration ni de décoloration chimique et agressive, la base quoi.

A chacun de définir et d’affiner son propre protocole, le plus important étant de toujours garder ceci à l’esprit : La plupart de nos problèmes capillaires ou cutanés sont provoqués par des produits industriels pétrochimique et décapants censés les traiter !

Le week-end dans le jardin...

Le week-end dans le jardin…

Katherine-Heigl

(Article de sabine en 2 temps sur 3 ans d’expériences avec les Savons à Froid Gaiia en tant que shampoing solide…)

#1 – Le constat.

De l’autre côté du miroir aux alouettes des cheveux radieux.

Entre mes 15 et mes 40 ans, j’ai vraiment cru que j’avais une vilaine peau et les cheveux gras.

En fait j’avais vraiment une vilaine peau et les cheveux gras. Mais contrairement à ce dont le marketing cosmétique de masse a voulu me convaincre, cela n’était pas du à la nature de ma peau, pas plus qu’à celle de mes cheveux.

Promesses, boniments et culpabilité.

La cosmétique de masse nous promet une peau éclatante et des cheveux souples et brillants grâce à des produits qui semblent étudiés pour répondre à chaque problème grâce à leurs formules et actifs aux performance scientifiquement prouvées.

Mais qui a vraiment eu les racines moins grasses et les cheveux moins secs en utilisant un shampoing « pétrochimique » censé résoudre ces problèmes ?
Il en va très souvent de même pour la plupart des shampoings anti-pelliculaires, des gels douches anti-tiraillement, des gels lavants spécifiques pour traiter l’acné ou les crèmes anti-rides.

Toutes ces promesses parfois ahurissantes ne sont pas souvent tenues. Mais le plus surprenant est que même si nous ne retirons pas le bénéfice promis, la plupart du temps nous ne remettons pas en cause le produit ou la marque, nous sommes convaincus que nous sommes le problème, que notre vilaine peau ou nos cheveux gras sont incurables. Nous avons honte, nous nous sentons tellement loin de l’image de cette starlette à la chevelure massive, brillante et souple qui pourtant utilise ce shampoing.

Peut-être n’était-ce pas le bon produit, celui qui correspond à notre problème. Mais oui c’est certainement cela, nous avons mal analysé notre problèmatique, il faut essayer ce nouveau shampoing qui, c’est sûr, cette fois, me permettra de venir à bout de mon méchant problème.
Et nous voilà repartis dans la quête du saint Graal capillaire…

Pompier pyromane.

Que se passerait-il si on découvrait un jour que nombre de problèmes capillaires ou cutanés sont provoqués par les produits censés les traiter ?

La base la plus fréquente des shampoings, gels douches, savons intimes, anti-acné, liquides vaisselle, lessives (..etc) est toujours la même :
– Eau (acqua) environ 80%
– S.L.S* (Tensio-actif / agent lavant) Potentielement allergénes.
– Conservateurs.

* (Sodium Lauryl Sulfate / Sodium Laureth Sulfate…)

Comme cela se sait maintenant, les S.L.S sont des détergents agressifs pour la peau (et polluants)  :

  •  Le film hydrolipidique de la peau est décapé.
  •  On ressent une désagréable sensation de tiraillement.
  •  La peau n’est plus protégée et les impuretés la pénètrent ce qui peut provoquer des boutons.
  •  La peau se dessèche.
  •  La peau (ou le cuir chevelu) sur-graisse pour tenter de reconstituer son film protecteur.
  •  La peau devient rouge et huileuse en surface mais en réalité elle est profondément déshydratée et irritée.

Hors sous vos cheveux, il y a votre peau, donc :

  • Racine grasse = cuir chevelu irrité
  • Pellicules = cuir chevelu irrité

Ce qui vaut pour la peau vaut pour les cheveux :

  • Pointes sèches = cheveux décapés

C’est pour toutes ces raisons qu’il y a 3 ans j’ai commencé à me laver avec des savons à froid Gaiia et j’ai jeté à la poubelle tous les Shampoing liquides et autre gels douche cause certaine de mes déboires capillaires et cutanés.

