Articles

La qualité d’un produit doit-elle se juger uniquement sur le produit fini ?

Doit-on aussi prendre en compte comment et par qui sont réalisés les matières premières du dit produit  ?

Leur mode de production est-il polluant ou pas ?

Chez Gaiia nous considérons que toutes les étapes nécessaires à la fabrication d’une matière première sont aussi importantes que le produit fini.

Un produit fini peut-il être considéré comme vertueux pour l’environnement si un de ces principaux composant est fabriqué par des industriels de la pétrochimie polluante ?

Actuellement, la grande majorité des shampoings solides présents sur le marché contiennent un (voir plusieurs) tensioactifs de synthèse et qui représente un gros pourcentage du produit fini . Il s’agit de molécules régulièrement utilisées en tant qu’agent émulsifiant ou stabilisant (gels douche, shampoings, liquides vaisselles etc…). Leur synthèse s’inscrit dans les processus de fabrication utilisés en chimie conventionnelle, décrits comme polluants, non respectueux de l’environnement, et entrainant ainsi l’apparition de nombreux produits secondaires non-transformables.

L’un des tensioactif les plus utilisé pour la fabrication de cosmétiques solide comme le shampoing solide est le SCI (Sodium Cocoyl Isethionate). Il s’agit d’un tensioactif dérivé de l’huile de coco. Il existe également le Sodium Isethionate, non issu de coco.

Ces deux molécules sont elles mêmes issues de voies de synthèse longues, chacune d’entre elles produisant de nombreux déchets parfois réutilisables, parfois non exploitables ou non recyclables.
En effet, ces molécules indésirables sont, pour la plupart, chlorées et donc difficiles à recycler. Extrêmement toxiques, elles peuvent, si elles ne sont pas prises en charge, détériorer l’environnement et les milieux aquatiques. La chimie du souffre reste également très polluante car elle utilise de l’acide chlorhydrique et d’autres acides forts, en fortes concentrations, détruisant ainsi la faune et la flore.

C’est pourquoi, dans nos produits Gaiia, nous n’utilisons pas de tensioactifs de synthèse . Tous nos savons et shampoing solide sont créés et formulés uniquement à partir du processus de saponification à froid, permettant ainsi de transformer l’ensemble de nos matières premières en savons. Aucun produits secondaires n’est alors formé et rejeté.

Exemple d’une synthèse menant au Sodium Isethionate + produits secondaires polluants

  • (1) : pyridine
  • (2) : 2-hydroxyethanesulfonyl chloride
  • (3) :2-pyridin-1-ium-1-ylethanesulfonate
  • (4) :Sodium isethionate
  • (5) :Sodium 2-chloroethanesulfonate monohydrate
  • (6) : sodium 2-hydroxyethane-1-sulfonate-1-d

Avec cet exemple, on comprends clairement que pour obtenir et vendre 1 produit (entouré en vert) on en créer 3 (entourés en rouge) qui ne servent à rien et qui sont polluants.


Principaux fournisseurs / producteurs de SCI et autre ingrédients pétrochimiques :
Innospec Inc., Clariant International, BASF SE, Huanggang Yongan Pharmaceutical Co., Ltd, Galaxy Surfactants, AkzoNobel NV, Jeen International Corporation, KIYU New Material Co., Ltd. , Henan Surface Chemical Industry Co Ltd


The testimony of a happy head.

Voilà, moi c’est Kasey. Comme on peut voir, mon prénom n’est pas français mais… Anglais. Oui, je suis une Américaine qui habite en France depuis 3 ans maintenant : attirée par mon bonhomme français (salut Nico !) et convaincue de rester pour la culture et la façon de vivre ici. J’ai la chance d’avoir rencontré des belles personnes et fait des bons amis. Grâce à eux je me retrouve où je suis aujourd’hui, en train d’obtenir un diplôme Masters en Marketing et de faire un stage avec la Savonnerie Gaiia !
Donc, peut-être vous pensez : un témoignage ? Par quelqu’un qui est amie et travaille pour Franck… ça ne devrait pas être très objectif.

MAIS NON !

Je suis fière d’être quelqu’un d’honnête. C’est aussi pour cela que je suis heureuse de m’occuper du marketing d’une entreprise qui est aussi…honnête. Franck ne voudrait pas publier mon expérience si c’était quelque chose de faux ou d’exagérée. Purement et simplement. Je vous dirai les choses telles qu’elles sont, sans superflu et pas gonflées.

DONC.

