Papa cet article est pour toi ! Nombreuses ont été nos conversations autour de ma routine capillaire et de mes problèmes liés à la repousse de mes cheveux. J’ai essayé bien des choses et aujourd’hui je peux enfin dire que j’ai trouvé un protocole parfaitement adapté à mes besoins !

Je fus pendant longtemps à la recherche du Graal. Ce sont mes recherches et ma persévérance qui ont su me guider vers une routine adaptée, pour stimuler la repousse de mes cheveux et améliorer la qualité de mon cuir chevelu.

Aujourd’hui, je souhaite vous partager ce retour d’expérience qui vous sera peut-être utile. Avant, il convient de préciser que nous sommes toutes et tous différents et personne sait mieux que vous ce qui est bon POUR VOUS. Le premier conseil que je pourrais vous donner c’est de commencer par établir un diagnostic de la situation. Ainsi cela vous permettra de cibler ce qu’il ne va pas et de vous concentrer sur les solutions.

MON DIAGNOSTIC DE LA SITUATION

En 10 ans, j’ai perdu beaucoup de cheveux jusqu’à provoquer une alopécie. Mon cuir chevelu m’a également bien fait galérer avec ses démangeaisons à répétition.

Ces derniers temps, mes cheveux avaient tendance à régresser assez vite. Je suis allée voir des professeurs du cheveu, des dermatologues, des naturopathes… Bref, un paquet de gens. Ce que j’ai appris avec le temps c’est que le meilleur spécialiste dans cette histoire c’est moi !

J’ai compris en écoutant mon corps que j’étais très sensible au stress oxydatif (ce qui explique les démangeaisons et les petites rougeurs sur le cuir chevelu) et que j’étais en manque de vitamines. De là, je me suis adaptée une routine qui convient aussi bien à mes cheveux qu’à mon cuir chevelu.

Je souhaitais que ce protocole :

  • stimule la repousse des cheveux et arrêter la chute,
  • limite la casse du cheveu,
  • modifie la texture de mes cheveux, les fortifie
Quand je pose mon diagnostic. Objectif : la repousse de mes cheveux

CE QUE J’AI DECIDE DE METTRE EN PLACE POUR FAVORISER LA REPOUSSE DE MES CHEVEUX

Une cure de vitamines

J’ai pris pendant 4 mois le complément alimentaire Orthé + (recommandé par mon coiffeur) à base d’extrait sec de roquette qui stimule le bulbe pileux, et favorise la croissance du cheveu. La présence de l’ortie régularise la sécrétion de sébum. On y retrouve bien évidemment de la vitamine D, E, A, B5 et B8 ainsi que du zinc.
Le zinc a joué un rôle important pour réduire considérablement mon alopécie. Il faut savoir qu’il est essentiel dans la synthèse des deux protéines constituant la fibre capillaire : la kératine et le collagène. L’apport en zinc a permis de stopper la chute, mais aussi de renforcer la tige capillaire dans le bulbe (et limiter la chute future) tout en stimulant la croissance du cheveu.

Masque capillaire à l’huile de ricin

L’huile de ricin est un super soin capillaire car c’est une huile riche en acide gras et en vitamine E. Au bout de 4 mois d’utilisation, j’ai retrouvé des cheveux plus forts, en meilleure santé et qui ont poussé plus vite. L’huile de ricin a nourri et hydraté mon cheveu en profondeur, l’a fortifié et l’a fait briller.

Comment l’appliquer ?

Avant toute chose, l’huile de ricin étant épaisse, je la mélange avec une huile plus fluide comme de l’huile d’olive ou de sésame. Une fois par semaine, et toujours à la veille de me laver les cheveux, j’applique de l’huile de ricin sur l’ensemble de mes cheveux en massant légèrement le cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine. Puis, délicatement je brosse mes cheveux. Ensuite, je mets une charlotte (pour le côté glam’s) et je laisse reposer toute la nuit. Le lendemain, je rince en effectuant deux shampoings pour bien rincer.