Et quand je dis me laver, j’entends bien en totalité : corps, cheveux, visages, toilette intime…
J’en ai tout de suite ressenti les bénéfices : pas de tiraillement, moins de rougeur et de peau qui graisse.
Bien entendu il a fallu du temps et des soins complémentaires pour finalement assainir et équilibrer ma peau et mes cheveux, mais je vous raconterai mon protocole à base de Savon à Froid dans un prochain article avec les résultats en photo…

(En photo : la divine Katherine Heigl)

3-nature-gaiia

Comme beaucoup d’entres-vous, Ann nous à contacté pour répondre à un besoin bien précis pour sa maman : Trouver un produit naturel, sans parfum qui ne provoque aucune réaction et qu’elle pourrais utiliser pour se démaquiller, après je la cite « avoir tout essayé »…

Voici leurs réponses à un petit questionnaire après plus d’un mois d’utilisation d’un de nos savons Gaiia et qui je l’espère répondra à certaines de vos questions sur le même sujet.


1 – Comment avez vous connu notre marque Gaiia ?

Je faisais une recherche sur la composition des savons Roger C. pour ne pas les citer. Et je suis tombée sur votre blog, qui m’a intéressé et ensuite sur votre site où j’ai bien tout lu. Les compositions m’ont parru top, tant pour moi qui était en train à l’époque de faire mes recherches pour passer aux cosmétiques naturels et bio, que pour ma mère avec ses problèmes d’allergies.

2 – Quelles sont exactement les types d’allergies de votre maman ?

Il s’agit plutôt d’intolérances alimentaires. En cosmetiques (ainsi que produits entretiens pour la maison et les peintures, parfums ….) ce sont certaines « odeurs » que je « perçois » par la bouche (comme si je les mangeait)…

3 – Dans quelles zones ces allergies sont elles localisés ?

…et qui provoquent des gros problèmes digestifs et atteignent aussi le système nerveux central.

4 – Les substances allergènes sont-elles identifiés ?

En general ce sont des produits chimiques (qui n’ont pas pu être identifiés clairement), notamment les solvants ( exemple : une peinture a laquelle je suis sensible fait que je ne pourrai pas entrer dans la piece peinte sans être malade).
Mais les fortes odeurs des huiles essentielles ont le meme effet, ainsi que la plupart des parfums.

5 – Sous quelles forme se produisent ces allergies ?

Les reactions ne sont pas visibles extérieurement, uniquement internes.

6 – Quels types de produits pharmaceutique ou cosmétique avez vous essayé (marques ou noms) ?

Tous… Ou presque… Réputés hypoallergéniques, naturels, bio… , français, allemands ou américains.

7 – Ces produits ont-ils répondus à vos attentes ?

Bref, sans grand succès, parfois avec des réactions moins violentes (pour les produit d’entretien), donc utilisés quand même.

8 – Pouvez-nous décrire vos réactions suite à l’utilisation de notre savon l’Unique Nature Gaiia ?

Le savon Nature Gaiia, est le seul que je puisse utiliser sur le visage, il n’est pas parfumé et me convient parfaitement. Sa texture est douce et ma peau bien nettoyée ne tire pas.

9 – Sur quelles zones utilisez vous notre savon ? (corps ? Visage ? Cheveux ?…)

 Je l’utilise également sur le corps, mais c’est pour les soins du visage qu’il a été un reel soulagement pour moi.
Aucune réaction allergique justement!

10 – Quelles seraient vos conclusions ou conseils à donner aux lectrices Gaiia ayant la même problématique que vous ?

