Malgré le fait que le savon n’est pas disponible dans la nature en tant que tel, il s’agit d’un produit
naturel parce qu’une fois évacué dans la nature, il se décompose facilement.
L’utilisation de savon pour l’usage domestique a comme grand avantage qu’il est moins nocif pour
le milieu naturel que les poudres à laver et les détergents synthétiques modernes. Les poudres à
laver contiennent une grande quantité de phosphates. Ceux-ci facilitent la croissance des algues, qui
causent à leur tour un manque d’oxygène dans l’eau de sorte que les poissons et d’autres organismes
aquatiques en meurent.
Les détergents de leur côté sont faits à partir des acides gras et d’acide sulfurique. Ils sont
difficilement détruits et restent longtemps actifs. Les poissons supportent 350 fois plus de savon
que de détergents. Ces derniers augmentent la perméabilité de la peau des poissons ce qui fait qu’ils
absorbent d’autres produits polluants. Ainsi, un poisson dans l’eau qui contient 1 ppm (part per
million) de détergent, meurt dans 100 heures.
La décomposition de produits doit être mesurée dans le temps. Elle est exprimée en « Demande en
Oxygène Biologique » (D.O.B.) et Demande en Oxygène Chimique (D.O.C.). Le B.O.B. représente
la décomposition en acides gras et en glycérine; la D.O.C. représente la décomposition en eau, CO
et minérales.

aquaverde
Malgré le fait que le savon ne soit pas disponible dans la nature en tant que tel, il s’agit d’un produit naturel parce qu’une fois évacué dans la nature, il se décompose facilement.

L’utilisation de savon pour l’usage domestique a comme grand avantage qu’il est moins nocif pour le milieu naturel que les poudres à laver et les détergents synthétiques type gel douche. Les poudres à laver contiennent une grande quantité de phosphates. Ceux-ci facilitent la croissance des algues, qui causent à leur tour un manque d’oxygène dans l’eau de sorte que les poissons et d’autres organismes aquatiques en meurent. Les détergents de leur côté sont faits à partir des acides gras et d’acide sulfurique.  Ils sont difficilement détruits et restent longtemps actifs.
Les poissons supportent 350 fois plus de savon que de détergents. Ces derniers augmentent la perméabilité de la peau des poissons ce qui fait qu’ils absorbent d’autres produits polluants. Ainsi, un poisson dans l’eau qui contient 1 ppm (part per million) de détergent, meurt dans 100 heures.

La décomposition de produits doit être mesurée dans le temps. Elle est exprimée en « Demande en Oxygène Biologique » (D.O.B.) et Demande en Oxygène Chimique (D.O.C.). Le B.O.B. représente la décomposition en acides gras et en glycérine; la D.O.C. représente la décomposition en eau, CO et minérales.

Source photo : Mon ami Gael d’Aquaverde le roi du bassin naturel.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.