jules

Un stage d’observation qu’ils disaient !

Dans le cadre de son stage d’observation de 3ème en entreprise, Jules vient de passer 25 heures avec nous à raison de 5 heures par jours.
Pas facile de changer « d’Axe », de passer du monde des gels douches synthétiques à la découverte de nos savons à froid, mais l’examen à été passé avec brio !

Observer c’est bien, participer c’est encore mieux !

Cela a été un vrai plaisir de voir à quel point Jules s’est impliqué dans la vie de notre petite entreprise. Il a prêté main forte à Sandrine (qui s’occupe désormais de vos commandes) dans tout le processus de gestion et préparation des commandes internet. Un vrai régal, ce gars là ne compte pas ses heures et était prêt à rester travailler toute la journée avec nous. Volontaire et bosseur, ce Jules a un avenir tout tracé dans la savonnerie à froid :-)

Le mot de Jules :

Les horaires de travail sont très convenables…

Je trouve qu’il y a une très bonne organisation dans l’atelier. Chacun sait ce qu’il doit faire et ils le font tous très bien. Franck et Sandrine sont très agréables. Quant on les voit, on a vraiment l’impression qu’ils aiment leur travail. Les horaires de travail sont très convenables et l’ambiance dans l’atelier est très chouette. J’ai beaucoup aimé ce stage car tout au long de la semaine, j’ai découvert la vie professionnelle et j’ai pu assister à deux rendez-vous très intéressants. Voilà,  je remercie l’entreprise Gaiia à la fois pour sa gentillesse de m’avoir accepté durant cette semaine et de m’avoir appris ce qu’est l’artisanat et le commerce sur internet.

A très bientôt et ne vous lavez plus avec des gels douches pétrochimiques, mais avec des savons à froid!!! C’est plus naturel et c’est mieux pour votre peau.
A très bientôt.

Jules P.

Conclusion

Adorable le petit mot de Jules non ? Bon ok, il n’allait pas nous démonter ouvertement même si son stage s’était avéré catastrophique, mais « perso » je sens de la tendresse et de la sincérité à travers cette petit bafouille. Avec une spéciale dédicace pour la phrase, je cite Jules :
Les horaires de travail sont très convenables… :-)

Allez, on te souhaite le meilleur dans ta vie mec !

Bisous.


7-erreurs

3 grosses boulettes.

Sur l’une de ces deux boîtes trois fautes d’orthographe s’exposent à la vue de tous. Des bévues qui m’ont mis le rouge aux joues et valu une kyrielle de messages, certes, des alertes « Bescherelle » toujours bienveillantes. Seulement à chaque fois je me retrouvais dans la position du gamin avec l’étiquette « Nul en orthographe » collée au dos et au coin. La boulette orthographique, c’est un peu comme la grosse erreur de maquillage sur la plus belle fille du monde ou les chaussettes de sport blanches sous le costard d’un VRP on ne voit que ça. Même avec la meilleure volonté du monde, ça nous distrait de l’essentiel, on n’arrive pas à lire le fond, la faute d’orthographe nous ramène toujours en surface vers la forme.
Je fais des progrès, parfois on me corrige mais je vise le sans faute parfait (un jour) !

Et une erreur sémantique.

Dans la boîte de gauche, il y a aussi une belle erreur sémantique : « Savon saponifié à froid », ce sur coup là, seuls les puristes du savon ont pu m’en faire le reproche. C’est subtil, mais vrai, on ne saponifie pas un savon (c’est déjà fait), on saponifie des corps gras. J’ai voulu synthétiser cette phrase : Savon réalisé par saponification d’huiles végétales à froid. Ce n’est pas très grave en soi, mais autant être le plus juste possible dans nos communications. Voilà donc l’erreur réparée au dos des nouvelles boites de savons Gaiia.

sans-faute

Mais elles sont où ces fautes d’orthographe ?

Pour ceux qui seraient au moins aussi doués que moi en la matière, voici la solution sur la boîte de gauche dernier paragraphe :

Pas de (s) à aucune substance(s) synthétique(s)
pas de (t) à tou(t) les jours, mais un (s).