Comme plus que le moitié de la population, je suis quelqu’un qui a la peau très sensible : l’eczéma saisonnier, les réactions allergiques à…. tout, pellicules, ect…. Peut-être Franck m’a embauché pour ce stage car il savait que je serais un bon cobaye sur place. ;-)

Cette année, Franck et Philippe sont en mode « R&D ». Une de leur recherche se porte sur des nouveaux savons type shampooing solide. *Je suis intriguée*. Pourquoi ? Comme je le disais, j’avais des pellicules honteuses mais en plus de ça, je perdais énormément mes cheveux. Je bouchais la douche, je passais l’aspirateur chaque jour… Des cheveux partout. Depuis les derniers 5 ans je voyais la différence. Ce qui était autrefois des cheveux épais ne le sont plus. Et je sais maintenant qui est le principal coupable : mon shampooing liquide industriel qui est rempli de pétrochimie et de substances irritantes. Mon cuir chevelu était irrité pendant trop de temps et du coup mes cheveux et ma peau ont dit « au revoir ».

J’ai rien eu à perdre. J’essaie les tests de shampooing solide de Gaiia. Je dégage les bouteilles en plastique de ma douche. Je vois s’il y a un changement.

Les choses se passèrent à merveille.

En sachant que les savons surgras de Gaiia ont déjà soulagés l’eczéma sur mes jambes, c’était pas trop une surprise que ça marche sur la tête aussi. J’ai essayé les trois shampoings  tests et j’ai partagé mon avis avec Philipe et Franck pour leur consistance et leur effet sur mes cheveux (volume, texture, gras ou pas, ect…) Mais le plus important résultat était que les pellicules ont disparues et je ne perdais plus mes cheveux comme avant. Ce qui était autrefois des poignées sont maintenant 5 cheveux max.
Gaiia continue à travailler sur la formule afin de créer un savon shampoing réparateur avec une bonne texture. Quand je n’ai plus de shampoing tests, je n’hésite pas de le remplacer avec un savon surgras traditionnel de Gaiia. Mon préféré est un savon parfumé (comme le Sensuel) car ça sent trop bon dans mes cheveux.
Donc oui, vous pouvez utiliser un savon surgras visage et corps pour les cheveux aussi, ce qui pose de nouvelles questions :

  1. Pourquoi créer un shampooing aussi ?
  2. Quelles-sont les différences ?

Pour les cheveux, Gaiia veut fournir quelque chose de vraiment nourrissante et traitant. En plus du surgras et de la  glycérine naturelle, Des extraits et poudres de plantes Ayurvédiques sont rajoutés afin de donner du volume aux cheveux et d’apaiser le cuir chevelu. Franchement, je ne toucherai jamais plus un shampooing liquide industriel qui ne sert qu’à seulement polluer l’eau et la terre. Mon cuir chevelu et cette planète mérite plus que ça :-) donc je suis converti : savon surgras de la tête aux pieds….et c’est tout.

Quelques conseils pour faire le switch.

Les savons surgras ne contiennent pas du silicone (heureusement) mais le plus part des shampooings liquides en ont. Donc quand vous arrêtez le liquide pour le solide, ça nécessite quelques lavages pour en tout éliminer.
Tenir le coup pour voir les résultats est essentiel.
Un rinçage au vinaigre de cidre (une petite cuillère dans un verre d’eau) pour créer une finition plus soyeuse. C’est un peu comme de l’après shampooing et le parfum est neutre après quelques minutes donc, vous n’inquiétiez pas :-)
Si vous avez des cheveux fragiles, évitez cette étape.
Personnellement, je le fais le moitie du temps. Pourquoi ? J’ai la flemme…. et en fait j’aime bien la texture légèrement bouclé de mes cheveux sans ce rinçage.

VOILA. VOILA. Nous avons hâte de sortir ce shampooing solide et d’écouter vos retours après vos essais

Kasey.


The testimony of a happy head.

Coucou :-)

Let me introduce myself. My name is Kasey (which is obviously not French…but English) because yes, I am an American in France for 3 years now: lured in by my lovely French boyfriend (hey Nico) and convinced to stay by the culture and way of life. I’m lucky enough to have met good people and made great friends which landed me where I am today, completing a Masters Degree in Marketing and doing an internship with the Gaiia Savonnerie!
So you might be thinking, a testimony, from someone who is friends with AND works for Franck….it must be full of biases.

BUT NO.

I take pride in my honesty. It’s one of the reasons that I’m so grateful to be doing marketing for a company that is also…honest. Franck wouldn’t want to publish my experience if he knew it was conjured up. Plain and simple. I’m going to tell you how it is, no frills and fluff.