Des shampoings adaptés à mes maux

J’alterne toujours avec deux shampoings…

Aloe Vera, tu verras

Le premier étant un shampoing à base d’aloe vera à 70%, de la marque Pur Aloé. Le choix de cet ingrédient en quantité importante n’est pas anodin. En effet, l’aloe vera contribue fortement à l’hydratation du cheveu. Et un cheveu bien hydraté est un cheveu en bonne santé. Si comme moi vous avez les cheveux bouclés, donc secs, l’aloe vera va assouplir vos boucles. D’ailleurs une fois lavés, vous pouvez appliquer un gel d’aloe vera sur vos cheveux en les froissant dans vos mains. Cela travaillera la boucle tout en favorisant l’hydratation.

 Donc je prends ce shampoing comme base et ensuite je rajoute :

  • 20 gouttes d’huile essentielle de gingembre pour stimuler la repousse du cheveu
  • 20 gouttes d’HE d’ylang ylang pour traiter la chute des cheveux et favoriser la détente du système nerveux
  • 20 gouttes d’HE de lavande aspic pour calmer et traiter les démangeaisons du cuir chevelu

Le curcuma, mon préféré

Comme je vous le disais, j’alterne avec le Savon Curcuma saponifié à froid de Gaiia. Je l’utilise aussi comme 2ème shampoing lorsque je rince mon soin capillaire à l’huile de ricin. Après ma peau, Gaiia a sauvé mes cheveux et honnêtement je ne l’aurais pas cru.

Le curcuma joue également un rôle important pour obtenir ou garder un cheveu en bonne santé. Riche en zinc, il permet de rééquilibrer le cuir chevelu et d’apaiser les démangeaisons et autres petites irritations. En boostant la microcirculation du cuir chevelu grâce à la curcumine, le curcuma prévient aussi la chute des cheveux en stimulant leur repousse naturelle.

savon à froid curcuma repousse des cheveux traite les démangeaisons

Un brossage journalier pour une crinière de qualité

Je me suis réconciliée avec le mot brossage, depuis que je sais que c’est essentiel pour la santé du cuir chevelu. Forcément, moi qui ai les cheveux bouclés, je n’étais pas fan de l’idée.
Se brosser quotidiennement les cheveux permet de :

  • favoriser la repousse des cheveux car la circulation sanguine est stimulée,
  • protéger les cheveux des racines jusqu’aux pointes car en brossant on va étirer le sébum sur les longueurs,
  • élimer les impuretés et les particules de pollutions qui agressent cuir chevelu et cheveux.

AVANT/APRES, CE QUI A CHANGE

Avant le protocole :

  • mes cheveux régressaient beaucoup trop vite,
  • mon cuir chevelu me démangeait,
  • j’avais une alopécie bien visible,
  • mes cheveux étaient fins et clairsemés,
  • j’avais le moral dans les chaussettes.

Après 4 mois d’application du protocole :

  • mes cheveux ne régressent plus,
  • mon cuir chevelu ne me démange plus,
  • mon alopécie est bien moins visible, c’est hallucinant,
  • mes cheveux ont une autre texture et sont plus épais,
  • j’ai retrouvé le sourire ;-).

LA MORALE DANS CETTE HISTOIRE…

N’écoutez personne vous dire que c’est foutu, qu’une fois tombés les cheveux ne repoussent plus, même les spécialistes du genre. C’est ce que j’ai vécu et j’aimerai leur dire qu’ils se sont bien trompés et que la solution se trouve bien souvent du côté de la nature.

J’aimerai aussi vous dire que vous êtes la personne la plus compétente pour savoir ce qui est bon et juste pour vous. Ayez confiance en vous et en votre jugement.

Il faut tester, se tromper, recommencer jusqu’à ce que l’on trouve la réponse. Cela peut prendre du temps donc il faut être patient pour le miracle. Avec de la détermination il viendra.

Je terminerai par dire que ce qui est bon pour vous aujourd’hui, ne le sera peut-être plus demain. Nous changeons et notre cycle hormonal aussi. Lorsque cela ne vous convient plus, refaites un diagnostic de la situation et réajustez votre protocole.

On dit que les cheveux sont le reflet de notre force intérieure alors à vos crinières les amis, faites les briller ;-)

Les mains sont les premières sources de contaminations. Tout passe par elles car c’est une des parties du corps que nous sollicitons le plus.