3 petites fautes qui n’ont l’air de rien, mais qui peuvent nuire à l’image d’une marque.

Alors je retourne au Bled* me faire des piquouzes de grammaire :-)

Et celui qui trouve une faute dans cet article je lui paye un savon !

*Le petit bled : Ouvrage de référence, LE BLED vous permettra de résoudre très rapidement toute difficulté en orthographe, grammaire ou conjugaison (pluriel d’un nom composé ou d’un adjectif, accord d’un participe passé, conjugaison d’un verbe…). On y trouvera : toutes les règles d’orthographe grammaticale (les accords des noms, des adjectifs, des participes passés, la ponctuation…), toutes les règles orthographiques d’usage (les terminaisons, le féminin et le pluriel des noms…)

Je voudrais vous parler aujourd’hui d’une créatrice Lyonnaise très chère à mon coeur : Ma fille Alyssandre / www.alyssandre.fr. C’est avec un mélange de fierté et d’amour que je voudrais vous faire partager son beau projet enfin abouti : Créer, fabriquer, vendre ses propres Carrés de Soie dans la ville des « Canuts* », Lyon.

Un vrai Carré de Soie Lyonnais !

site-alysandre

Alyssandre explique très bien sa démarche et son parcours autour de la soie et de Lyon dans son blog : www.alyssandre.fr/blog/. Du coup, plutôt que de me contenter de vous décrire ses magnifiques foulards en soie et son site, j’aimerai plutôt partager ce que j’ai vu et ressenti en tant que papa pendant les longs mois de gestation et de fabrication du projet d’Alyssandre.

foulards-aly

De l’extérieur, il est difficile pour un néophyte, de se rendre compte de la masse de travail et de compétences qu’un jeune web-entrepreneur créateur de sa propre marque et des ses produits, doit appréhender en termes de compétences multiples.

La to-do list d’Alyssandre sur quelques mois (beaucoup s’y reconnaîtront) :

  • Constituer un cahier de tendances
  • Une marque à créer et déposer
  • Un logo et une identité graphique à définir
  • Faire une étude marché
  • Les motifs d’une collection de foulards en soie à imaginer / dessiner
  • Trouver des fournisseurs Lyonnais/ Français
  • Mettre en place l’ergonomie / la charte graphique / le cahier des charges du site e-commerce
  • Mettre en place une stratégie de com
  • Choisir la bonne plateforme pour l’e-shop et le blog
  • Déterminer son plan d’actions commerciales
  • Ecrire des articles de Blog
  • Prendre des photos de ses produits
  • Définir la meilleur solution pour les envois postaux
  • Créer son entreprise
  • Construire son organisation de travail
  • Faire de l’administratif et de la comptabilité
  • Comprendre les règles du SEO (référencement web)
  • Communiquer sur Facebook / Instagram…
  • Gérer les problèmes de fabrication et trouver des solutions
  • Faire de la veille technique et concurrentielle
  • Créer des packagings / cartes / pubs…
  • Mettre le nez dans le code (PHP / HTML / CSS…)
  • Organiser des événements / ventes en réunions et CE
  • Et encore des centaines de petites et grandes choses à comprendre et à mettre en oeuvre…

Dans la famille artisan / créateur / e-commerçant, je voudrais la fille !

boites-alyssandre

Je connais ce type de parcours, j’en sais les difficultés, alors de voir ma fille gérer tout cela de A à Z me rend très fier d’elle et en toute objectivité (si si) je trouve sa première collection de Carrés de Soie magnifique, tout comme l’identité graphique de son site ! Pour ma part, je fais toujours moins de compliments à mes très très proches qu’à certaines relations de travail, peut-être une gêne ou une sorte de pudeur mal placée. Je profite donc de cet article, ma fille, pour te redire combien je t’aime et combien j’aime ton travail.

Alors, amis lecteurs, si vous n’avez pas d’idée de cadeau pour la Saint-Valentin ou simplement si vous voulez féliciter Alyssandre pour son travail : www.alyssandre.fr


aly
*Les canuts étaient les ouvriers tisserands de la soie sur les machines à tisser. Ils se trouvaient principalement dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon (France) au xixe siècle.