Slow Cosmétique et Nouvelle Cosmétique, même combat !

Nous avons assisté hier à une conférence merveilleusement animé par Julien Kaibeck, intitulée « La Révolution Cosmétique – L’aromathérapie pour une beauté plus vraie » et auteur du livre « Adoptez la Slow Cosmétique » qui fait un carton en ce moment.

Le sujet nous tient particulièrement à coeur chez Gaiia et nous soutenons tout ceux qui comme Julien oeuvrent pour une cosmétique plus raisonnable et une utilisation plus raisonnée. Une conférence très technique et en même temps extrêmement pédagogique axée sur l’association d’huiles végétales et d’huiles essentielles dans une utilisation cosmétique quotidienne.

L’acte cosmétique, comme la très justement souligné Julien hier soir, commence par une peau correctement nettoyé quotidiennement avec des produits de qualité comme des savon à froid, surgras, riche en glycérine naturelle.

Un « slide » a particulièrement bien illustré les différences entre des produits d’hygiéne ou cosmétiques industriel (85-90% du marché) et les produits de la nouvelle cosmétique Naturels / bio /  Raisonnés. Je crois que beaucoup de ceux qui étaient là hier soir on été frappé par l’explication et ne manqueront pas d’en parler autour d’eux.

A ma gauche, champion poids lourd de la cosmétique, une crème hydratante :
– Une emulsion d’eau et de graisses (normal).
Mais les graisses utilisées sont des huiles minérales ou des produits pétrochimiques inertes… Inertes ? Ben oui, sans aucune autre action que d’empêcher l’eau de s’évaporer de notre corps, le protégeant sous une immense bache en plastique !
– Des colorants, conservateurs et autres réjouissances comme du silicone (du plastique encore) et / ou des parabens.
– Et pour finir, les actifs, qui représentent un pourcentage infinitésimale du produit, et c’est justement là dessus que les marques communiquent : « Notre crème anti-age à l’huile d’argan », « Notre shampoing à la figue et l’abricot » etc… 1% du produit.

A ma droite, le challenger nouvelle cosmétique (futur champion), où l’on remplace les huiles minérale inertes par des huiles végétales actives et bourrés d’acides gras essentiels, d’Omegas, d’antioxydants, de vitamines… Bref un concentré de bienfaits pour la peau. Eloquant non ? Et je ne parle pas de toutes les autres cochonneries remplacées par des ingrédients bio ou « nature friendly ».

Toutes les qualités des beurres ou huiles végétales se retrouvent aussi dans nos savons sous forme d’enrichissements ou de parties non saponifiées et constituent une des valeurs ajoutée d’un savon à froid.

D’autres sujets ont été abordés comme:
– Comment lire une étiquette.
– Les actions des huiles essentielles.
– La fabrication de HE et d’Hydrolats.

Merci aussi à Pranarom pour le petit cadeau !

Une superbe soirée donc qui s’est terminée dans un petit bistrot lyonnais autour d’un bouteille de Viognier vendanges tardives ou étaient présents, Sabine, Claude, savonnière à froid (Jurassens) et membre actif de l’association des nouveaux savonniers l’ADNS, Julien et moi. Ne t’inquiète pas julien, je ne publierai pas la photo de fin de soirée même sur FB, nous brillions tous du nez et sourions trop bêtement…

Quelques liens pour allez plus loin :

Le blog de Julien Kaibeck : www.lessentieldejulien.com
Des vidéos de Julien sur www.pranarom.tv
Un article de Gaiia sur le livre de Julien : Adoptez la Slow Cosmétique
Je vous recommande aussi le livre de Michel Pobeda :
« Les bienfaits des huiles végétales » un ouvrage de référence pour comprendre les actions des huiles végétales sur notre santé.

14 réponses
  1. Franck
    Franck dit :

    @ tous, oui, vivement le 23 !
    @ Natalia : Il y aura d’autres occasions de se voir aux rencontres de savonniers, tu est dispo le 23 ?
    @ Missrimel : Y aura du Viognier parce que par ici nous ne faisons rien avec modération ;-)

    Répondre
  2. Missrimel
    Missrimel dit :

    Ahhh, le Viognier magique et ses propriétés euphorisantes qui ne le sont pas moins…
    Du 100% naturel, ça aussi! ;-)

    Voilà qui solutionne mon interrogation sur le type de petites bouteilles à amener le 23 (avec modération, forcément…)

    Répondre
  3. Raphael
    Raphael dit :

    Merci Franck, Sabine et Claude pour votre dévouement à la cause du savon à froid, on sent bien que cette fin de soirée a été difficile, merci pour votre sens du sacrifice ;-)

    Répondre
  4. Leanne
    Leanne dit :

    Merci pour cet compte rendu ! Julien est toujours un peu trop « loin » du bon savon à froid dans son livre… Après d’avoir fait le bon pub (merci Julien) dans le chapitre « nettoyer la peau et les cheveux », il retourne vers un gel moussant pour le visage et un gel douche bio pour le reste dans « la fiche slow No 2 ». Alors Julien si vous êtes là?

    Répondre
    • Franck
      Franck dit :

      Tu a raison Leanne, mais la semaine dernière il à fait des tests avec des savon à froid et il commence à changer d’avis, d’ailleurs hier, il à bien fait la différence entre des savons industriel à ne pas utiliser sur le visage et des savons à froid doux et surgras qu’il à conseillé. Mais tu a raison de l’interpeler et je crois qu’il ne manquera pas de nous répondre dés son retour à Bruxelles.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.