Mon conseil est qu’il faut être très patiente et ce n’est pas tous les jours faciles, on finit par trouver le bon produit mais ca peut être très long.
Je suis vraiment ravie du savon Gaiia, un grand Merci !!! continuez !
Je remercie également ma fille qui grace a ses recherches m’a permis de decouvrir Gaiia


GAIIA UN SAVON NATUREL 5 EN 1 !

 

Un savon à froid Gaiia remplacera avantageusement au moins 5 produits dans votre salle de bain et tout ça avec beaucoup de douceur.

  • Il lave votre corps, parties intimes comprises.
  • Il lave votre visage et celui de toute votre famille.
  • Il vous démaquille en douceur.
  • Vous pouvez vous raser la barbe
  • Il lave vos cheveux et ceux de toute votre famille.

Tout cela en étant plus naturel, plus doux, plus hydratant, plus écologique, plus économique, moins polluant, moins irritant et surtout beaucoup moins cher, faites le calcul…

nature-savon-gaiia

Le savon naturel à froid Gaiia « l’unique nature » est le savon idéal pour les peaux sensibles et delicates en voyage ou en vacances.

Hydratant, surgras et riche en glycérine naturelle ce véritable « Savon à Froid » remplacera avantageusement l’ensemble de vos produits de lavage tout en douceur avec un petit plus écologique et bio.

Pourquoi encombrer vos valises ?

Avec un savon à froid Gaiia de 100g dans votre trousse de toilette, vous pouvez :

  • Vous laver tout le corps (parties intimes comprises bien sur!)
  • Vous démaquiller (oui certains hommes aussi se maquillent et pas que pour l’Eurovision…)
  • Vous nettoyer le visage en douceur.
  • Vous laver les cheveux.
  • Vous raser la barbe… (Aucun rapport avec l’Eurovison…)

Et ça c’est pour le coté pratique, parce que du coté des bienfaits, vous allez êtres plus que gâté !

  • Ultra-Douceur (Pas d’effet de peau qui tiraille).
  • Hydratation. (Grace à la glycérine naturelle).
  • Émollient (adoucit la peau).

Et en plus, c’est écologique…

Un savon 100% biodégradable de 100g dans un emballage carton recyclable d’un coté et au moins cinq produits à base d’eau et de pétrochimie, qui ne se dégradent pas totalement, qui polluent les nappes phréatiques, vendus dans des flacons en plastiques polluants et difficilement biodégradable, recyclable oui, mais au prix d’une facture énergétique énorme de l’autre coté !

Un savon Gaiia sera vraiment le compagnon idéal de votre trousse de toilette et de vos voyages, je n’irais pas jusqu’a dire que grâce à lui vous ferez de belles rencontres, quoi que…

Testimonial d’une cliente au retour de vacance :

« Hello, ce message pour vous dire bravo : premier achat et déjà conquise. Ces savons sentent délicieusement bon, laissent la peau douce et nette et surtout, ils ont dépassé mes espérances à un point que je n’imaginais pas! Mon compagnon souffre de pellicules depuis longtemps, et le shampoing anti pelliculaire le plus puissant faisait partie de nos indispensables pour stabiliser la situation. Nous ne sommes partis en vacances qu’avec mes savons tous neufs (encore une marotte bio, se disait il)… et depuis une semaine de shampoings avec ces savons, plus une pellicule !!! Cela nous a semblé incroyable ;)Donc merci, je ne manquerai pas d’en parler autour de moi :) »

Merci Claire !

 

Tous les savons à froid Gaiia sont fabriqués en France à partir d’huiles végétales bio.

« GEL DOUCHE, PEAUX SENSIBLES S’ABSTENIR »

Documentaire à voir et revoir en replay sur France 5 ! par ici : http://www.france5.fr/emission/gel-douche-peaux-sensibles-sabstenir/diffusion-du-13-04-2014-20h35

RÉSUMÉ
En seulement trente ans, le gel douche a remplacé le savon dans les habitudes, et les salles de bains, des Français. Il s’en vend même plus de 500 000 flacons par jour : un marché extrêmement juteux de plus d’un demi-milliard d’euros par an. Mais les consommateurs savent-ils exactement ce qui se cache dans leur précieux fluide qui, à en croire les industriels, lave, hydrate, gomme, tonifie et relaxe ? Vendu comme du rêve, le gel douche cache bien des pratiques douteuses derrière son abondante mousse. Enquête sur un marché pas très propre, sur fond d’une question essentielle : le retour au savon est-il en définitive l’unique solution ?

