La longue tradition des savons à l’huile d’olive au moyen orient ne s’arrete pas a Alep, c’est certes le plus célèbre, mais dans des villes moins touristiques ou moins accessibles, il existe des Savonneries séculaires qui produisent des savons d’aussi bonne qualité, voir meilleures puisque moins copiés.

savon-naplouse02

Il s’agit des Savons de Naplouse (Cisjordanie / Palestine),
et de Tripoli (Liban).

Le savon de Naplouse ou de Nablus:

Dans la ville de Naplouse, la tradition de la fabrication d’un savon à base d’huile d’olive est devenue une industrie majeure et un art. Dès le 10ème siècle, les savons traditionnel à l’huile d’olive de la ville de Naplouse ont été exporté dans le monde arabe et l’Europe dans une moindre mesure.

Les savonneries traditionelles ne sont plus très nombreuses, mais les palestiniens font des efforts pour préserver cette partie importante de leur patrimoine culturel.

savon-naplouse01

Je trouve leur technique de stockage très esthétique, une multitude de tours, de murs et de remparts posés briques par briques.

MAJ du 28/06 : Swannee me dit que ces tours de savons s’appellent des « tananîr ».

A Londres, Une caisse à savon (soapbox) est une plate-forme surélevée sur laquelle on se place pour faire un discours. Le discours des savons naturels Gaiia à aussi besoin de sa « Soapbox » pour se faire entendre!

Après avoir lu et relu le dossier de la « Dream-Team« , demandé des avis a droite et a gauche, passé du temps avec Philippe, Sabine, et les commentaires laissés sur notre blog, je vous propose  ce qui pourrais bien être la version quasi définitive de nos boites à savons (étuis & boites coulissantes).

savon-soyeuxsavon-intuitifsavon-colosse C’est un « mix » entre l’ancienne boite et les propositions de la « Dream-Team ».

Sur le « Facing » nous avons rajouté la Base-line « Gaiia, le savon que la terre attendait… »  à l’intérieur d’une bulle et en légére surimpression la terre en forme de coeur qui est aussi le logo des savons Gaiia. Donc, sur ces points nous avons suivi les recommandations de la « dream-Team ». Nous n’avons pas retenu (enfin, en vérité c’est encore en discussion) les fonds de couleurs, préférant rester avec notre carton un peu beige en fond.
savon-carressantSur la tranche Haute, celle qui sera visible sur les linéaires, la marque et sa fonction : Savon naturel fait main + le logo « Aux huiles essentielles » et le logo de notre charte « Bio-logics ».
Sur la tranche basse un rappel des différentes huiles essentielles et des additifs du savon + Un petit laïus sur notre charte.
Sur la face arriére outre la liste des ingrédients INCI, code barre, PAO, adresse de l’importateur et le N° de lot, nous ajoutons un texte sur la « Sapo » à froid. Voici le texte :

SAPONIFICATION A FROID – COUPE A LA MAIN
Tous nos savons sont réalisés avec la méthode de saponification à froid, vous garantissant ainsi l’intacte préservation des qualités et propriétés des ingrédients (huiles essentielles, huiles 100% végétales, beurres…). Nos savons ne contiennent pas, bien entendu, de vilaines substances chimiques, ni de graisses animales, n’on jamais été testés sur des animaux et n’incitent pas l’agriculture intensive ni à la deforestation massive.

Nous avons certe encore pris du retard, mais ce retard nous aidera à être en avance (j’aime les formules tordues).

Gros coup de coeur pour le design, le pakaging et le « Storytelling » des savons naturels Gamilla Secret.Meme si je trouve un peu en trop la mousse synthétique à l’intérieur, pas pour des raisons esthétiques, mais à cause du sur-emballage.
gs-soap-a

Un coup de gueule à propos des faux savons d’Alep

Que des consommateurs non avertis se fassent avoir en achetant des faux savons d’Alep (Presque la couleur de l’Alep, presque le sceau de l’Alep, le nom de l’Alep mais ce n’est pas un Alep), soit, mais que des professionnels (boutique Bio) vous affirme mordicus que le produit qu’il vous propose est un authentique Alep alors que ce n’est qu’une vulgaire copie, là je dit non, et je gueule! Je ne doute pas de la sincérité du commerçant à qui on à du faire le coup du certificat d’authenticité traduit par un Syrien agrée! Et oui, même dans l’univers du Bio ça existe les représentants peu scrupuleux!

