En ces temps si particuliers, adoptez les gestes barrières est essentiel pour préserver la santé de tous. Certains gestes peuvent toutefois altérer la qualité de la peau comme celui de se laver très régulièrement les mains. Utiliser un produit trop détergent peut rapidement abimer et dessécher la peau. Pour entretenir vos mains et les garder douces, vous pouvez utiliser un savon à froid surgras bio.

Plus que jamais, un savon à froid peu sauver votre peau 

On ne répétera jamais assez les vertus de la saponification à froid. Cette méthode est la seule qui conserve la totalité de la glycérine issue du processus de saponification, ce qui confère des propriétés hydratantes aux savons. La plupart des maîtres savonniers veillent également à ce que l’intégralité des huiles ne soit pas transformée en savon (Gaiia – surgras minimum 6,5%) afin d’apporter une extrême douceur à la toilette. L’unique très doux peut-être une douce solution pour préserver vos mains. Ce véritable «savon à froid» bio a été surgraissé à hauteur de 7,5% d’huiles végétales dans sa formule.

Au-delà du savon à froid

Si vos mains sont complètement dessécher par l’utilisation répétée de produit « détergeant », vous pouvez adopter un baume hydratant naturel afin d’hydrater et de nourrir votre peau fragilisée.

Notre baume hydratant Gaiia peut-être une alternative efficace. La cire de candellila, associée aux huiles végétales bio de Jojoba ou de Karité, préserve la peau du desséchement cutané et la protège des agressions extérieures.

Ce baume s’applique aussi bien sur le visage que sur le corps. Profitez du temps que vous avez devant vous pour un moment d’échange avec vos petits bouts pour les masser. Le massage a plusieurs vertus : il a un effet positif sur le sommeil, favorise la digestion, stimule la circulation sanguine, relaxe et rassure votre enfant.

Encore une chose…

Beaucoup de gens restent encore septiques sur l’utilisation du savon. Est-ce vraiment efficace contre le virus ? La réponse est bien évidemment ! Et bien plus qu’un gel Hydroalcoolique. La fonction première d’un savon est de désinfecter. Voici un article de la Slow Cosmétique, très bien détaillé et très bien expliqué, qui répond à toutes ces interrogations.  CA M’INTERESSE.

Sauvons notre peau et la planète avec un savon surgras, saponifié à froid, doux, hydratant et écologique !

Prenez soin de vous ;-)

Pour une peau douce et lumineuse le démaquillage est une étape essentielle. Ce rituel élime toutes les impuretés du quotidien (maquillage, pollutions, poussières..) qui peuvent obstruer les pores de la peau. Faut-il utiliser LE cosmétique naturel adapté pour ce genre de routine : le savon surgras bio.

Optez pour un savon surgras saponifié à froid comme démaquillant

Les savons de manière générale ont la réputation de tirailler la peau. Un savon doux surgras bio saponifié à froid comme l’unique très doux de Gaiia nettoie le visage en l’hydratant. Nos savons surgras neutres permettent de traiter la peau avec douceur et respect sans la dessécher car ils été surgraissés à hauteur de 7,5% d’huiles végétales.

Prenez soin de votre peau et démaquillez-vous avec un savon à froid surgras Gaiia.

Les bons gestes à adopter pour se démaquiller avec un savon surgras

Pour un démaquillage en profondeur, commencez par humidifiez votre visage. Puis faites mousser le savon entre vos mains humides. Appliquez doucement le savon surgras en effectuant des gestes circulaires du centre du visage vers les oreilles sans oublier le cou. Evitez les yeux car nos savons sont de vrais savons, ils piquent ! Pour une belle peau et un joli teint rincez ensuite votre visage à l’eau froide. Pour éliminer le surplus de mascara, vous pouvez appliquer une huile végétale type amande douce (le gras appelle le gras) sur des lingettes lavables. Puis, frottez délicatement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

Vous pouvez ensuite terminer votre routine en appliquant un baume à l‘huile de coco pour hydrater votre peau. Pour un démaquillage en profondeur, commencez par humidifiez votre visage. Puis faites mousser le savon entre vos mains humides. Appliquez doucement le savon surgras en effectuant des gestes circulaires du centre du visage vers les oreilles sans oublier le cou. Evitez les yeux car nos savons sont de vrais savons, ils piquent ! Pour une belle peau et un joli teint rincez ensuite votre visage à l’eau froide. Pour éliminer le surplus de mascara, vous pouvez appliquer une huile végétale type amande douce (le gras appelle le gras) sur des lingettes lavables. Puis, frottez délicatement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

Découvrez notre l’unique très doux, notre best-seller des savons surgras pour le soin du visage.

