Articles

nature-savon-gaiia

Le savon naturel à froid Gaiia “l’unique nature” est le savon idéal pour les peaux sensibles et delicates en voyage ou en vacances.

Hydratant, surgras et riche en glycérine naturelle ce véritable “Savon à Froid” remplacera avantageusement l’ensemble de vos produits de lavage tout en douceur avec un petit plus écologique et bio.

Pourquoi encombrer vos valises ?

Avec un savon à froid Gaiia de 100g dans votre trousse de toilette, vous pouvez :

  • Vous laver tout le corps (parties intimes comprises bien sur!)
  • Vous démaquiller (oui certains hommes aussi se maquillent et pas que pour l’Eurovision…)
  • Vous nettoyer le visage en douceur.
  • Vous laver les cheveux.
  • Vous raser la barbe… (Aucun rapport avec l’Eurovison…)

Et ça c’est pour le coté pratique, parce que du coté des bienfaits, vous allez êtres plus que gâté !

  • Ultra-Douceur (Pas d’effet de peau qui tiraille).
  • Hydratation. (Grace à la glycérine naturelle).
  • Émollient (adoucit la peau).

Et en plus, c’est écologique…

Un savon 100% biodégradable de 100g dans un emballage carton recyclable d’un coté et au moins cinq produits à base d’eau et de pétrochimie, qui ne se dégradent pas totalement, qui polluent les nappes phréatiques, vendus dans des flacons en plastiques polluants et difficilement biodégradable, recyclable oui, mais au prix d’une facture énergétique énorme de l’autre coté !

Un savon Gaiia sera vraiment le compagnon idéal de votre trousse de toilette et de vos voyages, je n’irais pas jusqu’a dire que grâce à lui vous ferez de belles rencontres, quoi que…

Testimonial d’une cliente au retour de vacance :

“Hello, ce message pour vous dire bravo : premier achat et déjà conquise. Ces savons sentent délicieusement bon, laissent la peau douce et nette et surtout, ils ont dépassé mes espérances à un point que je n’imaginais pas! Mon compagnon souffre de pellicules depuis longtemps, et le shampoing anti pelliculaire le plus puissant faisait partie de nos indispensables pour stabiliser la situation. Nous ne sommes partis en vacances qu’avec mes savons tous neufs (encore une marotte bio, se disait il)… et depuis une semaine de shampoings avec ces savons, plus une pellicule !!! Cela nous a semblé incroyable ;)Donc merci, je ne manquerai pas d’en parler autour de moi :)”

Merci Claire !

 

Tous les savons à froid Gaiia sont fabriqués en France à partir d’huiles végétales bio.

5-en-1-1

gaiia-vs

 

Un savon à froid Gaiia remplace avantageusement au moins 5 produits dans votre salle de bain et tout ça avec beaucoup de douceur et un tout petit prix !

  1. Il lave votre corps, parties intimes comprises.
  2. Il lave votre visage et celui de votre enfant / bébé.
  3. Il vous démaquille en douceur.
  4. Il lave vos cheveux et ceux de toute votre famille.

Tout cela en étant plus naturel, plus doux, plus hydratant, plus écologique, plus économique, moins polluant, moins irritant et surtout beaucoup moins cher, faites le calcul…

Retranscription de l’interview croisée PAGE 64 / BIO INFO – AVRIL 2014 – N° 22

Savon à froid : l’avenir est dans la tradition !

peiffer-barbiot

Franck Peiffer est co-fondateur des savons Gaiia et ancien président de l’Association Des Nouveaux Savonniers. Rudy Barbiot est le créateur de la marque belge Olila.

Bio Info : Pourquoi avoir choisi de faire de la saponification à froid votre métier ?

Franck Peiffer : Lors d’un séjour en Inde, il y a quelques années, j’ai utilisé de vrais savons ayurvédiques indiens. Avec Philippe, co-fondateur de Gaiia, nous voulions importer ces savons en France. Après pas mal de recherches, nous avons découvert le mode originel de fabrication du savon : la saponification à froid. Nous avions l’impression d’avoir touché le Graal : enfin un vrai savon surgras, doux et riche en glycérine naturelle ! Nous avons décidé qu’il était temps de proposer cette alternative naturelle et saine face aux détergents à base d’ingrédients pétrochimiques. Choisir ce métier et créer Gaiia fut donc, dès le départ, une démarche aussi qualitative que militante.

