handmade

Un des sujets abordés aujourd’hui avec Philippe outre l’avancement de notre projet et des tracasseries administratives qui dans notre cas se multiplient par deux (France et Inde), était : les « marketplace » autrement dit les places de marché sur lesquels des savons fait à la maison ou en petite quantité peuvent êtres vendus (parmi des tas d’autres produits handmade).

Nous suivons déjà depuis longtemps des sites comme ETSY aux états unis, et DAWANDA en Europe, joyeux mélange de tout ce qu’ont peut réaliser soit même et vendre via une place de marché qui gère la partie technique du site, son référencement etc… Par exemple sur Dawanda vous avez un panier unique pour des emplettes commandés chez plusieurs vendeurs (il faut toutefois régler séparément tout les vendeurs).

C’est pourquoi nous commençons à réfléchir à une future place de marché réservé aux savons fait à la maison ou de petites productions, la question est de savoir si nous voulons créer un site à part, ou inclure cette « marketplace » dans notre e-boutique Gaiia. Ce projet est juste au stade embryonnaire, mais c’est une idée qui nous turlupine depuis un moment afin d’offrir une vitrine et une visibilité sur internet aux fabricants et créateurs de savons saponifier à froid.

Ce principe de place de marché à l’intérieur d’un site marchand existe dans d’autres secteurs comme « Amazone », « PriceMinister », « Rue du commerce » …

A suivre.

Bon alors, c’est quoi ce truc qui pend sur la barrière devant notre chambre d’hôte ? Réponse demain…
Autrement je cherche en vain des savonnier(e)s à froid autour d’Arezzo et de Florence, mais je fais choux blanc.
Nos hôtes Italiens nous ont dit avant hier que ce n’était pas une activité très connu en Toscane et en Italie. Bon ben comme ça je pourrais leurs faire découvrir les savons Gaiia !
(Laetizia nous avaient préparé pleins de petites pizzas Toscane à pâte fine cuites au feu de bois dans le four d’une cuisine qui repose sur des fondations vieilles de 1000 ans !).

savon-griller

Je ne résiste pas à l’envie de vous faire découvrir une fabrique de Savons artisanaux Siciliens que je trouve magnifiques, ci dessous quelques photos issues d’un article de novembre 2007 paru dans la version Italienne de Marie-Claire… La savonnerie s’appelle Sa Di Sapone, allez voir leur site !
sadi04sadi01sadi03sadi02

stand-by-me
« Stand by me », en fait ce n’est pas : « reste avec moi », mais reste sur le stand !  Et oui, un stand ça ne se quitte pas ou les pieds devant ! (Proverbe forain).

savon-couleur-03
Décidément cette couleur menthe glaciale me fait voyager !  Mon Philippe tu est un artiste !

ambiance
Petit montage d’une photo prise sur la terrasse de notre savonnerie, en arrière plan ont peux distinguer une maison jaune typique de Goa. Le mur bleu est un des murs extérieur de la savonnerie !

lecture
Comme je n’avais plus rien à lire, j’ai reçu ce soir une commande passé sur le site de la FNAC il y a 48 heures ! Rapide la livraison pour l’Italie !

savon-couleur-04

Depuis plusieurs semaines, une des discussions récurrentes avec Franck concerne les couleurs des savons. Vous imaginez que cela laisse place a des discussions animées!

Il se dégage quelques tendances:

* Les savons auront la couleur de ce qu’on ‘met dedans’, sans ajout de colorants. (plutôt Franck)
* On pourrait ajouter des colorants naturels pour que la couleur du savon évoque sa personnalité et /ou ses ingrédients. Classique, mais efficace commercialement. (plutôt moi)

Aussi, comme nous utilisons certains savons le matin, d’autres le soir ou a certaines occasions, le fait d’avoir des couleurs permet de ne pas se ‘melanger les savons’ dans la salle de bain!

savon-couleur-02

J’avoue que les premiers essais effectues avec différents produits naturels donnaient un résultat trop inconsistant. Donc je me suis mis en recherche de produits plus performants et nous avons réalisés quelques essais qui sont assez concluants. Nous avons éliminés les oxydes et autres Mica pour se focaliser sur quelques produits vraiment naturels (végétaux) dans une forme concentrée. Je ne rentrera pas dans les détails des pourcentages, mix, moment de l’introduction dans le mélange etc… mais les colorants utilisés sont issus des produits suivants:

* Curcuma
* Annato (Roucou en francais il me semble)
* Chlorophylle
* Paprika
savon-couleur-01

