paques

Le meilleur et le pire se côtoient quotidiennement sur internet, mais quels que soient ses défauts, internet reste un formidable accélérateur lorsqu’il se met au service de la générosité et du partage et devient alors un des outils les plus puissant du monde.

Une belle histoire ma poule !

Hier matin, sur Facebook  je tombe sur le statut de Virginie, une amie savonnière. Un appel à l’entraide pour Claire qui vient de perdre son outil de travail en une seule nuit, un vrai désastre… des chiens errants ont massacré leurs 330 poules pondeuses, l’horreur quoi !

Voici l’appel de Virginie sur Facebook :

Une fois n’est pas coutume j’en appelle à votre bon coeur. L’une d’entre nous, Claire Des Bulles vient de perdre son outil de travail en une seule nuit, un désastre psychologique… des chiens errants ont massacré leurs 330 poules pondeuses. Claire n’avait pas fini de payer cet investissement, et l’assurance ne prend en charge que les dégats des chiens dont les propriétaires sont identifiés, ce qui n’est pas le cas ici. Une poule pondeuse prête à pondre coute 9,10 euros. Il en faut 330. Si chacune d’entre nous verse 10 euros, elle pourra repartir sinon c’est une catastrophe pour sa famille. Je souhaite être la première à te donner ces 10 euros Claire, je sais que beaucoup vont me suivre. Je propose que si au final tu as plus d’argent que nécessaire, tu le reverses à une association caritative. On croise les doigts, hauts les coeurs! Partagez!!!!! Voici l’exploitation de Claire:

http://www.lejardinab.blogspot.fr/

L’appel se propage dans la matinée au sein de la communauté des savonniers à froid présents sur FB, puis plus largement, dans l’après-midi et la soirée chacun partage l’info avec son propre réseau…

Résultat ?

Aux dernières nouvelles, en une journée Claire à reçu 800 euros de dons via Paypal et je pense que cela va continuer comme cela aujourd’hui…

Un beau cadeau pour Pâques

Alors si vous aussi vous voulez aider Claire à retrouver ses poules et ses oeufs pour Pâques, voici l’email pour faire un don via Paypal : avane74@free.fr

Un vrai conte de Noel, mais à pâques quoi…

 

julien-franck

 C’est presque devenu un rituel, quand Julien kaibeck (www.lessentieldejulien.com) vient à Lyon, nous passons un peu de temps ensemble à papoter « Slow Cosmétique » , savons, saponification à froid, alimentant notre verve d’une bonne bouteille de Viognier blanc.

Je me rends compte en écrivant ça que je viens de passer une soirée de fille quoi…

Le resto

Là, clairement, moi qui adore les petits bouchons Lyonnais je me suis planté en réservant dans un resto au look comment dire… gravement désuet. Le vieillot sans le coté joliment kitch d’une déco « Vintage » maîtrisée… Le genre de table à l’ancienne ou le maître d’hôtel est en smoking et les serveurs en chemise blanche et gilet noir, bref un peu trop ampoulé pour nous, mais peu importe ce flacon-là, nous avons eu l’ivresse !

L’analyse de l’expert

A la fin du repas, la nouvelle gamme cosmétique Gaiia est passée à la loupe bienveillante, mais aussi extrêmement franche de Julien.
Je passerai sous silence la liste des compliments, pour nous concentrer plutôt sur des critiques constructives que je vous livre telles quelles :

1 – Sur la boîte de notre démaquillant #1, la liste des ingrédients en français n’est pas complète et risque de laisser penser que nous désirons cacher quelque chose sur la composition de notre produit. La liste des ingrédients en latin (INCI) est bien entendue compléte conformément à la législation en vigueur. A corriger donc.

2 – Julien trouve que sorti du contexte du layering Gaiia et de son protocole, notre lotion tonique pour peaux Normales à Sèches à base de Romarin est un peu chère à 15 euro. Sur ce point je suis en désaccord, mais ouvert à la discussion.

