Pour avoir envie d’offrir des savons, genre 6 savons Gaiia pour Noël, nous pensons qu’ils doivent êtres conditionnés sous forme de coffret, que ce soit pour la e-shop ou la vente en magasin. Nous avons donc elaboré un coffret en carton et même si il est magnifique ;-) ça reste un bête coffret en carton que tout le monde connait !

Amoureux que je suis de la sérénité dégagé par certains objets usuels Japonais, j’arrache mon « Google » à ses recherches crépusculaire sur les « macérats » et tape « emballage japonais ». Et là, oh joie ! Je découvre un mode d’emballage séculaire, précieux et poétique aussi codifié que la céremonie du thé… le Furoshiki.

6 réponses
  1. Franck
    Franck dit :

    @Shizen : C’est dommage que tu n’ai pas fait de photos ! J’ai vu les « Furoshiki » de Lush, Mais je voyais un truc plus épuré, avec des matières nobles (tissus à base de bambou). Je ne suis pas fan du coté un peu criard de Lush. Enfin, je dis ça maintenant, mais il y a quelques années je les citaient en exemple de réussite dans le milieu du savon…

    Répondre
  2. shizen
    shizen dit :

    Hi hi ! J’avais eu la même idée pour mes savons de Noël de l’année dernière.
    Dommage, je n’ai pas fait de photos… Et ce n’est que plus tard que je me suis aperçu que Lush en parle dans ses magazines et propose cela… snif…

    Répondre
  3. Gloub
    Gloub dit :

    LUSH offre déjà ce type de packaging, mais j’avoue que c’est tentant et déclinable avec un tissu à vos armes en coton 100% bio… Reste à voir quel procédé est le moins polluant sur la totalité de sa vie :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.