Articles

mai-2013-gaiia

2,5° degrés et de la neige un 25 mai dans le Vercors a 600 mètres d’altitude ma bonne dame, même nos chiens affichaient l’air étonné du bouledogue qui se dit « y’a plus de saison mec ! ».

« Mai » c’est pas vrai !

D’habitude à cette époque je passe tout mon temps libre a l’extérieur, après l’hiver il y a toujours des trucs a faire comme réparer des tuyaux d’eau explosés par le gel, vérifier les piquets du parc à chevaux, débroussailler, tondre, planter, boules, fléchettes, barbecue et anisette…

Là, empli d’une résignation toute hivernal, j’écris en écoutant l’album de Daft Punk tandis qu’au four, des cuisses de poulet fermier commencent à exciter mes narines alors que le gratin de Raviole tente de se planquer dans un coin,  la légende de mon énergique coup de fourchette ayant déjà fait le tour de la cuisine… L’hiver quoi.

Oui « mai » !

Ce matin avec Sabine nous avons encore sauvé de la décharge un appareil électro-ménager sacrifié sur l’hôtel de l’obsolescence programmée. Commander une pièce, démonter, remonter, remettre en vie plutôt que de racheter… Quelle fierté ! Nous étions après cet exploit heureux comme des Herzog, des Ulysses ou comme le plus simple des « chasseur cueilleur » revenant dans sa grotte le torse bombé, les bras chargés de victuailles avec un énorme sentiment de victoire sur la fatalité de sa vie.

Et puis il y a eu le passage de Michel Pobeda la semaine dernière, ou entre nos sessions de travail au sein de l’ADNS, (Association Des Nouveaux Savonniers) nous avons parlé du jardin philosophique de Michel, une sorte de nouvelle Utopia* végétale mêlant la santé, la nutrition, le physique et le mental, un magnifique projet et déjà aujourd’hui à voir ce presque jeune homme de 70 piges, je me dit que ses préceptes appliqués à lui-même ont donné un beau résultat. ( lire son livre : Les bienfaits des huiles végétales).

Et puis il y a ce beau projet de partenariat avec une association humanitaire qui œuvre pour l’hygiène et la santé au Laos, un projet presque concrétisé.

Et puis il y a enfin bientôt, après un retard du diable, la mise en place de nos savons en Belgique ( je crois que je vais passer les 100 prochaines années de ma vie à m’excuser auprès de Diane pour cet énorme contre-temps).

Et puis il y a la production française de savons Gaiia qui va commencer la semaine prochaine par deux « best seller » de notre collection.

Et puis il y a la vie, ma femme, ma fille, mes parents, mes amis, les clients et partenaires Gaiia, il y a ce monde plein de surprise, ce monde ou quand tu penses que tout est calme triste et froid comme un 25 mai 2013, un coup de téléphone, un mail, le hasard, un arc en ciel te ramène à ta putain de condition de vivant avec du cœur et des tripes dedans !

Alors oui il y aura toujours un « mai » !

Il y aura toujours un printemps, un nouveau temps et de nouveaux horizons de fleurs blanches accrochées aux cerisiers du monde.

Get Lucky !

(*À l’origine, Utopia est un néologisme grec forgé par Thomas More pour désigner la société idéale qu’il décrit dans son œuvre du même nom.)

Ce que vous voyez là est un produit lavant !
La marque « égérie cosmétique » précise sur ses boites :

« Pain dermatologique enrichi au beurre de karité, sans savon. »

L’objet sur la photo est aux fragrances Pralines et Noisettes (oO) et risque en se réduisant à l’usage de procurer de moins en moins de plaisir ! Je ne suis ni prude, ni conservateur, mais là franchement, pour moi ce produit c’est le top de la vulgarité déguisé en « cosméto sensuelle » pour couple moderne ! Vite un sac, faut que je rende mon 4 heure !

Derrière l’appellation pain dermatologique sans savon aux fragrances de… paré de magnifiques couleurs imitant à la perfection le plastique de « sex toy » se cache certainement des ingredients pour le coup pas sexy du tout !

la petite trace de mousse tout en délicatesse sur le corps des modèles, tout ce truc semble aussi naturel que le plaisir qu’il est sensé provoqué.

