Petite vidéo envoyé par Philippe. Les paroles sont de Bulleh Shah, poète pendjabi soufi du 17-18e siècle.

Paroles :

Bulla, je ne sais qui je suis
Je ne suis pas un croyant des mosquées
Ni un fidèle des rites païens
Ni un pur parmi les impurs
Je ne porte pas en moi les « Védas »
Je ne suis pas dans le « Bhang* » et le vin
Ou dans l’ivresse et la déchéance
Je ne suis ni heureux ni malheureux
Ni pécheur ni saint
Je n’appartiens pas à l’eau ou à la terre
Je ne suis pas le feu ou l’air

Bulla, je ne sais qui je suis
Je ne suis pas un arabe ou un « Lahori »
Ni un Indien ou un « Nagauri »
Ni un Hindou, un Turc ou un Peshawari
Je ne connais pas le secret des religions
Je ne suis pas né d’Adam et Eve
Je suis le sans-nom
Je suis le premier et le dernier
Je suis l’un sans second
Je ne suis pas Moise ou un Pharaon
Ni réveillé ni endormi
Ni né du feu ni du vent
Je ne vis pas à « Nadaum »
Je ne suis pas immobile ou en mouvement
Bulla, je ne sais qui je suis

* Bhang – Préparation de cannabis utilisée dans certaines cérémonies religieuses du Bengale.

0 réponses
  1. Nad
    Nad dit :

    Les paroles des poètes ne prennent pas de rides avec le temps. Le poème de Bulleh Shah nous le prouve. La music nous rappelle étrangement celle de Faudel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.