COSMÉTIQUES AUTO-CONSERVÉS KÉZAKO ?

Depuis quelques temps certaines marques (surtout LUSH) communiquent puissamment sur l’allégation Produits / Cosmétiques auto-conservés. Ce matin, la « boss » d’un magasin voulant revendre nos savons me posait même la question :

Vos savons à froid sont-ils auto-conservés ?

La réponse est oui mais mérite un peu d’explication pour dégonfler le ballon :-)
Tous les savons peuvent être considérés comme des produits auto-conservés ce qui veux dire en clair, sans conservateurs ajoutés à condition qu’ils ne contiennent pas de molécules citées à l’annexe V ou considérées comme conservateur au regard du règlement européen sur les cosmétiques. En allant un peu plus loin, tous les cosmétiques Gaiia, sans eau comme nos baumes déodorants et nos savons à froid peuvent aussi se targuer d’être auto-conservés puisque ils n’ont pas besoin de conservateurs.
Je trouve ça un peu pompeux comme argument marketing, tout cela dans le seul but de se différencier des concurrents qui utilisent la terminologie « sans conservateurs » évidement.

Pourquoi nos savons surgras pourraient aussi se dire auto-conservés ?

L’absence d’eau dans nos savons et nos baumes (ou en quantité infinitésimale) réduit ou supprime le risque de développement bactériologique d’une part. D’autre part, des ingrédients (comme certaines huiles essentielles, des argiles…) ou le produit lui même (le savon par exemple) remplissent la fonction de conservateur antimicrobien et se suffisent à eux même.

Je conclurais par un conseil tout simple pour ceux qui cherchent des cosmétiques exempts de conservateurs : Choisissez des cosmétiques sans eau ! c’est déjà un bon début :-)


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.