Avant d’aller plus loin et de décortiquer la composition de ces fameux savons (Les vrais et les faux), un peu d’histoire:

L’histoire donc, nous raconte que ce savon serait à l’origine de tous les savons dur du monde (3500 ans environ selon les sources) et fait référence à un de ces prestigieux descendant, le savon de Marseille (fin 17e siècle). J’ajouterais aussi la longue tradition des savons dur Africains. En Afrique, dans la littérature est décrit par exemple qu’au Ghana, avant l’arrivée des Portugais en 1482, les Fanti préparaient du savon à partir de l’huile de palme brute et de la potasse, extraite des cendres de bois. En inde, c’était aussi une activité importante avant l’arrivé des anglais et l’implantation d’Unilever en Inde (appelé Hindustan Lever). Il me reste à rajouter qu’il y a à peine 10 ans, personne (ou très peu) ne connaissait ce savon en France, aujourd’hui on peux en trouver partout, et parfois (souvent) à des prix très élevés.

savon-alep-vert

La composition du savon d’Alep (le vrai)

* Huile d’olive de deuxième pression.
* Un peu d’eau.
* De la soude (autrefois extraite de la cendre de salicorne)
* l’huile de baies et de feuilles de laurier (Laurus nobilis)

L’huile de laurier étant plus rare et plus chère que l’huile d’olive, son pourcentage influe considérablement sur le prix des savons.

Voilà, c’est extrêmement simple et complètement naturel! Le savon d’Alep traditionnel se présente donc toujours sous la forme d’un pain parallélépipédique marron, sur lequel sont inscrits le nom du fabricant ainsi que la qualité du savon.

Mais, sous la dénomination « Savon d’Alep » on trouve de vulgaires copies qui sont la plupart du temps fabriquées comme des savons industriels. Dans ces savons, la quantité d’huile d’olive est alors réduite a son minimum et est souvent remplacée par de l’huile de palme ou de coprah. Pour l’huile de laurier (trop chère) caractéristique principale et source des bienfaits du savon d’Alep, il n’y en a pas ! Il n’y a aucun contrôle obligatoire pour cette méthode de fabrication, ce qui n’est pas le cas pour l’appellation d’origine « Savon de Marseille ». Il peut donc être produit dans d’autres pays et l’on voit maintenant arriver sur le marché français des quantités importantes de savons d’Alep fabriqués avec des huiles d’olive de plus ou moins bonne qualité, et parfois même avec des mélanges d’huiles dégradées d’olive, de palme et de coprah (ils sont ensuite colorés et parfumés afin de leur donner un aspect plus authentique). Il est tentant aussi d’indiquer des % fantaisistes d’huile de laurier afin de faire plus de profit.

Quelques pistes pour reconnaitre un vrai savon d’Alep
* Sa surface est rugueuse et l’aspect général est assez brut.

* Il doit comporter le sceau du fabricant (en Arabe, et parfois en dessous la marque en lettres latines).

* Sa couleur est brun-beige à l’extérieur et vert émeraude à l’intérieur. (Due à la présence naturelle de chlorophylle).

* Le savon d’Alep flotte. (Ce qui n’est pas le cas de la plupart des savons)

* Le savon d’Alep n’est pas liquide. (Autrement sa composition contient des éléments chimiques comme des tensioactifs, des agents anti-bactériens etc… Du coup ce n’est plus un savon d’Alep!)

* De façon générale aussi, il faut se méfier des « Alep » qui ne sont pas carrés. Souvent, les copies sont faites sous forme de barre ou petite savonnette car cela est plus facile à produire. Il suffit de mettre le savon liquide dans des moules. La production sous la forme carrée demande beaucoup de place et un matériel spécifique que les faussaires ne possèdent pas.

Voilà, vous en savez un peu plus pour avancer dans la quête de « l’Alep » parfait…

Mise à jour du 4 février 2015 :

Depuis notre article de 2010 sur les faux savons d’Alep qui pullulaient à l’époque dans les rayons et les marchés (au détriment des vrais merveilles d’Alep), nous avons eu énormément de demandes pour appliquer la recette authentique d’un Alep à celle d’un savon à froid. J’y étais réticent pour plusieurs raisons dont la principale concernait la possible confusion entre nos deux modes de fabrications, la méthode à chaud celle de l’Alep et la notre, la méthode de saponification à froid qui avait de la peine à se faire connaitre il y à presque cinq ans.

Et puis, suite aux terribles événements en Syrie, la ville d’Alep fut dévasté, cette ville qui fut l’une des plus vieilles villes du monde, cette ville classée au patrimoine mondial de l’humanité est maintenant détruite… La production de savon aussi et je me contenterais de ne commenter que cet aspect du désastre… voir la suite de ce nouvel article par ici…

alep-gaiia

vague-verte
Voila une autre phrase que j’entends beaucoup en ce moment. Alors je vais tenter rapidement d’expliquer les événements qui depuis plusieurs années nous on menés Philippe et moi sur la voie du savon naturel.

