Suite à quelques demandes enthousiastes sur l’utilisation de ce logo identifiant clairement le savon comme étant issu de la « Saponification à Froid », j’en propose deux version supplémentaires et plus précises. Seul le texte change, à vous de choisir:

1 – SAVON SAPONIFIE A FROID
2 – SAVON . SAPONIFICATION A FROID
3 – HUILES SAPONIFIES A FROID

Pour les obtenir il suffit de m’envoyer une petite demande par mail:
contact@gaiia-shop.com.

Ils peuvent être déclinés dans toutes les couleurs et je l’espère si nous sommes plusieurs à les utiliser qu’ils favoriserons à distinguer les « Savons Vrais » des autres…

M.A.J du 16/08/2010 : Suite à vos demandes, j’ai rectifié les logos en rajoutant des accents, et sur le logo N°2 le mot « savon » à été un peu moins collé.

(Sources: Les logos ou pictogrammes S.A.F sont une création de la marque Gaiia. Ils sont en libre utilisation pour tous les « Savonniers à Froid » qui en font la demande. Ils sont déposés à l’INPI)

Bienvenue à toi marcel !
Un p’tit nouveau dans l’équipe Gaiia.
Félicitations donc aux heureux parents Philippe et Georgia.
Le p’tit Marcel est née aujourd’hui dans la belle ville de Rome
(ça fait classe sur un CV !).
Sa petite soeur Bianca vas surement l’aider à apprendre à parler Français / Italien / Anglais et Indi…
(c’est ça les familles cosmopolites)
Alors « chauffe Marcel ! » vas-y la vie t’attends !

(Petit message pour l’ensemble de la communauté des savonnier(e)s à froid !)

Il nous faut clairement communiquer sur la méthode de fabrication de nos savons naturels ou bio: la saponification à froid. Que ce soit sur nos emballages, nos étiquettes, nos blogs, nos sites, nos e-boutiques et dans chacune de nos conversations autour du savon. A force d’expliquer et de démontrer les bienfaits de ce type de fabrication de savon, chacun dans notre coin, nous arriverons un jour à ce que la saponification à froid soit connue et reconnue par le plus grand nombre.

C’est dans cet esprit que nous avons travaillé sur un logo qui apparaitra dans notre e-boutique et sur nos boites de savon. Le parti pris du look type : coopérative agricole sud-américaine est un vrai choix, après tout ce que certain appelaient le sous-continent Américain à élu des femmes et des Indiens présidents, et même avec une géopolitique incertaine, dangereuse et non maitrisé (voir les dérives Amazoniennes entre autre…), ce continent est un vrai creuset d’expériences nouvelles dans l’agriculture, le commerce et la politique… Des actions révolutionnaires au sens premier du terme.

La S.A.F (Saponification à Froid) doit devenir une dénomination qui compte, c’est faire oeuvre de santé publique !

Comme le titre l’indique, voilà à quoi va ressembler a quelques détails près le haut de la page produit de notre futur e-boutique Gaiia.

Face à la glace ce matin, la bouche fraîche et mentholé je me suis posé la question des ingrédients composant mon dentifrice. C’est vrai quoi, on parle toujours de certains cosmétiques à usage externe et potentiellement dangereux, mais l’on s’attarde rarement sur un des premiers cosmétiques en terme de régularité dans l’utilisation: Le Dentifrice!

On sait maintenant que l’application réguliére de vilaines substance sur notre peau est nocive, mais alors, quid du dentifrice? En contact avec l’intérieur de nos bouches entre 2 à 3 fois par jour, je m’interrogeais donc ce matin pour la première fois de ma vie sur la composition de ma pâte à dents…

A l’évidence, j’ai du succombé tout petit aux sirénes de la publicité, exigeant depuis ma tendre enfance un dentifrice avec de l’or sur la boite, un dentifrice « Gold ». Dans mon imaginaire d’enfant, d’adolescent, puis dans ma vie d’adulte mon premier choix face aux lineaires n’a jamais été fondé sur la composition du produit, mais sur le coté clinquant et doré de la boite. (Oui, je me rends bien compte du ridicule de la situation).

Alors, le coeur battant comme toutes les premières fois, je me suis rapproché de l’étuis et j’ai découvert avec horreur que depuis des années je me mettais dans le « cornet » des trucs pas possible comme du Sodium Lauryl Sulfate, du Triclosan, des calciums à base d’os d’animaux ou de chaux… Brrr.

A propos de ça, en Inde il existe des dentifrices dépourvus de dérivés animaux.

Un dentifrice, est principalement composé :

d’excipients :
* agents polissants (abrasifs composés de silice, bicarbonates de sodium ou phosphates de calcium)
* agents humectants
* agents moussants (à base de tensioactifs)
* agents épaississants
* conservateurs
* colorants
* édulcorants
* arômes

de principes actifs :
* anti-caries (à base de fluor)
* agents antibactériens (triclosan ou chlorhexidine)
* agents blanchissants
* anti-tartre

A l’avenir, je vais pister les alternatives possibles à ce type de dentifrice.

« Oui c’est vrai, je sens bon, mais qui et ou suis-je ?
Ah d’accord! Je suis un savon d’hotel…
Mais attendez, c’est tout, vous ne m’utilisez qu’une seul fois?
Please, donnez moi une seconde chance !
Ahhh! Je suis redevenu « clean » , et je deviens une partie d’un truc enorme! »

Chaque jour, en Amérique du Nord, des milliers d’hôtels jettent des millions de savons et de shampoing utilisés une seul fois. Ces produits se retrouvent souvent dans des sites d’enfouissement qui débordent déjà !.


C’est là qu’intervient l’organisation ‘Clean the World‘  qui récupère, recycle et distribue ces nouveaux savons au états unis, mais aussi et surtout dans des pays en difficultés.

C’est une excellente initiative, d’ailleurs les gros fabricants de savons pourrait s’en inspirer et récupérer dans les hotels tout les savons a peine utilisés et les recycler plutôt que de les mettre à la poubelle comme c’est le cas aujourd’hui.

(Sources photos: www.cleantheworld.org)