A Goa, Philippe est surchargé de boulot dans cette dernière ligne droite pendant que je me la coule douce ici sous le soleil de valence… Non en vérité, je travaille (en indépendant) pour 4 clients qui me permettent de continuer à auto-financer la partie « France / Importation / Commerce » de notre projet.
Marco-Bianchetti
Et oui, presque 1 an de développement alors, si nous n’avions pas eu un minimum de fond de roulement et de trésorerie cela aurait été / est vraiment compliqué. De mon coté, pour financer ma partie du projet j’ai du vendre mon ancien site de vente en ligne : bonbons-candy.fr et bien sur partager mon temps entre le boulot pour Gaiia et des clients tous sympa (sauf un ours qui se reconnaitra…). Les savons Gaiia c’est donc aussi un peu grace à eux qu’ils existent, sans le savoir (a part 1 mais c’est pas l’ours…) ils ont participés à l’élaboration de notre projet.

Il y a aussi la « Dream-Team » qui viens de terminer son travail pour Gaiia, un super boulot! mais je ferais un article complet sur le sujet avant la fin de la semaine.

Donc, du coté de Philippe la « todo-list » est « big »! :

Gérer la « Fab ».
Finaliser avec moi les packagings.
Gérer l’imprimeur.
Superviser les séances photos (Qui prennent un peu de retard à cause de la mousson).
La liste est beaucoup plus longue et barbante.

Mais, nous sommes fiers et heureux comme rarement dans notre vie professionnel. Les vertus de nos savons dépassent donc le cadre du corps et touchent aussi un peu nos âmes. Hé! Attention, rien à voir avec le « Mandarom« , on est pas prés de s’habiller avec des tuniques blanches et des miroirs sur le front! Attention leur site pique un peu les yeux…).

(Credit photo: Marco-Bianchetti)

Contexte :
Le respect des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) est un des piliers du règlement européen sur les cosmétiques. Ce règlement impose des mesures très strictes pour garantir la sécurité des produits cosmétiques aux consommateurs de l’ensemble du marché commun. Fabricants d’ingrédients, producteur de produits finis, distributeurs, importateurs/exportateurs, tous les acteurs de la branche cosmétique sont concernés par ces obligations et la définition d’une responsabilité accrue de chacun.
Tous les produits circulant sur le marché européen devront être élaborés en respectant les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF), décrites par la norme ISO 22716.

rubinstein

Les avantages des BPF sur les cosmétiques :
* Faciliter l’organisation et la réalisation des activités d’un établissement cosmétique, de façon à maîtriser les facteurs pouvant avoir une incidence sur la qualité des produits cosmétiques.
* Prendre en compte les besoins spécifiques du secteur cosmétique.
* Diminuer les risques de confusions, d’oublis, de détériorations, de contaminations, d’erreurs.
* Impliquer le personnel par une meilleure connaissance des activités.
* Garantir au consommateur un produit cosmétique d’une qualité définie.
* Disposer d’un référentiel international reconnu lors de lors de l’exportation et de l’importation.

Comment :
Divers organismes ou consultants indépendants proposent des certifications pour la fabrication des produits cosmétiques sur la base des bonnes pratiques figurant dans la Norme ISO 22716.
Cette certification s’adresse à tous les acteurs de l’industrie cosmétique, qu’ils interviennent au stade de la fabrication, de la production, du contrôle, du stockage, du conditionnement ou de l’expédition des produits cosmétiques. Avec la Norme ISO 22716, ils disposent d’un référentiel commun à toute la profession et reconnu internationalement.

Pour allez plus loin je met en lien un fichier PDF de 28 pages, texte complet de la norme ISO 22716 et des bonnes Pratiques de Fabrication (BPF). Le texte date de 2007, il y a eu quelques petites mises à jours depuis, mais pour ceux ou celles que cela intéresse l’essentiel est là.

