Suite a pas mal de demandes Américaines et sud-Américaines d’utilisation du logo de « Saponification à Froid« , nous l’avons donc traduit en Anglais et en Espagnol.
Ce logo se trouve déjà sur des étiquettes de savons au Pérou, Argentine, Brésil (forêt Amazonienne) et à Bergenfield dans le New-Jersey USA. To be continued…

« Saponificación en Frío » & « Cold Process Method »

Mercredi, Philippe à loué un emplacement sur le marché de Goa histoire de tester nos savons un peu à l’aveugle. Sur ce marché, il n’y a pas que des indiens, en cette saison il y a aussi beaucoup de touristes qui pour la plupart ne parlent pas Français (pour la compréhension des étiquettes), mais qui ont été enthousiastes sur l’approche visuel et l’olfactif des savons.

Le truc vraiment intéressant à retenir, c’est que pour la plupart des testeurs / clients il était évident que nos savons sont des savons naturels ! L’aspect général des savons Gaiia, leurs parfums et l’expérience du toucher « surgras » ont fait la différence même avec des boites en Français !

Vite fait une petite photo prise par notre imprimeur sur son bureau à Bombay (Mumbay) il y a quelques jours. ça ne se voit pas comme ça, mais tout les noms des savons sont en relief (Embossage) ce qui à demandé pas mal de travail pour réaliser les 11 outillages. Le carton fait 300 grammes, mais Philippe me dit que les boites sont un peu plus blanches que sur cette photo.

Je ferais bientôt une retrospective compléte du chemin parcouru pour arriver à cette boite épuré.

Acte 1 d’une petite serie d’interviews d’utilisateurs de savons naturels Gaiia en Inde. Réalisé, photographié et écrit par notre cher Victor… Qui avait aussi pris de chouettes clichés à Goa (à voir par ici).

Cette interview a été réalisée au chambres d’hôtes : Chickoo House à Goa. (Inde)

Si les savons Gaiia ne sont pas disponible en France pour l’instant, ils le sont en Inde. Nous vous proposons donc de vous donner les impressions de certains des premier utilisateur. Helianne (peintre et designer) et Oystein (journaliste) sont, depuis 10 ans, les heureux propriétaire d’une maison d’hôte a Goa, Chickoo House un endroit étonnant ou les gens on décider de prendre le temps de vivre. c’est la bas que j’ai compris que la nouriture végétarienne peut être délicieuse. Ils ont adoptés les savons Gaiia pour eux même et pour leurs clients, il y a quelques semaines.

Question: quel type de savon utilisiez vous avant de découvrir les savon Gaiia?

H et O: Auparavant nous utilisions des savons Medimix et du gel douche.

Question: Pourquoi avez vous decider de changer pour des savons naturels faits à la main? Pour Gaiia?

H: Je n’aimais pas l’odeur des savons industriels qui me derange.

O: Nous essayons continuellement de réduire l’Inpact de Chickoo House sur son environnement. nous avons décider d’abandonner la fosse sceptique, nous rejetons donc nos eaux usées dans le sol, c’est pourquoi nous tenons spécialement a ne pas utiliser de produit chimique dans la maison. La question du savon s’est donc posée, nous avons alors découvert l’existence de Gaiia. Pour nous il est très important de protéger l’environnement de Goa qui souffre beaucoup du fait de l’affluence de touriste pendant la saison. De plus Goa est un endroit qui « vends » la nature, il convient donc de la préserver en utilisant des produits bio-degradables. nous étions donc ravi de trouver des savons sans parabens ou sulfates.

Question: Les savons Gaiia répondent-ils a vos attentes?

H : Oui je suis très contente, j’adore ces odeurs naturelles, j’ai enfin trouvée des savons qui me plaisent en plus ils durent beaucoup plus longtemps. Tout nos hôtes sont ravi du changement, ils ont tous remarqués qu’ils ont la peaux moins sèche

O : Oui j aime ces savons, connaître leur composition et savoir qu’ils me permettent de remplir mes objectifs en matière d’impact sur l’environnement est très positif pour moi? En outre je trouve qu’ils sont trés agréable lors de l’utilisation, ils moussent bien.

Question: quel est votre savon préféré dans la gamme?

H: L’intuitif et l’enthousiaste

O: le sensuel pour son odeur surprenante, mais j’aime aussi beaucoup le « Nature » qui n’a pas cette odeur de savon qui me dérange de temps en temps.

A suivre…

Comme cette année le réveillon de la Saint Sylvestre à eu la délicatesse de tomber un vendredi, certain d’entre nous ont eu le temps de dégriser ce week-end trainant en pyjama une télé-commande (de télé, de console, de blue-ray) dans une main et un verre de Cola ou de lait dans l’autre…

Pour d’autre, ce fut le temps du rangement en famille, trouver un endroit ou les vieux sapins seront recyclés, ranger les boules dans le garage et pour les plus allumés, enrouler les kilomètres de guirlandes qui décoraient à l’Américaine l’extérieur de la maison.

Les sols sont propres, vierges de langues de belles-mère, de cotillions et de toute forme de chapeaux en carton ridicule, dans l’attente silencieuse de l’année à venir et de nouvelles résolutions prises pour la dixième fois au moins.

Rien de bien nouveau, et pourtant, je sens tout autour de moi une sacré bonne energie, une bonne grosse patate qui lance à 2011 le défi d’être mieux que 2010 !

Alors bienvenue en 2011 ! pour le bonheur, c’est tout droit…