Auteur : Lise Abiven, Sorbonne Université

Une fois à l’intérieur de notre organisme, le Covid-19 est difficile à combattre, alors ne le laissons pas entrer ! Nous pouvons nous protéger nous, nos proches et la population en général grâce à un geste simple : le lavage régulier des mains. Comment un geste aussi simple peut-il être efficace contre un virus si virulent ?

Qu’est-ce qu’un virus ?

Un virus est un objet de taille nanométrique, d’environ 100 nanomètres de diamètre. Il est 100 fois plus petit qu’une cellule humaine et 1 million de fois plus petit qu’une balle de tennis. Cette nanoparticule se compose d’une enveloppe virale, formée d’une membrane lipidique (c’est-à-dire du gras) et de protéines, encapsulant une macromolécule codant le génome du virus.

Schéma d’un virus avec ses principales composantes chimiques : à l’intérieur, il y a le matériel génétique du virus. Il est enveloppé dans une membrane lipidique (grasse), composée de différentes protéines. Sur l’enveloppe de certains virus, des protéines en pointe, « Spike » en anglais, agissent comme des clefs pour ouvrir les portes de nos cellules, et permettre au virus de pénétrer à l’intérieur.
Lise Abiven, Author provided

Comment le savon détruit les virus ?

Les principes actifs du savon sont des tensioactifs, des molécules qui peuvent être assimilées à des pieds-de-biche, utilisables à l’échelle nanométrique pour démanteler le virus. Ces molécules sont composées d’une partie qui aime l’eau et d’une autre qui aime les corps gras, on les qualifie d’amphiphiles (« amphi » veut dire « double » en grec). La membrane du virus est un corps gras, comme l’huile par exemple.

Tensioactif : une partie qui aime l’eau et les composés aqueux ; une partie qui aime le gras et les composés gras.
Lise Abiven, Author provided

La partie hydrophobe des tensioactifs contenus dans le savon s’accroche à la membrane du virus et, au moment du rinçage, la partie hydrophile est attirée par les molécules d’eau. La résultante des forces exercées sur le virus entraîne la rupture de sa membrane grasse, décomposant l’enveloppe, puis la molécule d’ARN. Le virus devient inactif et se décroche de la peau grâce à l’action des tensioactifs, du frottement des mains et du débit d’eau.

Action du savon sur un virus : les tensioactifs du savon se fixe sur l’enveloppe du virus et agissent comme des pieds-de-biche, déchirant la membrane, qui se disperse au rinçage.
Lise Abiven, Author provided

« Faites l’expérience suivante : Verser un peu d’huile dans l’eau. Les deux corps ne se mélangent pas. Ajouter maintenant du savon et agiter. Que se passe-t-il ? Des microgouttes d’huile se forment dans l’eau sous l’action du savon. On appelle ces particules des micelles. Sous cette forme, l’huile est soluble dans l’eau. »

Pourquoi le virus devient inactif après un lavage des mains avec du savon ?

Un virus n’est pas un organisme autonome : il a besoin d’une cellule hôte pour se reproduire. Le virus y rentre par le même principe qu’une clé dans une serrure. Les protéines S (pour Spike en anglais signifiant pointe), présents au niveau de l’enveloppe virale des coronavirus, se fixent à certains récepteurs cellulaires. Le virus est ensuite internalisé. Une fois à l’intérieur de la cellule, le « virus père » se divise en plusieurs « virus fils » qui iront à leur tour contaminer les cellules voisines. Le Covid-19 est un virus à ARN. Cela signifie que son génome est codé sous forme d’ARN, pour acide ribonucléique. L’ARN, tout comme l’ADN, est composé d’une suite de briques chimiques appelés les nucléotides. Par rapport à un virus à ADN, le Covid-19 gagne du temps ! En effet, l’ARN permet la synthèse directe de protéines, alors que l’ADN doit être d’abord transcrit en ARN avant d’être traduit sous forme de protéines.