Liza Fanjeaux / Réalisateur
Emeline Ménage / Auteur

forfait

journalistes-bobos

Un très bon « doc » qui me permet de ressortir quelques vieux articles du grenier Gaiia traitant du même sujet et ce depuis 4 ans maintenant, ça prouve que les choses bougent vraiment quand des médias classiques comme France 5 traite à charge des sujets sur des industriels aussi énormes que l’Oreal ou Unilever.

Mes archives sur le sujet :

1 – A FORCE TA TÊTE C’EST LA SILICONE VALLÉE !
2 – QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE…
3 – POURQUOI UTILISER UN SAVON À FROID PLUTÔT QU’UN GEL DOUCHE !
4 – DOPÉ AU GREENWASHING !
5 – SANS CECI, AVEC 0% DE CELA…
6 – POURQUOI PRÉFÉRER UN SAVON NATUREL À UN VULGAIRE GEL DOUCHE !

gaiia-kaizen

Tous « égo » devant la presse !

Autant vous le dire tout de suite, depuis que l’excellentissime magazine Kaizen (www.kaizen-magazine.com) nous a cité dans son numéro de juillet / aout,  ma tête à triplé de volume, je me surnomme monsieur melon, je surveille la taille de mes chevilles et mes relations avec mon égo sont au beau fixe… Evidemment a l’extérieur, aux autres, je ne montre rien de plus que l’humble satisfaction du gars qui fait correctement son boulot et qui ne veut ni médaille ni laurier. Mais dans mon moi intérieur, c’est le « Luna park » de la fierté, le « Space Mountain » du bonheur et croyez moi, il y a du monde aux attractions et je ne boude pas mon plaisir !

Un beau dossier bien épais…

C’est à l’intérieur du dossier sur la cosmétique bio réalisé par la journaliste Emmanuelle Vibert que nous sommes cités dans la partie « Les savons à froid ».
Un dossier de plus de 10 pages très claires et qui commence par ce titre : « Une autre cosmétique est possible », tout est dit…

Extrait :

En une dizaine d’années, les termes « parabens, « silicones », « EDTA », ou « sodium laureth sulfate » sont devenus des grossièretés. Ces substances issues de la (pétro)chimie, ingrédients de base dans l’industrie cosmétique, sont désormais suspectes. A l’opposé, les mots « naturel » et « bio » sonnent comme une formule magique aux oreilles des consommateurs en quête de produits sains. Que de chemin parcouru !

(Source : Kaizen magazine, article d’Emmanuelle Vibert)

Kaizen késaco ?

Kaizen est un mot japonais qui signifie “changement bon”.

Mais c’est également une méthode : celle de l’amélioration continue. La perspective de changer brutalement réveille nos peurs et attise nos résistances. Commencer par un petit pas, puis en faire un second et se mettre alors en marche, chaque jour, peut nous conduire à de grandes transformations.

(Source : Kaizen magazine)

Dans tout les bons kiosques !

Je vous encourage vivement à vous procurer ce magazine très engagé dont un des contributeurs n’est autre que Pierre Rabhi et qui compte parmi ces fondateurs des personnalités diverses comme le directeur du « mouvement Colibris » et le fondateur du magazine « La Maison Ecologique ».

Les liens du sens :

Quelques liens cités dans le dossier sur la cosmétique bio…

www.saponification.org / Association Des Nouveaux Savonniers / ADNS.
www.laveritesurlescosmetiques.com / La vérité sur les cosmétiques de Rita Stiens.
– www.slow-cosmetique.org / Pour libérer son esprit du « brainwashing cosmétique ».
www.lessentieldejulien.com / Le blog conseil de Mr Julien.
gaiia-shop.com/ Nous quoi !