SO.

Like more than half the population, I am someone who has very sensitive skin: seasonal eczema, allergic reactions to…everything, dandruff, and so on… Maybe Franck hired me for this internship because he knew I would be the perfect in-house guinea pig ;)

This year Franck and Philippe are in full R&D mode. One of their products under research is a solid shampoo. I’m was intrigued. Why? Because, like I said, I had embarrassing flakes falling from my head but on top of that I was loosing an abnormal amount of hair. Like clogging-the-shower-and-vacuuming-every-day amount. For the last 5 years I’ve seen my once voluminous and thick head of hair slowly thin. AND I know why: my industrial liquid shampoo that is full of petrochemicals and irritating substances. My scalp has been abused for so long that my hair and skin were like “byyyyyeee”.

I had nothing to lose but to try the test batches of Gaiia’s solid shampoos and to throw out my plastic shampoo bottles and see if there is a change.

IT WORKED LIKE MAGIC

Gaiia’s cold-process soap has already helped sooth the eczema outbreaks on my legs and now I can say that it has done the same for my head. I tried all three test batches and shared my feedback on their consistency and my hair’s texture, heaviness, volume, ect. But the most important factor was that the flakes were gone and there was a night and day difference for the amount of hair I was loosing. What was once a handful at each shower has become 5 strands max.

Gaiia continues to work the formula to create the most replenishing and solid shampoo and in the meantime I continue to try the test batches. When I run out I don’t hesitate to use a normal Gaiia savon surgras. The perfumed soaps (like le sensuel) are my favorite because of the lovely odor it leaves on my head.
So, yes, you can use a traditional Gaiia savon for your hair as well. Which brings up the questions…Why create a shampoo? What’s the difference?
For one’s hair, Gaiia wants to provide something truly nourishing. On top of the natural surgras and glycerin, they are using extracts and plant powders with natural effects to enhance volume and growth and sooth the scalp.

Honestly, I will never pick up a liquid industrial shampoo bottle again. It is a perceived necessity that only creates pollution in the water and on the land. My scalp and this planet deserve better, so I’ve been turned: cold-processed savon surgras from head to toe….and that’s all.

A few things to remember when making the change.

A savon surgras doesn’t have silicon (thank goodness) but most industrial shampoos do. So when stopping the liquid for the solid it will take a few washes to remove all remaining silicon. Stick it out to see the true results.
For a silkier finish, that is always natural, try doing an apple cider vinegar rinse after shampooing. One teaspoon in a cup of water and quickly rinse through your hair underwater. NO THE SMELL DOESN’T STAY. It is neutral on your hair after. This is the equivalent to a conditioner after washing.
If you have delicate hair, skip this step all together, the outcome is just fine without.
Personally I do it half the time. Why? Because I’m lazy. AND because I like how my hair is without the rinse, a bit wavy.

We can’t wait to present you all with this new solid shampoo and to hear your feedback as well.

Kasey.

2016-690

Bonne année 2016 et que la vie vous caresse avec la douceur d’un savon à froid !

gaiia-alaplage

L’été et la canicule sont là et si vous aimez passer de temps au soleil, il est important de protéger vos cheveux, tout comme votre peau. On en parle moins souvent, mais trop d’exposition au soleil à tendance à rendre nos cheveux fragiles, secs, cassants, terne et fade. Si socialement en hiver il parait difficile pour certain(e)s de ne pas se laver les cheveux pendant deux jours, l’été est le moment idéal pour changer sa routine capillaire et expérimenter des protocoles plus doux pour nos cheveux.

1 – Diminuer le nombre de shampoing et utiliser des produits plus doux, moins décapants.

Se laver quotidiennement les cheveux avec des produits chimiques trop décapants irrite le cuir chevelu et le pousse pour se protéger à surgraisser et boum, cercle infernal, le lendemain, cheveux gras et re-shampoing décapant… C’est sans fin sauf si vous laissez un peu respirer vos cheveux et que vous commenciez à utiliser des shampoings plus doux, des shampoings solides ou des Savons à Froid.

Nous avons tendance à croire que plus un shampoing mousse mieux il lave, ce qui est complètement faux. La mousse des shampoing pétrochimique est créé uniquement pour un effet psychologique et nécessite pour être mise en oeuvre des produits synthétiques décapants et parfois très irritants.

Alors, profitez de cette belle période estivale pour offrir des vacances à vos cheveux en espaçant les lavages, en changeant de routine capillaire et en mettant à la poubelle tous vos produits pétrochimique !