La première fois que nous avons évoqué la possibilité et le désir de faire du savon avec Philippe remonte à plus de 15 ans. C’était à l’époque ou nous travaillions sur notre marque « Câlin d’Amour », et dans notre dossier de presse nous évoquions déjà la notion « d’entreprise citoyenne » parce que nous voulions reverser une partie de notre chiffre d’affaire à des oeuvres caritatives. A cette époque, nous sommes passés pour des farfelus, alors qu’aujourd’hui de nombreuses entreprises se revendiquent « citoyennes » et participent à des projet comme 1% de son CA pour la planète (entre autres).

A cette époque donc, nous voulions créer un savon didactique pour inciter les enfants à se laver. Notre idée était de mettre un objet (une surprise) à l’intérieur de chaque savonnette pour inciter l’enfant à se servir du savon (donc de se laver sans rechigner et avec plaisir). Nous voulions appeler cette collection « Petit Câlin d’Amour ». Cette idée est resté au stade embryonnaire.

Il ya 6 ans, presque 7 nous avons participer à un projet « Tridosha Expérience » visant à faire connaitre les principes de la médecine « Ayurvedique » en France.

C’est en 2009 lors d’un passage de Philippe à Valence que l’envie de travailler avec des savons nous est revenue. En réalité, pendant toutes ces années nous évoquions souvent le sujet, mais sans donner de suite. Philippe avait donc en 2009, dans ses bagages des savons fabriqués en Inde, pas les savons Indiens classiques que nous utilisions depuis des années comme le savon « Mysore » ou « Chandrika« , mais des savons transparents avec des inclusions de formes et de couleurs à l’intérieur, des savons qu’on appelle « Melt and Pour ». Ce sont des savons à base de glycérine, et c’était là tout notre problème. La glycérine naturel étant très cher, tout ces savons sont en général réalisés a base de glycérine industrielle de synthèse. De notre coté nous voulions faire des savons naturels, donc l’accumulation de produits chimiques dans les savons « Melt and Pour » nous à tout naturellement conduits vers la création de notre propre Savonnerie afin d’élaborer le / les savons qui nous convenaient.

Donc nous ne surfons pas sur une vague, nous sommes la vague…

Les abus d’utilisation du qualificatif « naturel » sur des produits comme les gels douches ou savons sont tellement nombreux, que les consommateurs peinent pour s’y retrouver. Il faut donc apprendre à reconnaître les produits qui offrent réellement une qualité écologique. Normalement, Naturels ou Bio devrait forcément dire que les ingrédients sont d’origine végétale et non pétrochimique. Et là, autant vous dire que c’est pratiquement mission impossible de trouver ce type de produits dans la grande distribution au milieu des rayons cosmétiques. Alors, si on ne sait pas lire les étiquettes, il vaux mieux plutôt se fier à la typologie du magasin, cela ressemble peut être à une lapalissade, mais au moins dans un magasin ou une e-shop estampillé Naturel / Artisanal ou Bio, les possibilités de se faire avoir sont bien plus réduites que de succomber aux packaging faussement naturels de certaines cochonneries proposés en GMS !

alapoubelle

Avantages des vrais produits dit Naturels ou Bio :
* Ils sont généralement moins agressifs pour la peau.
* Ils stimulent moins la sécrétion de sébum, qui incite à se laver plus souvent (plus précisément pour les cheveux).
* Leur biodégradabilité est rapide.
* Leur impact sur la vie aquatique est minimal et ils ne sont généralement pas testés sur les animaux.
* Ils ne sont pas bourrées de cochonneries pétrochimiques.

Donc, si dans les grandes surfaces, il est très difficile de trouver des savons naturels ou bio. En revanche, la plupart des parapharmacie proposent des marques de qualité et elles en sont généralement proche géographiquement.
(Attention toutefois avec certains faux savons d’Alep).

Enfonçons encore un peu le clou des gels douches :
Typiquement l’exemple du produit marketing (don’t be evil mister marketing man !), qui permet aux fabricants de vendre nettement plus cher un produit qui contient beaucoup plus d’eau que le savon ainsi que de nombreux additifs, tout en générant de grandes quantités de déchets d’emballage et de pollution aquatique. Aux agents lavants (tensioactifs) sont ajoutés des gélifiants d’origine naturelle (caroube, pectine, alginates…) ou plus souvent synthétiques s’il s’agit de produits conventionnels (c’est à dire 98% des produits vendus en grandes surface). Peuvent être ajoutés également des épaississants, des surgraissants, des correcteurs de pH, des conservateurs antimicrobiens, des antioxydants, des parfums…
Ils s’usent aussi plus vite de part la quantité utilisé a chaque fois, ils reviennent donc plus cher que du vrai savon.