Rudy : Ce sont les « fesses rouges » de mes enfants et mes mains gercées chaque hiver qui ont été le point de départ. Dès que nous avons utilisé nos savons à froid, mes filles et moi-même n’avons plus eu de problèmes de peau. J’avais pourtant du mal à croire, au départ, qu’un produit aussi naturel et simple pouvait être plus efficace que des savons classiques de grandes marques. J’ai voulu en faire mon métier parce que la vie est courte : il faut profiter du temps pour faire partager ce que l’on aime ! C’est un plaisir de voir que les habitudes de consommation changent.

Bio Info : Quelles sont les difficultés de votre travail ?

Franck Peiffer : La plus grande est de faire connaître ce magnifique procédé de fabrication à un public habitué aux détergents liquides. Mais les gens se sensibilisent lentement, notamment grâce à des associations. La récompense, c’est qu’une fois qu’un savon à froid est testé, il est adopté !

Rudy :  Ce qui est difficile, c’est d’intégrer dès le départ tous les aspects de la réglementation cosmétique dans l’apprentissage et dans tous les aspects inhérents à la production et à la commercialisation. Le savon est un artisanat assez encadré. À cela s’ajoute la difficulté de se faire connaître du public. Mais on y arrive !

Bio Info : En quoi votre savon est-il réellement différent d’un savon industriel, naturel ou bio ?

Franck Peiffer : Je vois les savons à froid comme des soins lavants. Nos savons sont pleins de glycérine naturelle, ils préservent le film hydrolipidique de la peau. Les savons durs industriels, parfois aux fausses allures naturelles, sont plus décapants et contiennent souvent des ingrédients polémiques pour la santé et l’environnement. Et je ne parle pas des graisses animales comme le sodium tallowate, utilisées en premier ingrédient par de grandes marques sans que le consommateur en soit informé. Les savons bio quant à eux ne sont pas forcément plus doux ni plus riches en glycérine. Un savon saponifié à froid allie pour moi tradition et futur du savon, car tous les aspects du produit sont plus durables et plus qualitatifs.

Rudy : Le savon saponifié à froid est utilisé depuis des millénaires, il a fait ses preuves. Plus de glycérine dans le produit fini assure plus de douceur. La fabrication en elle- même est plus respectueuse des ingrédients et de l’environnement. Nous chauffons peu les huiles et peu de temps. Il n’y a pas de rejet de produits ou de déchets. On utilise aussi très peu d’énergie. En outre, chez Olila, nous n’utilisons pas d’huile de palme, souvent présente dans les savons, et notre main-d’œuvre est 100 % locale.

Bio Info : En une phrase, quel est votre souhait pour l’avenir ?

Franck Peiffer : Que le monde prenne enfin conscience que l’accumulation de produits synthétiques et pétrochimiques sur la peau et dans l’environnement n’est absolument pas anodin.

Rudy : Continuer à voir l’air émerveillé des enfants et des adultes lorsqu’ils sentent et essaient nos savons.

………………………………………………..

Propos recueillis par Julien Kaibeck (lessentieldejulien.com) dans le magazine Bio-info France du mois d’avril 2014 (bio-info.com). Julien à qui je dit un gros merci pour son engagement auprès de la “Slow Cosmétique” et la reconnaissance du Savon à Froid.

………………………………………………..

2 petits erratums toutefois dans la version papier :
1 – Je ne suis plus président de l’ADNS depuis 1 an ;-) Association Des Nouveaux Savonniers : Saponification.org
2 – Je n’ai jamais été en Inde, c’est Philippe qui me ramenait mes savons ayurvédiques indiens.

………………………………………………..

printemps-gaiia

Enfin débarrassé de la boue et des brumes d’un obscur hiver plus sale qu’il n’a été froid, je sors de trois mois d’apnée, délesté enfin des foutus onze kilos de cet autre qui fut moi, fruit d’un régime autocrate, surveillant comme une mère trop attentive mon alimentation, mon physique et surtout mon foutu moi “inside” !

Le truc dans les petites boites comme Gaiia c’est qu’il en va souvent de nos produits comme de nous même… Est-ce qu’un objet peut faire une petite déprime ? je ne sais pas, mais pour les savons Gaiia, j’ai appelé cela : “La méchante rupture de stock” ou “le reflet de mon incompétence” cela se passe parfois quand le produit se suicide, se trouvant peut-être trop beau dans le miroir, ne méritant pas ce qui lui arrive etc etc…
Les objets ont-ils peur eux aussi de la réussite ?

