DSC02535
Plusieurs internautes sur ce blog nous demandent régulièrement de parler de nous, de nos trajectoires, de la savonnerie etc… Comme je l’ai dit a Franck je préfère aborder le sujet au travers de certains thèmes qui feront (je l’espère) comprendre notre demarche.

On peut légitimement se demander pourquoi en 2010, alors que la technologie a envahie le monde, deux amis férus d’informatique se lancent dans des productions de produits « fait-main »!

Certains ferons l’apologie de la technologie qui (liste non exhaustive):
* Libère l’homme de tache répétitives
* Allège le temps de travail
* Réduit la pénibilité du travail
etc…, etc…

La liste peut etre longue et le débat sans fin.

Je sors de 8 années ou j’etais directeur général d’une société de parfumerie industrielle ou je devais obtenir le maximum de profits pour un actionnaire. J’ai beaucoup appris a plein de niveaux mais j’ai fini lessivé (sans jeu de mots) et au bord de la dépression nerveuse en réalisant que j’exerçait une activité qui était aux antipodes des raisons de ma venue dans ce pays…

A Jaipur, ou j’ai vécu pendant près de 10 ans, j’ai aussi eu la chance de « travailler » avec un docteur-chercheur en médecine ayurvedique, le Docteur Kotecha, d’une intégrité morale depassant l’entendement et qui est devenu un ami très proche, presque un frère. Premièrement je me suis soigné physiquement et « mentalement » grace a cette démarche holistique. Ensuite j’ai appris des fabrications « a l’ancienne » à partir d’extraits de plantes, de racines, de minéraux et l’importance de suivre un protocole ou l’être humain a toute sa place afin que le produit final soit le meilleur possible.

Respecter le produit, respecter celui qui le fait. Pour info, nous développons en ce moment des formulations ayurvediques (des vraies) pour les ajouter a nos produits.

* Le boulanger a l’ancienne versus les boulangeries industrielles / qui se souvient du vrai pain petrit a la main pendant des heures?

* La restauration versus le fast food / personne n’a plus le temps (ni de cuisiner, ni de manger tranquillement).

* La gamelle de maman ou de grand-mère versus la nourriture industrielle (qu’on retrouve dans la plupart des restaurants aujourd’hui) / j’en rêve encore.

* Les produits lavants (gels douches, détergents synthétiques) versus savons naturels fait-main / Essayez! et jetez un oeil sur l’etat des riviéres et des nappes phréatiques.

* Savons ‘artisanaux’ (en fait c’est une appellation plus lie a la législation, par ex. moins de 10 employés) mais chauffés et réalisés avec des machines / Essayez!

* Vrais Entrepreneurs versus crapouilles (je ne veux pas faire mon Chavez, mais je le pense vraiment!)
etc… On a vu ce que ca a donne depuis deux ans… et ils recommencent!

Mélanger au bon rythme, sentir, regarder, mettre son énergie personnelle… En somme tout ce qu’une machine ne peut réaliser!

C’est aussi ce qui m’avait plu dans mes périples indiens au début des années 90, ou la nourriture « préparée » n’existait pas, ou les « petits métiers » et les « petites mains » jalonnaient les rues, ou on prenait le temps de faire les choses comme il faut, sans financiers au dessus de vos têtes qui réclament une rentabilité a tout prix, sans cadres dynamiques comme supérieurs hiérarchiques qui vous tyrannisent afin de sauver leur tête ou monter en grade… Ou on faisait notre yahourt a la maison avec du lait non stérilisé.

Je ne peux pas parler pour Franck mais il adhère certainement a mes propos pour avoir beaucoup expérimenté dans sa vie.

Voila pourquoi aujourd’hui, entre autre, nous souhaitons proposer des produits naturel et FAITS-MAIN (donc vraiment artisanaux). Comme beaucoup de savonniers qui produisent du fait-main, nous souhaitons nous exprimer au travers de nos produits. Nous exprimer sur le plan créatif, éthique, commercial (utilisation des nouvelles technologie ‘utiles’ comme le e-commerce). Pour moi qui ne suis pas trop – en fait pas du tout – manuel, la réalisation de mes premiers savons et baumes l’année dernière m’a procuré une satisfaction énormissime ainsi que le travail sur les synergies d’huiles essentielles, la découverte d’ingrédients, les rencontres avec des personnes passionnées et conscientes, la patience, les experiences…

Du fait-main, de l’énergie humaine positive, des bons ingrédients, du bon sens… et surtout, réaliser enfin un projet avec mon vieil ami Franck (on se connaît depuis 1986 lors d’une partie de baby-foot) après plusieurs tentatives et deux milles idees!

Quand notre projet aboutira, ce sera du LUXE. Du vrai luxe. Pas du luxe mondain mais celui de pouvoir vivre a son propre rythme et de faire ce qui nous plait.

3 réponses
  1. Franck
    Franck dit :

    Et ben Philippe! Quel tirade, quand je pense que c’est toi qui m’insite à écrire des articles courts ! Je suis entièrement de ton avis et je rajouterais que nous réalisons tout cela avec l’élegance nécessaire aux projets fous !

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.