Selon l’INPES, l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé, 80 % des microbes se transmettent par les mains. On peut donc en conclure que pour ne pas tomber malade le lavage et l’hygiène des mains est la première des précautions à prendre. Le premier geste barrière en somme.

Il est important d’en prendre conscience dès le plus jeune âge. L’apprentissage est un jeu, alors soyons créatifs pour montrer à nos enfants comment se laver les mains correctement !

Pourquoi est-ce important de se laver les mains régulièrement ?

Comme nous venons de l’expliquer, nous transmettons beaucoup par les mains. Il est donc important de réduire le risque de transmission des germes responsables de maladies infectieuses.

De plus, étant tout le temps en contact avec nos mains nous touchons énormément de zones peu hygiéniques, comme les poignées de portes (surtout de toilettes), les barres de métro, les objets du quotidien (téléphone portable, clavier, souris…)

Les bactéries peuvent rester vivantes jusqu’à 3 heures sur vos mains. Un geste simple peut réduire considérablement le risque de contamination.

QUAND SE LAVER LES MAINS ?

Sans rentrer dans une psychose absolue, il est néanmoins important de respecter une certaine logique pour éviter le plus possible la contamination par les mains.

Le bons sens dirait qu’à chaque fois que l’on souhaite entreprendre une nouvelle tâche on se lave les mains. A chaque fois que le rythme est coupé par une nouvelle initiative. Exemple, j’ai besoin d’aller aux toilettes. Je quitte donc mon bureau, me lave les mains, va aux toilettes puis me relave les mains et reviens à mon bureau.

Ou encore… Il est midi, j’ai faim. Je termine mon mail, quitte mon bureau, me lave les mains pour préparer à manger ou manger.

Inutile aussi de préciser qu’à chaque fois que l’on revient de l’extérieur la première des choses est de se laver les mains !

Bref, du bon sens que nous devons transmettre à nos enfants ;-)

QUEL SAVON UTILISER POUR UN USAGE REGULIER ?

Pour lutter contre la propagation des virus il est très important de se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon. Mais cela ne doit pas pour autant compromettre la santé de votre peau. Se laver les mains avec un produit trop détergent peut dessécher et fragiliser votre peau. C’est pourquoi nous avons créé le savon saponifié à froid hyper surgras, GOA pour les mains. Le savon GOA pour les mains est très doux pour votre peau mais féroce avec les virus !

Comme vous le savez, les savons saponifiés à froid sont faits avec des huiles végétales bio. Le GOA contient dans sa formule 8,5% d’huile en surgras, c’est à dire d’huile qui ne sera pas saponifiée. Le surgras apporte de la douceur au lavage et entretient le film hydrolipidique de votre peau. Le surgras de 8,5% du GOA est un taux très important, même pour un savon à froid.

De plus, le processus de saponification des huiles végétales bio produit de la glycérine naturelle végétale. La glycérine maintient l’hydratation de votre peau et joue un rôle dans son renouvellement cellulaire. Elle se retrouve à 8% dans tous les savons saponifiés à froid Gaiia.

L’action anti-virale des savons expliquée

Les principes actifs du savon comme le GOA mains sont des tensioactifs, molécules qui peuvent être assimilées à des pieds-de-biche, utilisables à l’échelle nanométrique pour démanteler le virus.

Lorsque nous nous lavons les mains, le savon démantèle l’enveloppe du virus. Ce dernier n’a plus la clé pour entrer dans nos cellules. L’ARN viral est également détruit car il devient accessible aux tensioactifs du savon.

Ces tensioactifs vont séparer les briques chimiques composant l’ARN de la même manière qu’ils agissent sur la membrane lipidique du virus. Le virus est maintenant décomposé en petites parties qui vont se lier aux molécules de tensioactifs du savon pour créer des micelles, solubles dans l’eau. Le virus disloqué part avec l’eau de rinçage.

Retrouvez l’article de notre blog reprenant l’ensemble des explications scientifiques données par Lise ABIVEN, Doctorante à Sorbonne Université

Un savon de qualité supérieure se reconnaît très facilement. Voilà comment ca se passe chez Gaiia…

La méthode de la saponification à froid chez Gaiia, un procédé ancestral scrupuleusement appliqué

Nos savons sont fabriqués artisanalement en France selon le procédé de saponification à froid. Cette méthode est la seule qui conserve la glycérine, ce qui confère à nos savons naturels des propriétés hydratantes.