(Credit photo: Photo prise dans l’usine de Helena Rubinstein’s à long Island, NY, US en 1953.)

plage
Philippe est beaucoup solicité en ce moment par les lectrices et les lecteurs de notre blog pour communiquer sur notre Savonnerie à Goa. Vu qu’il est très occupé par la mise en place de nos premières fabrications pour la France (mais qu’il à prévu de nous concocter rapidement quelque chose avec de belle photos), je vous livre là un petit dépliant sur Goa.

Suivez le guide…

Goa aussi appelé « Perle de l’Orient » est situé sur la côte ouest de l’Inde dans la ceinture côtière connue sous le nom Konkan.
Goa a été libérée par l’armée indienne de la colonisation portugaise le 19 Décembre 1961 (450 ans de présence portugaise) et est devenu un territoire de l’Union. Le 30 Mai 1987 Goa a été conféré Etat et est devenue le 25e Etat de la République indienne.

basilique
De ces 450 années de présence  européenne il reste à Goa une multitude de chapelles, d’églises, de basilics et de bâtiments aux architectures coloniales. Mais pas seulement, l’empreinte Portugaise se lit aussi dans les noms et les prénoms des habitants de Goa (les Gomez sont légions par exemple), et le mélange des religions.
culture
Après avoir été le point de rencontre des races, des religions et des cultures d’Orient et d’Occident au cours des siècles, Goa a adopté un mode de vie distinctif très différent du reste de l’Inde. Les communautés Hindoue et catholique représentent presque toute la population avec une représentation minoritaire de musulmans et d’autres religions. Toutes les communautés ont un respect mutuel les unes envers les autres et ont donné à Goa une perspective laïque. Une tradition longue et ininterrompue d’harmonie religieuse. Le caractère chaleureux et tolérant des locaux permet de célébrer et de profiter des fêtes des différentes religions telles que Ganesh Chaturthi, Diwali, Noël, Pâques et d’autre avec un égal enthousiasme.

villa

Notre savonnerie à été installé dans une maison Portugaise typique de plus de 150 ans (avec une annexe plus industrielle à coté), J’aime ce mélange des murs d’un bleu intense et le blanc des fenêtres. (La villa sur la photo en haut est une maison typique de la région).

ext-road
Dans le bureau de Philippe, les tommettes rouges foncés du sol sont d’origine, alors que dans d’autres parties, du carrelage blanc façon « labo » à été mis en place..
coco-drying-2(M.AJ. : Les noix de coco sèchent devant la savonnerie.)

Mais pourquoi installer notre savonnerie à Goa ? Pour deux raisons extrêmement simple, Philippe habite en Inde depuis plus de 15 ans et fréquente ce pays depuis beaucoup plus. Il à été directeur d’une usine de parfum à Jaipur pendant 8 ans et connait donc trés bien les processus de fabrication, les matières premieres et les producteurs locaux. Le choix de Goa à été dicté par la présence de toutes les matières premieres de qualités que l’ont trouve ici (enfin là bas…).

plage2

Maintenant, ils nous reste plus qu’a laisser aller notre imagination et se dire que Philippe habite dans une magnifique région.

cocotier
Bonne nouvelle chez Gaiia!

Nous avons enfin notre propre huile de Coco, vraiment faite-maison!
Comment-ça me direz-vous?
Et bien, c’est en fait très simple: Yogesh et moi avons organises avec quelques ‘locaux’ (habitants de Goa) un système de collecte des Noix de Coco que nous faisons sécher et qui sont pressées – sous nos yeux émerveillés – pour obtenir la fameuse et indispensable huile pour nos savon et pour la peau!

