cmd-gaiia-2

Vous nous avez vraiment gâté cette année encore avec vos commandes, merci beaucoup, toute l’équipe Gaiia vous remercie et personnellement  je vous fait d’énormes bisous barbu !

cmd-gaiia-1

En ce qui concerne vos commandes pour Noël, vous pouvez avec certitude (c’est la Poste qui le dit) commander jusqu’au lundi 21 décembre à 12h00 dernier carat pour mettre des savons sous le sapin :-)

Franck PEIFFER
Votre savonnier Gaiia

colis-gaiia-1

 

Josep-Ma-Rosell-pict

In mano veritas

Ces dernières années, J’ai beaucoup parlé de l’utilisation spécifique de nos savons à froid pour le visage, la toilette intime ou les cheveux. Mais je n’ai jamais vraiment abordé le rôle d’un bon savon surgras à froid pour un entretien optimum des mains. Je ne parle pas d’hygiène, la chose est entendue, je parle là d’un véritable soin hydratant et nourrissant.

La récurrence de commandes de certains clients Gaiia dont je connais la profession m’a intrigué et puis je me suis souvenu d’un échange avec un grand utilisateur de notre savon le très doux, un magicien français exerçant ses talents au Japon où il est en passe de devenir une véritable star.

Ses mains sont son outil de travail. Spécialisé dans le « Close Up » (des manipulations proches des spectateurs) la moindre corne ou crevasse sur ses mains ou sécheresse de peau peut nuire à la réalisation de son tour. Il en prend donc grand soin avec nos savons surgras. La glycérine naturellement contenue dans nos savons, combinée au surgras apportent l’hydratation et la douceur dont ses mains on besoin, idem pour le chirurgien et le pianiste !

C’est vrai pour chacun de nous en hiver, avec le retour du froid, nos mains sont mises à dure épreuve. Déshydratation, gerçures, engelures, alors si en plus votre profession implique que vous vous laviez les mains plusieurs fois par jour avec des produits liquides synthétiques irritants et asséchants, c’est la « cata » !

Ma petite astuce à moi !

Personnellement, sur mon bureau j’ai toujours des petits bouts de savons surgras que je manipule. De temps en temps, je m’en passe sur les mains que je frotte ensuite énergiquement et croyez moi, j’ai les mains toutes douces tout le temps :-)

bureau-gaiia

En conclusion, prendre quotidiennement soin de ses mains avec un savon à froid surgras est une base, mais en hiver et selon votre métier, il faut protéger vos « mimines » des agressions du froid et de la pluie avec des gants tout chauds et surtout les hydrater et les nourrir régulièrement avec des huiles ou des beurres végétaux. Aie ! Voilà que je commence à écrire comme une conseillère beauté « Grazia » ou « Marie-Claire » ! Qui que tu sois, sort de ce corps de barbu et lave toi les mains !


Source photo du haut: Josep Ma. Rosell


no

Dans un monde normal…

Dans un monde normal, un honnête homme n’a pas à déambuler dans la vie affublé d’un t-shirt imprimé en gros caractères Helvetica Neue : « JE SUIS UN HONNETE HOMME, VOUS POUVEZ ME FAIRE CONFIANCE » !

Dans un monde moral…

Dans un monde moral, nous n’aurions pas à signifier que l’on fait bien des choses et qu’on tend à les faire bien, ce serait une évidence.

Dans un monde humble…

Dans un monde humble, l’artisan livrerait sa tâche quotidienne. Tout le monde saurait que de part sa fonction et l’humaine dimension de son oeuvre, il ne trahirait jamais la matière au bénéfice du matériel.

Dans un monde glorieux…

Dans un monde glorieux, nous serions tous les héros d’un quotidien simple où nous aurions le pouvoir de changer le monde, celui d’être des « Bruce Willis », des « Han Solo », des « Pierre Rabhi », des « Claude et Lydia Bourguignon »… aptes à sauver la planète en de multiples répétitions, à nos rythmes, simplement avec les cinq prochains euros de notre porte monnaie et de notre libre arbitre retrouvé.

Dans un monde réaliste…

Dans un monde réaliste, nous interdirions toutes les productions dangereuses pour la santé et l’environnement, sans aucune putain de concession, et je devrais jeter mon iPhone et mon Imac aux orties tant que leur production restera sujette à caution !