Chez Gaiia, nous veillons à ce que l’intégralité des huiles ne soit pas transformée en savon, afin de vous faire bénéficier au mieux de leurs vertus (hydratant, émollient, régénérant, apaisant..).

Fabriqués en France en Drôme, presque Provençale, par les maîtres savonniers Philippe & Franck, les savons Gaiia ne contiennent aucune vilaine substance synthétique ou pétrochimique. Oui, ils piquent un peu les yeux comme tous les vrais savons, mais ces savon-là vous sauveront la peau tous les jours !

Des savons de qualité supérieure bons pour la peau et la planète

L’intégralité de nos savons sont réalisés avec la méthode de saponification à froid, exclusivement avec des huiles et beurre biologiques.
Ce sont de véritables soins cosmétiques lavant de fabrication artisanale, ils contiennent environ 8,5% de glycérine naturellement formée lors du processus de saponification. Ce savon surgras, totalement biodégradable, est respectueux de votre peau comme de la planète.

La philosophie Gaiia se résume en une seule phrase : Du savon, de l’eau et beaucoup de naturel !

Elle sous-entend :

  • Sélection des meilleures huiles essentielles bio.
  • Sélection des meilleurs producteurs.
  • Travail sur l’éco-conception, le cercle de vie des produits.
  • Création de produits vertueux.
  • Utilisation de matériaux bio-dégradables ou recyclables.

Notre savonnerie artisanale Gaiia fait partie des marques lauréates de la Mention Slow Cosmétique. Ce qui vous garantit :

  • des formules vraiment naturelles et sans ingrédient polémique,
  • un marketing raisonnable,
  • des entreprises artisanales à taille humaine…

Des savons de qualité supérieure grâce à un savoir-faire maîtrisé

Les maîtres savonniers Gaiia possèdent une connaissance approfondie des huiles qu’ils utilisent dans la formulation de leurs savons. Chaque savon est différent et a été pensé, élaboré puis fabriqué de manière cohérente. Outre sa destination première qui est de laver, le savon à froid peut (et doit) être considéré comme un véritable soin. Nos savons conviennent également pour la toilette des enfants, des nourrissons et des femmes enceintes. 10 ans déjà que nous travaillons au service de votre peau !

Pour le bien-être et le confort de votre peau il est important d’avoir les bons gestes. Après une bonne journée, votre peau a besoin de respirer. Un démaquillant naturel agira en profondeur afin de permettre à votre peau de retrouver toute sa fraîcheur et de mieux se régénérer.

Pourquoi est-ce important d’utiliser un démaquillant naturel ?

Chaque jour, votre peau fait face à une multitude d’agressions sans que vous ne vous en aperceviez. Le maquillage, par exemple, va obstruer les pores de l’épiderme et l’empêcher de respirer. Il en est de même pour les résidus de pollution. Sans un bon démaquillant naturel, les pores de la peau accumulent de nombreuses saletés, le teint perd de son éclat et le vieillissement cutané peut s’accélérer.

Quel démaquillant naturel utiliser pour prendre soin de sa peau ?

Rien de mieux que la simplicité et le naturel pour prendre soin de votre peau. Un savon surgras naturel bio saponifié à froid est largement efficace pour éliminer les résidus de maquillage et de pollution. Notre savon très doux surgras certifié bio est un bon exemple de démaquillant naturel. Il nettoie la peau en douceur tout en l’hydratant sans aucune sensation de tiraillement après séchage.

Se démaquiller naturellement en 3 étapes

1ère étape : nettoyer

Pour un démaquillage en profondeur, commencez par humidifier votre visage. Puis, faites mousser le savon entre vos mains humides. Appliquez doucement votre démaquillant naturel (ou savon surgras à froid certifié bio) en effectuant des gestes circulaires du centre du visage vers les oreilles, sans oublier le cou ! Evitez les yeux car nos savons sont de VRAIS savons, ils piquent !

