Articles

gaiia-poule-690

Tout est dans le titre de cet article qui je vous l’accorde n’est pas très glamour en cette période de Noël. Et pourtant, c’est justement pendant ces moments de fête hivernale que le risque de propagation des virus est le plus fort.

Le lavage des mains est le geste essentiel pour éviter la propagation des virus de l’hiver. Gastro, bronchiolite, rhume, grippe : autant de maladies qui sévissent largement en ce moment et que l’on peut éviter de se transmettre en prenant soin de se laver les mains régulièrement, plusieurs fois par jour, et notamment après avoir soigné un bébé, après avoir éternué, après pris les transports en commun ou fait vos courses dans les lieux publics et aussi pendant la préparation de vos repas.

Un simple lavage à l’eau et au savon permet de diviser par 100 le nombre des salmonelles par exemple.

D’après l’UNICEF, le simple fait de se laver les mains à l’eau et au savon pourrait, six fois sur sept, éviter les cas de dysenterie transmis dans le milieu familial.

Selon les derniers chiffres du baromètre santé de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) , le lavage des mains est loin d’être un geste automatique ! Ainsi, selon ce baromètre :

– 66 % des personnes ne se lavent pas les mains après avoir pris les transports en commun.
– 78% ne se les lavent pas systématiquement après s’être mouché.
– 40% ne se lavent pas les mains avant de faire la cuisine et 33% ne se les lavent pas avant de s’occuper d’un bébé.

Lavage des mains : pendant 30 secondes au moins

En cette période de partage de virus, tout les organismes de santé recommandent de se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon, au moins pendant 30 secondes. Se laver les mains après avoir éternué, toussé ou s’être mouché, avant et après chaque repas, après chaque sortie et après être allé aux toilettes, bien sûr.

Et avec un savon à froid surgras, même lors d’un usage fréquent, le film hydrolipidique qui protège votre peau sera hydraté et protégé.

lavez-vous-les-mains

audrey-gaiia-690

4-gaiia

Coffret de 4 savons Gaiia au prix tout doux de : 21€70 !

6-gaiia

Coffret de 6 savons Gaiia pour la somme délicate de : 33€10 !


savon-glycerine

 

Les Savonniers à Froid communiquent très souvent sur les vertus de la glycérine naturellement présente dans leurs savons, mais qu’elles sont concrètement les actions de la glycérine et d’ou vient t’elle ?

Histoire de la glycérine

Sa découverte date de la fin du 19ème siècle, la glycérine est issue de la saponification d’huiles végétales ou d’autres matières grasses. La glycérine naturelle s’obtient en même temps que le savon lors du procédé de saponification, en voici la formule :

Corps gras + Alcali = Savon + Glycérine

A l’origine donc, la glycérine provenait exclusivement du procédé de fabrication du savon. A présent elle peut être aussi synthétisée à partir de graisses animales ou d’huiles végétales. Depuis sa découverte, elle est utilisée dans divers secteurs comme la pharmacie et la cosmétique mais aussi dans d’autres industries grace à ses nombreuses qualités.

Les produits qui en contiennent :

De nombreux produits cosmétiques et pharmaceutiques contiennent de la glycérine comme le savon, la mousse à raser, le dentifrice, les bains de bouche, les soins capillaires, les crèmes de soin, anti-rides… Le savon lui, en contient naturellement, mais cette glycérine là est retirée de tout les savons industriels. Seuls les savons réalisés à froid la conserve. Quant aux autres produits, la glycérine est ajoutée à des pourcentages variant selon les besoins. Dans ces cosmétiques ou soins, elle est soit d’origine naturelle (rare) ou synthétique (facile à produire). Il est d’ailleurs difficile d’identifier son origine (naturelle ou synthétique) dans les listes d’ingrédients puisque sa dénomination est la même : Glycerin ou Glycérol dans les deux cas.

Ses propriétés :

La Glycérine peux retenir plusieurs fois son poids en eau, ce qui en fait un actif hydratant incontournable, c’est aussi un agent émollient (qui adoucit la peau) et protecteur.

