differences entre les savons a froid

QUELLES SONT LES DIFFERENCES ENTRE TOUTES LES MARQUES DE SAVONS A FROID ?

differences entre les savons a froidIl y a quelques années, la question la plus récurrente qui nous était posée était celle-ci :

Quelles sont les différences entre un gel douche et vos savons ?

Nous avons répondu à l’époque par une série d’articles sur le blog Gaiia :

En 2015 : VOUS LAVERIEZ-VOUS LE VISAGE, LE CORPS…AVEC DU LIQUIDE VAISSELLE ?
En 2013 : A FORCE TA TÊTE C’EST LA SILICONE VALLÉE !
En 2013 : LE JEAN-PIERRE « OFF » DE LA COSMÉTIQUE ;-)
En 2012 : POURQUOI UTILISER UN SAVON À FROID PLUTÔT QU’UN GEL DOUCHE !
En 2012 : QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE LES PRODUITS LAVANTS
En 2010 : SANS CECI, AVEC 0% DE CELA…
En 2010 : POURQUOI PRÉFÉRER UN SAVON NATUREL À UN VULGAIRE GEL DOUCHE !


Puis plus tard :

Quelles sont les différences entre un savon type : Rogé Cavailles, Mont St Michel, Diadermine, Dove… Bref un savon industriel et vos savons ?

La aussi, nous avons répondu par une série d’articles sur notre blog :

En 2016 : SAVON SANS SAVON VS SAVON À FROID
En 2015 : LA TOILETTE DE BÉBÉ AU SAVON À FROID !
En 2015 : QUELQUES CONSEILS POUR RECONNAÎTRE UN SAVON À FROID (SAF)…
En 2015 : 7 RAISONS POUR ADOPTER UN SAVON À FROID
En 2015 : LES SAVONS À FROID PLUS «ECO-FRIENDLY» QUE LES GELS DOUCHES EN 7 POINTS !
En 2014 : LES SAVONS SURGRAS À FROID GAIIA SONT-ILS PLUS CHERS ? ETUDE COMPA…
En 2014 : SAVONS SURGRAS : ORIGINE ET USAGES !
En 2013 : LA NOUVELLE COSMÉTIQUE » EXPLIQUÉE !
En 2012 : PUB COMPARATIVE DE SAVONS SURGRAS COMPLÈTEMENT OBJECTIVE, SI SI !
En 2011 : USEZ NOS SAVONS JUSQU’À LA CORDE !
En 2010 : SAPONIFICATION À FROID !


Aujourd’hui et c’est la preuve que les savons à froid s’installent de plus en plus dans les salles de bain, les questions changent, sont plus précises, plus documentées sur la composition des savons, la provenance et la qualité des matières premières. Et ce qui devait finir par arriver, arriva, une question simple mais qui nécessitait une longue réponse me fut posée :

Mais alors, quelles sont réellement les différences entre toutes ces marques de savon à froid ?

Ma réponse lors du salon Veggie World à Lyon, à été plutôt concise. Je suis parti du principe que les principales vertus des savons à froid étant communes à tous les savons à froid, la typicité, la différence des savons venait de la singularité, de la personnalité des savonniers. Un savon à froid et son savonnier sont presque indissociables. Ils sont le reflet de leurs goûts personnels et pour certains, des huiles et matières premières de leurs terroirs, un peu comme un vin bio ou “vin sain” ressemblera à son vigneron par exemple. Cette question m’a en tout cas donné envie d’en dire un peu plus dans cet article et de tenter d’élargir le spectre des différences.


Ce qui est commun à tous les savons à froid :

1 – La glycérine naturelle présente dans les savons à froid.

Elle est issue de la saponification ne peut être ni ajoutée ni retirée du savon.*

2 – Le fait que tous les savons à froid sont surgraissés au minimum à 4%.

Ce pourcentage de corps gras libres non saponifiés est exprimé en ajout de corps gras par rapport au chargement initial ou par réduction de la quantité de soude ou une combinaison des deux.*

3 – Le temps de cure (séchage) de 4 semaines.

La durée minimale de la période de cure est de 4 semaines, durée correspondant à un séchage optimal.*

4 – L’assurance d’avoir des savons naturels ou Bio.

La profession s’interdit l’usage d’un certain nombre d’ingrédients comme : EDTA, BHT, Conservateurs de synthèse, Huiles minérales, PEG…*

*Tout ceci est inscrit dans la charte du savon à froid.

Donc, pour faire simple, tout les savons à froid ont une base commune, un même socle : Douceur, hydratation et écologie.


Où se situent les différences alors ?

1 – Les ingrédients de base :

Il y a une constante, nous utilisons presque tous en France les huiles et beurres suivants pour réaliser nos savons : Olive, Coco, Karité. Parfois les 3, parfois comme pour Gaiia juste Olive et Coco. C’est ensuite que viennent les différences concernant d’autres huiles et d’autres beurres. Pour Gaiia : Son de Riz et Ricin, pour d’autres savonniers cela pourrait etre par exemple : de la Bourrache, du Lin, du Pavot, du Tournesol… Autant de possibilités que d’huiles, autant d’huiles que de vertus.

2 – La formulation :

Même si nous avons des ingrédients communs, des différences existent aussi au niveau du pourcentage des beurres et des huiles mises en oeuvre, des différences de pourcentage qui peuvent changer :

  • La dureté du savon.
  • La détergence du savon.
  • Le pouvoir lavant du savon.
  • Le pouvoir moussant du savon.
  • L’onctuosité du savon.
  • La crème du savon.