Si vous souhaitez obtenir une belle peau et un joli teint, rincez ensuite votre visage à l’eau froide. Pour éliminer le surplus de mascara, vous pouvez appliquer une huile végétale type amande douce (le gras appelle le gras) sur des lingettes lavables. Puis, frottez délicatement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

2ème étape : tonifier

Une fois votre visage rincé à l’eau froide, vous pouvez vous vaporiser une brume d’eau florale afin de bénéficier des vertus de la fleur qui la compose :

  • L’eau florale de rose pour les peaux normales
  • L’eau florale de bleuet pour les peaux atopiques
  • L’eau florale d’oranger pour les peaux sèches…

3ème étape : hydrater et nourrir

A l’aide d’un sérum huileux, massez longuement votre visage pour stimuler la circulation ainsi que les muscles peauciers. Selon la particularité de votre peau, choisissez l’actif (amande, jojoba, avocat, carotte…) qui correspondra au mieux aux besoins de votre peau.

C’est bon à savoir ! Les huiles végétales agissent de façon ciblée, en fonction des actifs qui les composent. L’huile de jojoba, par exemple, équilibre les peaux mixtes et l’huile d’amande douce apaise les peaux sensibles.

En ces temps si particuliers, adoptez les gestes barrières est essentiel pour préserver la santé de tous. Certains gestes peuvent toutefois altérer la qualité de la peau comme celui de se laver très régulièrement les mains. Utiliser un produit trop détergent peut rapidement abimer et dessécher la peau. Pour entretenir vos mains et les garder douces, vous pouvez utiliser un savon à froid surgras bio.

Plus que jamais, un savon à froid peu sauver votre peau 

On ne répétera jamais assez les vertus de la saponification à froid. Cette méthode est la seule qui conserve la totalité de la glycérine issue du processus de saponification, ce qui confère des propriétés hydratantes aux savons. La plupart des maîtres savonniers veillent également à ce que l’intégralité des huiles ne soit pas transformée en savon (Gaiia – surgras minimum 6,5%) afin d’apporter une extrême douceur à la toilette. L’unique très doux peut-être une douce solution pour préserver vos mains. Ce véritable «savon à froid» bio a été surgraissé à hauteur de 7,5% d’huiles végétales dans sa formule.

Au-delà du savon à froid

Si vos mains sont complètement dessécher par l’utilisation répétée de produit « détergeant », vous pouvez adopter un baume hydratant naturel afin d’hydrater et de nourrir votre peau fragilisée.

Notre baume hydratant Gaiia peut-être une alternative efficace. La cire de candellila, associée aux huiles végétales bio de Jojoba ou de Karité, préserve la peau du desséchement cutané et la protège des agressions extérieures.

Ce baume s’applique aussi bien sur le visage que sur le corps. Profitez du temps que vous avez devant vous pour un moment d’échange avec vos petits bouts pour les masser. Le massage a plusieurs vertus : il a un effet positif sur le sommeil, favorise la digestion, stimule la circulation sanguine, relaxe et rassure votre enfant.

Encore une chose…

Beaucoup de gens restent encore septiques sur l’utilisation du savon. Est-ce vraiment efficace contre le virus ? La réponse est bien évidemment ! Et bien plus qu’un gel Hydroalcoolique. La fonction première d’un savon est de désinfecter. Voici un article de la Slow Cosmétique, très bien détaillé et très bien expliqué, qui répond à toutes ces interrogations.  CA M’INTERESSE.

Sauvons notre peau et la planète avec un savon surgras, saponifié à froid, doux, hydratant et écologique !

Prenez soin de vous ;-)

Savonnerie oui, mais artisanale avant tout

Nos savons sont fabriqués artisanalement en France selon le procédé de saponification à froid. Cette méthode est la seule qui conserve la glycérine, ce qui confère à nos savons naturels des propriétés hydratantes. La savonnerie Gaiia a veillé à ce que l’intégralité des huiles ne soit pas transformée en savon afin de vous faire bénéficier au mieux de leurs vertus (hydratant, émollient, régénérant, apaisant..).

Comme tout artisan, nous travaillons d’abord avec les mains et le cœur. C’est pourquoi nos savons surgras bio sont coupés et tamponnés à la main dans notre savonnerie à Chabeuil.