Si l’on connait depuis des années le terme « surgras », utilisé dans une multitude de produits lavants, les adeptes de savons connaissent moins bien l’origine du surgras (mode de fabrication & ingrédients) et ses vertus pour la peau.

Qu’est-ce qu’un savon surgras ?

Un savon surgras est un savon doux, enrichi en agents surgraissants comme :

  • des huiles végétales,
  • des beurres végétaux,
  • de la glycérine ou des agents d’origine animale (ex : la Lanoline, cire obtenue à partir de la graisse de laine).

C’est la présence d’agents surgraissants qui protègent, hydratent et aident à la restauration du film gras de la peau (film hydrolipidique).

Existent-ils plusieurs types d’agents surgraissants ?

Les agents surgraissants sont le plus souvent d’origine végétale (huile, beurre) ou naturelle comme la glycérine. Mais il arrive que l’on puisse trouver des agents d’origine animale, comme la lanoline, exclusivement dans des savons surgras industriels de grandes marques, vendus en pharmacie ou grandes surfaces.

Quels sont les différences entre les types de savons surgras ?

Les différences sont liées essentiellement aux modes de fabrication du savon.

Savon surgras industriel vendus en pharmacie (type Rogé Cavaillès, Neutrapharm, Bioderma et beaucoup d’autres…)

La première chose à savoir, et la plus importante, est que toutes ces marques de savons utilisent la même base lavante industrielle fabriquée à l’avance.

Cette base est ensuite utilisée, sous forme de chips de savon (bondillons), ou graisse animale (sodium tallowate) pour certains car moins chère. A ce stade de la fabrication, la glycérine est retirée alors qu’en fin de processus elle sera rajoutée en en très petite quantité sous sa forme naturelle ou de synthèse.

Mais alors pourquoi les marques industrielles de savons font-elles cela ? Premièrement, parce que la glycérine, naturellement issue du procédé de saponification, encrasse et bloque les machines industrielles. Deuxièmement, parce que la glycérine naturelle étant une matière première très chère, les grandes marques préfèrent la revendre à prix beaucoup plus élevé, ou la valoriser en l’introduisant dans la formule de leurs crèmes.

Méthode de fabrication :

  • empatage & malaxage de pâte à savon déjà prête
  • ajout en phase final d’agents surgraissant
  • pourcentage moyen du surgras d’un savon industriel : entre 1 et 1,5 % (quand l’information est communiquée)

Cette méthode est la même pour 99% des savons « bio » de grandes marques vendus en boutiques ou supermarché bio (type Melvita, l’occitane bio, weleda…). La seule différence consiste en l’utilisation de chips de savon réalisées à base d’huile bio.

Savon surgras à froid (type savon Gaiia et beaucoup d’autres…)

Le terme « savon à froid » pourrait devenir un jour synonyme de savon surgras, puisque le « surgraissage » à base d’huiles végétales est dans l’ADN même de cette méthode de fabrication. Ensuite, les savons à froid sont saponifiés par des savonniers qui n’utilisent pas de chips de savon déjà prêtes. Ils choisissent leurs huiles, ils créent des formules uniques. Ils fabriquent leurs savons en prenant le soin de laisser toute la glycérine, naturellement formée lors de ce processus.

Méthode de fabrication :

  • saponifié à froid par des savonniers de métier.
  • Obtention du surgras 3 temps :
  1. Surgraissage dans la formule : Une partie des huiles ne sera pas transformée en savon et restera à l’état d’huile.
  2. Surgras en enrichissement : Ajout d’huiles ou de beurres après le processus de saponification.
  3. Glycérine naturelle issue de la saponification.
  • Pourcentage moyen du surgras d’un savon à froid : entre 5 et 8,5 %.

