Articles

fraudes
Vendredi dernier, je reçois un coup de téléphone de la “Direction Départementale de la Protection des Populations de la Drôme” pour m’annoncer la venue d’un “Inspecteur Concurrence Consommation et Répression des Fraudes”. Rendez-vous pris pour ce lundi matin 10h00 dans nos locaux…

Surprise !

Stupeur et tremblements, on a beau être en règle (ou le croire) on se retrouve dans la position du lapin pris dans la lumière des phares.  Sentiment d’autant plus exacerbé chez moi que ce coup de téléphone des “Fraudes” intervient le jour même d’un rendu du tribunal de commerce en ma faveur concernant un litige avec un expert réglementaire “W.T.F”, rancoeur ? Dénonciation ? Coincidence… ?

L’inspectrice me dit que cela n’a rien à voir, j’en prends acte ne pouvant m’empêcher tout de même d’y voir une relation. Encore ce double effet fraude qui fait que l’on se demande toujours d’ou vient le coup alors qu’ils (les inspecteurs) ne font que leur travail. D’ailleurs, quand je fais l’objet d’un contrôle de routine sur la route par les Gendarmes,  j’ai le même ressenti: inquiétude et sentiment d’injustice, mais pourquoi moi ! (En levant les yeux et les mains au ciel façon mama italienne).

Déroulement des opérations…

A l’heure, notre inspectrice que j’appellerais Claire, dont le travail est de vérifier si tout est en règle et qu’il n’y a ni tromperie, ni publicité ou allégation mensongère chez Gaiia. Claire donc, refusa poliment l’offre d’un café et nous entrâmes directement dans le vif du sujet :

1 – Vérification des outils réglementaires (dossier cosmétique)
2 – Vérification des allégations de nos emballages (prouve ce que tu dit, ou ne le dit pas)
3 – Vérification des mentions Bio (Nature & Progrès)
4 – Vérification des lieux de production.
5 – Petite explication sur notre Méthode de Saponification à Froid que Claire ne connaissait pas.
6 – Discussion importante sur la façon d’écrire les INCI (liste d’ingrédients)

Puis au bout de 2 heures, Claire prit quelques un de nos produits pour en prélever des échantillons pour analyse en laboratoire.

1 – Analyse Micro-Bio.
2 – Analyse Physico-chimique.

Le tout placé dans des sacs en plastique avec des scellés et une étiquette américaine à l’ancienne nommé : Etiquette de prélèvement, genre les Experts à Miami, mais à Chabeuil :-)

T’as pas des photos ?

J’ai évidemment demandé si je pouvais prendre des photos de Claire avec nos produits, des photos des étiquettes de prélèvements (j’adore leur look vintage) mais niet, un aimable mais ferme niet ! L’administration a peut-être peur de la transparence ou plus simplement peur de la propagation et du détournement de certaines images sur internet. Claire m’a demandé un peu étonnée pourquoi je voulais faire un article sur sa visite, je lui ai répondu que c’était dans l’ADN de notre marque, que cet événement (loin d’être anodin) faisait comme d’autres partie de la vie de notre entreprise et que sans internet, personne n’aurait jamais entendu parler de Gaiia.

Mon sentiment.

Quand t’es en règle, c’est comme pour tout, il n’y a aucune raison de s’inquiéter.
Claire à été très pédagogue sur certains sujets et nous avons pu en débattre sereinement. Mais au final, même si je trouve certains trucs un peu injustes (Comme en demander autant aux petits savonniers à froid que aux gros acteurs de la cosmétique) la réglementation est la réglementation et nous ne pouvons que nous y plier.

Je vous communiquerai bien entendu les résultats des tests dès qu’il me seront transmis…

layering-gaiia