Dans un monde Bio…

Dans un monde Bio, tout serais 100% bio parce qu’il n’y a pas d’autre choix, pas d’autre voie. Dans un vrai monde bio, l’humanité, la faune et la flore aussi auraient une vraie place,  bien au centre. L’humanité oeuvrerait pour elle même, dans sa globalité, sans restriction et le seul sanctuaire, la seule divinité serait notre terre.

Dans un monde logique…

Dans un monde logique, il n’y aurait ni Dîme, ni Gabelle, ni redevance à payer pour prouver que l’on produit de la qualité puisque tout le monde y serait tenu par conviction et / ou éducation.

La politesse sauve le monde mais les concessions elles, oeuvrent à sa destruction quand la raison nous fait écrire poubelle sur une poubelle et jamais trésor sur ce qui fait la vie.

Non, nous n’avons pas besoin de label Bio, parce que nous le sommes vraiment et que nous sommes bien plus encore !

tahiti-savon

Pourquoi les savons à froid sont-t-ils les meilleurs amis de la planète :

1 – MOINS D’ÉNERGIE

La production d’un savon à froid est extrêmement frugale en dépense d’énergie. Pour sa réalisation, nous utilisons de l’électricité pour amener à l’état liquide les beurres et les huiles solides puis pour le mélangeur (mixeur). Tout le reste de la production est réalisée à la main, découpe, tampon, mise en boite…

2 – DES INGRÉDIENTS NON POLLUANTS

Aucun des ingrédients utilisés dans nos savons à froid n’est polluant pour les nappes phréatiques, les cours d’eau et plus globalement la planète, que se soit au moment de la fabrication ou de l’utilisation puisqu’ils sont 100 % biodégradables. Les savons à froid ont donc un impact biologique nul. Indépendamment de leurs qualités pour la peau, les matières premières utilisées pour fabriquer nos savons sont toutes renouvelables et durables.

3 – PAS DE DÉCHETS

Les chutes de savons issues de nos productions ne sont jamais jetées, mais offertes, vendues à petit prix ou recyclées.

chutes-savon

4 – DES EMBALLAGES RECYCLABLES

Nos emballages en carton sont facilement recyclables ou biodégradables, ils contiennent très peu d’encre et cette encre est végétale. Certains savonniers à froid utilisent même uniquement une bague en papier.

5 – PLUS ÉCONOMIQUE

Un savon à froid de 100g peut selon certaines conditions* durer aussi longtemps qu’un gel douche de 300ml. Il est donc plus économique à l’usage qu’un produit liquide. En outre ces savons sont aussi des produits 5 en 1 qui permettent de nettoyer le corps et le visage, qui peuvent servir de shampoing ou de savon à barbe et sont parfaits pour la toilette intime.

*Ne pas les utiliser sous l’eau courante et les laisser reposer au sec entre chaque lavage.

6 – MEILLEURS POUR LA SANTÉ

Nos savons ne contiennent aucun conservateur, aucun perturbateur endocrinien, ni aucune substance irritante. Ils chouchoutent votre peau grâce à la glycérine naturelle (hydratante) et au surgras qui apporte la douceur.

7 – PAS DE PESTICIDES ET UNE DÉMARCHE ÉCO-RESPONSABLE

La quasi totalité des savonniers à froid utilisent des huiles bio, sans pesticides, parfois des huiles régionales cultivées au plus près des savonneries. La plupart n’utilisent pas ou plus d’huile de Palme pour des raisons éthiques et ceux qui le font encore, la choisissent bio issue de filières responsables. Seules certaines huiles incontournables impactent le bilan écologique des savons à froid à cause du transport de leurs lieux de récolte et de production à la savonnerie, exemple : l’huile de Coco et le beurre de karité.

hommes-savon

En conclusion, les savons à froid vous lavent en douceur sans laisser de flacon en plastique derrière vous tous les 300ml, soit environ un bouteille par mois pour une personne. Les flacons et bouteilles en plastique créent plus de déchets et contrairement aux idées reçues, elles sont extrêmement difficile à recycler et très gourmandes en énergie et ressource à produire et à transporter. Avec un gel douche / shampoing liquide, nous avons tendance à utiliser beaucoup plus d’eau et de liquide que nécessaire. Dernier point et non des moindres, les gels douches et shampoing liquides sont bourrés d’ingrédients polluants, irritants quand ils ne contiennent pas en plus des perturbateurs endocriniens !