Comment le virus pénètre dans une cellule et s’y multiplie.
Lise Abiven, Author provided

Lorsque nous lavons nos mains avec du savon, on l’a vu, le savon démantèle l’enveloppe du virus. Ce dernier n’a plus la clé pour entrer dans nos cellules. L’ARN viral est également détruit car il devient accessible aux tensioactifs du savon : en effet, la macromolécule d’ARN possède des groupements hydrophobes ayant une forte affinité avec la partie qui aime les corps gras des tensioactifs. Ces derniers vont séparer les briques chimiques composant l’ARN de la même manière qu’ils agissent sur la membrane lipidique du virus. Le virus est maintenant décomposé en petites parties qui vont se lier aux molécules de tensioactifs du savon pour créer des micelles, solubles dans l’eau.

Il se passe le même phénomène que lorsque nous rendons l’huile soluble dans l’eau en ajoutant du savon. En conclusion, un lavage de mains au savon et à l’eau décompose le virus et le prive de sa capacité à pénétrer dans les cellules, le rendant inactif. Il débarrasse également la peau des fragments de virus comme il le fait pour toutes autres matières grasses (saletées). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de se frotter les mains pendant 20 secondes pour une action efficace sur toute la surface des mains.

Et le gel hydroalcoolique ?

L’alcool en solution dans l’eau (de 60 % à 90 % en volume) dénature certaines protéines de l’enveloppe virale, rendant le virus incapable d’entrer dans une cellule.

Par contre, contrairement au savon qui « lave », le gel hydroalcoolique n’est pas efficace sur des mains sales. L’alcool est désactivé par la présence de matières grasses présentes en trop grande quantité sur la peau (souillures visibles). Le gel hydroalcoolique doit être utilisé sur une peau sèche, non souillées et sans blessures. Ainsi, l’OMS préconise un lavage des mains au savon et à l’eau lorsque nous sommes chez nous et l’utilisation du gel hydroalcoolique lors de nos déplacements pour les courses ou le travail.

Pourquoi le virus s’attache davantage à certaines surfaces plutôt qu’à d’autres ?

Une personne contaminée peut déposer des « gouttelettes » respiratoires, vectrices du virus, sur une surface (plastique, métal, cartons, peau humaine). Une personne non infectée qui touche cette surface peut contracter le virus si elle porte ensuite ses mains à sa bouche, son nez ou ses yeux. Une étude parue dans le The New England Journal of Medicine au début du mois de mars 2020 indique que le Covid-19 peut être détecté jusqu’à 24 heures sur du carton et trois jours sur du plastique ou de l’acier inoxydable. Même si le virus reste vivant un certain temps sur une surface, très vite, il devient trop faible pour nous contaminer efficacement. Au bout de quelques heures, il n’est probablement plus actif.

L’adhérence des virus aux surfaces se fait principalement via des interactions hydrophobes et électrostatiques. Le virus a une affinité plus ou moins importante avec certains types de matériaux en fonction de ses propriétés physico-chimiques, par exemple la morphologie de son enveloppe, ou sa « charge de surface » qui dicte les interactions électrostatiques. Pour l’instant, le lien entre les propriétés physico-chimiques des virus et la contribution des différentes forces d’interaction n’est pas encore bien établi, mais la physique des principales forces d’interactions en jeu est connue.

Les interactions hydrophobes sont fréquentes dans notre vie quotidienne : si vous déposez une goutte d’eau sur une table, elle n’est pas absorbée par la surface. Le revêtement de la table est hydrophobe et a donc une bonne affinité avec la membrane lipidique du virus.

Pour comprendre les interactions électrostatiques, il faut penser que les contraires s’attirent, et que la matière est constituée d’atomes. Un atome est formé de particules élémentaires chargées positivement – les protons – et négativement – les électrons. De manière générale, la matière est neutre et tend à le rester. Cela signifie qu’elle comporte autant de charges positives que de charges négatives. Les interactions électrostatiques résultent d’un mouvement des électrons d’un corps vers un autre. Elles permettent à la matière de revenir à un état de neutralité lors d’un déséquilibre des charges. La composition chimique de l’enveloppe d’un virus peut lui conférer une charge de surface neutre, positive ou négative.

