Articles

Cet article est l’oeuvre de Raphael, Savonnier à Froid, artiste, bobo assumé et passionné de moto. Son blog : thelittlesunsoapcompany.fr

Quand je parle du savon à des personnes qui n’en utilise jamais, ils me répondent souvent que si le gel douche et le savon liquide se sont depuis longtemps imposés dans nos maisons c’est à cause de leur coté pratique et facile. Je trouve pour ma part cela très dommage, l’efficacité nous a peu à peu éloigné des sensations naturelles, de prendre le temps d’apprécier les choses simples de la vie, comme par exemple de profiter d’un coucher de soleil ou prendre quelques secondes pour faire mousser un savon.

Car on ne le dira jamais assez, il faut quatre à six semaines pour faire un savon saponifié à froid, aujourd’hui dans notre logique industrielle, c’est juste surréaliste, et je ne vous parle même pas du temps d’élaboration de la formule, de la réalisation des prototypes, des tests, car quand on vous dit que les savons sont fait-mains, ils sont aussi le produit de la passion des hommes et des femmes qui les fabriquent.

Je crois que le retour au savon pourrait s’inscrire dans cette tendance qui tente de ralentir le mouvement général, pour un retour à un monde plus humain comme par exemple le slow-food (prendre le temps de manger) ou encore la slow-cosmétique qui prône un retour à une beauté plus naturelle et plus respectueuse de l’environnement. Ainsi les savons saponifiés à froid nécessitent justement de prendre quelques secondes pour les sentir, les ressentir et se laisser porter par leurs parfums, est-ce vraiment un mal ?

Nous vivons dans un monde qui va de plus en plus vite, je ne vous apprends rien. Dans cette course effrénée nous ne pouvons plus nous permettre de perdre quelques minutes, le temps est devenu notre denrée la plus précieuse. Preuve que le sujet est dans l’air du temps (jeu de mot facile), la sortie prochaine du film “In Time : Quand le temps a remplacé l’argent” d’Andrew Nicol a qui l’on doit l’excellent “Bienvenue à Gattaca” entre autres. Vision cynique et aseptisé d’une société futuriste où plus que jamais chaque minute compte.

Mais j’irais plus loin, en disant que notre perception du temps a considérablement évolué. De nos jours ne sommes-nous pas nombreux à vérifier nos mails toutes les cinq minutes ? Il est juste inimaginable de ne pas répondre immédiatement à un SMS, alors que nous sommes en train de discuter avec quelqu’un (ce que je trouve particulièrement impoli). Nous sommes devenus les esclaves de ce système d’alerte, de notification qui nous pollue la vie.

Ce qui est plus grave, c’est que notre cerveau s’adapte à ce nouvel état de fait, et qu’il s’auto-interrompt tout seul pendant des taches importantes, même quand nous ne sommes pas sollicité, on se distrait tout seul, pour aller sur Internet vérifier les dernières mises à jour de nos blogs préférés (bon là c’est moins grave). Ainsi nous avons de plus en plus de mal à nous concentrer longtemps et lire jusqu’au bout un article un peu trop long sur Internet [1] devient difficile. D’ailleurs si je ne veux pas vous perdre, il est temps pour moi de conclure ;-)

En fait nous sommes tous dans une quête d’instantanéité, répondre à un mail dans la minute ou être le premier à commenter un article est gratifiant, cela créer un lien, une interactivité avec la personne avec qui on a cet échange. Ainsi comme toujours, tout est une question de dosage, il faut parfois s’avoir éteindre son téléphone ou son ordinateur, je sais c’est plus facile à dire qu’à faire, moi par exemple je fais quoi en ce moment :-/

Voilà si vous êtes arrivé au bout de cet article, c’est que votre cerveau est en pleine forme, sinon je vous propose un petit exercice avec le site  Donothingfor2minutes [2], la règle du jeu est simple : ne pas toucher la souris pendant deux minutes [3], c’est très révélateur de notre perception du temps, surtout sur Internet.

[1] A l’époque du 56K (un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre) les pages internet mettaient beaucoup de temps à s’afficher, et la règle à l’époque c’était qu’une page devait s’afficher en moins de 8 secondes au delà desquelles l’internaute zapper vers un autre site.

[2] Le créateur de ce site Alex Tew s’est rendu célèbre sur internet en créant le site Million Dollar Homepage et avec son site Donothingfor2minutes il a atteint 1 million de visiteurs uniques en seulement une semaine.

[3] J’ai dû m’y reprendre à trois fois avant d’arriver au bout des 2 minutes…et vous ?

