Josep-Ma-Rosell-pict

In mano veritas

Ces dernières années, J’ai beaucoup parlé de l’utilisation spécifique de nos savons à froid pour le visage, la toilette intime ou les cheveux. Mais je n’ai jamais vraiment abordé le rôle d’un bon savon surgras à froid pour un entretien optimum des mains. Je ne parle pas d’hygiène, la chose est entendue, je parle là d’un véritable soin hydratant et nourrissant.

La récurrence de commandes de certains clients Gaiia dont je connais la profession m’a intrigué et puis je me suis souvenu d’un échange avec un grand utilisateur de notre savon le très doux, un magicien français exerçant ses talents au Japon où il est en passe de devenir une véritable star.

Ses mains sont son outil de travail. Spécialisé dans le « Close Up » (des manipulations proches des spectateurs) la moindre corne ou crevasse sur ses mains ou sécheresse de peau peut nuire à la réalisation de son tour. Il en prend donc grand soin avec nos savons surgras. La glycérine naturellement contenue dans nos savons, combinée au surgras apportent l’hydratation et la douceur dont ses mains on besoin, idem pour le chirurgien et le pianiste !

C’est vrai pour chacun de nous en hiver, avec le retour du froid, nos mains sont mises à dure épreuve. Déshydratation, gerçures, engelures, alors si en plus votre profession implique que vous vous laviez les mains plusieurs fois par jour avec des produits liquides synthétiques irritants et asséchants, c’est la « cata » !

Ma petite astuce à moi !

Personnellement, sur mon bureau j’ai toujours des petits bouts de savons surgras que je manipule. De temps en temps, je m’en passe sur les mains que je frotte ensuite énergiquement et croyez moi, j’ai les mains toutes douces tout le temps :-)

bureau-gaiia

En conclusion, prendre quotidiennement soin de ses mains avec un savon à froid surgras est une base, mais en hiver et selon votre métier, il faut protéger vos « mimines » des agressions du froid et de la pluie avec des gants tout chauds et surtout les hydrater et les nourrir régulièrement avec des huiles ou des beurres végétaux. Aie ! Voilà que je commence à écrire comme une conseillère beauté « Grazia » ou « Marie-Claire » ! Qui que tu sois, sort de ce corps de barbu et lave toi les mains !


Source photo du haut: Josep Ma. Rosell


no

Dans un monde normal…

Dans un monde normal, un honnête homme n’a pas à déambuler dans la vie affublé d’un t-shirt imprimé en gros caractères Helvetica Neue : « JE SUIS UN HONNETE HOMME, VOUS POUVEZ ME FAIRE CONFIANCE » !

Dans un monde moral…

Dans un monde moral, nous n’aurions pas à signifier que l’on fait bien des choses et qu’on tend à les faire bien, ce serait une évidence.

Dans un monde humble…

Dans un monde humble, l’artisan livrerait sa tâche quotidienne. Tout le monde saurait que de part sa fonction et l’humaine dimension de son oeuvre, il ne trahirait jamais la matière au bénéfice du matériel.

Dans un monde glorieux…

Dans un monde glorieux, nous serions tous les héros d’un quotidien simple où nous aurions le pouvoir de changer le monde, celui d’être des « Bruce Willis », des « Han Solo », des « Pierre Rabhi », des « Claude et Lydia Bourguignon »… aptes à sauver la planète en de multiples répétitions, à nos rythmes, simplement avec les cinq prochains euros de notre porte monnaie et de notre libre arbitre retrouvé.

Dans un monde réaliste…

Dans un monde réaliste, nous interdirions toutes les productions dangereuses pour la santé et l’environnement, sans aucune putain de concession, et je devrais jeter mon iPhone et mon Imac aux orties tant que leur production restera sujette à caution !

Dans un monde Bio…

Dans un monde Bio, tout serais 100% bio parce qu’il n’y a pas d’autre choix, pas d’autre voie. Dans un vrai monde bio, l’humanité, la faune et la flore aussi auraient une vraie place,  bien au centre. L’humanité oeuvrerait pour elle même, dans sa globalité, sans restriction et le seul sanctuaire, la seule divinité serait notre terre.

