Protocol’hair !

meg

Au début je voulais écrire un article de fond super détaillé sur le « Protocole Cheveux »  (gros dossier) de mon épouse depuis 4 ans, comment elle utilise nos savons et d’autres matières premières, genre Aloé-véra, karité, huiles, dans ses routines quotidiennes. Comment en se débarrassant de ses shampooing liquides, elle avait réussi à retrouver ses cheveux d’enfant (Avant la mini-vague de ses 15 ans bien-sûr). Comment tous les jours, elle me faisait part de ses découvertes et de ses avancées.

Comment tu trouves mes cheveux aujourd’hui ?

Est certainement une des phrases que j’ai le plus entendu en 2011, 2012, 2013 et début 2014 par exemple.

Je ne puis d’ailleurs m’empêcher d’avoir une pensée émue pour tous ceux qui dans ces années « moutonesques » (80-90) ont succombé à la mode de la mini-vague, de la permanente ondulatoire et de la grosse boucle anglaise. F…. Même mon père, ultime figure et dernier bastion d’une virilité à forte pilosité à un jour offert son altière tête aux désirs d’un ami coiffeur aussi prompt à rendre mon père « métro-sexuel » avec une coupe à la « Meg Ryan » 25 ans avant même que le terme n’existe,  qu’à porter des pantalons de « Tergal » beige à poutre apparente !

Honte à toi, Paul (il se reconnaîtra) d’avoir transformé mon géniteur en pâtre Grec !

On ne se rend pas assez compte de l’importance de nos cheveux dans nos vies, jusqu’à se qu’on les perde ou qu’on nous les vole…

Me confiait encore Fabien Barthez dans le dernier rêve ou j’arborais fièrement une coupe à la « Ha-Ha » (chanteurs à mèche et brushing des années 90).

Puis, par flemme, je me suis dit qu’il valait mieux que je lui colle la pression (à mon épouse) en lui demandant de raconter elle même son expérience et de vous montrer ses cheveux soyeux comme la soie !

Je dédicace aussi le titre de cet article qui n’en est pas vraiment un à tout mes amis coiffeur et à leurs coté « Créa’tiff » qui ne cessera jamais de me surprendre, sauf toi Yves (tu te reconnaitras aussi) qui à su repousser les limites du brain-storming capillaire en appellant ton salon de coiffure de ton propre nom. Chose qui n’a jamais été faite auparavant, a part Alexandre, J.L David , J. Dessange, J-l Maniatis… Aie, mince ! En fait je me rends compte que vous n’avez que deux options possibles, soit le salon éponyme, soit le jeu de mot l’hair…

Oh! que je vous comprends et que je vous pardonne cet humour « plumi’tiff » cédant moi même trop facilement aux sirènes de l’Almanach Vermot. (Almanach Vermot : haut lieu de la blague Carambar pour les plus vieux.)

Sabine, la balle est dans ton camp…

 

4 réponses
  1. Caro
    Caro dit :

    Bonjour,

    Malgré un rinçage très méticuleux à l’eau suivi d’un rinçage avec eau+ vinaigre blanc, mes cheveux sont collants et ternes comme s’il restait du savon… C’est la 2eme fois que j’utilise le savon en tant que shampooing, avez vous des solutions ?

    Merci !

    Répondre
  2. Amayoko
    Amayoko dit :

    Bonjour !

    J’attend avec impatience votre retour d’expérience !
    Pour le moment, mes essais n’ont pas été concluants (cuir chevelu apaisé mais cheveux alourdis et plus ternes, malgré un rinçage au vinaigre de cidre).
    Si vous avez des astuces, ça m’intéresse !!! :)

    Bonne soirée !
    Amayoko

    Répondre
  3. lesoin
    lesoin dit :

    Sabine,

    Moi je suis convaincue parce que comme toi je lave mes cheveux avec les savons SAF de Franck. Tu ne fais pas des soins au beurre de karité parfois?

    on veut des photos…montre nous ta crinière.
    bises
    Nathalie

    Répondre
  4. Sabine
    Sabine dit :

    Mon très cher mari, je te promets de faire partager mon agréable expérience des savons Gaiia en tant que Shampoing et autres astuces naturelles pour avoir le cuir chevelu sain et les cheveux en pleine forme.

    Je le ferai car je suis convaincue que cela pourra répondre aux personnes qui soufrent de :
    « racines grasses et pointes sèches »
    « cheveux abimés »
    « cheveux fragiles – tendance à tomber »
    « cheveux fourchus »
    « cheveux ternes »
    « cheveux secs »
    « pellicules »
    « cheveux en manque d’épaisseur »

    Car peut-être, le simple usage d’un savon à froid, naturel et doux peut résoudre leur problème.

    Car oui, ces méchants problèmes listés et segmentés par les services marketing de grandes marques pétrochimiques, sont très souvent causés par l’usage d’un détergeant trop agressif contenu dans les produits censé les traiter…

    Je le ferai pour cela et aussi parce que « Cheveux te pl’hair ! »

    Sabine

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.