Son rôle est d’attirer l’eau de la partie à forte hygrométrie vers la partie à plus faible hygrométrie. En gros, dans une crème hydratante, elle attire l’eau contenue dans la crème vers la peau et dans un savon à froid elle attire l’eau de la douche vers la peau.

Comme nous l’avons vu, la glycérine est un humectant / hydratant qui attire l’eau extérieure. Il faut donc veiller à ne pas utiliser de la glycérine à des taux trop importants, jamais supérieurs à 10% dans un cosmétique ou un savon. Au delà,  la glycérine devient alors desséchante, car elle attire l’eau de la peau vers l’extérieur. Nos savons par exemple contiennent en moyenne 8,5% de glycérine naturelle.

Son action sur la peau :

La glycérine combine les qualités d’agent émollients, humectants, occlusifs et hydratant, elle remplace les fonctions des lipides naturels de la peau, quand ils sont défaillants. Enfin, elle assure la continuité de l’hydratation en formant un film occlusif (barrière) sur l’épiderme, ce qui limite les pertes d’humidité.

Les propriétés de la Glycérine lissent la peau, améliore sont élasticité, normalise la desquamation, l’adoucit, la protège des agressions extérieures (vent, froid, pollution, UV…) et l’hydrate. C’est l’alliée parfaite de notre peau qui associée au surgras de nos savons, constituent l’ultime protection de notre peau.

gaiia-slow

Les savons Gaiia ont reçu la Mention Slow Cosmétique avec 2 étoiles.

C’est une belle récompense pour notre engagement militant envers une nouvelle cosmétique raisonnable, naturelle et éthique comme pour notre travail depuis des années. Cette reconnaissance là ainsi que tout les retours positifs de nos clients nous poussent à encore plus d’excellence, avec un seul mot d’ordre autour de nos savons saponifiés à froid :

IL EST TEMPS DE SAUVER VOTRE PEAU AVEC UN VRAI SAVON DOUX, SURGRAS ET HYDRATANT !


Mais c’est quoi cette fameuse « Mention Slow Cosmétique » ?

La « Mention Slow Cosmétique », c’est un peu comme une étoile au guide Michelin !

La Mention « Slow Cosmétique », gage de qualité, a été attribuée à centaines de marques après examen par les membres bénévoles de l’AISBL Slow Cosmétique, sur plus de 180 critères !

Le fait de recevoir la Mention Slow Cosmétique constitue en soi un réel exploit, car les critères de l’Association sont très étendus (formulation, prix, écologie, éthique, discours marketing, durabilité…). Chaque marque reçoit de une à trois étoiles en fonction de son adéquation avec les valeurs défendues par la Slow Cosmétique. Une étoile à la Mention Slow Cosmétique veut déjà dire beaucoup, et même si quelques points peuvent être améliorés, les membres de l’Association Slow Cosmétique rappellent qu’un produit ayant reçu la Mention est un article ou un service qui, déjà, se situe bien au-dessus de la mêlée du marché des cosmétiques disponibles à la vente.

Chaque année, l’association Slow Cosmétique (marque déposée) attribue la « Mention Slow Cosmétique » à de nouvelles marques, des enseignes ou des services actifs dans le domaine de la beauté. Ces marques ou enseignes sont ainsi récompensées pour leur engagement en faveur d’une cosmétique plus intelligente, plus raisonnable, plus écologique et plus humaine. Cette Mention est attribuée si la marque / l’enseigne répond point par point à leur charte.



gaiia-slow-julien

gaiia-1977-69

 

C’est un fait, nous sommes des artisans, les mains dans la matière, dans l’organique, dans l’amour du client est des petits trucs bien faits. Nous ne pourrons jamais produire de quantités astronomiques ni conquérir le monde à coups de tonnes de savons surgras à froid faits à la main. Des savons bio et naturels, coupés, vérifiés, ébavurés, arrondis, tamponnés, étiquetés et mis en boite un par un avec le plus grand soin par des passionnés