Interactions entre un virus et une surface : les interactions hydrophobes en rose ont lieu car le virus possède une membrane lipidique, c’est-à-dire grasse. Les interactions électrostatiques en noir dépendent des « charges de surface » du virus, et de la surface.
Lise Abiven, Author provided

Si cette charge est négative, le virus va avoir une bonne affinité avec les matériaux ayant une charge positive, c’est-à-dire pouvant présenter un défaut d’électrons en surface comme le papier ou le nylon. Si la charge de surface du virus est positive, ce dernier sera attiré par des matériaux pouvant présenter un excès d’électrons en surface comme certaines matières plastiques telles le PVC ou le film cellophane.

Le développement d’un vaccin contre le Covid-19 est un travail au long cours. Tous ensemble, nous débutons un marathon visant à ralentir sa propagation. En comprenant le virus, sa composition physico-chimique, ses mécanismes d’action et son mode de propagation, nous comprenons aussi les raisons qui rendent les gestes barrières efficaces pour nous protéger et protéger les autres. Mettons-nous dans la peau du virus et nous nous laverons les mains de la bonne manière et au bon moment.The Conversation

Lise Abiven, Doctorante, Sorbonne Université

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Savonnerie oui, mais artisanale avant tout

Nos savons sont fabriqués artisanalement en France selon le procédé de saponification à froid. Cette méthode est la seule qui conserve la glycérine, ce qui confère à nos savons naturels des propriétés hydratantes. La savonnerie Gaiia a veillé à ce que l’intégralité des huiles ne soit pas transformée en savon afin de vous faire bénéficier au mieux de leurs vertus (hydratant, émollient, régénérant, apaisant..).

Comme tout artisan, nous travaillons d’abord avec les mains et le cœur. C’est pourquoi nos savons surgras bio sont coupés et tamponnés à la main dans notre savonnerie à Chabeuil.

Nous avons fait le choix d’une fabrication artisanale traditionnelle afin de vous proposer des savons uniques et respectueux de votre peau et de la planète. Les savons à froid Gaiia ne contiennent aucune substance chimique. Au contraire, la savonnerie Gaiia utilise des matières premières végétales de qualité et d’origine bio.


Savonnerie artisanale bio Gaiia

La philosophie de la savonnerie Gaiia

Elle se résume en une seule phrase : Du savon, de l’eau et beaucoup de naturel !

Elle sous-entend :

  • Sélection des meilleures huiles essentielles bio.
  • Sélection des meilleurs producteurs.
  • Travail sur l’éco-conception, le cercle de vie des produits.
  • Création de produits vertueux.
  • Utilisation de matériaux bio-dégradables ou recyclables.

La savonnerie Gaiia, c’est aussi l’histoire de 2 amis de plus de 20 ans (Franck et Philippe) qui travaillent avec cœur, chaque jour depuis plus de 10 ans, pour fabriquer des savons bio aussi bon pour votre peau que pour la planète !

Franck et Philippe - Savonnerie Gaiia

Savonnerie Gaiia, des produits avec mention SLOW COSMETIQUE

Notre savonnerie artisanale Gaiia fait partie des marques lauréates de la Mention Slow Cosmétique. Ce qui vous garantit :

  • des formules vraiment naturelles et sans ingrédients polémiques,
  • un marketing raisonnable,
  • des entreprises artisanales à taille humaine…

Acheter des produits qui portent la Mention Slow Cosmétique, c’est faire évoluer le marché de la beauté dans le bon sens, en consommant moins mais mieux pour la planète et pour la peau.

fabrication du savon de Marseille à la savonnerie Gaiia - saponification à froid

Retrouvez nos produits sur le site de la Slow Cosmétique.
En savoir plus sur l’Association ? Visitez la 
page “l’Association
En savoir plus sur la remise de la Mention Slow Cosmétique ? Visitez le 
site de l’Association

La savonnerie Gaiia lieu d’échange et de rencontre

N’hésitez pas à passer nous faire un petit coucou. Nous serons ravis de vous accueillir dans notre superbe savonnerie afin de vous montrer comment sont fabriqués vos savons préférés.

