Un indispensable pour les petits bobos et maux du quotidien.

QUAND UTILISER LE BAUME « QUI SOULAGE »

Grâce à sa formule composée d’arnica, de camphre, de Cristaux de Menthol Naturel, et d’huile de menthe poivrée, le baume « Qui Soulage » de Gaiia est idéal pour vos douleurs articulaires et musculaires. Il apaise et refroidit les muscles tendus et soulage les articulations douloureuses. C’est devenu la routine sportive de mon compagnon qui revient souvent « cassé » de son match de foot. Avis aux sportifs donc ;-).

Il peut également vous être utile si vous éprouvez des difficultés à respirer (nez bouché par exemple). L’utilisation du menthol, du camphre et de la menthe poivrée peut aider à dégager les voies respiratoires et à ouvrir les sinus. Il vous suffit de respirer profondément et lentement notre baume « Qui Soulage ».

TOUJOURS AUSSI HYDRATANT ?

Comme le baume universel, le baume « Qui Soulage » a une base nourrissante et hydratante car il contient aussi de la cire de Candellila et des huiles végétales Bio. Si vous avez la peau sensible à tendance atopique, sachez qu’en plus de soulager vos petits maux, il apportera toute la douceur et l’hydratation dont a besoin votre peau.

COMMENT UTILISER LE BAUME « QUI SOULAGE »

Pour soulager les muscles, appliquez le baume sur la zone endolorie et massez doucement toujours en direction du cœur pour activer la circulation sanguine. Faites bien pénétrer le produit pour une meilleure efficacité.
N’appliquez jamais le baume sur une plaie ouverte.

POUR QUI ?
Le baume « Qui Soulage » est idéal pour tous les petits bobos du quotidien. En revanche, il n’est pas adapté aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans car il contient de l’huile essentielle de menthe poivrée.


0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.