Un petit coup de gueule juste avant les fêtes de Noel, période ou les coffrets cadeaux sont ultra-visibles. J’ai encore été étonné cette année par la taille de la pyramide de coffrets cadeaux à thème dés l’entrée du magasin Cultura par exemple !

Mais là ou les coffrets didactiques pour apprendre à cuisiner des mini-cassolettes ou des verrines sont sans danger, les coffrets cadeaux de parfums de grandes marques ou l’on trouve en général associé au parfum soit un gel douche, soit un déodorant, une crème ou autre, sont d’une part une véritable escroquerie au niveau du prix, mais plus grave, un vrai danger sanitaire lorsqu’on se penche sur la composition des produits.

J’en prend deux au hazard, deux coffrets cadeaux de l’année dernière. A ce propos, soyez gentils de ne plus m’offrir de gels douches cette année je n’utilise que du savon à froid Gaiia, ou d’autres savonniers responsables, d’avance merci !

Le premier coffret donc / Aqua di Gio composé comme suit :
– Le parfum (que j’ai porté pendant des années).
– Un déodorant spray.
– Un déodorant stick .
Deux « déo » plus du parfum par dessus, si avec ça je sens pas le propre !

Le deuxième / Gucci By Gucci :
– Le parfum.
– Un gel douche.
– Une crème pour homme.

Je ne sais pas exactement quelle est la composition des parfums, mais en ce qui concerne les articles vendus avec, c’est une catastrophe, bienvenue au royaume du plus sournois de la pétro-chimie le tout emballé de luxe et de glamour !

Je vous cite quelques ingrédients dangereux piochés un peu au hazard :
Sodium Laureth Sulfate (présent dans la plupart des gels douche et shampoings industriels) : Le Sodium Laureth Sulfate est absorbée par la peau. Une fois qu’il a été absorbé, l’un des principaux effets du SLS est de mimer l’activité de l’hormone œstrogène. Ceci a de nombreuses implications pour la santé et peuvent être responsables d’une variété de problèmes de santé du syndrome prémenstruel et symptômes de la ménopause à l’abandon la fertilité masculine et l’augmentation de cancers féminins, comme le cancer du sein, où les niveaux d’œstrogènes sont connus pour être impliqués.

Triclosan : Un agent antifongique et antibactérien qui peux agir comme perturbateur endocrinien et favoriser les allergies. On trouve du Triclosan dans nos rivières, les cours d’eau et les boues d’épuration. Il a un effet toxique sur les algues, le phytoplancton et d’autres formes de vies aquatiques. Son absorption par ces organismes signifie qu’il peut se diffuser dans la chaîne alimentaire.

PPG-1, PPG-9, PEG-120 : PolyEthylene Glycol et PolyPropylene Glycol, les PEG et PPG sont fabriqués à partir de substances cancérigènes qui peuvent aussi être utilisées pour produire des gaz de combat.

Tetrasodium EDTA : Agent chélateur. Mais l’EDTA et son ersatz (Editronic Acid) se fixent dans l’organisme et sont difficilement biodégradables.

Methylparaben et Propylparaben (PARABEN DANGER !)

Et la liste est longue comme les bras du Nil ! Pour en savoir plus n’hésitez pas à consulter cette page des substances à risques sur le site : www.laveritesurlescosmetiques.com

Surprise aussi avec des savonnettes d’un parfumeur de Grasse, Fragonard, encore un coffret cadeau. Le premier ingrédient de leurs savons est de la graisse animal :
Sodium Tallowate ! Il n’y a aucun danger, cette graisse animal est là juste parce que c’est le corps gras le moins cher à saponifier. Résultat : quatre savonnettes de 0,50g pour 10 euro, beaucoup plus cher qu’un savon naturel aux huiles végétales précieuses acheté chez n’importe quel savonnier à froid et qui possède au moins de vrai vertus.

Petite parenthése pour clore cet article en douceur et dire à quel point je n’en peux plus des verrines, je veux manger solide bon sang ! A chaque invitation l’année dernière j’ai eu l’impression de ne manger que dans des verres à moutarde recyclés, comme si nos amis avait décidés le boycott généralisé des assiettes devenu trop ringardes, certain poussant même le vice jusqu’à me narguer en me proposant la dégustation de trucs de leurs inventions présentés sur des plaques d’ardoise noire. J’ai touché le fond un soir d’été ou entre l’entrée et le plat principal un convive inconnu nous à proposé une animation histoire de ponctuer le repas d’une touche de convivialité supplémentaire. ben quoi ? Parler politique, religion et philosophie de vie à table n’est plus convivial ?…

Le syndrome de l’émission « Un diner presque parfait », pouah ! Je crois en avoir terminer avec mes ronchonneries avant l’année prochaine.

4 réponses
  1. elle06
    elle06 dit :

    ho! ben par ici les cadeaux  » empoisonnés » ne risquent pas de passer le pas de la porte ! Luxueux ou pas je crois avoir tellement pris la tête a mon entourage qu’ils n’osent plus offrir ce type de produits :)
    Pfff ! certaines personnes ne savent plus quoi inventer pour paraitre « in » ! (ça se dit encore ça???) j’aime pô ces émission tv !
    refaire le monde autour d’un bon bout de fromage avec du pain de campagne voilà un jeu qui me plait …hihihi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.