(Spéciale dédicace et gros bisous à Emmanuelle et Julien.)

hydratant-ps

Quelques précisions sur les ingrédients utilisés dans notre complexe hydratant bio pour peaux normales à sèches.
Notre huile hydratante Bio #4 est le fruit du mélange d’huile de Sésame, d’huile de Chanvre, de Fleurs de Paquerette et a obtenue la mention Bio Nature & Progrès.

cent pour cent bio

Pour rétablir en douceur votre barrière cutanée après les soins #1, 2 et 3 et bénéficier des nombreux actifs naturels dont il est composé, appliquez le complexe hydratant #4 avec votre éponge (ou vos mains) et massez doucement votre visage en lents mouvements circulaires.

L’huile de Sésame vierge biologique.

(Sesamum Indicum seed oil )

L’huile vierge de Sésame est une huile claire fluide inodore avec un léger goût de sésame. Sa teneur en tocophérols (Vitamines E) est importante (entre 20 et 50 mg par 100 g), elle lutte contre les radicaux libres, contient également de la sésamoline et de la lécithine, deux anti-oxydants naturels qui en font une huile très restructurante.

– D’une grande richesse nutritionnelle, elle a une action bénéfique sur la peau et les cheveux.
– Elle agit efficacement contre les irritations et le dessèchement.
– Protège la peau des agressions extérieures.
– Restructure les cellules et permet de maintenir une bonne hydratation de la peau grâce à sa faculté de pénétrer aisément l’épiderme.

Origine: Afrique de l’ouest
Type de culture: Agriculture biologique
Obtention: Pression mécanique
Element de la plante: Graine

Huile de Chanvre vierge Biologique

(Cannabis Sativa seed oil )

L’huile vierge de Chanvre de couleur vert sombre développe une odeur agréable. C’est une huile non grasse qui pénêtre trés rapidemment. Très proche de l’huile de Bourrache, elle conjugue les propriétés les plus intéressantes usitées en cosmétique : hydratante, raffermissante et réparatrice.

L’huile de Chanvre contient un des taux les plus élevés en acides gras essentiels: 76% d’acide linoléique, alpha linolénique et acide gamma linolénique (AGL). Elle contient également les vitamines A, B1, B3, B4, B6.

Origine: France
Type de culture: Agriculture biologique
Obtention: Pression mécanique
Element de la plante: Graine

Fleur de Pâquerettes (macérat)

(Bellis Perennis Flower)
Le macérat de Pâquerettes est réputée pour ses propriétés raffermissantes et tonifiantes. Fabriqué selon une recette ancestrale d’enfleurage, principalement conseillée pour son effet tenseur.

Origine: France
Type de culture: Cueillette
Obtention: Macération
Element de la plante: Fleur

Bellis_perennis


Définir l’état actuel de votre peau.

gaiia-peaux-normales Votre peau est douce, souple avec très peu d’imperfections.
– Peau uniforme.
– Lisse.
Rare, elle est ferme, élastique, souple et bien irriguée. Elle donne au toucher une sensation agréable de velouté. Le teint est frais, rose, uniforme, le grain de la peau est serré, régulier, sans pores apparents.
gaiia-peaux-seches Fine et fragile, avec les pores sains, sérrés.
– Tiraille après la toilette.
– Peau inconfortable.
– Très sensible.
Une peau sèche est tendue, sa texture est fine, le grain serré, les pores presque invisibles. Elle a parfois tendance à s’écailler légèrement, à se crevasser et à peler très facilement. Elle peut également s’accompagner de couperose.

Voir notre « Protocole de Soins Gaiia » pour peaux Normales à Séches…

Voir aussi notre article « Définir son type de peau »

gaiia-types-de-peaux