Sauvons notre peau, sauvons la planète, utilisons du savon à froid !

tattoo

J’ai été frappé dernièrement par le nombre de personnes tatouées dans mon entourage. En France, parait-il, un français sur dix serait concerné… Je vois tous les jours sur Facebook de plus en plus de tatouages sur les photos de profil des « liker’s Gaiia ». Du coup cela m’a donné envie d’en savoir plus sur l’entretien quotidien de ces tatouages tous neufs. J’ai même découvert quelques marques qui se sont lancées dans la cosmétique et les soins spécifiques aux tatouages.

Je suis un gros beau barbu non-tatoué et je ne pense pas le faire un jour, cependant, je suis très attiré artistiquement par les symboles old school, les designs minimalistes et les motifs japonais traditionnels. Je découvre tout doucement un monde d’une richesse artistique incroyable qui dépasse le cliché simpliste du « biker » et du tatouage ethnique.

old-school

J’ai tenté de faire une synthèse des bonnes pratiques de soins, n’hésitez pas à me reprendre amis tatoués !

Soins de tatouage, quelques conseils :

Prendre soin de son nouveau tatouage est essentiel pendant les premières semaines. Un mauvais entretien peut occasionner des cicatrices ou des pertes de pigment. Votre tatoueur vous conseille généralement de suivre quelques règles de base et de respecter un petit protocole avec des produits doux pour nettoyer correctement ce qui, au début, est tout de même une petite « plaie » assez sensible.

1 – Jamais au soleil et pas de grattage !

La toute première règle est, une fois votre pansement enlevé, de ne jamais exposer votre tattoo au soleil tant que la cicatrisation n’est pas terminée, environ 5 semaines. Ne vous grattez pas non plus même si les démangeaisons sont importantes cela risquerait d’altérer le tatouage.

2 – Comment prendre une douche avec un nouveau tatouage ?

L’utilisation d’un produit lavant doux, non irritant, pas trop décapant est une base souvent conseillée par les tatoueurs. Il existe quelques marques ultra spécialisées, mais là encore, un savon surgras à froid reste le produit le plus adapté.

Faites attention à ce que l’eau ne soit pas trop chaude et ne positionnez pas le jet d’eau directement sur votre ouvre d’art, faites la glisser tranquillement dessus. Frotter votre savon doux sous l’eau entre vos mains, puis savonnez votre tatouage en le massant délicatement. L’utilisation d’un gant de toilette ou même d’une éponge n’est pas conseillé, cela risquerait d’enlever des pigments encore frais. Veillez à ne pas rester trop longtemps sous la douche pour ne pas trop exposer votre tout « new tattoo » à la vapeur et à l’eau.

Pour vous essuyer, tapotez vous avec une serviette propre et ne vous frottez pas. Jusqu’à ce que votre nouveau tatouage soit complètement cicatrisé, évitez de le submerger complètement dans l’eau. Donc, ni piscine ni bain pendant cette période.

3 – Hydrater, protéger et nourrir

La dernière étape est tout aussi importante que la phase de nettoyage, maintenant que votre savon surgras à froid vous à laissé une légère pellicule de glycérine naturelle sur la peau, il s’agit de lui assurer un maximum de protection. Appliquez un bon hydratant est essentiel, comme de l’huile végétale d’Amande douce par exemple, elle ne laisse pas de résidus gras et elle est riche en vitamine A. Ou, de l’huile de jojoba, de Rose musquée ou même simplement de l’huile d’Olive aux propriétés hydratantes, anti-oxydantes, anti-fongique et anti-bactérienne.

Bon, je vous laisse je vais me faire tatouer un savon à froid sur l’épaule :-)


– Source Tatouages : Les deux magnifiques tatouages en photo appartiennent à Geoffrey B. créateur de la marque d’huiles pour barbe : cavabarber.fr


savon-sexy
Quelques collègues savonniers et/ou blogueurs m’ont récemment fait comprendre que parfois je commettais de petites erreurs dans mon enthousiasme à communiquer sur nos chers savons à froid. Que dans mon envie de rendre les savons surgras à froid encore plus sexy demain, je perpétrais de foutues erreurs sémantiques ou techniques qui pouvaient se répandre dans les blogs et même au travers de certaines chroniques TV sur le sujet, causant trouble et confusion dans les esprits en créant une fausse mythologie autour du savon à froid tel un diable de Tasmanie barbu !