Savonnerie Gaiia – 17 Rue des Tilleuls – 26120 Montelier.

Tout d’abord, commençons par une petite définition : qu’est-ce qu’un dermato sceptique ?
Dermatologue niant l’existence et l’efficacité des savons à froid, ou plus généralement, tout professionnel de la peau prescrivant, ou conseillant, l’utilisation de gels douches et shampoings liquides synthétiques, pétrochimiques aux substances avérées dangereuses, allergènes et irritantes pour la peau.

Message à tous les dermatos sceptiques de France : le savon à froid est le meilleur ami de votre peau !

Afin qu’on mette tout le monde d’accord sur ce point et, qu’on arrête une bonne fois pour toute de perpétuer, par ignorance, des légendes et des contres vérités au seul bénéfice du lobbying des produits lavants synthétique et pétrochimiques, je m’engage à vous offrir, vous dermato sceptique,  un savon à froid surgras Gaiia afin que vous puissiez le tester par vos soins.

Savon à froid bio Gaiia

Sauvons notre peau et la planète avec un bon savon à froid bio !

Pourquoi le savon à froid est ce qu’il y a de mieux pour votre peau ?

Les choses les plus simples sont les meilleures. La liste d’ingrédients de nos savons à froid surgras est très courte et ne comporte aucune vilaine substance synthétique ou pétrochimique. Voilà de quoi convaincre dans un premier temps.

Les matières premières naturelles de nos savons à froid :

  • les corps gras : graisses ou huiles végétales bio,
  • les alcalis : soude caustique ou potasse caustique,
  • et l’eau.

Les savons à froid Gaiia ont été surgraissés à hauteur de 7,5% d’huiles végétales bio dans leur formule. Dès la première utilisation, vous pourrez constater que notre savon à froid bio ne tiraille absolument pas votre peau. Au contraire, il lui laisse une incroyable sensation de douceur. Voilà de quoi vous convaincre dans un 2ème temps.

Le monde change alors changez avec lui…

Là je m’adresse aux grandes marques de laboratoires dermatologiques et de cosmétiques : arrêtez d’utiliser des termes médicaux à des fin marketing ! Arrêtez de sélectionner des termes « ecolo » pour faire vendre. Lorsqu’on on se penche sur la composition de vos produits, on s’aperçoit qu’à part la couleur de votre packaging et la suppression de 2 ou 3 ingrédients controversés, rien n’a changé.

Alors futurs amis dermatologues, si vous êtes curieux et que vous avez à cœur d’apporter un soin lavant sain et durable à vos patients, contactez-nous pour nous demander un savon à froid Gaiia.

Joint à ce « surgracieux » cadeau, vous trouverez une fiche à remplir (voir ci-dessous) qui conclura votre test et nous permettra à tous d’avoir un retour d’expérience à analyser.


questionnaire


Sauvons notre peau et la planète avec un bon savon bio, Surgras, doux, hydratant et écologique !

Savonnerie Gaiia
17 Rue des Tilleuls
26120 – MONTELIER

Tel : 09 51 14 61 55
Mail : contact@gaiia.fr

Pour une peau douce et lumineuse le démaquillage est une étape essentielle. Ce rituel élime toutes les impuretés du quotidien (maquillage, pollutions, poussières..) qui peuvent obstruer les pores de la peau. Faut-il utiliser LE cosmétique naturel adapté pour ce genre de routine : le savon surgras bio.

Optez pour un savon surgras saponifié à froid comme démaquillant

Les savons de manière générale ont la réputation de tirailler la peau. Un savon doux surgras bio saponifié à froid comme l’unique très doux de Gaiia nettoie le visage en l’hydratant. Nos savons surgras neutres permettent de traiter la peau avec douceur et respect sans la dessécher car ils été surgraissés à hauteur de 7,5% d’huiles végétales.