Les savons naturels par saponification à froid eux :
* Sont issus de recettes ancestrales.
* Ce type de  savon est un detergent à base de corps gras (huile végétales, parfois des graisses).
* Ils sont totalement biodégradables.
* Ils nécessitent trés peu d’énergie lors de leurs fabrication et ont donc un impact moins important sur l’environnement.

Ne nous mettons pas n’importe quoi sur le corps, la peau est le plus grand et le plus poreux de tous nos organes, alors prenons en grand soin et jettons à la poubelle les « Talliti douche Machin » et les « Uschouaia aux extraits de bois de n’importe quoi » !

savon-chandrika
Voila mon deuxième savon Indien préféré juste après le savon Mysore, c’est un savon Ayurvédique (médecine traditionnelle Indienne).

C’est en 1940 que l’histoire à commencé, Kesavan Vaidyar Lanka, un médecin ayurvédique à fabriqué le savon Ayurvédique « Chandrika » , dans une petite ville appelée Irinjalakuda au Kerala.

Ayurveda est un mot du sanskrit – la langue ancienne de l’Inde – qui se traduit par la connaissance ou la science de la vie. L’origine de l’Ayurveda date de 5000 ans dans l’enseignement oral des anciens « Rishis » (prononcé ree-shees), ou de maîtres spirituels, qui croyait que tous les êtres vivants ont été basés sur les énergies sous-jacentes. Ils ont développé une méthode Ayurvédique pour équilibrer ces énergies et donc promouvoir la santé et une longévité optimales. la théorie Ayurvédique à influencé la médecine grecque et chinoise et a évolué vers un système sophistiqué pour prévenir et traiter la maladie.

Les ingrédients utilisés dans le savon naturel Chandrika sont entre autres : De l’huile de coco et des huiles essentielles d’Orange, de Patchouli, de Palmarosa, de Feuilles de Cannelle , de Gingembre, de Bois de Santal , de Zeste de citron vert.

Le savon sur la photo n’est pas un produit d’importation, il est réalisé pour le marché Indien. Il pèse 75 grammes et est vendu en pack de deux sur lequel on bénéficie (pour cette fois) d’une super offre pour du « Nescafé Sunrise » (du café soluble).

Ce n’est pas en europe qu’on trouverais associé un produit cosmétique Ayurvédique à un géant mondiale du café ! ce qui prouve à quel point ce savon est un produit de consommation courante en Inde.

savon-chandrika2

DSC02535
Plusieurs internautes sur ce blog nous demandent régulièrement de parler de nous, de nos trajectoires, de la savonnerie etc… Comme je l’ai dit a Franck je préfère aborder le sujet au travers de certains thèmes qui feront (je l’espère) comprendre notre demarche.

On peut légitimement se demander pourquoi en 2010, alors que la technologie a envahie le monde, deux amis férus d’informatique se lancent dans des productions de produits « fait-main »!

Certains ferons l’apologie de la technologie qui (liste non exhaustive):
* Libère l’homme de tache répétitives
* Allège le temps de travail
* Réduit la pénibilité du travail
etc…, etc…

La liste peut etre longue et le débat sans fin.

Je sors de 8 années ou j’etais directeur général d’une société de parfumerie industrielle ou je devais obtenir le maximum de profits pour un actionnaire. J’ai beaucoup appris a plein de niveaux mais j’ai fini lessivé (sans jeu de mots) et au bord de la dépression nerveuse en réalisant que j’exerçait une activité qui était aux antipodes des raisons de ma venue dans ce pays…

A Jaipur, ou j’ai vécu pendant près de 10 ans, j’ai aussi eu la chance de « travailler » avec un docteur-chercheur en médecine ayurvedique, le Docteur Kotecha, d’une intégrité morale depassant l’entendement et qui est devenu un ami très proche, presque un frère. Premièrement je me suis soigné physiquement et « mentalement » grace a cette démarche holistique. Ensuite j’ai appris des fabrications « a l’ancienne » à partir d’extraits de plantes, de racines, de minéraux et l’importance de suivre un protocole ou l’être humain a toute sa place afin que le produit final soit le meilleur possible.

Respecter le produit, respecter celui qui le fait. Pour info, nous développons en ce moment des formulations ayurvediques (des vraies) pour les ajouter a nos produits.

* Le boulanger a l’ancienne versus les boulangeries industrielles / qui se souvient du vrai pain petrit a la main pendant des heures?