2 – Rincez-vous avec du vinaigre de cidre ou du Citron.

Rincer vos cheveux avec du vinaigre de cidre ou du citron est un excellent moyen pour éliminer toute l’accumulation de produits chimiques si vous utilisez des shampoings synthétiques.

Ajouter une cuillère à soupe de vinaigre de cidre ou un demi citron à une grosse tasse d’eau chaude et versez ce mélange sur vos cheveux lors de votre dernier rinçage.

Rassurez-vous, la petite odeur du vinaigre de Cidre disparait totalement et cette opération aide aussi au rétablissement du PH de vos cheveux.

3 – Laissez vos cheveux sécher naturellement.

L’été est le moment propice pour donner des jours de congés à votre sèche-cheveux et sécher vos cheveux naturellement aussi souvent que possible. Après votre douche, tamponnez délicatement vos cheveux avec une serviette absorbante douce dans un mouvement allant des racines aux pointes de vos cheveux, puis utiliser les doigts ou un peigne à dents larges pour démêler vos cheveux sans les casser.

4 – Chouchoutez vos cheveux avec de l’huile de Coco.

Offrez-vous un peu de détente avec une astuce du mag « slow-cosmetique.com »

Eh oui, les huiles végétales sont les meilleures amies des cheveux secs autant que des cheveux gras ou abîmés… Conseils et recettes slow…

Lire la suite sur le site de la Slow Cosmétique…

5 – Un rinçage à l’eau fraîche peut rendre vos cheveux plus brillants.

Un rinçage à l’eau froide ressert l’écaille des cheveux, les dynamise et les fait briller tout en raffermissant votre cuir chevelu.


Les savons surgras Gaiia vous souhaite le plus beau des étés !

shampooing

A la base, Audrey nous a fait part de son retour d’expérience concernant son protocole shampoing avec un savon à froid Gaiia au travers d’un commentaire, nous nous sommes dit que son chouette témoignage méritait carrément un article…


Bonjour, à tous,

J’aimerais vous apporter mon témoignage sur 2 mois d’utilisation exclusive de l’UNIQUE, en particulier sur les cheveux.

Quoi? Se laver les cheveux au savon… Surgras en plus, mais elle est folle!

Que nenni, vous allez voir: Situation initiale, intérieur jour : Je ne colore pas mes cheveux, n’avais pas utilisé de sèche cheveux / lisseur depuis 2 ans, et avais complètement éliminés les silicones depuis 2 semaines.

Jusque là, comme beaucoup, 1 jour sur 2, c’était un shampooing > après-shampooing > soin sans rinçage. Point important, j’avais vécu 18 mois dans un désert extrêmement chaud et humide à la fois, j’étais rentrée en France en plein hiver, mes cheveux l’ont pas très bien pris. Depuis 6 mois ils étaient donc secs et franchement moches. Même en doublant l’application du soin, en tentant un masque à l’Huile de Coco pure… Moches, je vous dit!

argile-3
Il m’a fallu EXACTEMENT 4 shampooings au savon ‘UNIQUE’ à l’Argile, pour retrouver des cheveux lisses, souples et brillants comme il n’avaient plus été depuis longtemps. Très vite, mes shampooings se sont naturellement espacés, et surtout j’ai remarqué que mes cheveux regraissent différemment: Au lieu d’avoir une bonne couche huileuse sur les racines, il semblerait que les premiers cm de cheveux ABSORBENT le sébum… l’effet est très différent.

Le petit défi – sinon c’est pas drôle, a été de trouver la bonne manière de procéder. Eh oui, on ne lave pas ses cheveux au savon comme au shampooing, au risque se rendre compte, une fois secs, qu’ils sont poisseux et mal nettoyés. :(

Après quelques ratés, ma technique désormais (pour cheveux moyennement épais mais nombreux, ondulés, au dessus de l’épaule) c’est de faire mousser le savon dans ma main et de glisser mes doigts sous les longueurs, sur le cuir chevelu en plusieurs « zones ». 2 shampooings comme toujours puis RINCAGE SOIGNEUX à grande eau (c’est à dire en décollant les masses pour bien rincer partout). Ca demande à peine plus de temps qu’avec un shampooing classique une fois qu’on a le coup de main et le résultat en vaut la peine.

Un autre point déroutant qui mérite d’être abordé: Une fois lavés et rincés à l’eau, les cheveux semblent rêches. Ca m’a fait un peu peur.. environ 30 secondes…
Jusqu’à ce que je rince avec 1/2L d’eau enrichie du jus d’1/2 citron (bio!). Au moment où ce mélange touche les cheveux, c’est comme une cascade d’après-shampooing : ils sont instantanément lissés! (T’es impressionnée, Liliane-parce-que-je-le-vaux-bien?)

