julien-franck

 C’est presque devenu un rituel, quand Julien kaibeck (www.lessentieldejulien.com) vient à Lyon, nous passons un peu de temps ensemble à papoter « Slow Cosmétique » , savons, saponification à froid, alimentant notre verve d’une bonne bouteille de Viognier blanc.

Je me rends compte en écrivant ça que je viens de passer une soirée de fille quoi…

Le resto

Là, clairement, moi qui adore les petits bouchons Lyonnais je me suis planté en réservant dans un resto au look comment dire… gravement désuet. Le vieillot sans le coté joliment kitch d’une déco « Vintage » maîtrisée… Le genre de table à l’ancienne ou le maître d’hôtel est en smoking et les serveurs en chemise blanche et gilet noir, bref un peu trop ampoulé pour nous, mais peu importe ce flacon-là, nous avons eu l’ivresse !

L’analyse de l’expert

A la fin du repas, la nouvelle gamme cosmétique Gaiia est passée à la loupe bienveillante, mais aussi extrêmement franche de Julien.
Je passerai sous silence la liste des compliments, pour nous concentrer plutôt sur des critiques constructives que je vous livre telles quelles :

1 – Sur la boîte de notre démaquillant #1, la liste des ingrédients en français n’est pas complète et risque de laisser penser que nous désirons cacher quelque chose sur la composition de notre produit. La liste des ingrédients en latin (INCI) est bien entendue compléte conformément à la législation en vigueur. A corriger donc.

2 – Julien trouve que sorti du contexte du layering Gaiia et de son protocole, notre lotion tonique pour peaux Normales à Sèches à base de Romarin est un peu chère à 15 euro. Sur ce point je suis en désaccord, mais ouvert à la discussion.

3 – Pourquoi avoir choisi le Calendula dans l’hydratant #4 pour peaux Sensible à Acnéiques plutôt que l’huile de Calophylle (Tamanu) ? Parce que nous avons déjà de l’huile de Calophylle dans le soin lavant #2 et que la présence de carotène et de saponines triterpéniques dans notre macérât de Calendula réputé pour ses propriétés apaisantes, hydratantes et adoucissantes lui confère des qualités antiseptiques et cicatrisantes pour l’épiderme.

Pour être tout à fait honnête, à la question N°3, sur le coup j’ai répondu un truc du genre :
– « Ben heu… parce qui en a dans le soin lavant quoi… Tu prends un café ? « 
Vous voyez le genre ?  Il était donc temps de partir vers des lieux moins guindés et laisser les 12 maîtres d’hôtel aller se coucher.

Epilogue !

Puis, après une dernière coupe de champagne entourés de supporters de foot Lyonnais (calme quoi), une délicate et touchante dédicace de Julien sur son livre « Adoptez la Slow Cosmétique » nous partîmes Sabine et moi vers la Drôme dans le froid glacial de ces soirées trop courtes qui nous font dire une fois dans la voiture :
– « C’était vachement bien, hein ? »
– « Oh oui, c’était vraiment une super soirée ! »

A bientôt mec…

4 réponses
  1. melanie
    melanie dit :

    Et moi j’adore le Viognier! hummmm ! Il faut venir goûter celui de chez nous Franck ! Merci pour cet article très sympathique, rien de tel qu’une soirée de filles comme celle là :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.