Evidemment, après les premiers résultats, Franck entreprit de me harceler afin que je prenne des photos pour le blog! et vous pouvez me croire, le bonhomme est pugnace!!! La mauvaise nouvelle – et la triste réalité, c’est que je suis un bien médiocre photographe! Mais, très bonne nouvelle, par chance mon ami Faiz Dadarkar qui me rendait visite ce week-end a beaucoup aimé les produits et nous a offert une série de photos que je trouve très réussies!!! Pour info, Faiz est un ami de Mumbai, qui est Consultant mais qui se révèle être un excellent peintre et photographe. Les photos ont été prises en lumière naturelle.

savon-couleur-05

Alors, j’admets que ces produits ne sont pas du niveau esthétique de certains savons de nos amies savonnières (comme celui-ci que j’adore www.kafee.fr/savon-uzumaki ) mais cela peut correspondre après quelques réglages a notre recherche de sobriété évocatrice.

Petite note de Franck:
Après avoir vu les photos (il y en a beaucoup d’autres) je commence à pencher dans le clan de Philippe et trouver ça très beau. Et vous, que préférez vous ? des savons colorés (naturellement bien sur!) ou non teintés?

(Crédits Photos : Faiz Dadarkar)

Une fois n’est pas coutume, je publie dans son intégralité un e-mail reçu ce matin d’une petite famille qui à pu tester nos savons depuis 10 jours :
pain-savon-01

bonjour Gaiia

De passage a Goa, j’ai eu le plaisir de rencontrer Philippe et de visiter le site magnifique de l’atelier de fabrication. Quand je suis reparti Philippe m’a remis quelques échantillons de pains de savons en me demandant de prendre le temps de les essayer avec ma famille a mon retour en france dans le midi. Il a tout d’abord fallu que j’explique que cela n’etait pas fait pour etre mangé malgrés l’aspect tres appetissant des jolis pains.

En effet « on en mangerai » est la premiere reflexion qui est venue a l’idée de ma femme et de mes filles. Puis mon frere est venu nous rendre visite et a pris plaisir a sentir longuement les différentes senteurs et sa première impression a été « on dirait vraiment du bon savon comme avant (mon frere a 50 ans ).

Depuis dix jours je me lave exclusivement avec et voila ce que j’en dit. Des qu’on commence a le frotter, le savon produit une mousse fine, douce et crémeuse, très agréable. L’effet lavant est parfait pour les mains sales et le reste. La peau ne se desseche pas et ne pique pas apres usage. Chez moi l’eau est tres calcaire, et le savon se rince bien laissant un leger et agréable parfun apres rinçage.

J’ai meme tenté a trois reprise de m’en servir comme savon a barbe et ca fonctionne tres bien sans dessecher la peau. Chacun des menbres de ma famille a aimé le coté trés délicat et agréable des differentes senteurs. Nous allons continuer le test jusqu’a la fin des pains qui ne s’use pas vite et ne fondent pas comme cela peut arriver avec certains savons. Nous esperons tous qu’apres la période de test nous allons pouvoir continuer a nous approvisionner, et oui nous sommes deja fan. Bravo et merci a philippe pour ce petit cadeau qui a touché toute la famille.

Merci Pierre pour ce retour.

sapone

Avant hier, pressé , en faisant les courses dans un supermarché d’Arezzo, je suis tombé sur un savon qui n’était pas dans le rayon cosmétique. les savons étaient présentés dans un coin qui donnait une impression d’artisanat typique et pittoresque (j’aurais du me méfier), et puis ce « savon naturel » (sapone naturale) écrit en haut de l’étiquette à fini par me rassurer.

Donc, vite acheté juste sur une impression sans regarder la composition du produit (ce que doivent faire la plupart des acheteurs d’ailleurs). Ce n’est qu’en rentrant que je me suis penché un peu plus sur l’objet.

Dèjà, le nom du savon VERO MARSIGLIA / VRAI MARSEILLE c’est juste un peu litigieux ! Mais c’est sur les ingrédients INCI que je suis tombé en arrêt :
TETRASODIUM EDTA et TETRASODIUM ETIDRONATE ! des Chélatants donc d’origine synthétique (en gros le premier neutralise en partie le calcaire de l’eau, l’EDTA est aussi utilisé comme stabilisateur de produit vis-à-vis de la dégradation par les bactéries et le deuxième neutralise les ions complexes de l’eau, en particulier le calcaire) ne nous étendons pas sur les méfaits des EDTA tant sur la peaux que sur la nature, mais posons nous une question claire :
POURQUOI A T’ON LE DROIT D’APPELER SAVON NATUREL, UN SAVON QUI CONTIENT DES INGRÉDIENTS SYNTHETIQUES ?