Un vrai savon fabriqué à froid par un maitre savonnier a un PH se situant entre 9,5 et 10.
C’est un mythe entretenu par les industriels de faire croire qu’on doit prendre soin de sa peau avec des produits a PH neutre (PH7).

Apres l’utilisation d’un vrai savon, votre peau met seulement quelques minutes pour réajuster son PH. Certains savons industriels abaissent leur PH, mais soyez prudents car ils obtiennent ce resultat grace à des détergents chimiques issus de la pétrochimie. Le PH des ces savons industriels est entre 5 et 7 mais ces produits sont aggressifs et dangereux à terme pour votre peau et pour votre santé en general.

Mise à jour du 17/11 :
A signaler aussi sur le même sujet un article très complet de Michel Pobeda, auteur de livre “Les bienfaits des huiles végétales”. Voir le lien à cette adresse : http://savons.org/le-ph/.

Acte 3 d’une petite serie d’interviews d’utilisateurs de savons naturels Gaiia.

Aujourd’hui c’est Thierry qui se prête gentiment à notre interview client. Thierry est un entrepreneur Belge dans la vraie vie et sur le net : DepuydT Traiteur, d-traiteur.com.
Et comme il déborde d’enthousiasme et d’énergie, Thierry se lance maintenant dans une toute nouvelle aventure entrepreneuriale avec la marque SHEILANDI !
Vous pouvez suivre l’avancée de son mystérieux projet sur son magazine bijoux : mag.sheilandi.com

Mais place à l’interview !

Question 1 : Quel type de savon utilisais-tu avant de découvrir les savons Gaiia ?
Je devrais avoir honte, ne frappe pas, mais c’était du Tahiti … :( Par facilité, par habitude, par bêtise, par ignorance, par manque de féminité … va savoir !
J’ai même eu ma période ou je choisissais en rayon en fonction de la couleur du packaging, ma salle de bains étant verte je ne prenais que des flacons verts, ça fait boooooh !

Question 2 : Pourquoi as-tu décidé de changer pour des savons naturels faits à la main ? Pour Gaiia ?
Suite à la lecture de ton blog, que j’ai dévoré d’un seul coup en mode “lecture de vacances”, j’adore les histoires d’e-commerçants, ça m’a conscientisé à tous les aspects pour lesquels tu te bas (pollution, industrialisation, marketing trompeur, etc …), je n’ai donc même pas dû réfléchir, “il me les faut !”

Question 3 : Les savons Gaiia répondent-ils a tes attentes ?
A priori oui ! Le packaging est très sympa, le format est pratique, ça se range super facilement, jusque là ils ont l’air très économiques car après 2 semaines d’utilisation exclusif il n’a quasiment pas encore réduit ! Et surtout, dans ma salle de bains verte, le support en bois est super bien assorti, une priorité !

Question 4 : Quel est ton savon préféré dans la gamme ?
En oenologue amateur que je suis, je vais les tester crescendo, j’ai donc uniquement essayé l’unique naturel pour le moment, mais je ne manquerai pas de te donner mon retour au fil des consommations !
Comme Lilian, je ne me complique pas la vie et me lave également les cheveux avec (enfin, pour le peu qu’il m’en reste), sans aucun soucis à première vue.

Vous retrouverez aussi sur le blog de Thierry un article concernant les savons Gaiia et un retour d’expérience client avec notre e-shop, critique et très instructif :
TESTÉ POUR VOUS : LES SAVONS NATURELS GAIIA

En attendant de pouvoir installer sur l’e-shop Gaiia une carte de fidélité et parce que les retours clients c’est bien à condition d’en tenir compte, nous avons créé une nouvelle catégorie pour ceux qui ont déjà commandé (ou pas) et qui savent maintenant quel savon Gaiia leurs correspond le mieux !

La règle de 3, c’est trois savons Gaiia identiques, mais moins cher.
Exemple :
(1 savon Gaiia X 3) = (- 15 à 19%)

Par 3 c’est moins cher , c’est comment dire… Evident !

Pour jeter un coup d’oeil sur notre nouvelle catégorie de savon naturels, cliquez ici…

3 nouveaux portes savons viennent d’êtres ajoutés dans notre boutique, il sagit de portes savons en Stéatite aussi appelé “pierre à savon”,  c’est une sorte de jade très tendre, employée traditionnellement en Chine pour réaliser des sceaux. Ceux-ci viennent d’Inde; plus exactement de l’état du Rajasthan.

