Savons naturels, bijoux précieux & Reblochon !

Ce matin je vous délivre tel quel le mail de Yves, artiste bijoutier talentueux qui crée à Paris des collections de bijoux en métaux précieux (allez voir son site par ici : yvesgratas.com/). Présent à Jaïpur la cité rose, capitale du Rajasthan pour choisir les pierres des ses futures collections, il nous raconte avec humour sa rencontre avec une savonnière indienne sur un marché.

« Bonjour Franck,

Je reviens de Jaïpur où j’ai par hasard rencontré cette charmante dame qui vendait ses savons naturels sur un marché itinérant.  Je suis reparti avec quelques échantillons délicatement parfumés…
Et ces quelques images pour illustrer le blog.
Une petite déception après l’usage d’un de ces savons, la peau semble rêche, ce qui ne s’était pas produit avec l’échantillon Gaiia que m’avait offert Philippe. J’ai subitement un gros doute, sur l’image ci-dessus le savon a un aspect de fromage, je me demande après coup si je n’ai pas mangé le savon accompagné d’un verre de côte du Rhône et de pain et pris ma douche au Reblochon? « 

Merci Yves pour l’histoire, les photos et pour le sourire de cette savonnière de l’autre bout de monde… Son site : http://www.saundarya.in/

Un exemple d’une des créations de Yves pour mettre l’eau à la bouche des Parisiennes de passage dans le 11e, faites un petit détour par sa Boutique-Atelier au 9 rue Oberkampf !

5 réponses
  1. swanee
    swanee dit :

    de beaux bijoux en effet…je ne connaissais pas.Merci pour la découverte.

    Charmante savonnière, et packaging interessant en papier recyclé.

    Dommage, en revanche, de découvrir une savonnerie artisanale avec d’emblée une opinion dépréciative sur ses savons…Je ne connaissais pas.

    Je ne trouve pas l’opinion humoristique…:  » des échantillons parfumés « …mais après coup  » l’impression d’avoir pris sa douche avec du Reblochon »… soit dit en passant, un fromage caractéristique par sa forte odeur.

    ces savons ont tout de même l’intérêt : être saponifié selon le procédé à froid, à la main, à base de coco et sésame,une petite production artisanale mettant en avant la biodiversité végétale indienne…ils sont vendus à l’export en UK et Japon…apparemment appréciés donc.

    Qu’ils soient moins doux que ceux de Gaiia…ma foi, des critères , des perceptions variables d’une personne à l’autre…

    Répondre
    • Franck
      Franck dit :

      Oulà Swanee ! Le trait d’humour portait juste sur le look du savon en photo qui ressemble ma foi comme deux gouttes d’eau à ce fameux fromage ;-D
      Quant à déprécier, (critique, oui parfois) c’est pas le genre de la maison c’est juste un peu de dérision.
      Si j’ai posté cet article, c’est aussi pour mettre en avant des productions à froid Indiennes méconnues en France et le magnifique sourire de cette femme.

    • Philippe
      Philippe dit :

      Swanee, j’ai reçu quelques produits de cette société… Elle utilise des purées de fruits (abricots, banane, Papaye…) et c’est effectivement de la saponification a froid… Cependant il y a réellement un problème de formulation car le savon est vraiment trop détergent… Donc, comme le dit souvent Laurent Bousquet lors de nos discussions, un savon a froid n’est toujours forcement meilleur qu’un savon ‘commercial’; et ce, malgré le travail d’agrément sur ses formules a priori honnête (purees de fruits, huiles essentielles), réalisé par la dame. Sur cet exemple il a raison.
      Chacun a ses gouts pour les couleurs, les odeurs, les textures, les aspects mais l’intérêt d’un savon ‘a froid’ c’est quand même le cote lavant ‘doux’, agréable et la composition naturelle que n’ont pas les savons commerciaux…
      J’ai pu parler avec Yves après la publication de l’article et il m’a dit que sont assistante qui a aussi essaye le produit ne veut plus entendre parler de savons artisanaux…
      Malheureusement, ces produits ne font pas la promotion de la sapo a froid; on est pas a Oui-Oui Land.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.