Dans un monde logique…

Dans un monde logique, il n’y aurait ni Dîme, ni Gabelle, ni redevance à payer pour prouver que l’on produit de la qualité puisque tout le monde y serait tenu par conviction et / ou éducation.

La politesse sauve le monde mais les concessions elles, oeuvrent à sa destruction quand la raison nous fait écrire poubelle sur une poubelle et jamais trésor sur ce qui fait la vie.

Non, nous n’avons pas besoin de label Bio, parce que nous le sommes vraiment et que nous sommes bien plus encore !

tahiti-savon

Pourquoi les savons à froid sont-t-ils les meilleurs amis de la planète :

1 – MOINS D’ÉNERGIE

La production d’un savon à froid est extrêmement frugale en dépense d’énergie. Pour sa réalisation, nous utilisons de l’électricité pour amener à l’état liquide les beurres et les huiles solides puis pour le mélangeur (mixeur). Tout le reste de la production est réalisée à la main, découpe, tampon, mise en boite…

2 – DES INGRÉDIENTS NON POLLUANTS

Aucun des ingrédients utilisés dans nos savons à froid n’est polluant pour les nappes phréatiques, les cours d’eau et plus globalement la planète, que se soit au moment de la fabrication ou de l’utilisation puisqu’ils sont 100 % biodégradables. Les savons à froid ont donc un impact biologique nul. Indépendamment de leurs qualités pour la peau, les matières premières utilisées pour fabriquer nos savons sont toutes renouvelables et durables.

3 – PAS DE DÉCHETS

Les chutes de savons issues de nos productions ne sont jamais jetées, mais offertes, vendues à petit prix ou recyclées.

chutes-savon

4 – DES EMBALLAGES RECYCLABLES

Nos emballages en carton sont facilement recyclables ou biodégradables, ils contiennent très peu d’encre et cette encre est végétale. Certains savonniers à froid utilisent même uniquement une bague en papier.

5 – PLUS ÉCONOMIQUE

Un savon à froid de 100g peut selon certaines conditions* durer aussi longtemps qu’un gel douche de 300ml. Il est donc plus économique à l’usage qu’un produit liquide. En outre ces savons sont aussi des produits 5 en 1 qui permettent de nettoyer le corps et le visage, qui peuvent servir de shampoing ou de savon à barbe et sont parfaits pour la toilette intime.

*Ne pas les utiliser sous l’eau courante et les laisser reposer au sec entre chaque lavage.

6 – MEILLEURS POUR LA SANTÉ

Nos savons ne contiennent aucun conservateur, aucun perturbateur endocrinien, ni aucune substance irritante. Ils chouchoutent votre peau grâce à la glycérine naturelle (hydratante) et au surgras qui apporte la douceur.

7 – PAS DE PESTICIDES ET UNE DÉMARCHE ÉCO-RESPONSABLE

La quasi totalité des savonniers à froid utilisent des huiles bio, sans pesticides, parfois des huiles régionales cultivées au plus près des savonneries. La plupart n’utilisent pas ou plus d’huile de Palme pour des raisons éthiques et ceux qui le font encore, la choisissent bio issue de filières responsables. Seules certaines huiles incontournables impactent le bilan écologique des savons à froid à cause du transport de leurs lieux de récolte et de production à la savonnerie, exemple : l’huile de Coco et le beurre de karité.

hommes-savon

En conclusion, les savons à froid vous lavent en douceur sans laisser de flacon en plastique derrière vous tous les 300ml, soit environ un bouteille par mois pour une personne. Les flacons et bouteilles en plastique créent plus de déchets et contrairement aux idées reçues, elles sont extrêmement difficile à recycler et très gourmandes en énergie et ressource à produire et à transporter. Avec un gel douche / shampoing liquide, nous avons tendance à utiliser beaucoup plus d’eau et de liquide que nécessaire. Dernier point et non des moindres, les gels douches et shampoing liquides sont bourrés d’ingrédients polluants, irritants quand ils ne contiennent pas en plus des perturbateurs endocriniens !

Sauvons notre peau, sauvons la planète, utilisons du savon à froid !