A l’occasion de la première rencontre de Savonniers à Froid (le Beyond Soap) Michel, savonnier et auteur d’un ouvrage sur les huiles végétales qui fera certainement référence m’avait spécialement concocté un savon rien que pour moi ! Je salivais à l’énoncé des ingrédients : huiles végétales de bourrache et d’onagre / Huiles essentielles de Camphre et de Sarriette. Mais voilà, le bougre l’avait oublié dans sa savonnerie et je restais là, pantois, désolé et chafouin comme un môme à qui l’on avait promis un cadeau qui n’arriverait jamais.

Mais les hommes d’honneur n’ayant qu’une parole, Michel fut prompt à m’envoyer mon savon. Mes savons devrai-je dire, car ayant décelé en moi le collectionneur, j’ai reçu deux savons avec ce petit mot :

« J’ai pensé que tu n’oserais utiliser cette oeuvre d’art pour la tester donc tu as eu droit à deux exemplaires. Michel. »

Lors du Beyond Soap ce savon était accompagné d’une explication retranscrite sur le blog de Swanee, il s’agit du personnage en incrustation sur un des savons, Kokopelli :

« Un savon à base de bourrache et d’onagre , sous forme du  symbole Kokopelli… un personnage mythique souvent représenté comme un joueur de flûte. Kokopelli était une image de la mythologie des Indiens Anasazi, symbole de fertilité, de joie, de fête, de longue vie. C’est aussi un ménestrel, un esprit de la musique, un conteur, un voyageur de commerce, un faiseur de pluie, un guérisseur, un professeur, un magicien farceur, un séducteur, un fertilisateur (il a d’ailleurs aussi comme autres noms « le Casanova Anasazi » ou « Casanova of the Cliff Dwellers » car il est parfois représenté avec un attribut mâle d’une taille exagérée). »

Je ne sais pas comment je doit le prendre… En tout cas je le teste depuis trois jours et j’adore son odeur de Camphre et de Sarriette dosée juste comme il faut, mon corps te dit merci petit savon !

J’en profite pour vous montrer d’autres savons offerts par des savonniers amis que je ne peux me résoudre à utiliser tant j’aprecie leurs présence et leurs parfums dans mon bureau…

Un savon de Ka fée.

Deux savons de Marie.

Un savon de Maud.

Un savon de Raphael.

11 réponses
  1. myriam hornard
    myriam hornard dit :

    suis artiste plasticienne et fait des oeuvres à base de savon… j’aimerais beaucoup apprendre à les faire moi même. où puis je trouver un petit stage pour me familiariser avec la technique? et puis aussi pour me faire un petit savon pour le plaisir….

    Répondre
  2. Sandrine
    Sandrine dit :

    De vrais artistes tous ces savonniers !!!

    Et, rien à voir avec le sujet, mais je viens de lancer un concours sur notre page Facebook et j’espère bien t’y voir participer en souvenir du temps où nous étions concurrents !!!

    Répondre
    • Franck
      Franck dit :

      Trés trés bien ton concours Sandrine, mais par respect pour Brel et l’art lyrique je crois que je vais m’abstenir ;-)

      Je vous ai apporté des savons
      Parce que les gels douche c’est detestable
      Puis les savons c’est tellement bon…

      Bravo à Malova pour la première vidéo, ça va faire un carton comme tes autres concours !

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.