Une « com » qui copie les codes d’Aubade. Moi je dit qu’avec un truc comme ça, Rogé Cavaillès n’a qu’à bien se tenir ! Et puis ça revient cher d’avoir un savon pour les fesses et un autre pour le reste du corps…

Je vous laisse juge le site est par là : www.egerie-cosmetique.com.

Voilà un tee-shirt qui représente assez bien l’état d’esprit dans lequel se trouvent parfois les créateurs / entrepreneurs dans la dernière ligne droite. Dès fois j’ai l’impression de ne plus avoir de cerveau (en ais-je eu un un jour ?). Heureusement; la télé-réalité est là pour tenir ma conscience en éveil ! (C’est à quel heure Secret Story ?).

Servi comme un prince chez www.pilo-tee.com !

Voilà de l’e-commerce orienté client comme je l’aime, l’équipe de pilo-tee.com bichonne ses clients et ça se voit.  J’ai reçu mon tee dans un joli papier de soie bleu fermé par une étiquette pilo-tee et pas avec du scotch, un petit mot écrit à la main par Gaëlle et le tout accompagné d’un sticker ! Merci Christophe et Gaëlle. Et même si leurs tee-shirts passent à la télé, ils n’ont pas pris la grosse tête !

Je viens enfin de recevoir du Japon une boîte à Bento pour l’anniversaire de ma fille, avec beaucoup de retard. Commandé sur un site français, je ne me suis aperçu que bien plus tard que ce site bien que Français était situé au Japon, et que les articles partaient donc directement de Kyoto !

Mais finalement, je suis très content de recevoir un colis avec des étiquettes et du papier journal Japonais en guise de bourre, c’est que c’est sacrément dépaysant à déballer, un peu comme les gosses qui décollent les timbres qui viennent de l’étranger.

MAJ du 22/09/2010 : Oups! j’avais omis de donner le nom du site www.bentoandco.com


Aprés les céreales Spécial K. des céréales spéciales minceur qui ne font pas maigrir, la marque Nestlé qui n’a peur ni du ridicule, ni de nager à contre courant de l’éco-responsabilité, lance Special T.,  la dosette à thé façon Nespresso , hors de prix et surtout pas écologique du tout !

Décryptage (expression utilisé par les journalistes de M6) :
35 centimes (pour 2,43 grammes) c’est le prix que vous coutera chaque prise de thé !
Soit 144 euros le kilo !

De plus alors que tout les fabricants, les distributeurs et enfin les consommateurs tendent vers des démarches responsables,  et que des marques commencent à proposer comme Casino des dosettes de café biodégradables. Chez Nestlé, clairement on s’en fout, on transforme un produit à la base complétement biodégradable comme le thé en une cochonerie encapsulé qui finira en déchet incinéré ! Un comble !

A boycott « thé » donc !

Autres articles sur le sujet :
Eco89 et/ou peauethique.canalblog.com et bien sur special-t.fr

Le « Greenwashing » en anglais, ou « écoblanchiment« , est une technique de marketing utilisée par certaines entreprises qui abusent de l’argument écologique pour vendre des produits dits « verts » alors qu’ils sont polluants ou tout simplement illégitimes dans l’emploi de valeurs dites vertes, écolos, éco-responsables, de développement durable etc…

Utilisé donc pour qualifier une campagne de publicité ou une action de communication ayant pour but de présenter publiquement – et de façon parfois mensongère – une image de responsabilité environnementale. Le « Greenwashing » fait référence à l’expression « Brainwashing » – littéralement « lavage de cerveau ».

Normalement, le bureau de vérification de la publicité (BVP) encadre fortement les pratiques en la matière. Sont ainsi refusées par exemple :

– les publicités représentant un comportement contraire à la protection de l’environnement
– les utilisations d’arguments écologiques de nature à induire en erreur.

Ce qui n’empêche ni les marques ni les agences de pub de nous balancer du vert, du Bio et des petites fleurs tout les jours, sur tout les supports, pensant certainement que ce léger vernis suffira à nous cacher une réalité moins responsable !

Qui « Greenwashe » le plus ?
Les secteurs les plus sanctionnés pour des faits de « Greenwashing » sont l’énergie, l’automobile et les produits de grande consommation (alimentation, lessive, et cosmétique…).