Généralement, les artisans vendent leurs produits sur les marchés, leur atelier ou magasin et à quelques boutiques du coin. Et ben nous c’est pareil, sauf que les marchés pittoresques, l’atelier plein de senteurs et le magasin coloré sont à la sauce 2.0 :

Internet c’est le futur et le futur c’est maintenant depuis un paquet d’années quand même !*

Notre commerce à nous c’est de l’e-commerce, notre e-shop, notre blog, Skype, Whatsapp, Facebook et tous les lieux d’échanges numériques sont comme autant d’étagères, de vitrines et de façades pimpantes qui nous rapprochent de vous au quotidien. Avec www.gaiia.fr, c’est comme dans un commerce de proximité, tout pareil, et oui, nous sourions en répondant au téléphone et aux e-mails. Ce sont les petites clochettes de notre porte virtuelle, bonjour, bienvenue chez nous, que puis-je faire pour vous ?

Nous sommes les épiciers du coin de la rue internet. Nous répondons à toutes vos questions quasiment le jour même, nous sommes souples et à l’écoute tout comme votre commerçant préféré, mais avec des frais de port… Et à ce propos, si Madame la Poste pouvaient aider un peu les petits e-commerçants en leurs offrant les mêmes conditions qu’a vente-privative.com, c-discute.com et alazone.com ça arrangerait tout le monde ! Nous comme nos clients.

Nous avons fait le choix de vendre nos savons en France quasiment exclusivement sur notre e-boutique afin de réduire les intermédiaires. Nous souhaitons limiter : les hausses de prix de nos savons en France, la multiplication des frais de port, les risques de rupture de stock. Nous souhaitons avant tout conserver ce lien étroit entre vous et nous qui nous transporte de joie, mais avec des frais de port :-)

 

* (Fausse citation de Socrate 2.0)
Bien entendu les charmants jeunes gens sur cette photo de 1977 ne travaillent pas chez Gaiia :-)

nature-savon-gaiia

Le savon naturel à froid Gaiia « l’unique nature » est le savon idéal pour les peaux sensibles et delicates en voyage ou en vacances.

Hydratant, surgras et riche en glycérine naturelle ce véritable « Savon à Froid » remplacera avantageusement l’ensemble de vos produits de lavage tout en douceur avec un petit plus écologique et bio.

Pourquoi encombrer vos valises ?

Avec un savon à froid Gaiia de 100g dans votre trousse de toilette, vous pouvez :

  • Vous laver tout le corps (parties intimes comprises bien sur!)
  • Vous démaquiller (oui certains hommes aussi se maquillent et pas que pour l’Eurovision…)
  • Vous nettoyer le visage en douceur.
  • Vous laver les cheveux.
  • Vous raser la barbe… (Aucun rapport avec l’Eurovison…)

Et ça c’est pour le coté pratique, parce que du coté des bienfaits, vous allez êtres plus que gâté !

  • Ultra-Douceur (Pas d’effet de peau qui tiraille).
  • Hydratation. (Grace à la glycérine naturelle).
  • Émollient (adoucit la peau).

Et en plus, c’est écologique…

Un savon 100% biodégradable de 100g dans un emballage carton recyclable d’un coté et au moins cinq produits à base d’eau et de pétrochimie, qui ne se dégradent pas totalement, qui polluent les nappes phréatiques, vendus dans des flacons en plastiques polluants et difficilement biodégradable, recyclable oui, mais au prix d’une facture énergétique énorme de l’autre coté !

Un savon Gaiia sera vraiment le compagnon idéal de votre trousse de toilette et de vos voyages, je n’irais pas jusqu’a dire que grâce à lui vous ferez de belles rencontres, quoi que…

Testimonial d’une cliente au retour de vacance :

« Hello, ce message pour vous dire bravo : premier achat et déjà conquise. Ces savons sentent délicieusement bon, laissent la peau douce et nette et surtout, ils ont dépassé mes espérances à un point que je n’imaginais pas! Mon compagnon souffre de pellicules depuis longtemps, et le shampoing anti pelliculaire le plus puissant faisait partie de nos indispensables pour stabiliser la situation. Nous ne sommes partis en vacances qu’avec mes savons tous neufs (encore une marotte bio, se disait il)… et depuis une semaine de shampoings avec ces savons, plus une pellicule !!! Cela nous a semblé incroyable ;)Donc merci, je ne manquerai pas d’en parler autour de moi :) »

Merci Claire !

