Dopé au greenwashing !

Décidément, c’est à croire que les agences de “com” qui travaillent pour les leaders du savon / shampoing liquide industriel adorent se tirer des balles dans le pied !

Décryptage d’une opération de greenwashing basée sur la culpabilité, l’action citoyenne, le Bio, le développement durable et qui n’est qu’un gros “foutage” de gueule au final.

Cette fois ci, se sont les savons et shampoings DOP qui s’y collent avec leur campagne “Adopte un déchet”. Dés l’ouverture du site ils affichent un landeau bourrés jusqu’a la gueule de détritus, ça donne le ton. Page suivante, une plage de sable avec des détritus savamment mis en scène. On trouve tout ce que l’homme peut produire comme déchet source de pollution maritime, pêle-mêle, une bouteille d’eau et de lait, une conserve métallique et une canette de bierre, un jerrican, des sacs plastiques et un bidon d’huile.

Il manque un super déchet dans ce tableau, ça saute au yeux les gars : Pas un seul emballage de gel douche et de shampoing liquide ! A croire qu’une industrie qui produit pratiquement autant de bouteilles en plastique que l’industrie des sodas, de l’eau ou du lait ne pollue pas les plages. Scoop ! Les bouteilles plastique DOP ne s’approchent pas des plages ou elles restent dans l’eau, ou elles sont 100% biodégradables ?

Objectif de l’action DOP : 1 tonne de déchets ramassée !  soit 5 euro par kilo adoptés sur leur site pour une somme total de 5000 euro. 5000 euro, c’est même pas le tiers du quart du millième de ce que leur à couté leur dispositif de “com” qui en fait ne sert qu’a promouvoir leur dernière gamme : DOP Nature.
Disont les choses clairement, on met en avant une action citoyenne qui n’est en réalité qu’ un élément du plan de communication de cette marque et ça représente quoi au final 5000 euro pour une entreprise comme l’Oreal ?

Passons au produit, sur leur page Facebook une amie de la marque à posé cette question:

Question : “Les produits de gamme Dop Nature sont-ils écocertifiés ou intègrent-ils la charte Bio Cosmétique ?”

Réponse : “Bonjour, DOP Nature s’engage à concevoir des shampooings 90% d’origine naturelle, aux ingrédients bio, dont les formules sont 94% biodégradables, sans silicone, sans colorant, sans paraben. A date, ils ne sont pas écocertifiés.”

Rien que ça, pour moi c’est super louche, je m’explique. Pour des entreprises de cette taille, quant on veux obtenir un label Bio, rien de plus facile il existe des labels pas trop exigeants spécialements taillés pour les industriels. Conclusion, la mise en avant de cette phrase sur le site : “Aux ingredients BIO” peut laisser penser que tous les ingredients sont bio non ? Sur les boites il est notés par exemple : “Aux extraits d’agrumes BIO”. Donc en gros, le bio peut ne représenter que 0,1% du produit mais est mis en avant comme argument trompeur pour le consommateur.

Ma conclusion :
A force d’utiliser le terme BIO à toutes les sauces, on risque de banaliser de vrais produits Bio et des labels exigeant comme “Nature & Progrès”. Que DOP investisse de l’argent et de l’énergie en travaillant sur le développent de vrais alternatives aux emballages plastiques. Plutôt que de jouer sur la corde de la sensibilité verte pour vendre un nouvel emballage aux codes “nature” pour un produit qui existe dans leur gamme depuis des années. Et quid du reste de leur gamme alors ? Si on nous présente DOP Nature comme un produit sans paraben, sans silicone et autres cochonneries cela signifie que depuis des lustres le reste de leur gamme en est bourrés ?

J’suis vert… de colère !

11 réponses
  1. Franck
    Franck dit :

    @Jack use : Nous avons répondu à Mr Dop au travers d’autres articles sur les produits de l’Oréal comme les shampoing au silicone par exemple.

    Quant à la dernière phrase que leur réponse, elle parle d’elle même, pour eux un produit Bio est un produit qui contient au moins 10% d’ingrédients bio, le pouvant être de la cochonnerie labélisé par Ecocert ;-)

    Répondre
  2. DOP
    DOP dit :

    Désolé que notre démarche vous déplaise, elle est pourtant sincère. Ce site avait uniquement pour ambition de sensibiliser les gens à la protection de l’environnement et de promouvoir le lancement de nos nouvelles formules de shampooings et de douches biodégradables.

    DOP s’engage concrètement pour l’environnement :
    – en promouvant des formules biodégradables, sans paraben, sans silicone, sans colorant, beaucoup moins polluantes que les produits actuellement utilisés par une majorité de Français,
    – en finançant à hauteur de 100 000 € un programme de l’ONF jusqu’ici non financé, de nettoyage des déchets sur Oléron suite à la tempête Xynthia,
    – en finançant à hauteur de 10 000 € le nettoyage de déchets suite au site http://www.adopteundéchet.com où nous allons atteindre les 2 tonnes de déchets « adoptés».
    – DOP sensibilise également les enfants au respect de l’environnement dans la moitié des écoles françaises.

    Nous essayons d’avoir une attitude responsable et volontariste sur ces questions environnementales, bien loin du « greenwashing » que vous évoquez.

    Concernant le pourcentage d’ingrédients bio dans nos formules, il dépasse 10%, ce qui est conforme à la charte Ecocert.
    Nous tenions juste à rétablir une certaine vérité. En effet, il reste encore du travail, et nous y travaillons.

    Répondre
  3. swanee
    swanee dit :

    DOP une des nombreuses marques du groupe laSCAD L’oréal ….

    Cela ne m’étonne pas qu’ils optent pour ce type de com’ , c’est dans la tendance….
    une façon de montrer au consommateur que l’industriel a bien réfléchi à son impact environnemental , que l’entreprise est responsable.

    enfin montre qu’elle l’est , habilement elle renvoie la responsablité du gachis au consommateur :

    “Acheter pour qu’on puisse nettoyer ” !

    Cela ne vous rapelle pas la com’ Sanex ( groupe Sara lee ) : opération nettoyage de m² de rivages ( avec site web à l’appui) …?

    C’est moins couteux qu’une com’ via média classique et apparement plus rentable .
    On n’a pas fini de les voir surfer sur cette vague.

    à défaut de pousser sa démarche jusqu’à une certification bio, on joue à fond la carte zoom sur les ingrédients bio ou du moins l’unique ingrédient bio ( à très faible % dans la formule)…

    Répondre
    • Franck
      Franck dit :

      @ Raphael : Merci de m’avoir fait passer l’info.

      @ Ka fée : Adopter un savon à froid, c’est prendre soin de soi ! :-) (rime riche)

      @ Swanee : Toujours en forme, j’aime ! Je ne me souvenait pas de cette action Sanex… Par contre l’idée d’adopter un déchet, vient d’une artiste-dépollueuse » bulgaro-suisse Mim. http://www.creatie.ch.

  4. Raphael
    Raphael dit :

    Je viens de comprendre “adopte un déchet” “a-DOP-te un déchet” heureusement que les publicitaires sont là pour nous expliquer la vie parce que des fois je suis un peu lent à la comprenette… ;-)

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.