3 – Le surgras :

Si la charte de fabrication du savon à froid impose un minimum de 4% de surgras, ensuite, le savonnier est libre d’ajouter le pourcentage de surgras qu’il veut dans une limite raisonnable de 10%, mais rien n’interdit d’en mettre plus. Comme évoqué plus haut, il y a 2 façons de surgraisser un savon, soit dès le départ, dans la formule ou à la trace en enrichissement ou les deux.  Encore un moyen de marquer des différences notables entre les savons à froid.

4 – Le parfum :

Si la charte du savon à froid n’interdit pas l’utilisation de fragrance autres que des huiles essentielles, je ne connais aucun savonnier “pro” utilisant autre chose que des huiles essentielles pour parfumer ses savons. Le parfum étant encore une de nos différences et pas la moindre puisque l’univers olfactif dégagé par un savon guide souvent l’acte d’achat. Dans ce domaine il y a des savonniers plus portés par la création de parfums et d’autre qui travaillent plus sur les synergies des huiles essentielles en Aromathérapie. Cette diversité olfactive a de quoi combler toutes les envies et d’un marché à un autre nos clients butinent d’autres savons :-)

5 – Les colorants et les ajouts :

En cette matière aussi la palette est très large, entre les colorants d’origine végétale, les poudres, les terres, les argiles, les graines, les fleurs, autant de couleurs et de matières d’origine naturelle formidables à mettre dans nos savons. Un savon exfoliant à la graine de moutarde ou de pavot ou au sel, gommant grâce au marc de café ou au Rhassoul… Les combinaisons sont nombreuses et la seule limite reste là aussi la créativité du savonnier.

6 – Décorations et marbrages :

Certains savonniers se sont spécialisés dans les marbrages (vagues et inclusions de couleurs dans les savons) d’autres aiment mettre des fleurs séchées sur la tranche des savons, comme des lavandes ou des roses. D’autres encore font de la “Pâtissavonnerie”, ce sont des savons qui ressemblent à des gâteaux, des cannelés, des gaufres ou des pancakes par exemple. Ces décors demandent non seulement un sacré savoir faire, mais aussi beaucoup de temps. De notre coté, chez Gaiia, notre sensibilité nous pousse plutôt vers la simplicité en matière de décoration de savons.

7 – Forme, découpes et tampon :

La forme la plus courante reste le rectangle avec variation de taille et d’épaisseur. Suivent les savons à froid tout ronds, puis les savon à froid coulés dans des moules en silicone de formes diverses. Le tout avec des types de finitions différents, des angles droits ou arrondis, avec ou sans tampon du savonnier.

8 – Les emballages :

Touche finale du savon, l’emballage est aussi l’image de marque du savonnier. Cela ira donc du savon vendu nu à la coupe ou en vrac, à la boite en carton en passant par des bagues en papier ou encore plus pointu : du papier ensemencé… Mais ce n’est pas tout, sur tous ces supports certains choisiront aussi d’utiliser des encres végétales et des encres minérales ou de faire travailler des imprimeries vertes ou des imprimeries en locale. Tout ceci bien évidement impactera plus ou moins le prix de vente de nos savons.

9 – Les logos ou mentions :

A présent vous pouvez trouver tous les labels bio existant en France sur un savon à froid : d’Ecocert à Nature & Progrès tout en passant par Cosmébio. Gaiia, comme d’autres marques ont choisi de se contenter de la mention Slow Cosmétique qui est à présent une référence reconnue et un gage de qualité environnementale et humaine.
Vous trouverez aussi soit le logo de Saponification à Froid délivré par l’Association Des Nouveaux Savonniers (ADNS) : www.saponification.org
Soit une mention type : SAF savon saponifié à froid.

10 – Le prix moyen d’un savon à froid :

Le prix moyen d’un savon à froid constaté en France est d’environ 6 euros, plus ou moins, cela peut varier en fonction du coût de certaines matières premières assez fluctuantes comme l’huile d’Olive bio première pression à froid par exemple, la qualité d’un beurre de Karité ou la rareté d’une huile comme l’Huile de baie de laurier. Sans oublier le prix de certaines huiles essentielles précieuses comme le Neroli, la Rose ou le Jasmin et d’autres qui sont des huiles très chères.

11 – La vente :

Il y a vraiment de la place pour tout le monde entre la vente en ligne, les marchés locaux, les foires, les marchés de créateurs, les revendeurs, les pharmacies. Ne pas trouver où acheter un savon à froid aujourd’hui est quasiment impossible ! De notre coté, nous privilégions la vente en ligne directe sur notre e-shop : www.gaiia.fr, sur la marketplace de la Slow Cosmétique et quelques autre sites amis plutôt spécialisés dans le zéro déchet ou le véganisme, des sites de petites épiceries bio ou de ventes en vrac, des herboristeries, des pharmacies, des boutiques indépendantes autour du bien être, bref, des amoureux de Gaiia capables de conseiller nos clients aussi bien que nous. Nous ne voulons pas etre noyés dans de gros catalogue de site comme Amazon ou même de gros sites spécialisés dans le bio.

Voilà, j’espère avoir décrit un périmètre assez large autours de nos différences, mais n’hésitez pas à laisser en commentaire mes oublis et vos idées :-)


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.