Prenez soin de votre peau et démaquillez-vous avec un savon à froid surgras Gaiia.

Les bons gestes à adopter pour se démaquiller avec un savon surgras

Pour un démaquillage en profondeur, commencez par humidifiez votre visage. Puis faites mousser le savon entre vos mains humides. Appliquez doucement le savon surgras en effectuant des gestes circulaires du centre du visage vers les oreilles sans oublier le cou. Evitez les yeux car nos savons sont de vrais savons, ils piquent ! Pour une belle peau et un joli teint rincez ensuite votre visage à l’eau froide. Pour éliminer le surplus de mascara, vous pouvez appliquer une huile végétale type amande douce (le gras appelle le gras) sur des lingettes lavables. Puis, frottez délicatement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

Vous pouvez ensuite terminer votre routine en appliquant un baume à l‘huile de coco pour hydrater votre peau. Pour un démaquillage en profondeur, commencez par humidifiez votre visage. Puis faites mousser le savon entre vos mains humides. Appliquez doucement le savon surgras en effectuant des gestes circulaires du centre du visage vers les oreilles sans oublier le cou. Evitez les yeux car nos savons sont de vrais savons, ils piquent ! Pour une belle peau et un joli teint rincez ensuite votre visage à l’eau froide. Pour éliminer le surplus de mascara, vous pouvez appliquer une huile végétale type amande douce (le gras appelle le gras) sur des lingettes lavables. Puis, frottez délicatement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

Découvrez notre l’unique très doux, notre best-seller des savons surgras pour le soin du visage.

Si l’on connait depuis des années le terme « surgras », utilisé dans une multitude de produits lavants, les adeptes de savons connaissent moins bien l’origine du surgras (mode de fabrication & ingrédients) et ses vertus pour la peau.

Qu’est-ce qu’un savon surgras ?

Un savon surgras est un savon doux, enrichi en agents surgraissants comme :

  • des huiles végétales,
  • des beurres végétaux,
  • de la glycérine ou des agents d’origine animale (ex : la Lanoline, cire obtenue à partir de la graisse de laine).

C’est la présence d’agents surgraissants qui protègent, hydratent et aident à la restauration du film gras de la peau (film hydrolipidique).

Existent-ils plusieurs types d’agents surgraissants ?

Les agents surgraissants sont le plus souvent d’origine végétale (huile, beurre) ou naturelle comme la glycérine. Mais il arrive que l’on puisse trouver des agents d’origine animale, comme la lanoline, exclusivement dans des savons surgras industriels de grandes marques, vendus en pharmacie ou grandes surfaces.

Quels sont les différences entre les types de savons surgras ?

Les différences sont liées essentiellement aux modes de fabrication du savon.

Savon surgras industriel vendus en pharmacie (type Rogé Cavaillès, Neutrapharm, Bioderma et beaucoup d’autres…)

La première chose à savoir, et la plus importante, est que toutes ces marques de savons utilisent la même base lavante industrielle fabriquée à l’avance.

Cette base est ensuite utilisée, sous forme de chips de savon (bondillons), ou graisse animale (sodium tallowate) pour certains car moins chère. A ce stade de la fabrication, la glycérine est retirée alors qu’en fin de processus elle sera rajoutée en en très petite quantité sous sa forme naturelle ou de synthèse.

Mais alors pourquoi les marques industrielles de savons font-elles cela ? Premièrement, parce que la glycérine, naturellement issue du procédé de saponification, encrasse et bloque les machines industrielles. Deuxièmement, parce que la glycérine naturelle étant une matière première très chère, les grandes marques préfèrent la revendre à prix beaucoup plus élevé, ou la valoriser en l’introduisant dans la formule de leurs crèmes.

