En « exclu Lulu » une serie limité (pour le moment) de présentoirs de comptoir Gaiia.

Le temps que Jean-Michel nous en fabrique 50 pièces, qu’ils arrivent par bateau, et donc que je puisse en fournir à nos revendeurs, va falloir être un peu patient et je dit ça surtout pour moi qui trépigne déjà…

Niveau fabrication, développement durable et éco-conception voilà le topo :

Tout ces présentoirs seront fabriqués à partir de bois de récupération venant de maisons, de bateaux, de traverses de chemin de fer ou d’anciennes caisses de transport. Les morceaux de bois sont ensuite nettoyés, poncés et réhabilités en d’autres objets usuels. J’ajoute que le traitement du bois et la finition sont non polluant !

Il ne reste plus qu’a ajouter le logo Gaiia en bas à droite.

(Les photos ont été prises en Inde à New Delhi sur un salon international ou Philippe présentait nos savons.)

8 réponses
  1. Marie
    Marie dit :

    C’est très beau et je me joins à votre « trépignement » ! Avez-vous une idée (même vague) de la date à laquelle ils seront dispos chez vos revendeurs ? Y a en aura-t-il à Paris ? à Toulouse ?

    Répondre
  2. Franck
    Franck dit :

    Merci, ça c’est de l’info constructive ! Ben ok, je préviens Jean-Michel, hors de question que nos présentoirs soient fabriqués à partir de poutres de chemin de fer Indien.

    Répondre
  3. Elefteria
    Elefteria dit :

    C’est un très beau travail! Je voulais juste vous signaler que les traverses de chemin de fer sont à éviter!!! En réalité, ces poutres de bois décoratives contiennent des substances toxiques. Et peu de gens le savent. La faute à la créosote, une huile extraite de goudrons, avec laquelle on traite le bois pour lui conférer une longévité d’au moins 25 ans. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) les a reconnues cancérigènes, les médecins conseillent d’éviter le contact de ces traverses avec la peau et/ou de respirer leurs émanations.
    Il faut également éviter de les utiliser au jardin, pour les mêmes raisons. Depuis 2003, elles sont interdites à la vente, du fait de leur toxicité.

    Répondre
    • Philippe
      Philippe dit :

      Oui c’est le cas des traverses récupérées en Europe notamment a cause des bois utilises. Nous n’utilisons que du teck d’Asie ans ce cas qui ne nécessitait aucun traitement. Nous vous donnons rapidement plus d’info a ce sujet

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.