ATTENTION ! ARTICLE PAS SEXY MAIS INSTRUCTIF !

La fabrication de savon solide requiert l’utilisation de soude (NaOH : hydroxyde de sodium).
Et ce, quel que soit le type de savon solide, à froid, à chaud, industriel ou artisanal, bio ou non bio…
La soude est le réactif qui permet la transformation des huiles / beurres (corps gras) en savon et en glycérine.

Il est aussi important de préciser qu’il n’y a plus de soude dans nos savons une fois le savon fabriqué bien sur :-)

Néanmoins, nous pouvons nous interroger sur la provenance de celle-ci :

  • Comment est-elle fabriquée ?
  • En quoi son processus de fabrication impact-il les milieux naturels ?

Actuellement, il existe plusieurs méthodes de fabrication de la soude. Pour chacune d’entre elles, la production d’hydroxyde de sodium s’accompagne de formation de dichlore, revendu par la suite à d’autres industries.

1. Procédé « membrane »

Schéma du principe de fonctionnement du procédé « membrane »

Le compartiment anodique de la cellule est alimenté par une saumure de NaCl et celui dédié à la cathode est alimenté par de l’eau.
Anode : oxydation du chlorure en chlore
Cathode : réduction de l’eau en dihydrogène et ions hydroxydes
→ Les ions Na+ du compartiment anodique passent à travers une membrane échangeuse d’ions (membrane sélective) puis se combinent avec les ions OH- déjà présents dans la solution cathodique, et forment ainsi de l’hydroxyde de sodium en fin de processus.
→ En sortie d’anode, le chlore formé n’est pas considéré comme produit secondaire indésirable : c’est un co-produit, filtré, récupéré et utilisé par d’autres industries.

Contrairement aux procédés suivants, l’emploi de cette technologie permet de s’affranchir des risques liés à l’environnement : c’est une méthode inoffensive, nécessitant peu d’énergie, capable de générer une soude de grande qualité et c’est cette soude que nous utilisons pour la fabrication de nos savons Gaiia.

2. Procédé à cathode de mercure

Cette technique consiste à produire, via une électrolyse, un amalgame Hg-Na, du chlore ainsi que de la soude dans des compartiments distincts. Cette méthode de fabrication permet alors de générer de grandes concentrations d’hydroxyde de sodium dans le produit final (à hauteur de 50 %). En revanche, ce procédé dégrade largement l’environnement du fait de l’utilisation du mercure, produit toxique pour toutes les espèces vivantes connues. De ce fait, l’utilisation de cette technique décroit largement : le Japon a finit de convertir, en 1988, tous les sites utilisant du mercure tandis que l’Europe et les EU tentent de limiter au maximum les pertes de ce métal.

3. Procédé à diaphragme percolant

Il s’agit d’une technique qui met en jeu une toile métallique recouverte d’une couche d’amiante permettant la formation de soude, grâce à un procédé électrolytique :

Le diaphragme permet alors d’obtenir une solution cathodique de 140g/L de NaOH contaminée par du chlorure de sodium (NaCl) à 160g/L. Ainsi, l’utilisation d’amiante, le rejet de vapeurs de dichlore ne permettent pas de qualifier ce procédé comme inoffensif vis à vis de l’environnement. Finalement, la soude formée est affectée par la présence de sel : elle n’est pas de très bonne qualité.

Chez Gaiia, nous avons fait le choix d’utiliser de la soude membranaire, respectueuse des milieux naturels, pour la fabrication de nos savons surgras. Ce choix s’inscrit dans la continuité de notre démarche zéro déchet, toujours dans l’objectif de vous proposer des produits de qualité.

Taux d’utilisation des différents procédés de formation de la soude NaOH en fonction des années.


Liste de quelques fabricants de soude : Inovyn, Solvay, EUCOM…


Article rédigé par Aurore et Marine, en IUT et Licence de chimie en stage chez Gaiia.


4 réponses
  1. Cellard
    Cellard dit :

    Bonjour, je souhaiterais connaitre la marque de la soude que vous avez trouvé qui est fabriqués grâce au procédé à membrane car j’ai de la difficulté à en trouver et je suis stricte quand à l’impacte la moins polluante du savon que je veux réaliser. En vous remerciant. Élise des mielises

    Répondre
  2. BELLA Oden
    BELLA Oden dit :

    J’ai lu avec attention votre article fort salutaire aussi j’aimerai savoir si vous produisez vous même votre propre soude caustique ou alors vous acheter chez des fabriquants ? Si vous acheter chez des fabriquant’ comment savez comment elle a été produite ou par procédé membraneuse ou autres ? Car ces fabriquant dans leurs fiches produits ou fiche technique ne précise pratiquement pas comment leurs soude est produite mais nous avons le plus’ souvent les propriétés physico-chimiques, l’indication sur l’usage et les contacts …

    Répondre
    • savonnerie gaiia
      savonnerie gaiia dit :

      Bonjour, nous ne fabriquons pas notre soude, les fabricants précisent si leurs soudes sont produites par procédé « menbrane » ou non. Ensuite il suffit de choisir.

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.