Nous avons fait le choix d’une fabrication artisanale traditionnelle afin de vous proposer des savons uniques et respectueux de votre peau et de la planète. Les savons à froid Gaiia ne contiennent aucune substance chimique. Au contraire, la savonnerie Gaiia utilise des matières premières végétales de qualité et d’origine bio.


Savonnerie artisanale bio Gaiia

La philosophie de la savonnerie Gaiia

Elle se résume en une seule phrase : Du savon, de l’eau et beaucoup de naturel !

Elle sous-entend :

  • Sélection des meilleures huiles essentielles bio.
  • Sélection des meilleurs producteurs.
  • Travail sur l’éco-conception, le cercle de vie des produits.
  • Création de produits vertueux.
  • Utilisation de matériaux bio-dégradables ou recyclables.

La savonnerie Gaiia, c’est aussi l’histoire de 2 amis de plus de 20 ans (Franck et Philippe) qui travaillent avec cœur, chaque jour depuis plus de 10 ans, pour fabriquer des savons bio aussi bon pour votre peau que pour la planète !

Franck et Philippe - Savonnerie Gaiia

Savonnerie Gaiia, des produits avec mention SLOW COSMETIQUE

Notre savonnerie artisanale Gaiia fait partie des marques lauréates de la Mention Slow Cosmétique. Ce qui vous garantit :

  • des formules vraiment naturelles et sans ingrédients polémiques,
  • un marketing raisonnable,
  • des entreprises artisanales à taille humaine…

Acheter des produits qui portent la Mention Slow Cosmétique, c’est faire évoluer le marché de la beauté dans le bon sens, en consommant moins mais mieux pour la planète et pour la peau.

fabrication du savon de Marseille à la savonnerie Gaiia - saponification à froid

Retrouvez nos produits sur le site de la Slow Cosmétique.
En savoir plus sur l’Association ? Visitez la 
page “l’Association
En savoir plus sur la remise de la Mention Slow Cosmétique ? Visitez le 
site de l’Association

La savonnerie Gaiia lieu d’échange et de rencontre

N’hésitez pas à passer nous faire un petit coucou. Nous serons ravis de vous accueillir dans notre superbe savonnerie afin de vous montrer comment sont fabriqués vos savons préférés.

Savonnerie Gaiia – 17 Rue des Tilleuls – 26120 Montelier.

Pour une peau douce et lumineuse le démaquillage est une étape essentielle. Ce rituel élime toutes les impuretés du quotidien (maquillage, pollutions, poussières..) qui peuvent obstruer les pores de la peau. Faut-il utiliser LE cosmétique naturel adapté pour ce genre de routine : le savon surgras bio.

Optez pour un savon surgras saponifié à froid comme démaquillant

Les savons de manière générale ont la réputation de tirailler la peau. Un savon doux surgras bio saponifié à froid comme l’unique très doux de Gaiia nettoie le visage en l’hydratant. Nos savons surgras neutres permettent de traiter la peau avec douceur et respect sans la dessécher car ils été surgraissés à hauteur de 7,5% d’huiles végétales.

Prenez soin de votre peau et démaquillez-vous avec un savon à froid surgras Gaiia.

Les bons gestes à adopter pour se démaquiller avec un savon surgras

Pour un démaquillage en profondeur, commencez par humidifier votre visage. Puis faites mousser le savon entre vos mains humides. Appliquez doucement le savon surgras en effectuant des gestes circulaires du centre du visage vers les oreilles sans oublier le cou. Evitez les yeux car nos savons sont de vrais savons, ils piquent ! Pour une belle peau et un joli teint rincez ensuite votre visage à l’eau froide. Pour éliminer le surplus de mascara, vous pouvez appliquer une huile végétale type amande douce (le gras appelle le gras) sur des lingettes lavables. Puis, frottez délicatement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

Vous pouvez ensuite terminer votre routine en appliquant un baume à l‘huile de coco pour hydrater votre peau. Pour un démaquillage en profondeur, commencez par humidifiez votre visage. Puis faites mousser le savon entre vos mains humides. Appliquez doucement le savon surgras en effectuant des gestes circulaires du centre du visage vers les oreilles sans oublier le cou. Evitez les yeux car nos savons sont de vrais savons, ils piquent ! Pour une belle peau et un joli teint rincez ensuite votre visage à l’eau froide. Pour éliminer le surplus de mascara, vous pouvez appliquer une huile végétale type amande douce (le gras appelle le gras) sur des lingettes lavables. Puis, frottez délicatement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

Découvrez notre l’unique très doux, notre best-seller des savons surgras pour le soin du visage.