Et le résultat et fantastique:
* aspect,
* fragrance sublimissime,
* vraie première pression a froid (les ‘restes’ de presse sont vendus pour la nourriture des animaux)

Ce commerce est un peu en perte de vitesse en Inde pour plusieurs raisons. La premiere etant la concurrence de l’indonesie et de la Malaysie qui ont optées pour l’agriculture intense du palmier et du cocotier avec des resultats desastreux pour l’ecologie…

Ensuite, les ‘piqueurs’ (les hommes qui montent a mains nues et a leur risques et perils a plus de 12 metres de haut sur un tronc de cocotier) ne veulent plus prendre de risques pour un prix dérisoire, ce qui est bien normal !… Nous avons donc acheté du matériel de sécurité afin qu’il ne risquent plus leur vie inutilement et nous avons augmentes leur prestation de 35%…

Pouvons-nous certifier que cette huile est organique et biologique?
Oui, bien sur.
Tous les cocotiers a Goa sont ‘sauvages’ et il n’existe pas de réelle filière pour ce produit.
Cette activité permet de créer des salaires et nous offre une huile de premier choix pour nos produits a un prix juste.
C’est notre conception pragmatique du commerce équitable.

Si notre huile est organique et biologique, a-t-on pour objectif la certification Ecocert ou autre Cosmebio?
Non, bien sur.
Quand on sait que certains labels se permettent de certifier des produits qui sont, évidemment comme tous ce qui existe sur terre, ‘d’origine naturelle’ mais dont on connaît les effets néfastes sur l’homme et l’environnement.
D’ailleurs je ferais prochainement un billet sur quelques produits certifies Ecocert…
Chez Gaiia, nous avons nos propres valeurs et notre propre label (Bio-logics) et si quelqu’un souhaite vérifier ce que nous faisons il est le bienvenu.
Nous préférons offrir un bon prix a ceux qui s’occupe de la ramasse des Noix de coco plutôt que d’engraisser une multinationale qui surfe habilement sur la vague du ‘bio’!

Une autre idée:
J’aimerais faire profiter de ce produit a nos consoeurs et confrères savonniers, surtout quand je vois la qualité et le prix des huiles vendues sur différents sites professionnels!
Nous pourrons fournir une bonne partie des huiles vegetales, essentielles, beurres vegetaux qui apportent une valeur ajoutée a nos produits.

Nous ne comptons pas nous arrêter la:
La prochaine étape est d’organiser la fabrication de l’huile de SESAME et de COLZA.

Quelques photos en direct de « Goa » à la « savonnerie ». Les clichés ne sont pas d’une très grande qualité, mais ça permet de se faire une idée…
buro2
Là c’est le bureau de Philippe, a peine installé après les travaux de rénovation, il a gardé tel quelle la tomette au sol (150 ans) et les fenêtres d’origine.
buro
Pour Le plaisir un petit moule à prototype de barre de savon posé négligemment. Réalisé sur place par un artisan, je ne sais plus quel essence de bois à été utilisé.

armoire
Deux étagères de notre coffre fort,  des flacons de 500ml et de 1 litre d’huiles essentielles…

philippe
Et bien sur, pour finir notre « El-gringo » local : Philippe en plein travail.  Notez son bureau, qui est une vieille table en teck de fabrication local, j’adore !

22 °C
Actuellement : Couverture nuageuse partielle
Humidité : 74 %

Il fait 22 °C à Goa avec une couverture nuageuse partielle et un taux d’humidité de 74 %.
Il fait -2 °C à Valence et j’attends la neige…

road
Petite image prise par Philippe à partir d’un téléphone dans la voiture sur la route de la savonnerie.
Sur les cotés des palmiers et des champs de riz, et à droite une chapelle vestige d’une ancienne gouvernance Portugaise.

ext-road
Les travaux dans la savonnerie ont commencé, le labo s’appelle : « GAIIA-LABS » et il est installé à Goa en Inde.
Philippe qui habite sur place s’occupera de la création et l’élaboration des produits, mais aussi de la production et de la sélection des matières premières.
Philippe c’est un peu le El-Gringo du savon naturel, il choisit pour nous les meilleurs producteurs de plantes et d’huiles essentielles.
Pour ma part, de Valence (Chabeuil exactement.) en France  je piloterai le site de vente en ligne, la commercialisation en magasin et l’importation des produits pour toute l’Europe.
Tous nos produits seront d’ailleurs soumis à une batterie de tests en laboratoire afin de pouvoir être commercialisés en Union Européenne.
La température ici est de 12° C, et à Goa : 29 °C