Mes savons, ces drôles d’objets organiques m’ont accompagnés dans de noirs dédales ou aucun Minotaure ne m’a permis de retrouver mon lustre en se sacrifiant pour ma propre rédemption, ou m’évitant la gestion inconséquente de quelques clients, ne trouvant ni excuses ni résilience au travers d’un remboursement Paypal incapable de laver tout mes affronts… Le seul monstre qu’il a fallut vaincre, c’est moi. Enlever la poussière accumulée sur mon lotus intérieur après en avoir retrouvé le chemin. Puis, reconquérir ma flamme, mon désir et ma passion pour repartir, agile et leste sur les ailes de “Gaïa”. A l’assaut de toutes les incohérences accumulées, des certitudes hideuses et regarder le monde enfin tel qu’il est et non comme je voulais qu’il soit.

Qu’il est doux camarade de poser la dernière pièce d’une armure désormais trop lourde, s’assoir à l’abri de soi, contempler l’architecture de son nouveau destin et se pardonner enfin en se laissant aller a la compassion, la sienne comme à celle des autres. Il n’y a aucune fatalité, nous écrivons nous même a l’avance l’histoire de notre propre “Karma” sans nous en rendre compte tout en laissant le mérite à des dieux (gourous / amis / conseil / famille) parfois trop égoïstes pour ce soucier d’autre chose que du chant de leurs propres gloires.

Je ne sais toujours pas si les objets ont une âme, mais l’aventure des savons Gaiia m’a sauvé de bien des choses, me permettant d’en apprendre plus sur moi que Freud, Lacan et même toi, Michel Onfray, auriez pu le faire en 10 ans de discussions quotidiennes. C’est mon printemps, le printemps du sens et du coeur, le printemps d’une démocratie intérieure retrouvée, un printemps où j’ai envie de tout dévorer en recrachant les pépins seulement là ou la vie pourra renaitre !

C’est le printemps des savons Gaiia, fabriqués en France par des savonniers de talent, le printemps d’une belle histoire Belge, drôle, tendre, ou notre nouvelle mythologie personnelle ne s’écrira ni dans la fureur ni dans l’impatience des inquiets.

C’est le sacre de notre printemps et de mon putain de feu sacré retrouvé…

 Alléluia camarades !

elizabeth-taylor-gaiia

 

Faites comme aurait pu le faire Liz Taylor, exigez un des 3 coffrets cadeaux Gaiia à Noel !

evident-belgique

Les savons Gaiia sont enfin disponibles depuis ce week-end en Belgique !

Champagne ! avec Diane, notre distributrice exclusive pour la Belgique (solal.be) nous avons fêté ça samedi soir dans un “resto” aux petits oignons à Nivelles (30Km de Bruxelles) : La Cave à Jules ! Le lendemain matin, petit déjeuner de travail puis retour en France, 8 heures de route dans les pattes mais heureux comme tout, avec une petite halte dans une friterie près de la frontière à Couvin, frites fraiches maison, saucisse, fricadelle et boulette nature, la “Belgitude*” quoi !

La ligne est claire** !

Toutes les boites de nos savons on été repensées et traduite en Français / Néerlandais tout en conservant ce design bien distinctif qui facilite maintenant l’identification d’un savon à froid Gaiia. Nous serons bientôt présent dans un grand nombre de lieux en Belgique, comme des Herboristerie, des magasins Bio, des pharmacies, des Spas etc…

Nous avons aussi créé un site www.gaiia.be pour suivre notre actualité belge.

Natuurlijke Zeep*** !

Une aventure Belge initiée par Maïté de l’Herboristerie Moderne en plein coeur du vieux Bruxelles qui vends nos savons depuis maintenant deux ans, Stéphanie de “Planete Elila” qui est avec nous depuis le début, puis cette belle rencontre avec Diane qui offre maintenant de grandes perspectives à notre marque en Europe.

gaiia-belgique-02

Véritable savon à froid !

En Belgique comme en France, nous continuons la promotion du “Savon à Froid” en utilisant de plus en plus la formule : “VERITABLE SAVON A FROID”.
Notre procédé de fabrication de savon, naturellement surgras et hydratant , doit et vas devenir un trésor national au même titre que le savon de Marseille en son temps.

* Belgitude : La Belge attitude :-)
** La ligne claire : Style graphique issu de l’école belge de bande dessiné / Hergé et le style Tintin par exemple.
*** Natuurlijke Zeep : Savon Surgras.

gaiia et eau laos solidarité

 

Nous sommes très heureux d’avoir été choisi comme partenaire par l’association “Eau Laos Solidarité” et le “Rotary Club  Tours Balzac” pour cette opération de financement de matériel d’hygiène scolaire au Laos par la vente de savons à Froid Gaiia.