Si l’on connait depuis des années le terme « surgras », utilisé dans une multitude de produits lavants, les adeptes de savons connaissent moins bien l’origine du surgras (mode de fabrication & ingrédients) et ses vertus pour la peau.

Qu’est-ce qu’un savon surgras ?

Un savon surgras est un savon doux, enrichi en agents surgraissants comme :

  • des huiles végétales,
  • des beurres végétaux,
  • de la glycérine ou des agents d’origine animale (ex : la Lanoline, cire obtenue à partir de la graisse de laine).

C’est la présence d’agents surgraissants qui protègent, hydratent et aident à la restauration du film gras de la peau (film hydrolipidique).

Existent-ils plusieurs types d’agents surgraissants ?

Les agents surgraissants sont le plus souvent d’origine végétale (huile, beurre) ou naturelle comme la glycérine. Mais il arrive que l’on puisse trouver des agents d’origine animale, comme la lanoline, exclusivement dans des savons surgras industriels de grandes marques, vendus en pharmacie ou grandes surfaces.

Quels sont les différences entre les types de savons surgras ?

Les différences sont liées essentiellement aux modes de fabrication du savon.

Savon surgras industriel vendus en pharmacie (type Rogé Cavaillès, Neutrapharm, Bioderma et beaucoup d’autres…)

La première chose à savoir, et la plus importante, est que toutes ces marques de savons utilisent la même base lavante industrielle fabriquée à l’avance.

Cette base est ensuite utilisée, sous forme de chips de savon (bondillons), ou graisse animale (sodium tallowate) pour certains car moins chère. A ce stade de la fabrication, la glycérine est retirée alors qu’en fin de processus elle sera rajoutée en en très petite quantité sous sa forme naturelle ou de synthèse.

Mais alors pourquoi les marques industrielles de savons font-elles cela ? Premièrement, parce que la glycérine, naturellement issue du procédé de saponification, encrasse et bloque les machines industrielles. Deuxièmement, parce que la glycérine naturelle étant une matière première très chère, les grandes marques préfèrent la revendre à prix beaucoup plus élevé, ou la valoriser en l’introduisant dans la formule de leurs crèmes.

Méthode de fabrication :

  • empatage & malaxage de pâte à savon déjà prête
  • ajout en phase final d’agents surgraissant
  • pourcentage moyen du surgras d’un savon industriel : entre 1 et 1,5 % (quand l’information est communiquée)

Cette méthode est la même pour 99% des savons « bio » de grandes marques vendus en boutiques ou supermarché bio (type Melvita, l’occitane bio, weleda…). La seule différence consiste en l’utilisation de chips de savon réalisées à base d’huile bio.

Savon surgras à froid (type savon Gaiia et beaucoup d’autres…)

Le terme « savon à froid » pourrait devenir un jour synonyme de savon surgras, puisque le « surgraissage » à base d’huiles végétales est dans l’ADN même de cette méthode de fabrication. Ensuite, les savons à froid sont saponifiés par des savonniers qui n’utilisent pas de chips de savon déjà prêtes. Ils choisissent leurs huiles, ils créent des formules uniques. Ils fabriquent leurs savons en prenant le soin de laisser toute la glycérine, naturellement formée lors de ce processus.

Méthode de fabrication :

  • saponifié à froid par des savonniers de métier.
  • Obtention du surgras 3 temps :
  1. Surgraissage dans la formule : Une partie des huiles ne sera pas transformée en savon et restera à l’état d’huile.
  2. Surgras en enrichissement : Ajout d’huiles ou de beurres après le processus de saponification.
  3. Glycérine naturelle issue de la saponification.
  • Pourcentage moyen du surgras d’un savon à froid : entre 5 et 8,5 %.