Quelques exemple de « Greenwashing » flagrant :

D’après les données de Peugeot, la 206 CC 1.6 HDI 110 BVM présentée dans cette publicité émet 129 g/km (elle n’est même pas dans la catégorie A, la “moins pire” !).
En France, la Loi du 30 décembre 1996 sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (dite loi LAURE) introduit dans la législation le CO2 comme polluant. Foutage de gueule!

Juste pour le plaisir, la recommandation du BVP :
“Le choix des signes ou des termes utilisés dans la publicité, ainsi que des couleurs qui pourraient y être associées, ne doit pas suggérer des vertus écologiques que le produit ne posséderait pas”
(art. 2-12 des recommandations écologiques du BVP)


“Grâce à Rêves en Cadeau… 1 stage de pilotage acheté = 1 arbre planté”
Arrêtons nous deux secondes sur ce que propose cette entreprise qui nous fait croire à sa vertu environnementale alors que piloter une voiture est une activité polluante ! Conduire ou piloter oui, mais tenter de se faire passer pour vertueux en plantant 1 seul petit arbre par stage à 1 euros pièce… Foutage de gueule!


« L’éco-engagement » de Lucky Strike France:
Remplacer, dans un paquet de cigarettes voué pour le moment à ne pas être recyclable, un papier métallisé par un papier sans métal soi-disant recyclable, tout en le signalant au consommateur à l’aide d’un papier glacé de fort belle qualité. Foutage de gueule non ?

 

 

(Le logo « GreenWash » présent au début de cet article est une réalisation des savons Gaiia)


Samedi, je suis rentré dans un magasin B.T.U. c’est à dire : ‘Bio-Tendance-Ultra’ en pleine campagne au tout début de la Drôme Provençale. Autant dire que pour rentrer, le catogan, la chemise en fibre de bambou et les spartiates en cuir sont obligatoires !

Et puis là, au milieux de chapeaux de laine en forme de coquelicot, de chaussettes qui grattent, de bijoux émaillés, de bougies en cire d’abeilles, de lait de chèvre et de miel de châtaignier, je découvre la délicatesse, le raffinement, je découvre posé là comme dans l’attente de mon regard bienveillant un porte savon en forme de bol en terre cuite fabriqué selon la méthode Japonaise du Raku

Par bonheur et par chance, le potier magique habite à 20 minutes de chez moi, je me mets à rêver, le bol est la forme idéale pour un porte savon, seulement 4 petits points d’appuis donc pas de mousse blanche un peu grasse sous le savon ! En plus, ce procédé de cuisson entièrement réalisée manuellement confère à chaque d’objet un caractère unique. Déjà je le vois en vente dans la boutique Gaiia !

De retour à la maison, premier réflexe pour trouver ce nouveau fournisseur de beautés cuites : Google ! Patatra, je désespère de la matière, je ne parviens pas a mettre la main sur un bout de début d’embryon de site internet dudit potier ! Bien sur il est sur les pages jaunes, mais c’est le week-end, et je voulais voir d’autres photos de ses réalisations… Comme je suis du genre pugnace, je finis par tomber sur une vague page Myspace qui clignote comme un sapin de Noel Nord-Américain (l’Ontario par exemple) avec juste deux photos ou quand tu clique, le zoom est plus petit que l’original, Rhaaaa! Deception, frustration et reflexions :

1 – Je ne peux plus me passer d’internet pour faire des recherches, d’individus, de fournisseurs, de matériels etc…

2 – C’est quoi les Pages Jaunes ?

3 – Même l’artisan du coin le plus perdu de la france, voir du monde se doit d’avoir une présence et une visibilité sur internet au risque de perdre des clients / contacts.

A suivre…
MAJ du 07/09 j’ai appelé, j’ai laissé un message, toujour pas de réponse, et oui, certain artisan sont des conquêtes qui se méritent on dirait !

Il n’y a pas de mots assez fort pour décrire l’horreur et l’abomination dont est victime Sakineh, une femme Iranienne de 43 ans condamnée à la lapidation pour adultère.

Après la grande manifestation de soutien au Trocadéro à Paris le 28 aout, nous pouvons avec nos petits moyens soutenir Sakineh en signant une pétition (72200 signataires  pour le moment) sur le site : laregledujeu.org

MAJ du 8 septembre: Via le Monde.  l’Iran confirme que la peine de Sakineh est suspendue, à suivre…

MAJ du  13 Septembre: Le combat continu…