Simplement incroyable!!

Enfin et pour des raisons évidentes de somnolence des lecteurs, je ne ferai que mentionner l’excellent résultat de l’Unique employé en tant que savon corps, visage, intime et crème à raser. Le seul bémol serait le démaquillage des yeux. C’est du savon. Ça pique… et bien comme il faut!

Bref, un grand merci à vous de m’avoir apporté ce que j’appellerai la SOLUTION IDEALE: Un produit unique, simplement efficace, tout bêtement sain, pour une trousse de toilette super réduite sans sacrifier le bien-être. Tout ça en encourageant une fabrication artisanale, douce et peu polluante… Le rêve atteignable de la sobriété heureuse!

Bien joué! ;)

Commentaire d’origine d’Audrey : https://www.gaiia-shop.com/blog/savons-naturels/gaiia-un-savon-naturel-5-en-1/


MISE A JOUR DU 26 MARS 2019

Notre shampoing solide Gaiia est disponible :-)

https://www.gaiia-shop.com/boutique/le-solide-shampoing/


La semaine au travail...

La semaine au travail…

(Suite de l’article de Sabine sur ses 3 ans d’expérience avec les Savons à Froid Gaiia en tant que shampoing solide…)

#2 – Le Résultat

La patience du jardinier.

Maintenant que comme moi vous avez admis que les produits que vous utilisiez (ou que vous utilisez encore) ne vous ont apporté aucune solution miracle et ont dans certains cas créé ou aggravé vos problèmes, vous comprendrez bien que même des produits sains et doux ne pourront pas vous rendre justice en 15 jours.

Les premiers lavages sont déroutants, les résidus de silicone et d’autres ingrédients pétrochimiques des shampoings ne partent pas en une seule fois. L’accumulation successive des silicones a tendance à étouffer la peau et le cuir chevelu, certains silicones sont très résistants au lavage. Après mes premières fois avec un savon à froid, mes cheveux étaient encore assez lourds. Il m’a fallu plusieurs lavages avant de retrouver une texture plus fluide, plus souple.

J’ai aussi constaté que les cheveux qui avaient été détériorés par les shampoings et les décolorations n’ont jamais tout à fait retrouvé une texture normale même en les lavant avec un savon SAF. Ce qui est perdu est perdu. Par contre, les cheveux qui ont poussé depuis et qui ont été lavés uniquement avec des Savons à Froid sont beaucoup plus doux, ont plus de tenue et de volume que mes cheveux « d’avant », bref je les adore !

Tout n’est pas parfait car j’ai un peu rechigné à couper les pointes abîmées mais même au troisième jour sans être lavés, mes cheveux sont lourds mais pas huileux comme ils pouvaient parfois l’être « avant », au bout seulement d’une journée

Après 3 ans de repousse, mes cheveux sont presque tous renouvelés.


Le plan d’action en 5 phases

Voici comment j’ai retrouvé des cheveux sains et agréables à voir et à toucher.

Mon protocole :

A – Je me suis massé le cuir chevelu avec une huile de jojoba en laissant poser toute une nuit.

  • Fréquence : Une à deux fois par semaine pendant une à cinq semaines selon les cas.
  • Effets : Nourrir et apaiser le cuir chevelu et l’aider à reconstituer son film hydrolipidique, pour qu’il surgraisse moins.
  • j’évite : Pas d’argile pendant cette phase.

B : Je me lave les cheveux uniquement avec des savons à froid pour stopper l’agression des produits décapants.

  1. Je mouille bien mes cheveux.
  2. J’applique le savon directement sur mes cheveux, uniformément.
  3. Je masse vigoureusement mon cuir chevelu.
  4. Je rince abondamment (plus qu’avec un shampoing liquide).
  5. En cas de besoin, je fais un deuxième lavage.

Au début, je vaporisais de l’eau vinaigrée (vinaigre de Cidre) pour aider le PH à se rétablir, mais j’ai abandonné rapidement cette pratique sans impact particulier pour moi. Mes cheveux seraient peut-être plus brillants si j’avais continué…

  • Fréquence : Tous les jours au début puis espacer les lavages entre deux et quatre jours.
  • Effets : Un lavage tout en douceur, les cheveux sont propres et ils gardent leur masse et leur texture.

C : Après le lavage je me masse le cuir chevelu avec un gel d’Aloé Vera.