Les bienfaits d’un vrai savon surgras :

Notre peau possède en surface un film protecteur appelé film hydrolipidique. Ce film naturel protège la peau de plusieurs façons :

  • Il protège notre peau des agressions extérieures.
  • Il hydrate et assouplit en empêchant l’évaporation de l’eau contenue dans la peau.

L’eau calcaire et dure, l’utilisation répétée de gels douche ou de produits lavants trop décapants, la météo et la pollution peuvent altérer ce film. La peau n’assure alors plus son rôle de barrière protectrice : elle se déshydrate, devient sèche et perd de sa souplesse.

Les huiles et la glycérine qui constituent les agents surgras d’un savon ne sont pas totalement éliminées au rinçage et laissent ainsi sur la peau un léger film protecteur. Hydratant votre peau en douceur sans aucune sensation de tiraillement.

Un savon surgras pour quel type de peau ?

Un savon surgras peut être bien entendu utilisé par tout le monde (bébé et grands). Il est l’allié, parfait des peaux sèches, sensibles, atopiques et convient à toutes les parties du corps.

Mythe et réalité : du savon pour le visage ?

La plupart des savons industriels peuvent êtres décapant pour les peaux sensibles, vu qu’ils ne contiennent pas de surgras et très peu, voir pas du tout, de glycérine. En revanche, un savon, doux et surgras par nature, est non seulement à recommander pour le visage mais aussi sur des zones plus sensibles et intimes.

C’est quoi un vrai savonnier ?

La réponse est très simple, c’est quelqu’un qui transforme ses huiles en savon, pas une entreprise qui achète des chips de savon déjà prêtes et qui se contente d’y ajouter un parfum, une couleur, ou 1% d’huile d’amande douce pour dire que leur savon est un savon surgras !

Sauvons notre peau et la planète avec un savon surgras, saponifié à froid, doux, hydratant et écologique !

On nous demande souvent si nos savons ont été testés sous contrôle dermatologique. Je voulais donc prendre le temps de répondre à cette question. Déjà, il faut savoir que le savon est un produit alcalin. Il peut s’avérer irritant pour la peau selon sa méthode de fabrication et ses ingrédients. Un test dermatologique va rapidement donner un indice d’irritation sur le produit testé. Chez Gaiia, le problème d’irritation de la peau ne se pose pas car nous utilisons la saponification à froid comme procédé de fabrication et de supers ingrédients. Nos savons sont doux et surgras et confèrent à votre peau une incroyable sensation de douceur. Mais alors pourquoi faire des tests dermatologiques ? Tout simplement parce qu’il nous tient à cœur de prouver à nos clients ce que nous avançons.

 

Savon Gaiia surgras et dermatologique

Savon dermatologique & bio Gaiia

Comment se passe un contrôle dermatologique ou test d’irritation cutanée (Patch test) ?

Le produit testé est appliqué sur différentes zones pendant 24 ou 48h sur 10 volontaires. Ensuite, l’objectif est d’évaluer la présence d’éventuelles réactions cutanées au moment du retrait du patch (sous contrôle médical ou dermatologique).

Résultat : Aucune réaction cutanée n’a été observée par le dermatologue sur la zone de référence pour tous les volontaires sur l’ensemble de nos savons bios surgras. On pourrait alors communiquer à chaque fois ainsi « savons bios surgras dermatologiques », mais franchement ça serait trop long ;-). Toutefois nous l’avons indiqué sur nos fiches produits.

Nos savons bios surgras & dermatologiques en pharmacie !

De plus en plus de dermatologues recommandent les savons dermatologiques Gaiia et nous sommes également de aussi plus en plus présents en pharmacie. N’hésotez pas à consulter notre liste de points de vente ici. Qui sait nous sommes peut-être juste à côté de chez vous ;-)

Si vous souhaitez nous rencontrer et que vous êtes de la Drôme, n’hésitez pas à venir nous faire un petit coucou à la Savonnerie. C’est avec plaisir que nous vous accueillerons et que nous répondrons à vos questions.

 

Vous trouverez aussi nos savons bios surgras et dermatologiques sur le site de la Slow Cosmétique.