* La restauration versus le fast food / personne n’a plus le temps (ni de cuisiner, ni de manger tranquillement).

* La gamelle de maman ou de grand-mère versus la nourriture industrielle (qu’on retrouve dans la plupart des restaurants aujourd’hui) / j’en rêve encore.

* Les produits lavants (gels douches, détergents synthétiques) versus savons naturels fait-main / Essayez! et jetez un oeil sur l’etat des riviéres et des nappes phréatiques.

* Savons ‘artisanaux’ (en fait c’est une appellation plus lie a la législation, par ex. moins de 10 employés) mais chauffés et réalisés avec des machines / Essayez!

* Vrais Entrepreneurs versus crapouilles (je ne veux pas faire mon Chavez, mais je le pense vraiment!)
etc… On a vu ce que ca a donne depuis deux ans… et ils recommencent!

Mélanger au bon rythme, sentir, regarder, mettre son énergie personnelle… En somme tout ce qu’une machine ne peut réaliser!

C’est aussi ce qui m’avait plu dans mes périples indiens au début des années 90, ou la nourriture « préparée » n’existait pas, ou les « petits métiers » et les « petites mains » jalonnaient les rues, ou on prenait le temps de faire les choses comme il faut, sans financiers au dessus de vos têtes qui réclament une rentabilité a tout prix, sans cadres dynamiques comme supérieurs hiérarchiques qui vous tyrannisent afin de sauver leur tête ou monter en grade… Ou on faisait notre yahourt a la maison avec du lait non stérilisé.

Je ne peux pas parler pour Franck mais il adhère certainement a mes propos pour avoir beaucoup expérimenté dans sa vie.

Voila pourquoi aujourd’hui, entre autre, nous souhaitons proposer des produits naturel et FAITS-MAIN (donc vraiment artisanaux). Comme beaucoup de savonniers qui produisent du fait-main, nous souhaitons nous exprimer au travers de nos produits. Nous exprimer sur le plan créatif, éthique, commercial (utilisation des nouvelles technologie ‘utiles’ comme le e-commerce). Pour moi qui ne suis pas trop – en fait pas du tout – manuel, la réalisation de mes premiers savons et baumes l’année dernière m’a procuré une satisfaction énormissime ainsi que le travail sur les synergies d’huiles essentielles, la découverte d’ingrédients, les rencontres avec des personnes passionnées et conscientes, la patience, les experiences…

Du fait-main, de l’énergie humaine positive, des bons ingrédients, du bon sens… et surtout, réaliser enfin un projet avec mon vieil ami Franck (on se connaît depuis 1986 lors d’une partie de baby-foot) après plusieurs tentatives et deux milles idees!

Quand notre projet aboutira, ce sera du LUXE. Du vrai luxe. Pas du luxe mondain mais celui de pouvoir vivre a son propre rythme et de faire ce qui nous plait.

handmade

Un des sujets abordés aujourd’hui avec Philippe outre l’avancement de notre projet et des tracasseries administratives qui dans notre cas se multiplient par deux (France et Inde), était : les « marketplace » autrement dit les places de marché sur lesquels des savons fait à la maison ou en petite quantité peuvent êtres vendus (parmi des tas d’autres produits handmade).

Nous suivons déjà depuis longtemps des sites comme ETSY aux états unis, et DAWANDA en Europe, joyeux mélange de tout ce qu’ont peut réaliser soit même et vendre via une place de marché qui gère la partie technique du site, son référencement etc… Par exemple sur Dawanda vous avez un panier unique pour des emplettes commandés chez plusieurs vendeurs (il faut toutefois régler séparément tout les vendeurs).

C’est pourquoi nous commençons à réfléchir à une future place de marché réservé aux savons fait à la maison ou de petites productions, la question est de savoir si nous voulons créer un site à part, ou inclure cette « marketplace » dans notre e-boutique Gaiia. Ce projet est juste au stade embryonnaire, mais c’est une idée qui nous turlupine depuis un moment afin d’offrir une vitrine et une visibilité sur internet aux fabricants et créateurs de savons saponifier à froid.

Ce principe de place de marché à l’intérieur d’un site marchand existe dans d’autres secteurs comme « Amazone », « PriceMinister », « Rue du commerce » …

A suivre.

Je ne résiste pas à l’envie de vous faire découvrir une fabrique de Savons artisanaux Siciliens que je trouve magnifiques, ci dessous quelques photos issues d’un article de novembre 2007 paru dans la version Italienne de Marie-Claire… La savonnerie s’appelle Sa Di Sapone, allez voir leur site !
sadi04sadi01sadi03sadi02