  • Fréquence : A chaque lavage au début.
  • Effets : Rafraîchissant, apaisant, anti-inflammatoire…

D : Pour mes pointes :

  1. Je mélange dans le creux de main du Gel d’Aloé Vera + un peu d’huile d’Argan ou d’huile de Sésame.
  2. J’applique le mélange sur mes pointes.
  3. Je ne rince pas.
  4. Couper les pointes vraiment abîmées & indémêlables, désolée, à un certain point rien ne répare…
  • Fréquence : A chaque lavage.
  • Effets : Gaine les pointes et aide à démêler mes cheveux.

E : Plus de coloration ni de décoloration chimique et agressive, la base quoi.

A chacun de définir et d’affiner son propre protocole, le plus important étant de toujours garder ceci à l’esprit : La plupart de nos problèmes capillaires ou cutanés sont provoqués par des produits industriels pétrochimique et décapants censés les traiter !

Le week-end dans le jardin...

Le week-end dans le jardin…

Katherine-Heigl

(Article de sabine en 2 temps sur 3 ans d’expériences avec les Savons à Froid Gaiia en tant que shampoing solide…)

#1 – Le constat.

De l’autre côté du miroir aux alouettes des cheveux radieux.

Entre mes 15 et mes 40 ans, j’ai vraiment cru que j’avais une vilaine peau et les cheveux gras.

En fait j’avais vraiment une vilaine peau et les cheveux gras. Mais contrairement à ce dont le marketing cosmétique de masse a voulu me convaincre, cela n’était pas du à la nature de ma peau, pas plus qu’à celle de mes cheveux.

Promesses, boniments et culpabilité.

La cosmétique de masse nous promet une peau éclatante et des cheveux souples et brillants grâce à des produits qui semblent étudiés pour répondre à chaque problème grâce à leurs formules et actifs aux performance scientifiquement prouvées.

Mais qui a vraiment eu les racines moins grasses et les cheveux moins secs en utilisant un shampoing « pétrochimique » censé résoudre ces problèmes ?
Il en va très souvent de même pour la plupart des shampoings anti-pelliculaires, des gels douches anti-tiraillement, des gels lavants spécifiques pour traiter l’acné ou les crèmes anti-rides.

Toutes ces promesses parfois ahurissantes ne sont pas souvent tenues. Mais le plus surprenant est que même si nous ne retirons pas le bénéfice promis, la plupart du temps nous ne remettons pas en cause le produit ou la marque, nous sommes convaincus que nous sommes le problème, que notre vilaine peau ou nos cheveux gras sont incurables. Nous avons honte, nous nous sentons tellement loin de l’image de cette starlette à la chevelure massive, brillante et souple qui pourtant utilise ce shampoing.

Peut-être n’était-ce pas le bon produit, celui qui correspond à notre problème. Mais oui c’est certainement cela, nous avons mal analysé notre problèmatique, il faut essayer ce nouveau shampoing qui, c’est sûr, cette fois, me permettra de venir à bout de mon méchant problème.
Et nous voilà repartis dans la quête du saint Graal capillaire…

Pompier pyromane.

Que se passerait-il si on découvrait un jour que nombre de problèmes capillaires ou cutanés sont provoqués par les produits censés les traiter ?

La base la plus fréquente des shampoings, gels douches, savons intimes, anti-acné, liquides vaisselle, lessives (..etc) est toujours la même :
– Eau (acqua) environ 80%
– S.L.S* (Tensio-actif / agent lavant) Potentielement allergénes.
– Conservateurs.

* (Sodium Lauryl Sulfate / Sodium Laureth Sulfate…)

Comme cela se sait maintenant, les S.L.S sont des détergents agressifs pour la peau (et polluants)  :

  •  Le film hydrolipidique de la peau est décapé.
  •  On ressent une désagréable sensation de tiraillement.
  •  La peau n’est plus protégée et les impuretés la pénètrent ce qui peut provoquer des boutons.
  •  La peau se dessèche.
  •  La peau (ou le cuir chevelu) sur-graisse pour tenter de reconstituer son film protecteur.
  •  La peau devient rouge et huileuse en surface mais en réalité elle est profondément déshydratée et irritée.

Hors sous vos cheveux, il y a votre peau, donc :

  • Racine grasse = cuir chevelu irrité
  • Pellicules = cuir chevelu irrité

Ce qui vaut pour la peau vaut pour les cheveux :

  • Pointes sèches = cheveux décapés

C’est pour toutes ces raisons qu’il y a 3 ans j’ai commencé à me laver avec des savons à froid Gaiia et j’ai jeté à la poubelle tous les Shampoing liquides et autre gels douche cause certaine de mes déboires capillaires et cutanés.