 

Tous les savons à froid Gaiia sont fabriqués en France à partir d’huiles végétales bio.

5-en-1-1

gaiia-vs

 

Un savon à froid Gaiia remplace avantageusement au moins 5 produits dans votre salle de bain et tout ça avec beaucoup de douceur et un tout petit prix !

  1. Il lave votre corps, parties intimes comprises.
  2. Il lave votre visage et celui de votre enfant / bébé.
  3. Il vous démaquille en douceur.
  4. Il lave vos cheveux et ceux de toute votre famille.

Tout cela en étant plus naturel, plus doux, plus hydratant, plus écologique, plus économique, moins polluant, moins irritant et surtout beaucoup moins cher, faites le calcul…

Retranscription de l’interview croisée PAGE 64 / BIO INFO – AVRIL 2014 – N° 22

Savon à froid : l’avenir est dans la tradition !

peiffer-barbiot

Franck Peiffer est co-fondateur des savons Gaiia et ancien président de l’Association Des Nouveaux Savonniers. Rudy Barbiot est le créateur de la marque belge Olila.

Bio Info : Pourquoi avoir choisi de faire de la saponification à froid votre métier ?

Franck Peiffer : Lors d’un séjour en Inde, il y a quelques années, j’ai utilisé de vrais savons ayurvédiques indiens. Avec Philippe, co-fondateur de Gaiia, nous voulions importer ces savons en France. Après pas mal de recherches, nous avons découvert le mode originel de fabrication du savon : la saponification à froid. Nous avions l’impression d’avoir touché le Graal : enfin un vrai savon surgras, doux et riche en glycérine naturelle ! Nous avons décidé qu’il était temps de proposer cette alternative naturelle et saine face aux détergents à base d’ingrédients pétrochimiques. Choisir ce métier et créer Gaiia fut donc, dès le départ, une démarche aussi qualitative que militante.

Rudy : Ce sont les « fesses rouges » de mes enfants et mes mains gercées chaque hiver qui ont été le point de départ. Dès que nous avons utilisé nos savons à froid, mes filles et moi-même n’avons plus eu de problèmes de peau. J’avais pourtant du mal à croire, au départ, qu’un produit aussi naturel et simple pouvait être plus efficace que des savons classiques de grandes marques. J’ai voulu en faire mon métier parce que la vie est courte : il faut profiter du temps pour faire partager ce que l’on aime ! C’est un plaisir de voir que les habitudes de consommation changent.

Bio Info : Quelles sont les difficultés de votre travail ?

Franck Peiffer : La plus grande est de faire connaître ce magnifique procédé de fabrication à un public habitué aux détergents liquides. Mais les gens se sensibilisent lentement, notamment grâce à des associations. La récompense, c’est qu’une fois qu’un savon à froid est testé, il est adopté !

Rudy :  Ce qui est difficile, c’est d’intégrer dès le départ tous les aspects de la réglementation cosmétique dans l’apprentissage et dans tous les aspects inhérents à la production et à la commercialisation. Le savon est un artisanat assez encadré. À cela s’ajoute la difficulté de se faire connaître du public. Mais on y arrive !

Bio Info : En quoi votre savon est-il réellement différent d’un savon industriel, naturel ou bio ?

Franck Peiffer : Je vois les savons à froid comme des soins lavants. Nos savons sont pleins de glycérine naturelle, ils préservent le film hydrolipidique de la peau. Les savons durs industriels, parfois aux fausses allures naturelles, sont plus décapants et contiennent souvent des ingrédients polémiques pour la santé et l’environnement. Et je ne parle pas des graisses animales comme le sodium tallowate, utilisées en premier ingrédient par de grandes marques sans que le consommateur en soit informé. Les savons bio quant à eux ne sont pas forcément plus doux ni plus riches en glycérine. Un savon saponifié à froid allie pour moi tradition et futur du savon, car tous les aspects du produit sont plus durables et plus qualitatifs.