Moi, personnellement j’en ai ma claque d’être pris pour un idiot par des marques qui finalement auraient tout à gagner à être plus honnêtes et plus transparentes sur les étiquettes. Parce que moi (qui suis pourtant sensibilisé au truc) comme les autres, très souvent je me fie au « Facing » des emballages…

Tout cela ne n’empêchera pas de l’utiliser, mais je ne rachèterais plus de produit de cette marque, alors que peut être le reste de leur gamme est très bonne, mais la confiance pour une marque se perd plus vite qu’elle ne se gagne. C’est pourquoi nous seront très vigilant avec Philippe pour être le plus honnête et le plus clair possible en ce qui concerne les savons naturels Gaiia !

savon-fuseeY a t-il parfois des ingénieurs, designers ou ergonomes qui se penchent sur la forme des savons ? Je pose la question, parce que j’utilise un savon depuis que je suis en Italie qui se conduit comme une fusée ! Et attention, je ne dénigre pas la qualité de  cette savonnette « Bio » d’un savonnier Français et bicentenaire, non. Mais la forme suppositoire devrait être interdite  ! C’est juste pas possible de le garder plus de 20 secondes dans sa main mouillé sans que celui-ci se sente pousser des ailes et s’échappe en s’écrasant durement sur le carrelage où il termine sa course en minimum 3 bandes ! Alors je me pose cette question : Y a t-il quelqu’un pour tester les savons à l’usage ? En tout cas demain je repasse aux savons rectangle, je viens d’acheter un savon naturel Italien, on verra bien… En tout cas plus de savonnettes V2 !

« Bonjour, je voudrais un café long ». Voilà ma nouvelle phrase rituelle de depuis trois jours le matin. Mon Italien date de la sixième, alors que les Italiens eux, ont eu le temps de peaufiner ce merveilleux langage et ils sont devenus tellement bon qu’ils débitent leurs phrases en 1/4 de milli-seconde… Donc, pour me faire comprendre j’utilise un peu d’Italien, un peu d’Anglais, pas beaucoup de Français, et je souris à mort, au risque de passer pour un idiot !

Rapide résumé des derniers jours :
1er jour : 10 heures de route – Découverte de la maison d’hôtes –  Une bouteille d’huile d’olive du coin en cadeau – Un gâteau Florentin fait maison sur la table – Un accueil chaleureux – Des bisous en italien des bisous en Français – Un grand lit – Les « bouldoguis » qui ronflent – A demain, trop de fatigue!.
hotes2ème jour : Découverte des lieux du concours Arezzo Toscana Tour – café – Montage du stand – Repas & Vins Italiens = Grosse fatigue – A demain !
stand01stand023ème jour : Mal à la tête (le repas arrosé de la veille) – Café – Création des badges – Fin du montage du Stand pour certains –  Aller / retour pour l’aéroport de Pise pour moi (4 heures A/R) – Grosse fatigue – A demain !
badgestand034ème jour : Ouverture du concours – Café – Premiers clients – Joie – Café – Encore des clients – Re-joie – Manger – Conférence Skype avec Philippe – Faire un article pour le blog et dormir… (Pour ceux qui connaisse, on aperçoit au fond mon fauteuil Staukwood.)

stand04Des « Bouldoguis » en Italie !

toscane
Dernière ligne droite avant le lancement des savons naturels à froid Gaiia mi-avril.
C’est Philippe qui vas se coltiner tout le gros du boulot pendant 1 mois, dans la foulée, je validerais la mise en place du système de paiement sur notre eBoutique, et y apporterais quelques transformations.
Puis viendra ensuite le temps de la vente: Internet / Magasins indépendants/ Chaines de Magasins / Vente en réunion (à développer)

Mais pour l’heure, je me transforme en vendeur de matériel d’équitation. En effet, cette dernière ligne droite est pour moi une periode de calme relatif pour les savons Gaiia (Je n’ais plus qu’a attendre mon petit container) avant le « rusch » du lancement. Donc j’en profite pour accompagner ma femme sur un concours d’équitation international en Italie (à Arrezzo) ou nous avons un stand.

Départ demain matin pour une des 10 provinces de la Toscane dans la ville d’Arezzo.
arezzo
Je tiendrais un petit carnet de route, pour parler d’Italie, de Toscane, de chevaux, de savons, les notres et puis j’espère faire des tas de découvertes locales en matières de savons à froid !