Les bienfaits d’un vrai savon surgras :

Notre peau possède en surface un film protecteur appelé film hydrolipidique. Ce film naturel protège la peau de plusieurs façons :

  • Il protège notre peau des agressions extérieures.
  • Il hydrate et assouplit en empêchant l’évaporation de l’eau contenue dans la peau.

L’eau calcaire et dure, l’utilisation répétée de gels douche ou de produits lavants trop décapants, la météo et la pollution peuvent altérer ce film. La peau n’assure alors plus son rôle de barrière protectrice : elle se déshydrate, devient sèche et perd de sa souplesse.

Les huiles et la glycérine qui constituent les agents surgras d’un savon ne sont pas totalement éliminées au rinçage et laissent ainsi sur la peau un léger film protecteur. Hydratant votre peau en douceur sans aucune sensation de tiraillement.

Un savon surgras pour quel type de peau ?

Un savon surgras peut être bien entendu utilisé par tout le monde (bébé et grands). Il est l’allié, parfait des peaux sèches, sensibles, atopiques et convient à toutes les parties du corps.

Mythe et réalité : du savon pour le visage ?

La plupart des savons industriels peuvent êtres décapant pour les peaux sensibles, vu qu’ils ne contiennent pas de surgras et très peu, voir pas du tout, de glycérine. En revanche, un savon, doux et surgras par nature, est non seulement à recommander pour le visage mais aussi sur des zones plus sensibles et intimes.

C’est quoi un vrai savonnier ?

La réponse est très simple, c’est quelqu’un qui transforme ses huiles en savon, pas une entreprise qui achète des chips de savon déjà prêtes et qui se contente d’y ajouter un parfum, une couleur, ou 1% d’huile d’amande douce pour dire que leur savon est un savon surgras !

Sauvons notre peau et la planète avec un savon surgras, saponifié à froid, doux, hydratant et écologique !

On nous demande souvent si nos savons ont été testés sous contrôle dermatologique. Je voulais donc prendre le temps de répondre à cette question. Déjà, il faut savoir que le savon est un produit alcalin. Il peut s’avérer irritant pour la peau selon sa méthode de fabrication et ses ingrédients. Un test dermatologique va rapidement donner un indice d’irritation sur le produit testé. Chez Gaiia, le problème d’irritation de la peau ne se pose pas car nous utilisons la saponification à froid comme procédé de fabrication et de supers ingrédients. Nos savons sont doux et surgras et confèrent à votre peau une incroyable sensation de douceur. Mais alors pourquoi faire des tests dermatologiques ? Tout simplement parce qu’il nous tient à cœur de prouver à nos clients ce que nous avançons.

 

Savon Gaiia surgras et dermatologique

Savon dermatologique & bio Gaiia

Comment se passe un contrôle dermatologique ou test d’irritation cutanée (Patch test) ?

Le produit testé est appliqué sur différentes zones pendant 24 ou 48h sur 10 volontaires. Ensuite, l’objectif est d’évaluer la présence d’éventuelles réactions cutanées au moment du retrait du patch (sous contrôle médical ou dermatologique).

Résultat : Aucune réaction cutanée n’a été observée par le dermatologue sur la zone de référence pour tous les volontaires sur l’ensemble de nos savons bios surgras. On pourrait alors communiquer à chaque fois ainsi « savons bios surgras dermatologiques », mais franchement ça serait trop long ;-). Toutefois nous l’avons indiqué sur nos fiches produits.

Nos savons bios surgras & dermatologiques en pharmacie !

De plus en plus de dermatologues recommandent les savons dermatologiques Gaiia et nous sommes également de aussi plus en plus présents en pharmacie. N’hésotez pas à consulter notre liste de points de vente ici. Qui sait nous sommes peut-être juste à côté de chez vous ;-)

Si vous souhaitez nous rencontrer et que vous êtes de la Drôme, n’hésitez pas à venir nous faire un petit coucou à la Savonnerie. C’est avec plaisir que nous vous accueillerons et que nous répondrons à vos questions.