Rudy : Le savon saponifié à froid est utilisé depuis des millénaires, il a fait ses preuves. Plus de glycérine dans le produit fini assure plus de douceur. La fabrication en elle- même est plus respectueuse des ingrédients et de l’environnement. Nous chauffons peu les huiles et peu de temps. Il n’y a pas de rejet de produits ou de déchets. On utilise aussi très peu d’énergie. En outre, chez Olila, nous n’utilisons pas d’huile de palme, souvent présente dans les savons, et notre main-d’œuvre est 100 % locale.

Bio Info : En une phrase, quel est votre souhait pour l’avenir ?

Franck Peiffer : Que le monde prenne enfin conscience que l’accumulation de produits synthétiques et pétrochimiques sur la peau et dans l’environnement n’est absolument pas anodin.

Rudy : Continuer à voir l’air émerveillé des enfants et des adultes lorsqu’ils sentent et essaient nos savons.

………………………………………………..

Propos recueillis par Julien Kaibeck (lessentieldejulien.com) dans le magazine Bio-info France du mois d’avril 2014 (bio-info.com). Julien à qui je dit un gros merci pour son engagement auprès de la « Slow Cosmétique » et la reconnaissance du Savon à Froid.

………………………………………………..

2 petits erratums toutefois dans la version papier :
1 – Je ne suis plus président de l’ADNS depuis 1 an ;-) Association Des Nouveaux Savonniers : Saponification.org
2 – Je n’ai jamais été en Inde, c’est Philippe qui me ramenait mes savons ayurvédiques indiens.

………………………………………………..

made-in-france-gaiia-02

The Times They Are A-Changin’ *

Comme vous l’aurez certainement remarqué, il y a eu quelques petits changements depuis quelques temps chez Gaiia. Certains sont très visibles comme les prix qui ont augmenté ou la mention « Savon fabriqué en France » sur notre site et nos emballages… D’autres changements sont plus subtiles, comme la taille et la forme de nos savons ou la provenance de nos matières premières. Je m’en vais donc vous détailler par le menu « le pourquoi du comment », vous dire comment et surtout pourquoi !

made-in-france-gaiia-03

Pourquoi passer au « Made in France » maintenant ?

Historiquement nos savons ont été conçus et concoctés entre la France et l’Inde puis fabriqués en Inde, à Goa, par Philippe, sous une brise chaude et légère à l’ombre de cocotiers centenaires pas très (ni trop) loin de la célèbre plage d’Anjuna… Pour la carte postale je passe sous silence les longs mois de mousson, humides et usants tant pour les hommes que la stabilité de cure (affinage) de nos savons.

Les matières premières ont toutes étés trouvées en local, dans un rayon proche de la savonnerie, les huiles végétales, les beurres, les huiles essentielles, les boites en carton et les parchemins végétaux, toutes provenaient d’une Inde proche de notre lieu de fabrication.

Nous n’avions pas choisi l’Inde par souci d’économie ou besoin d’exotisme, mais simplement parce que Philippe, le co-fondateur de Gaiia habite en Inde depuis une vingtaine d’années et que si il eut vécu dans les Ardennes à cette époque, nous aurions certainement fait des savons Gaiia bourrés d’exotisme Picard…

Cette Inde là fut une véritable chance pour la qualité et la diversité des matières premières d’exception trouvées sur place. Les fragrances, ces assemblages d’huiles essentielles nous les avons conçus comme de vrais parfums à part entière, sur des fondations d’aromathérapie et de préceptes issus de la médecine Ayurvédique conférant à nos savons une dimension quasi holistique.

C’est il y a deux ans enfin, que pour la première fois l’idée d’installer une production Gaiia en France à commencé à germer, sous la (grosse) pression de certains clients, de contraintes douanières et de difficultés liées à l’importation de plus en plus présentes. Puis tout doucement, mue par une conviction idéologique (j’aime à le penser en tout cas) je me suis persuadé que même si la belle Goa était dans l’ADN des savons Gaiia, leur place aujourd’hui se trouvait en France.