Pour la petite histoire, déjà dans la Grèce antique, le philosophe Theophrastos avait découvert le pouvoir thérapeutique de la Stéatite. Il lui attribuait un pouvoir magnétique et régénérant pour toute affection dermatologique

PS: Petite déconvenue avec notre porte savon en bois de rose, il à tendance à déteindre et laisser des traces rouge ou rose sur le bord de la baignoire. Nous avons fait mille tests sur nos savons, et aucun je l’avoue sur ce porte-savon, mea-culpa. J’ai donc baissé le prix de celui-ci au minimum.

En cette période de “transhumance” estivale, bon nombre d’entre vous,  m’ont fait part de leur besoin en savons de voyage. Il y a dèjà un petit moment qu’avec Philippe nous réfléchissons sur le sujet (voir ici par exemple).

Mais nous sommes repartis de zéro et cette fois, je crois qu’enfin nous avons trouvé le bon compromis que nous souhaitions :

1 – Un produit pratique (taille et poids idéal).
2 – Un produit économique (prix unitaire entre 0,66 et 0,83 euro).
3 – Un produit durable (emballage économique).

Cette gamme de 6 savons s’appellera “le voyageur” et sera composé comme suis :

3 Savons Gaiia de la gamme des uniques /
l’unique très doux (un de nos best-sellers)
l’unique à l’argile
l’unique au cèdre

3 Savons Gaiia de la gamme des précieux /
L’enthousiaste (un autre best-seller)
l’intuitif
L’évident

Philippe vas me faire passer les prototypes fin aout pour faire les photos et je pense qu’ils pourront être en boutique avant les prochaines transhumances d’hiver. C’est un peu long, mais entre la fabrication et le transport par cargo ça prend du temps !

Si vous cherchez un revenu de complément en rapport avec votre sensibilité environnementale, rejoignez nous en tant qu’Ambassadrice / Ambassadeur Gaiia.

Vous choisissez librement vos objectifs, selon votre disponibilité et vos envies : 2 à 4 réunions dans le mois, voir plus… à vous de voir!

A vous de promouvoir et d’organiser des réunions de vente privée sur votre lieu de travail, en comité d’entreprises, à domicile auprès de vos relations, lors de vos rencontres associatives…. Vous obtenez une rémunération très intérresante sur vos ventes.
Vous serez formé(e), suivi(e), et soutenu(e) dans votre activité.


Gaiia : du savon, de l’eau et beaucoup de naturel !

Notre marque propose une véritable alternative aux produits de toilettes existants. Responsable, réellement écologique et économique, un savon végétal Gaiia ne contient pas de vilaines substances chimiques ou synthétiques. Il est 100% biodégradable et n’incite pas à la déforestation massive ni à l’agriculture intensive.

Un savon Gaiia est un véritable soin cosmétique, hydratant, surgras et riche en glycérine naturelle grâce à sa méthode de fabrication à froid unique et réellement artisanale, un savon Gaiia est beaucoup plus qu’un savon. Il est enrichi aux huiles végétales et beurres précieux, pur ou délicatement parfumé aux huiles essentielles, ce savon respecte votre corps et la planète.

Gaiia, c’est le savon que la terre attendait !


N’hésitez pas à me contacter pour plus d’information : Franck PEIFFER

Tél. : 09 81 29 86 74 – email : contact@gaiia-shop.com – www.gaiia.fr


J’en ai choisi sept parmi tant d’autres,  sept personnalités qui m’ont marqué comme le vingtième siècle et à qui j’aurais aimer offrir notre savon “le colosse”.

Dans l’ordre d’apparition :
– Serge Gainsbourg
– Martin Luther King
– Simone veil
– Gandhi
– Mohamed Ali
– Raymond Loewy
– Billie Holliday

La prochaine fois de choisirait sept personnalités à qui j’aurais aimé offrir le savon naturel Gaiia “le gourmand”.

J’ai été gâté par la poste ce matin, trois cadeaux pour moi tout seul!

1 – Un flacon d’huile de prunes “Perles de Gascogne” incroyablement parfumé!

2 – Un savon “Maud Siegel” qui me rappelle une époque ou je mâchouillais des batons de réglisse avant de rentrer en cours. Parfum / couleur / texture,  bravo Maud!

3 – Un stylo publicitaire pour le salon de coiffure d’un amoureux des arts, mon ami “Yves Dufresne” qui oeuvre à Draguignan dans le Var.

Et en plus il pleut, que demander de mieux en ce début de journée?
Ben… Pleins de commandes de savons naturels Gaiia voyons!