Et quand je dis me laver, j’entends bien en totalité : corps, cheveux, visages, toilette intime…
J’en ai tout de suite ressenti les bénéfices : pas de tiraillement, moins de rougeur et de peau qui graisse.
Bien entendu il a fallu du temps et des soins complémentaires pour finalement assainir et équilibrer ma peau et mes cheveux, mais je vous raconterai mon protocole à base de Savon à Froid dans un prochain article avec les résultats en photo…

(En photo : la divine Katherine Heigl)

meg

Au début je voulais écrire un article de fond super détaillé sur le « Protocole Cheveux »  (gros dossier) de mon épouse depuis 4 ans, comment elle utilise nos savons et d’autres matières premières, genre Aloé-véra, karité, huiles, dans ses routines quotidiennes. Comment en se débarrassant de ses shampooing liquides, elle avait réussi à retrouver ses cheveux d’enfant (Avant la mini-vague de ses 15 ans bien-sûr). Comment tous les jours, elle me faisait part de ses découvertes et de ses avancées.

Comment tu trouves mes cheveux aujourd’hui ?

Est certainement une des phrases que j’ai le plus entendu en 2011, 2012, 2013 et début 2014 par exemple.

Je ne puis d’ailleurs m’empêcher d’avoir une pensée émue pour tous ceux qui dans ces années « moutonesques » (80-90) ont succombé à la mode de la mini-vague, de la permanente ondulatoire et de la grosse boucle anglaise. F…. Même mon père, ultime figure et dernier bastion d’une virilité à forte pilosité à un jour offert son altière tête aux désirs d’un ami coiffeur aussi prompt à rendre mon père « métro-sexuel » avec une coupe à la « Meg Ryan » 25 ans avant même que le terme n’existe,  qu’à porter des pantalons de « Tergal » beige à poutre apparente !

Honte à toi, Paul (il se reconnaîtra) d’avoir transformé mon géniteur en pâtre Grec !

On ne se rend pas assez compte de l’importance de nos cheveux dans nos vies, jusqu’à se qu’on les perde ou qu’on nous les vole…

Me confiait encore Fabien Barthez dans le dernier rêve ou j’arborais fièrement une coupe à la « Ha-Ha » (chanteurs à mèche et brushing des années 90).

Puis, par flemme, je me suis dit qu’il valait mieux que je lui colle la pression (à mon épouse) en lui demandant de raconter elle même son expérience et de vous montrer ses cheveux soyeux comme la soie !

Je dédicace aussi le titre de cet article qui n’en est pas vraiment un à tout mes amis coiffeur et à leurs coté « Créa’tiff » qui ne cessera jamais de me surprendre, sauf toi Yves (tu te reconnaitras aussi) qui à su repousser les limites du brain-storming capillaire en appellant ton salon de coiffure de ton propre nom. Chose qui n’a jamais été faite auparavant, a part Alexandre, J.L David , J. Dessange, J-l Maniatis… Aie, mince ! En fait je me rends compte que vous n’avez que deux options possibles, soit le salon éponyme, soit le jeu de mot l’hair…

Oh! que je vous comprends et que je vous pardonne cet humour « plumi’tiff » cédant moi même trop facilement aux sirènes de l’Almanach Vermot. (Almanach Vermot : haut lieu de la blague Carambar pour les plus vieux.)

Sabine, la balle est dans ton camp…

 

made-in-france-gaiia-02

The Times They Are A-Changin’ *

Comme vous l’aurez certainement remarqué, il y a eu quelques petits changements depuis quelques temps chez Gaiia. Certains sont très visibles comme les prix qui ont augmenté ou la mention « Savon fabriqué en France » sur notre site et nos emballages… D’autres changements sont plus subtiles, comme la taille et la forme de nos savons ou la provenance de nos matières premières. Je m’en vais donc vous détailler par le menu « le pourquoi du comment », vous dire comment et surtout pourquoi !

made-in-france-gaiia-03

Pourquoi passer au « Made in France » maintenant ?

Historiquement nos savons ont été conçus et concoctés entre la France et l’Inde puis fabriqués en Inde, à Goa, par Philippe, sous une brise chaude et légère à l’ombre de cocotiers centenaires pas très (ni trop) loin de la célèbre plage d’Anjuna… Pour la carte postale je passe sous silence les longs mois de mousson, humides et usants tant pour les hommes que la stabilité de cure (affinage) de nos savons.