May the lord have mercy on my soul because i’m guilty… Mea culpa quoi, les gars !

Bon, je fais allemande honorable comme on dit chez volkswagen et m’en vais tenter de réparer quelques boulettes savonnesques :

1 – Le savon saponifié à froid !!!!!

Bullshit ! Comment ai-je pu ? Oh mon dieu ! J’en ai froid dans le dos… Comment ai-je pu dire que l’on a saponifié du savon alors que le savon est déjà saponifié et que l’on peut saponifier des corps gras oui et que oui, ça créer du savon, mais d’écrire qu’on va saponifier du savon et pas des corps gras est un gros raccourci.
La phrase exacte et vous l’aurez compris est : Savon à Froid issu du procédé de Saponification à Froid (SAF).
Erreur sémantique N°1 : On saponifie des corps gras, pas du savon, mea culpa number one.

 Etre savonnier à froid implique de grandes responsabilités, comme ne pas dire de conneries par exemple !

2 –  Pas de Sodium Tallowate dans les savons à froid !!!!!

Je crois que là, je viens de perdre le dernier lecteur… Mais je suis obligé d’être le plus précis possible pour bien me faire comprendre.
Le Sodium Tallowate, c’est de la graisse animale transformée en savon et bien sûr que l’on peut faire des savons à froid avec de la graisse animale, comme de la graisse de canard par exemple et cela fait même d’excellents savons. Oui, on peut mettre à peu près de tout dans un savon à froid si ça nous chante et dès lors que l’on se sent l’âme d’un artiste, de la mayonnaise, des tagliatelles ou des « smarties ». Mais dans la réalité, bien peu de savonniers à froid utilisent des ingrédients d’origine animale à part des laits, de la cire d’abeille ou du miel. Quand je mets en avant le Sodium Tallowate dans cet article : QUELQUES CONSEILS POUR RECONNAÎTRE UN SAVON À FROID (SAF), c’est pour mettre l’accent sur la graisse animale qui sert de premier ingrédient aux savons tels que Mont St Michel ou Donge par exemple et cette graisse là les petits amis, c’est pas du tout une graisse noble comme le gras de votre confit de canard, non Madame, c’est plutôt des restes d’équarrissage d’abattoirs qui sont utilisés parce que ce sont les corps gras les moins chers à saponifier !

3 – Seul procédé qui permet de respecter les ingrédients !!!!!

Je reconnais qu’il existe une véritable confusion sur ce point due au terme à froid et au fait que les huiles ne sont pas chauffées, ou très peu dans le cas des beurres pour les amener à l’état liquide. Dire que les huiles utilisées pour réaliser un savon à froid conservent toutes leurs propriétés ou qualités une fois transformées en savon est en effet une allégation un peu bancale et sujette à controverse.
Pour ma part j’ai longtemps utilisé cette phrase :
« Vous garantissant ainsi l’intact préservation des qualités et des propriétés des ingrédients (huiles essentielles, huiles 100% végétales, beurres…) « 
Phrase que je retire peu à peu de ma communication et voici pourquoi : cette phrase laisse à penser que les huiles sont restées intactes, hors, elles se sont transformées en savon, savon qui lui, ne peut pas avoir les mêmes propriétés que les huiles qui ont servi à sa fabrication. Mais, il y a le surgras (huiles et beurres non transformés en savon) et les pourcentages d’insaponifiables (portions d’huiles non transformables en savon). Toutes ces huiles devenues du savon acquièrent de nouvelles propriétés : douceur, mousse, dureté… C’est le sugras et les pourcentages complexes d’insaponifiables qui conservent les propriétés et les qualités des huiles selon les formules choisies par les savonniers, qualités que n’auront pas les savons industriels.

