Tous nos savons sont fabriqués en utilisant la méthode de saponification à froid, processus dans lequel les huiles végétales pures organiques sont saponifiées (transformée en savon) à basse température.
La saponification est le processus consistant à combiner des huiles végétales avec une base forte (Soude) dans des proportions correctes pour former un savon nettoyant, hydratant et glycériné.
Dans la méthode à froid le mélange d’huile végétale est chauffé à un peu plus que la température ambiante, puis mélangé avec la base et eau pour commencer la saponification . Le mélange est remué en permanence et s’épaissit lentement, puis l’huile et la base se combinent pour former du savon.
Cette méthode douce préserve les nombreuses propriétés bénéfiques des huiles végétales
et conserve, comme issu de la réaction du savon, la glycérine végétale, un hydratant riche.
Il reste environ 6.5 a 8% de glycerine naturelle et vegetale dans nos savons alors que les savonniers industriels retirent la glycerine du savon pour la revendre separrement.
Alors que la base de savon est encore liquide, (a la trace) nous incorporont différents additifs tel que des huiles essentielles et autres ingrédients naturels, puis le mélange est versé dans des moules en bois.
Le savon est demoulé apres 24 heures puis découpé à la main apres 2-3 jours. la periode de cure dure de 4 a 6 semaines pour que l’exces d’eau s’evapore et que la reaction de saponification se termine totalement (il peut rester quelques mollecules de soude qui ne sont pas saponifiees).
Glycerine = humectant (attire l’eau, retient l’humidite)
Huiles insaponifiees (surgras)= emollient

Tous nos savons naturels Gaiia sont fabriqués en utilisant la méthode de saponification à froid, processus dans lequel les huiles végétales pures organiques sont saponifiées (transformée en savon) à basse température.

La saponification est le processus consistant à combiner des huiles végétales avec une base forte (Soude) dans des proportions correctes pour former un savon nettoyant, hydratant et glycériné.

Dans la méthode à froid le mélange d’huiles végétales est chauffé à un peu plus que la température ambiante, puis mélangé avec la base et l’eau pour commencer la saponification . Le mélange est remué en permanence et s’épaissit lentement, puis l’huile et la base se combinent pour former du savon.

Cette méthode douce préserve les nombreuses propriétés bénéfiques des huiles végétales.

Et conserve aussi, comme issu de la réaction du savon, la glycérine végétale, un hydratant riche.

Il reste environ 6.5 a 8% de glycérine naturelle et végétale dans nos savons alors que les savonniers industriels retirent la glycerine du savon pour la revendre séparément.

Alors que la base de savon est encore liquide, (a la trace) nous incorporont différents additifs tel que des huiles essentielles et autres ingrédients naturels, puis le mélange est versé dans des moules en bois.

Le savon est demoulé après 24 heures puis découpé à la main après 2-3 jours. la periode de cure dure de 4 a 6 semaines pour que l’excès d’eau s’évapore et que la réaction de saponification se termine totalement (il peut rester quelques molécules de soude qui ne sont pas saponifiées).

Glycerine = humectant (attire l’eau, retient l’humidité).
Huiles insaponifiees (surgras)= émollient

Malgré le fait que le savon n’est pas disponible dans la nature en tant que tel, il s’agit d’un produit
naturel parce qu’une fois évacué dans la nature, il se décompose facilement.
L’utilisation de savon pour l’usage domestique a comme grand avantage qu’il est moins nocif pour
le milieu naturel que les poudres à laver et les détergents synthétiques modernes. Les poudres à
laver contiennent une grande quantité de phosphates. Ceux-ci facilitent la croissance des algues, qui
causent à leur tour un manque d’oxygène dans l’eau de sorte que les poissons et d’autres organismes
aquatiques en meurent.
Les détergents de leur côté sont faits à partir des acides gras et d’acide sulfurique. Ils sont
difficilement détruits et restent longtemps actifs. Les poissons supportent 350 fois plus de savon
que de détergents. Ces derniers augmentent la perméabilité de la peau des poissons ce qui fait qu’ils
absorbent d’autres produits polluants. Ainsi, un poisson dans l’eau qui contient 1 ppm (part per
million) de détergent, meurt dans 100 heures.
La décomposition de produits doit être mesurée dans le temps. Elle est exprimée en “Demande en
Oxygène Biologique” (D.O.B.) et Demande en Oxygène Chimique (D.O.C.). Le B.O.B. représente
la décomposition en acides gras et en glycérine; la D.O.C. représente la décomposition en eau, CO
et minérales.

aquaverde
Malgré le fait que le savon ne soit pas disponible dans la nature en tant que tel, il s’agit d’un produit naturel parce qu’une fois évacué dans la nature, il se décompose facilement.

L’utilisation de savon pour l’usage domestique a comme grand avantage qu’il est moins nocif pour le milieu naturel que les poudres à laver et les détergents synthétiques type gel douche. Les poudres à laver contiennent une grande quantité de phosphates. Ceux-ci facilitent la croissance des algues, qui causent à leur tour un manque d’oxygène dans l’eau de sorte que les poissons et d’autres organismes aquatiques en meurent. Les détergents de leur côté sont faits à partir des acides gras et d’acide sulfurique.  Ils sont difficilement détruits et restent longtemps actifs.
Les poissons supportent 350 fois plus de savon que de détergents. Ces derniers augmentent la perméabilité de la peau des poissons ce qui fait qu’ils absorbent d’autres produits polluants. Ainsi, un poisson dans l’eau qui contient 1 ppm (part per million) de détergent, meurt dans 100 heures.

La décomposition de produits doit être mesurée dans le temps. Elle est exprimée en “Demande en Oxygène Biologique” (D.O.B.) et Demande en Oxygène Chimique (D.O.C.). Le B.O.B. représente la décomposition en acides gras et en glycérine; la D.O.C. représente la décomposition en eau, CO et minérales.

Source photo : Mon ami Gael d’Aquaverde le roi du bassin naturel.