3 – Pourquoi avoir choisi le Calendula dans l’hydratant #4 pour peaux Sensible à Acnéiques plutôt que l’huile de Calophylle (Tamanu) ? Parce que nous avons déjà de l’huile de Calophylle dans le soin lavant #2 et que la présence de carotène et de saponines triterpéniques dans notre macérât de Calendula réputé pour ses propriétés apaisantes, hydratantes et adoucissantes lui confère des qualités antiseptiques et cicatrisantes pour l’épiderme.

Pour être tout à fait honnête, à la question N°3, sur le coup j’ai répondu un truc du genre :
– « Ben heu… parce qui en a dans le soin lavant quoi… Tu prends un café ? « 
Vous voyez le genre ?  Il était donc temps de partir vers des lieux moins guindés et laisser les 12 maîtres d’hôtel aller se coucher.

Epilogue !

Puis, après une dernière coupe de champagne entourés de supporters de foot Lyonnais (calme quoi), une délicate et touchante dédicace de Julien sur son livre « Adoptez la Slow Cosmétique » nous partîmes Sabine et moi vers la Drôme dans le froid glacial de ces soirées trop courtes qui nous font dire une fois dans la voiture :
– « C’était vachement bien, hein ? »
– « Oh oui, c’était vraiment une super soirée ! »

A bientôt mec…

boites-savons-belgique

Bonne nouvelle, les savons Gaiia seront bientôt présent dans toute la Belgique et tant par politesse que parce que c’est une règle pour le multilinguisme du pays (une simple étiquette aurait suffit) nous avons revisité et traduit toutes nos boites en Français / Néerlandais. Merci Diane (solal.be) pour ce gros boulot de traduction.

Les quatre zones linguistiques Belges sont :

– Région de langue néerlandaise : Région flamande.
– Région bilingue de Bruxelles-Capitale.
– Région de langue française : Région wallonne et Communauté française.
– Région de langue allemande : Région wallonne et Communauté germanophone.

 

boite-savon-belgique

Nous aurions aussi pu traduire nos boites en Allemand, mais cela représente d’une part un faible pourcentage de la population et un manque de place sur nos boites. Ceci dit, il y à en Belgique des produits qui affichent tout dans au moins quatre langues imaginez le casse tête pour les graphistes…

Du coup, pour nos clients Australiens nous allons faire les mêmes boites en Français / Anglais, boites qui à terme servirons aussi en France.

A suivre aussi pour la belgique un site Français / Néerlandais (pas de vente en ligne) sur www.gaiia.be pour présenter nos gammes.

baguette

Autant vous le dire tout de suite, je fais partie de la secte un peu étrange de ceux qui préfèrent la croûte plutôt que la mie de pain, de ceux qui n’aiment pas les toasts grillés (façon pain Harrys) pour déguster du foie gras. Non monsieur, pour le foie gras, le fromage et tout le reste d’ailleurs il n’y a pas mieux qu’une bonne baguette croustillante !

Et j’ai enfin découvert mon graal boulanger, ma baguette idéale, à coté de chez moi… Enfin, en réalité c’est ma femme qui à découvert ce trésor et qui me la présenté comme ça, sans tambour ni trompette au « p’tit dej » dominical.

– « Nom d’un chien, elle est terrible cette baguette ! »

M’écriais-je avec la farouche volonté de celui qui veut en savoir plus.

– « D’ou ça vient ? »

– « Du Pain Vivant, juste à coté… »

Répondit-elle, comme si cela coulait de source avec le petit ton de ceux qui savent.

– « Ben c’est super bon ! »

Dis-je, la bouche pleine, béatement heureux comme un Roberto Benigni recevant sa Palme d’or à Cannes…

Daniel fait du pain bio, mais pas seulement, il a poussé le vice jusqu’à produire sa propre farine histoire de coller au plus près de son idée du bio, un artiste quoi ! Un artiste qui ne se vexe pas quand on lui dit qu’on aime sa « croûte ». Décidément, la Drôme est une sacrée belle région.

beguelin

Des confrères savonniers m’ont dit avoir avoir fait en vidéo un parallèle entre les vrais savonniers et les vrais boulangers mais je n’arrive plus à retrouver les média, dommage…