Comment on s’y est pris ?

Pour être tout à fait honnête : comme des manches !
Et oui, il faut bien l’avouer, nous n’avons pas pris la mesure de l’ampleur de la tâche. Pas de plan de financement, pas de plan d’action, des erreurs énormes d’anticipation de stock et des coûts supplémentaires liés, nous laissant guider autant par l’instinct et les rencontres que par le montant de la trésorerie disponible. Bref, l’exemple de tout ce qu’il ne faut pas faire. Mais au final, tout ces petits bouts de chandelles, tout ces pas, mis les un après les autres, parviennent finalement à construire aujourd’hui le nouvel édifice Gaiia.

Après plus d’une très grosse année de mise en place, de tests et tout le « toutim » (les gros bonheurs et les dégâts collatéraux), nous avons enfin une production 100% Française, qui fonctionne bien et dont la Belgique profite déjà en avant-première depuis quelques mois (presque 50 points de vente en Belgique, à voir sur www.gaiia.be).

Ce qui à changé, ce qui va et ce qui reste identique…

– Le prix de nos savons a sérieusement changé avec une augmentation de 0,90 centimes et se rapproche maintenant du prix courant d’un savon « Saponifié à Froid » fabriqué en France.

– Pour des raisons de coûts comme de bon-sens écologique, nous n’avons pas conservé notre sous-emballage en parchemin végétal Indien.

– La forme de notre savon à légèrement changé.

– Les boites en cartons sont désormais fabriqués en Europe.

– La formulation et la qualité de nos savons reste la même.

– Les fragrances reste les mêmes.

– Les huiles essentielles viennent toujours des mêmes fournisseurs en Inde.

– Avec le temps, certains ingrédients vont surement évolués vers du plus local.

– Notre désir de faire un beau produit est resté intacte.

made-in-france-gaiia-01

* BOB DYLAN  – THE TIMES THEY ARE A-CHANGIN’ (1963) – ALBUM : « THE TIMES THEY ARE A-CHANGING ». – 1964

evident-belgique

Les savons Gaiia sont enfin disponibles depuis ce week-end en Belgique !

Champagne ! avec Diane, notre distributrice exclusive pour la Belgique (solal.be) nous avons fêté ça samedi soir dans un « resto » aux petits oignons à Nivelles (30Km de Bruxelles) : La Cave à Jules ! Le lendemain matin, petit déjeuner de travail puis retour en France, 8 heures de route dans les pattes mais heureux comme tout, avec une petite halte dans une friterie près de la frontière à Couvin, frites fraiches maison, saucisse, fricadelle et boulette nature, la « Belgitude* » quoi !

La ligne est claire** !

Toutes les boites de nos savons on été repensées et traduite en Français / Néerlandais tout en conservant ce design bien distinctif qui facilite maintenant l’identification d’un savon à froid Gaiia. Nous serons bientôt présent dans un grand nombre de lieux en Belgique, comme des Herboristerie, des magasins Bio, des pharmacies, des Spas etc…

Nous avons aussi créé un site www.gaiia.be pour suivre notre actualité belge.

Natuurlijke Zeep*** !

Une aventure Belge initiée par Maïté de l’Herboristerie Moderne en plein coeur du vieux Bruxelles qui vends nos savons depuis maintenant deux ans, Stéphanie de « Planete Elila » qui est avec nous depuis le début, puis cette belle rencontre avec Diane qui offre maintenant de grandes perspectives à notre marque en Europe.

gaiia-belgique-02

Véritable savon à froid !

En Belgique comme en France, nous continuons la promotion du « Savon à Froid » en utilisant de plus en plus la formule : « VERITABLE SAVON A FROID ».
Notre procédé de fabrication de savon, naturellement surgras et hydratant , doit et vas devenir un trésor national au même titre que le savon de Marseille en son temps.

* Belgitude : La Belge attitude :-)
** La ligne claire : Style graphique issu de l’école belge de bande dessiné / Hergé et le style Tintin par exemple.
*** Natuurlijke Zeep : Savon Surgras.