 

Vous trouverez aussi nos savons bios surgras et dermatologiques sur le site de la Slow Cosmétique.

Prise de conscience ultime : offrir un cadeau utile qui fait du bien à tous (j’inclus nôtre chère planète). Comme un bon vieux sketch des Nuls, vous trouverez votre bonheur chez Gaiia, c’est possible.  Aujourd’hui, focus sur notre coffret ultra-douceur, composé de :

 

Ce savon à froid bio a été surgraissé à hauteur de 7,5% d’huiles végétales dans sa formule pour laisser la peau incroyablement douce sans la tirailler !

Ce savon naturel aux huiles végétales biologiques ne contient aucune vilaine substances synthétique ou pétrochimique.
C’est un véritable soin cosmétique lavant de fabrication artisanale, il contient environ 8,5% de glycérine naturellement formée lors du processus de saponification. Ce savon doté d’une douceur légendaire est 100% naturel et 100% biodégradable. Il est respectueux de la peau comme de la planète. Bref, une bonne idée cadeau!

Ce savon surgras  de 100 grammes est totalement biodégradable et contient au minimum 78% d’huile d’olives bio ! Il a été fabriqué dans le respect des traditions et selon le brevet du savonnier Marseillais Louis Favre. C’est la petite fierté de Gaiia, une merveille de cosmétique lavant fabriqué artisanalement. Il contient 8,5% de glycérine naturellement formée lors du processus de saponification. Lui aussi est parfait pour traiter la peau avec douceur. Encore une bonne idée cadeau pour petits et grands !

 

Formulé sans parfum ni huile essentielle ni bicarbonate, ce baume déodorant naturel, aux ingrédients bio, est idéal pour les peaux sensibles et réactives mais également pour les femmes enceintes. Il pénètre rapidement et ne laisse pas de fini gras ou collant sur votre peau. Tout en douceur il neutralise efficacement les mauvaises odeurs et absorbe l’humidité. Il est aussi très efficace pour soulager les érythèmes fessiers de nos petites têtes blondes.

 

Le baume hydratant sans parfum Gaiia est une petite merveille pour nourrir et apaiser en douceur les peaux les plus sèches et sensibles. Il associe la cire de Candellila et des huiles végétales bio de Jojoba ou de Karité pour préserver du desséchement cutané et protéger des agressions extérieures. Il est multi-usages : Idéal en soin bébé, il s’utilise sur le visage et le corps, et permet de réparer les zones sèches comme les coudes, les genoux, les pieds ou les cuticules.

 

Si vous êtes de Valence et ses alentours, passez nous faire un petit coucou. Vous pouvez également nous trouver ici.

 

 

savons-saf

Petit rappel sur ce qu’est un savon à froid

Le savon à froid est le résultat d’un mélange de corps gras (ex: huiles végétales) et d’un agent alcalin (ex: soude, potasse, cendre…). Le savon et la glycérine résultent de la réaction chimique appelée saponification.

Un savon à froid est un savon de qualité, la chose est maintenant reconnue mais il y a aussi et surtout des enjeux culturels ! Ah bon ? Lesquels ?

  • Les dernières vraies savonneries de Marseille ferment les unes après les autres sans être aidées par la région ou l’état.
  • Une appellation non protégée laissant 99% de la production hors France et sans huile d’olive, ce qui est scandaleux alors que le savon est un objet du patrimoine français et reconnu comme tel dans le monde entier…

BONNE NOUVELLE : le savon à froid redevient peu à peu un emblème culturel, le symbole du nouveau savon français de qualité !
Quand nous avons lancé Gaiia, le savon à froid était trop peu valorisé. Rares étaient les personnes à en connaitre ses vertus. Après 10 ans de dur labeur sur le sujet nous sommes fières de constater, aujourd’hui, l’engouement pour le savon à froid. Mission réussie !

 

1- LA LISTE DES INGREDIENTS (INCI)

Reconnaître un savon à froid commence par une lecture de l’INCI (liste des ingrédients). En effet, c’est le premier des réflexes à avoir pour différencier un savon à froid d’un savon industriel. En revanche, ce n’est pas si simple.
La plupart des savons industriels étant fabriqués à partir de bondillons de savon (chips ou copeaux de savon tout prêts, sans glycérine, fabriqués pour la plupart à base de palme en Indonésie) ou à partir de graisse animale (Sodium tallowate, graisse non noble comme des déchets d’abattoir, os etc…).