Voilà, ce sera mon dernier mea culpa de la journée…

Alors oui, j’ai eu dit parfois des conneries, oui certains chroniqueurs TV font parfois quelques raccourcis, oui quelques blogs donnent des definitions un peu bancales des savons à froid, mais franchement, dès lors que la démonstration est bienveillante ou va dans le sens de mon combat, je ne vais pas monter au créneau pour reprendre les discours des défenseurs des savons à froid, défenseurs dont la vocation n’est pas de connaitre le savon à froid sur le bout de leurs doigts mais de donner à d’autres l’envie de se laver avec.

Le savon sexy demain !

Force est de constater que le savon a la grosse cote en ce moment ! Je me souviens de sa piètre réputation il n’y a ne serais-ce que 5 ans en arrière et c’est une des raisons pour laquelle dans certains cas, pour faire connaitre le magnifique procédé de fabrication qu’est la saponification à froid, j’ai parfois un peu forcé le trait et que j’ai mis des atours sexy à nos savons (voir photo). Aujourd’hui, le savon solide, sous toutes ses formes est une star de la salle de bain. Les magazines s’en emparent, d’ailleurs des photos de savons naturels illustrent presque toujours les articles autour de la cosmétique bio. Des marques qui s’en foutaient royalement se mettent à vouloir absolument un savon dans leur gamme et pour d’autre, tenter de révolutionner la forme du savon ou ne jurer que par le savon à froid alors qu’il était voué aux gémonies il n’y a pas si longtemps. C’est vraiment bon signe.
Il en a fait du chemin notre 100 gramme de douceur et c’est tant mieux !

new-formule-gaiia


Les savons Gaiia font leur rentrée avec une nouvelle robe plus lisible, qui permet de distinguer du premier coup d’oeil nos savons surgras neutres de nos savons parfumés aux huiles essentielles. Mais surtout et c’est là la grande nouveauté : une nouvelle formule composée d’huiles végétales d’Olive, de Son de Riz, de Noix de Coco et de Ricin.

Une nouvelle formule de savon à froid encore plus douce pour la peau qui nous à pris quelques mois et de nombreux tests dans la quête du parfait dosage.

Plus doux tu meurs ! *

* Exclamation prêtée à George Abitbol, l’homme le plus fort du monde :-)  george-abitbol.fr/

En reformulant nos savons, nous avons fait le choix de l’ultra-douceur, cette douceur que beaucoup d’entre vous ont plébiscité au cours de nos échanges. Votre volonté, tout comme la notre étant de bénéficier, au delà d’un savon, d’un parfait soin lavant dont les premières vertus seraient la douceur et l’hydratation.

Une formule de savon surgras encore plus douce aussi pour la planète, car même si la provenance de notre huile de Palme (Amérique du Sud) était irréprochable et ne participait pas à la déforestation de l’Indonésie, notre conviction personnelle sur le sujet nous à poussé à remplacer cette huile par l’huile d’Olive et nous sommes très très fiers du résultat !

Certains d’entre vous ont pu tester nos nouvelles formules en « exclu » cet été et nous remonter leurs premières impressions qui ont été très positives ! Alors profitez vous aussi dès maintenant de l’ultra douceur Gaiia !

 

pool

Merci Florent et Camille pour vos médailles et la joie que vous m’avez procuré pendant les mondiaux 2015 de natation. En retour, j’aimerais vous donner un petit quelque chose pour sauver votre peau, vous qui passez la moitié de votre vie dans une eau chlorée et qui vous tartinez le corps sous la douche plusieurs fois par jour avec des produits d’hygiène irritants et asséchants, acceptez que je vous offre, à vous deux, comme à toute l’équipe de France de natation des savons surgras à froid Gaiia !

Il parait qu’à l’ère des réseaux sociaux, une chaine de sept personnes nous relie à n’importe quelle autre personne dans le monde. Quel que soit le message, il peut arriver à son destinataire, même le plus inaccessible à partir d’une bouteille jetée dans l’océan du web. Alors je tente ma chance :

Si une personne lisant ces mots connait de près ou de loin Florent, Camille ou tout autre autre nageur ou nageuse de l’équipe de France, dites leur bien que je peux sauvez leur peau en leur offrant un savon surgras très-doux Gaiia !

pool1
Pour les nageurs amateurs les vacances sont loin d’être terminées et, que vous soyez adepte de la piscine ou de la mer, le meilleur moyen de vous débarrasser du chlore ou du sel en douceur après la baignade est sans conteste un véritable savon à froid doux et hydratant !