Les matières premières ont toutes étés trouvées en local, dans un rayon proche de la savonnerie, les huiles végétales, les beurres, les huiles essentielles, les boites en carton et les parchemins végétaux, toutes provenaient d’une Inde proche de notre lieu de fabrication.

Nous n’avions pas choisi l’Inde par souci d’économie ou besoin d’exotisme, mais simplement parce que Philippe, le co-fondateur de Gaiia habite en Inde depuis une vingtaine d’années et que si il eut vécu dans les Ardennes à cette époque, nous aurions certainement fait des savons Gaiia bourrés d’exotisme Picard…

Cette Inde là fut une véritable chance pour la qualité et la diversité des matières premières d’exception trouvées sur place. Les fragrances, ces assemblages d’huiles essentielles nous les avons conçus comme de vrais parfums à part entière, sur des fondations d’aromathérapie et de préceptes issus de la médecine Ayurvédique conférant à nos savons une dimension quasi holistique.

C’est il y a deux ans enfin, que pour la première fois l’idée d’installer une production Gaiia en France à commencé à germer, sous la (grosse) pression de certains clients, de contraintes douanières et de difficultés liées à l’importation de plus en plus présentes. Puis tout doucement, mue par une conviction idéologique (j’aime à le penser en tout cas) je me suis persuadé que même si la belle Goa était dans l’ADN des savons Gaiia, leur place aujourd’hui se trouvait en France.

Comment on s’y est pris ?

Pour être tout à fait honnête : comme des manches !
Et oui, il faut bien l’avouer, nous n’avons pas pris la mesure de l’ampleur de la tâche. Pas de plan de financement, pas de plan d’action, des erreurs énormes d’anticipation de stock et des coûts supplémentaires liés, nous laissant guider autant par l’instinct et les rencontres que par le montant de la trésorerie disponible. Bref, l’exemple de tout ce qu’il ne faut pas faire. Mais au final, tout ces petits bouts de chandelles, tout ces pas, mis les un après les autres, parviennent finalement à construire aujourd’hui le nouvel édifice Gaiia.

Après plus d’une très grosse année de mise en place, de tests et tout le « toutim » (les gros bonheurs et les dégâts collatéraux), nous avons enfin une production 100% Française, qui fonctionne bien et dont la Belgique profite déjà en avant-première depuis quelques mois (presque 50 points de vente en Belgique, à voir sur www.gaiia.be).

Ce qui à changé, ce qui va et ce qui reste identique…

– Le prix de nos savons a sérieusement changé avec une augmentation de 0,90 centimes et se rapproche maintenant du prix courant d’un savon « Saponifié à Froid » fabriqué en France.

– Pour des raisons de coûts comme de bon-sens écologique, nous n’avons pas conservé notre sous-emballage en parchemin végétal Indien.

– La forme de notre savon à légèrement changé.

– Les boites en cartons sont désormais fabriqués en Europe.

– La formulation et la qualité de nos savons reste la même.

– Les fragrances reste les mêmes.

– Les huiles essentielles viennent toujours des mêmes fournisseurs en Inde.

– Avec le temps, certains ingrédients vont surement évolués vers du plus local.

– Notre désir de faire un beau produit est resté intacte.

made-in-france-gaiia-01

* BOB DYLAN  – THE TIMES THEY ARE A-CHANGIN’ (1963) – ALBUM : « THE TIMES THEY ARE A-CHANGING ». – 1964

Nous venons de recevoir les tabliers 100% lin que nous porterons fièrement à l’occasion du Salon « bio » Marjolaine à Paris du 2 au 11 novembre (Nous y serons le 11 novembre) .

Dans le cadre des actions menées par  l’ADNS (Association Des Nouveaux Savonniers) afin de promouvoir la « Saponification à froid », l’ADNS organise une action mutualisé du 2 au 11 novembre au salon Marjolaine à Paris. L’ADNS présentera 10 Savonniers à froid sur son stand, l’accent sera mis sur la production de 1 savonnier par jour

Concrètement, pendant les 10 jours du salon, les savons de 10 savonniers seront présentés sur le stand / vitrine de l’ADNS. (J’aurais l’occasion de revenir sur le sujet).
Chaque jour, la production d’un Savonnier sera mise en avant !

Pour en revenir à nos magnifiques tabliers, ils ont été réalisés par la créatrice de « Linenday » et de Princesse des neiges, Olga Kivrina qui propose une splendide collection de vêtements et accéssoires en lin lavé, une collection de produits contemporains, éthiques et 100% naturels comme on les aime chez Gaiia.