Ce que nous faisons avec la vente des savons :

Eau Laos Solidarité s’attaque aux causes des maladies grâce à vos achat de savons Gaiia / Eau Laos Solidarité :

– En construisant des toilettes pour les filles, les garçons et les professeurs
– En équipant les blocs sanitaires de laves mains et de savon.
(Se laver les mains avec du savon est le moyen le plus efficace pour diminuer la diarrhée et certaines maladies infectieuses)
– En réparant ou en installant de nouveaux systèmes d’adduction par gravité
– En fournissant des filtres à eau céramique pour que les élèves puissent boire de l’eau saine
– En formant des éducateurs à l’hygiène
– Se laver les mains avec du savon

Des ventes événementielles de savons seront mises en place par “Eau Laos Solidarité” et le “Rotary Club  Tours Balzac” tout au long de l’année.

Les premiers savons Gaiia “Made in France” :

Tous les savons Gaiia / Eau Laos Solidarité ont été saponifiés en France à base d’huiles végétales biologiques. Pour ceux qui connaissent déjà notre gamme, ce savon à été réalisé sur la base de notre savon “l’intuitif” aux senteurs d’agrumes avec des huiles essentielles de Pamplemousse, d’Orange, de Citron Vert, de Néroli, de Bergamote et de Gingembre.

poster-gaiia-rotary

 

Le site de l’association est en cours d’élaboration : http://www.eaulaos.org/ 

gaiia-pitti-fragrance

Du 13 au 15 Sep 2013 nous serons présent au salon Pitti Fragranze 11 à Florence / Italie.

Cet événement internationale présente le meilleur de la parfumerie artistique, c’est un observatoire orienté sur la culture olfactive. Nos savons parfumés s’y sentirons donc bien à l’aise !

C’est à l’invitation d’un parfumeur incroyable :  Louison Libertin / Technique Indiscrète que nous partagerons un stand avec d’autres parfumeurs de talent.

Fragranze-gaiia

gaiia-kaizen

Tous “égo” devant la presse !

Autant vous le dire tout de suite, depuis que l’excellentissime magazine Kaizen (www.kaizen-magazine.com) nous a cité dans son numéro de juillet / aout,  ma tête à triplé de volume, je me surnomme monsieur melon, je surveille la taille de mes chevilles et mes relations avec mon égo sont au beau fixe… Evidemment a l’extérieur, aux autres, je ne montre rien de plus que l’humble satisfaction du gars qui fait correctement son boulot et qui ne veut ni médaille ni laurier. Mais dans mon moi intérieur, c’est le “Luna park” de la fierté, le “Space Mountain” du bonheur et croyez moi, il y a du monde aux attractions et je ne boude pas mon plaisir !

Un beau dossier bien épais…

C’est à l’intérieur du dossier sur la cosmétique bio réalisé par la journaliste Emmanuelle Vibert que nous sommes cités dans la partie “Les savons à froid”.
Un dossier de plus de 10 pages très claires et qui commence par ce titre : “Une autre cosmétique est possible”, tout est dit…

Extrait :

En une dizaine d’années, les termes “parabens, “silicones”, “EDTA”, ou “sodium laureth sulfate” sont devenus des grossièretés. Ces substances issues de la (pétro)chimie, ingrédients de base dans l’industrie cosmétique, sont désormais suspectes. A l’opposé, les mots “naturel” et “bio” sonnent comme une formule magique aux oreilles des consommateurs en quête de produits sains. Que de chemin parcouru !

(Source : Kaizen magazine, article d’Emmanuelle Vibert)

Kaizen késaco ?

Kaizen est un mot japonais qui signifie “changement bon”.

Mais c’est également une méthode : celle de l’amélioration continue. La perspective de changer brutalement réveille nos peurs et attise nos résistances. Commencer par un petit pas, puis en faire un second et se mettre alors en marche, chaque jour, peut nous conduire à de grandes transformations.

(Source : Kaizen magazine)

Dans tout les bons kiosques !

Je vous encourage vivement à vous procurer ce magazine très engagé dont un des contributeurs n’est autre que Pierre Rabhi et qui compte parmi ces fondateurs des personnalités diverses comme le directeur du “mouvement Colibris” et le fondateur du magazine “La Maison Ecologique”.

Les liens du sens :

Quelques liens cités dans le dossier sur la cosmétique bio…

www.saponification.org / Association Des Nouveaux Savonniers / ADNS.
www.laveritesurlescosmetiques.com / La vérité sur les cosmétiques de Rita Stiens.
– www.slow-cosmetique.org / Pour libérer son esprit du “brainwashing cosmétique”.
www.lessentieldejulien.com / Le blog conseil de Mr Julien.
gaiia-shop.com/ Nous quoi !

(Spéciale dédicace et gros bisous à Emmanuelle et Julien.)