tres-doux-V

savon-gaiia-moutique

Encore une petite astuce d’été si comme moi vous êtes un aimant à moustique et que vous voulez lutter efficacement contre les démangeaisons de ces satanées piqures : utilisez du savon sec !

il suffit de frotter un morceau de savon sec ou à peine humide sur une piqûre de moustique pour vous soulager et vous sentir mieux instantanément. J’utilise cette méthode de façon intuitive depuis des années avant de me rendre compte que c’était un vieux remède de grand-mère. Décidément le Savon à Froid est le compagnon idéal de nos vacances, il n’encombre pas notre trousse de toilette, il nous hydrate et il soulage les piqures des vilains « mosquitos » !

Par-contre, ne me demandez pas comment ça marche, je n’en ai aucune idée, mais ça marche :-)

Le Dr Bronner avait raison, « What a magic soap ! »

Source photo: http://www.wikihow.com/

 

gaiia-alaplage

L’été et la canicule sont là et si vous aimez passer de temps au soleil, il est important de protéger vos cheveux, tout comme votre peau. On en parle moins souvent, mais trop d’exposition au soleil à tendance à rendre nos cheveux fragiles, secs, cassants, terne et fade. Si socialement en hiver il parait difficile pour certain(e)s de ne pas se laver les cheveux pendant deux jours, l’été est le moment idéal pour changer sa routine capillaire et expérimenter des protocoles plus doux pour nos cheveux.

1 – Diminuer le nombre de shampoing et utiliser des produits plus doux, moins décapants.

Se laver quotidiennement les cheveux avec des produits chimiques trop décapants irrite le cuir chevelu et le pousse pour se protéger à surgraisser et boum, cercle infernal, le lendemain, cheveux gras et re-shampoing décapant… C’est sans fin sauf si vous laissez un peu respirer vos cheveux et que vous commenciez à utiliser des shampoings plus doux, des shampoings solides ou des Savons à Froid.

Nous avons tendance à croire que plus un shampoing mousse mieux il lave, ce qui est complètement faux. La mousse des shampoing pétrochimique est créé uniquement pour un effet psychologique et nécessite pour être mise en oeuvre des produits synthétiques décapants et parfois très irritants.

Alors, profitez de cette belle période estivale pour offrir des vacances à vos cheveux en espaçant les lavages, en changeant de routine capillaire et en mettant à la poubelle tous vos produits pétrochimique !

2 – Rincez-vous avec du vinaigre de cidre ou du Citron.

Rincer vos cheveux avec du vinaigre de cidre ou du citron est un excellent moyen pour éliminer toute l’accumulation de produits chimiques si vous utilisez des shampoings synthétiques.

Ajouter une cuillère à soupe de vinaigre de cidre ou un demi citron à une grosse tasse d’eau chaude et versez ce mélange sur vos cheveux lors de votre dernier rinçage.

Rassurez-vous, la petite odeur du vinaigre de Cidre disparait totalement et cette opération aide aussi au rétablissement du PH de vos cheveux.

3 – Laissez vos cheveux sécher naturellement.

L’été est le moment propice pour donner des jours de congés à votre sèche-cheveux et sécher vos cheveux naturellement aussi souvent que possible. Après votre douche, tamponnez délicatement vos cheveux avec une serviette absorbante douce dans un mouvement allant des racines aux pointes de vos cheveux, puis utiliser les doigts ou un peigne à dents larges pour démêler vos cheveux sans les casser.

4 – Chouchoutez vos cheveux avec de l’huile de Coco.

Offrez-vous un peu de détente avec une astuce du mag « slow-cosmetique.com »

Eh oui, les huiles végétales sont les meilleures amies des cheveux secs autant que des cheveux gras ou abîmés… Conseils et recettes slow…

Lire la suite sur le site de la Slow Cosmétique…

5 – Un rinçage à l’eau fraîche peut rendre vos cheveux plus brillants.

Un rinçage à l’eau froide ressert l’écaille des cheveux, les dynamise et les fait briller tout en raffermissant votre cuir chevelu.


Les savons surgras Gaiia vous souhaite le plus beau des étés !