Méthode de fabrication :

  • empatage & malaxage de pâte à savon déjà prête
  • ajout en phase final d’agents surgraissant
  • pourcentage moyen du surgras d’un savon industriel : entre 1 et 1,5 % (quand l’information est communiquée)

Cette méthode est la même pour 99% des savons « bio » de grandes marques vendus en boutiques ou supermarché bio (type Melvita, l’occitane bio, weleda…). La seule différence consiste en l’utilisation de chips de savon réalisées à base d’huile bio.

Savon surgras à froid (type savon Gaiia et beaucoup d’autres…)

Le terme « savon à froid » pourrait devenir un jour synonyme de savon surgras, puisque le « surgraissage » à base d’huiles végétales est dans l’ADN même de cette méthode de fabrication. Ensuite, les savons à froid sont saponifiés par des savonniers qui n’utilisent pas de chips de savon déjà prêtes. Ils choisissent leurs huiles, ils créent des formules uniques. Ils fabriquent leurs savons en prenant le soin de laisser toute la glycérine, naturellement formée lors de ce processus.

Méthode de fabrication :

  • saponifié à froid par des savonniers de métier.
  • Obtention du surgras 3 temps :
  1. Surgraissage dans la formule : Une partie des huiles ne sera pas transformée en savon et restera à l’état d’huile.
  2. Surgras en enrichissement : Ajout d’huiles ou de beurres après le processus de saponification.
  3. Glycérine naturelle issue de la saponification.
  • Pourcentage moyen du surgras d’un savon à froid : entre 5 et 8,5 %.

Les bienfaits d’un vrai savon surgras :

Notre peau possède en surface un film protecteur appelé film hydrolipidique. Ce film naturel protège la peau de plusieurs façons :

  • Il protège notre peau des agressions extérieures.
  • Il hydrate et assouplit en empêchant l’évaporation de l’eau contenue dans la peau.

L’eau calcaire et dure, l’utilisation répétée de gels douche ou de produits lavants trop décapants, la météo et la pollution peuvent altérer ce film. La peau n’assure alors plus son rôle de barrière protectrice : elle se déshydrate, devient sèche et perd de sa souplesse.

Les huiles et la glycérine qui constituent les agents surgras d’un savon ne sont pas totalement éliminées au rinçage et laissent ainsi sur la peau un léger film protecteur. Hydratant votre peau en douceur sans aucune sensation de tiraillement.

Un savon surgras pour quel type de peau ?

Un savon surgras peut être bien entendu utilisé par tout le monde (bébé et grands). Il est l’allié, parfait des peaux sèches, sensibles, atopiques et convient à toutes les parties du corps.

Mythe et réalité : du savon pour le visage ?

La plupart des savons industriels peuvent êtres décapant pour les peaux sensibles, vu qu’ils ne contiennent pas de surgras et très peu, voir pas du tout, de glycérine. En revanche, un savon, doux et surgras par nature, est non seulement à recommander pour le visage mais aussi sur des zones plus sensibles et intimes.

C’est quoi un vrai savonnier ?

La réponse est très simple, c’est quelqu’un qui transforme ses huiles en savon, pas une entreprise qui achète des chips de savon déjà prêtes et qui se contente d’y ajouter un parfum, une couleur, ou 1% d’huile d’amande douce pour dire que leur savon est un savon surgras !

Sauvons notre peau et la planète avec un savon surgras, saponifié à froid, doux, hydratant et écologique !

Une fabrication artisanale pour une cosmétique naturelle & bio

Depuis le début de cette formidable aventure (déjà 10 ans !), nous avons fait le choix de vous proposer une cosmétique 100% d’origine naturelle. Ainsi, nos clients peuvent profiter des bienfaits que nous offre mère nature sans être pollués par de vilaine substance chimique. Petite nouveauté : maintenant toute nos gamme est passée au bio. Nos savons bio surgras sont fabriqués de façon artisanale avec exigence et amour au sein de notre savonnerie Drômoise. Chaque jour, nous réalisons une cosmétique naturelle et bio dans le plus grand respect du savoir faire ancestrale de la saponification à froid.

