avoir une belle peau

AVOIR UNE BELLE PEAU EN 7 POINTS !

avoir une belle peau

Notre peau est soumise quotidiennement aux agressions extérieures et aux agressions intérieures toutes aussi importantes, mais notre peau est aussi sensible à notre état de fatigue, notre stress ou à des variations hormonales. Autant de facteurs à prendre en compte pour avoir une belle peau. Nos savons surgras ne répondent qu’à une seule partie de la problématique.

N° 1 : Traitez votre peau comme une partie de l’ensemble de votre organisme et non comme un élément à part.

De nombreux produits nous promettent d’avoir le teint idéal, une belle peau, d’éliminer nos petits boutons ou de faire disparaitre nos rides. Non ! il ne se passera rien, ou en tout cas pas sur le long terme si vous ne soutenez pas votre peau de l’intérieur. Vous pouvez payer très cher pour des produits miracles, mais si vous mangez mal, si vous n’avez pas suffisamment de sommeil et que vous laissez votre niveau de stress prendre le dessus, peu importe le type d’extrait d’algue ou de bave d’escargot, de molécule de raisin ou tout autre type d’ingrédient que vous mettrez sur votre visage, vous le savez bien, sur le long terme ça ne fonctionne pas et la quête du produit miracle recommence de plus belle. Le solution nous la connaissons tous pourtant : avoir une bonne hygiène alimentaire et boire de l’eau est la base, le socle pour prendre soin de l’ensemble de notre corps et votre peau vous dira merci.

N° 2 : Lavez votre visage au savon surgras tous les soirs – sans exception.

Cela semble évident pour beaucoup et pourtant… Vous n’êtes pas obligé de faire un grand nettoyage tous les soirs mais vous devez vous débarrasser de votre maquillage même léger, de la poussière et de la pollution que votre peau a accumulé tout au long de la journée. Commencez en appliquant un gant de toilette chaud sur votre visage pendant 30 secondes pour ouvrir vos pores, puis lavez doucement avec un savon surgras à froid neutre qui enlèvera  efficacement votre maquillage et les impuretés. Si vous préférez utiliser quelque chose d’encore plus doux autour des yeux, utilisez une goutte d’huile de Jojoba ou d’huile de Sésame, massez vos paupières et vos cils, puis essuyez avec un chiffon humide et tiède. Voir notre petite fiche de démonstration

N° 3 : Passez au moins un jour par semaine sans maquillage.

Votre peau a besoin et mérite une pause maquillage alors laissez la respirer une journée complète ! Une journée (voir plus) sans maquillage, c’est comme un micro-nettoyage de la peau. Laissez votre beauté rayonner librement, personne ne vous jugera. votre journée sans maquillage est aussi un outil symbolique, une façon d’exprimer votre volonté de changer de pratique et de vous libérer de certains diktats de la beauté. S’il est difficile pour certaines de se passer d’eyeliner ou de rouge à lèvres, évitez absolument les fonds de teint trop occlusifs qui empêchent votre peau de respirer.

N° 4 : Nettoyez votre téléphone et votre clavier plusieurs fois par semaine.

Nos téléphones et nos claviers sont des nids à bactéries et nous les nettoyons trop rarement. Je dois me laver les mains au savon plus de 10 fois par jours, mais je ne pense jamais à nettoyer mon téléphone que je colle pourtant régulièrement sur mon visage, sans parler de toutes les pratiques comme celle d’aller aux toilettes avec son téléphone pour lire la presse ou son fil Facebook. Donc nous nous tartinons quotidiennement le visage de bactéries qui obstruent les pores de la peau et conduisent souvent à des inflammations.

N° 5 : Rangez dans un placard votre miroir grossissant.

Dites-moi que vous n’avez jamais attrapé des angoisses sur l’apparence de votre peau au travers d’un miroir grossissant. J’ai essayé moi même quelques fois, j’ai cru que j’avais chopé la peau de Gollum dans le seigneur des anneaux ! Il est temps d’arrêter ça, les gens ne nous regardent pas avec une loupe, heureusement ! Ils se tiennent à une distance respectable sans jamais remarquer le micro kyste, là, juste sur la ligne de démarcation du sourcil. Du coup, sans ce foutu miroir grossissant, on peut améliorer l’estime de soi et agir en profondeur :-)

N° 6 : Renseignez-vous.

Il y a beaucoup de discussions et d’articles sur ce que vous devriez ou ne devriez pas utiliser sur votre peau. Prendre une décision pour choisir ce que vous devriez utiliser sur votre peau pour changer vos habitudes peut s’avérer très compliqué. Heureusement il existe des associations de consommateurs militants comme la Slow Cosmétique qui peuvent vous aider à décrypter les listes d’ingrédients de vos cosmétiques, vous donner des conseils et des recettes à faire soi même. Notre peau absorbe un gros pourcentage de ce que nous lui appliquons, nous devons la traiter avec respect et délicatesse, se dire que ce que je ne voudrais pas manger, pourquoi le mettre sur ma peau par exemple. Evitez bien entendu les parabens, les phtalates , Les SLS, les parfums synthétiques et tout ce qui est d’origine pétrochimique et synthétique.

N° 7 : Soutenir les marques qui se soucient de votre santé et de celle de la planète.

Les grandes marques de soin pour la peau ne parviennent pas à changer leurs habitudes de formulation, ils collent rustine sur rustine sur des formules où les bases sont les mêmes depuis plus de 30 ou 40 ans. Ce n’est pas l’utilisation d’un nouvel ingrédient miracle avec un pseudo nom scientifique qui changera les choses. Soyons clair, ils vendent tous du pétrole et du silicone dans de belles boites au prix de l’or. Le trésor, le vrai est pourtant sous nos yeux et c’est la nature qui nous l’offre. Des huiles végétales, des beurres, des huiles essentielles, des extraits de plantes etc… Nous avons tout sous la main et nous devons aider les marques qui créent leurs savons à froid et leurs cosmétiques sur les bases de cette nouvelle cosmétique. Les preuves existent aujourd’hui que beaucoup d’ingrédients synthétiques nuisent à notre santé comme à celle de notre ressource commune, Gaia, notre terre mère.

Fermez les yeux et souvenez-vous de là où votre beauté vit vraiment.


Texte largement inspiré d’un article du Docteur Sarah Villafranco.


1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.