 

Réflexion autour d’une cosmétique naturelle & bio

L’ensemble de notre gamme fait l’objet d’une étude approfondie afin de vous proposer une cosmétique naturelle & bio toujours plus douce et respectueuse de la peau et de l’environnement. Nos produits sont le reflet des valeurs que nous défendons et nous en sommes très fiers.

Que se soient les parfums, les textures, les matières premières ou encore les emballages, tout est scrupuleusement étudié, sélectionné et testé avec soin. Nos prenons le temps de bien faire les choses pour vous offrir des produits de qualité, adaptés à toutes les peaux et à tous les âges.

Notre démarche est avant tout d’être transparents dans ce que nous entreprenons et cela commence par la composition de nos produits. Sur chaque emballage vous trouverez la liste des ingrédients (INCI) ainsi que les ingrédients en Français. La composition d’un savon bio surgras à froid est d’une simplicité et d’un naturel : huile végétale bio, huile essentielle bio, eau, glycérine. C’est avec les choses simples que nous faisons les meilleures choses ;-).

 

Gaiia, une équipe engagée

Chaque jour à la savonnerie, l’équipe Gaiia confectionne artisanalement des savons bios surgras avec passion. Nous travaillons dans une ambiance à taille humaine où chaque geste est pensé pour respecter au mieux notre environnement. Notre manière de faire est constamment remise en question afin de proposer une cosmétique naturelle & bio de qualité saine pour la peau et respectueuse de l’environnement. Chez Gaiia, l’emballage est aussi important que le reste, c’est pourquoi nous utilisons du carton recyclé pour glisser nos savons bio à froid à l’intérieur. Nous proposons également une alternative zéro déchet en vendant le savon sans emballage. Afin de limiter davantage notre impact carbone, tous nos savons sont fabriqués à la savonnerie et à la main : du façonnage, à la mise en boîte jusqu’à l’étiquetage.

 

 

On nous demande souvent si nos savons ont été testés sous contrôle dermatologique. Je voulais donc prendre le temps de répondre à cette question. Déjà, il faut savoir que le savon est un produit alcalin. Il peut s’avérer irritant pour la peau selon sa méthode de fabrication et ses ingrédients. Un test dermatologique va rapidement donner un indice d’irritation sur le produit testé. Chez Gaiia, le problème d’irritation de la peau ne se pose pas car nous utilisons la saponification à froid comme procédé de fabrication et de supers ingrédients. Nos savons sont doux et surgras et confèrent à votre peau une incroyable sensation de douceur. Mais alors pourquoi faire des tests dermatologiques ? Tout simplement parce qu’il nous tient à cœur de prouver à nos clients ce que nous avançons.

 

Savon Gaiia surgras et dermatologique

Savon dermatologique & bio Gaiia

Comment se passe un contrôle dermatologique ou test d’irritation cutanée (Patch test) ?

Le produit testé est appliqué sur différentes zones pendant 24 ou 48h sur 10 volontaires. Ensuite, l’objectif est d’évaluer la présence d’éventuelles réactions cutanées au moment du retrait du patch (sous contrôle médical ou dermatologique).

Résultat : Aucune réaction cutanée n’a été observée par le dermatologue sur la zone de référence pour tous les volontaires sur l’ensemble de nos savons bios surgras. On pourrait alors communiquer à chaque fois ainsi « savons bios surgras dermatologiques », mais franchement ça serait trop long ;-). Toutefois nous l’avons indiqué sur nos fiches produits.

Nos savons bios surgras & dermatologiques en pharmacie !

De plus en plus de dermatologues recommandent les savons dermatologiques Gaiia et nous sommes également de aussi plus en plus présents en pharmacie. N’hésotez pas à consulter notre liste de points de vente ici. Qui sait nous sommes peut-être juste à côté de chez vous ;-)

Si vous souhaitez nous rencontrer et que vous êtes de la Drôme, n’hésitez pas à venir nous faire un petit coucou à la Savonnerie. C’est avec plaisir que nous vous accueillerons et que nous répondrons à vos questions.

 

Vous trouverez aussi nos savons bios surgras et dermatologiques sur le site de la Slow Cosmétique.

Prise de conscience ultime : offrir un cadeau utile qui fait du bien à tous (j’inclus nôtre chère planète). Comme un bon vieux sketch des Nuls, vous trouverez votre bonheur chez Gaiia, c’est possible.  Aujourd’hui, focus sur notre coffret ultra-douceur, composé de :

 

Ce savon à froid bio a été surgraissé à hauteur de 7,5% d’huiles végétales dans sa formule pour laisser la peau incroyablement douce sans la tirailler !

Ce savon naturel aux huiles végétales biologiques ne contient aucune vilaine substances synthétique ou pétrochimique.
C’est un véritable soin cosmétique lavant de fabrication artisanale, il contient environ 8,5% de glycérine naturellement formée lors du processus de saponification. Ce savon doté d’une douceur légendaire est 100% naturel et 100% biodégradable. Il est respectueux de la peau comme de la planète. Bref, une bonne idée cadeau!

Ce savon surgras  de 100 grammes est totalement biodégradable et contient au minimum 78% d’huile d’olives bio ! Il a été fabriqué dans le respect des traditions et selon le brevet du savonnier Marseillais Louis Favre. C’est la petite fierté de Gaiia, une merveille de cosmétique lavant fabriqué artisanalement. Il contient 8,5% de glycérine naturellement formée lors du processus de saponification. Lui aussi est parfait pour traiter la peau avec douceur. Encore une bonne idée cadeau pour petits et grands !

 

Formulé sans parfum ni huile essentielle ni bicarbonate, ce baume déodorant naturel, aux ingrédients bio, est idéal pour les peaux sensibles et réactives mais également pour les femmes enceintes. Il pénètre rapidement et ne laisse pas de fini gras ou collant sur votre peau. Tout en douceur il neutralise efficacement les mauvaises odeurs et absorbe l’humidité. Il est aussi très efficace pour soulager les érythèmes fessiers de nos petites têtes blondes.

 

Le baume hydratant sans parfum Gaiia est une petite merveille pour nourrir et apaiser en douceur les peaux les plus sèches et sensibles. Il associe la cire de Candellila et des huiles végétales bio de Jojoba ou de Karité pour préserver du desséchement cutané et protéger des agressions extérieures. Il est multi-usages : Idéal en soin bébé, il s’utilise sur le visage et le corps, et permet de réparer les zones sèches comme les coudes, les genoux, les pieds ou les cuticules.

 

Si vous êtes de Valence et ses alentours, passez nous faire un petit coucou. Vous pouvez également nous trouver ici.

 

 

Vous verrez la composition de base des savons naturels Gaiia est très simple. Pourquoi ? Parce que les choses les plus simples sont les meilleures. La liste d’ingrédients naturels est très courte et ne comporte aucune vilaine substance synthétique ou pétrochimique. Et comme tous les vrais savons, nos savons naturels piquent un peu les yeux ;-).

 

LES MATIERES PREMIERES DE NOS SAVONS NATURELS

Les matières premières essentielles pour la fabrication de nos savons naturels sont :

  • les corps gras : graisses ou huiles végétales,
  • les alcalis : soude caustique ou potasse caustique,
  • et l’eau.

 

GRAISSES ET HUILES DE NOS SAVONS NATURELS

Les matières grasses représentent en volume plus ou moins 2/3 des matières premières dans une savonnerie. Leur disponibilité et leur sécurité d’approvisionnement sont donc des éléments essentiels dans le choix des corps gras. La qualité des graisses et huiles est aussi primordiale.
Chez Gaiia, les acides gras les plus importants sont l’acide stéarique, palmitique, oléique et laurique.

Nous utilisons cette composition de base pour tous nos savons naturels biologiques de la gamme classique.

  • huile d’olive biologique
  • huile de karité biologique
  • huile coco biologique
  • huile de tournesol biologique
  • huile de ricin biologique

Je souhaite découvrir la gamme de savons naturels à froid Gaiia. Vous pouvez aussi nous trouver ici.