La méthode la plus simple est de lire les deux premiers ingrédients cités, si ces deux premiers ingrédients sont :
• « sodium palmate » puis « sodium palm kernelate » = Savon industriel
• « sodium tallowate » puis « sodium palm kernelate » = Savon industriel
• « sodium tallowate » puis « sodium cocoate » = Savon industriel invariablement,

Les deux combinaisons des deux premiers ingrédients ne sont jamais des savons à froid.

Il existe deux types d’INCI chez les savonniers à froid :

CAS N°1 :  Sont mentionnées les matières premières mises en œuvre avant la saponification. Les huiles conservent leurs noms (ex : cocos nucifera oil / huile de noix de coco). Ici aucun doute n’est possible, puisque l’INCI prouve que c’est bien le savonnier lui-même qui à saponifié ses huiles.

CAS N°2 : Sont mentionnés les ingrédients présents après saponification (ex : sodium cocoate / huile de noix de coco saponifié transformée en savon). Ici le sodium + le nom de l’huile peuvent troubler à un non initié et laissent penser qu’il s’agit d’un savon à base de bondillons, ce qui n’est évidemment pas le cas chez un savonnier à froid.

Les conservateurs et agents de chélation pétrochimiques aussi sont de bonnes pistes : EDTA, Tetrasodium Glutamate, BHT… vous n’en trouvez jamais dans un savon à froid.

 

2 – SAVON A FROID & INGREDIENTS EN FRANCAIS

Un savonnier à froid à une grande connaissance des huiles végétales, c’est sa matière première, la base, l’ingrédient qui fera toute la différence dans sa formule.

En règle générale, la liste des ingrédients est souvent traduite en français pour que les utilisateurs soient correctement informés. Un savonnier à froid est fier des ingrédients mis en œuvre dans ses formules, alors il en parle volontiers et avec transparence. Parfois les huiles utilisées sont des huiles locales voir même, très rares, cela peut être aussi un bon indicateur.

 

3 – FORME / TEXTURE/ TRANSPARENCE

En grande majorité (mais il existe quelques exceptions) la forme du savon et sa découpe sont de bons indicateurs, il est rare que des savonniers à froid professionnels coulent leurs savons dans de petits moules individuels. Donc le plus souvent les savons à froid sont rectangulaires avec des bords assez francs et semblent être coupés à la main. Ils peuvent êtres aussi de forme ronde (autre type de moule), mais pratiquement jamais ovales, arrondis ou d’une forme tarabiscotée. C’est le cas pour l’essentiel des savonniers à froid. Toutefois je connais 2 ou 3 savonniers qui coulent leurs savons individuellement dans des moules de type « cupcake », forme de cœur, fleurs…

Les savons à froid sont aussi plus gras au toucher, d’une texture moins compacte ou moins homogène et moins rêche qu’un savon industriel.

La transparence d’un savon saponifié à froid (Pour le fun)
Mettez un savon à froid qui ne contient ni colorant, ni poudre, ni argile mais uniquement du savon, devant une lumière. Vous verrez qu’il sera légèrement translucide tandis qu’un savon industriel restera complètement opaque. Cela ne doit pas non plus être l’unique critère de sélection.

 

savons naturels à froid Gaiia

Transparence des savons naturels à froid Gaiia, gage de qualité

 

4 – UN LOGO SAF / MENTION DE SAPONIFICATION A FROID

 logo-SAF-uniqueOn peut aussi reconnaitre un savon saponifié à froid (SAF) grâce au logo de Saponification à Froid. Ce dernier est de plus en plus répandu. Certains savonniers à froid n’ont  pas désiré apposer de logo sur leurs emballages mais dans tous les cas de figure, même sans le logo SAF, la mention : « Savon à Froid » ou « Savon par saponification à froid » est toujours présente et gage de qualité.

 

5 – UNE MENTION SLOW COSMETIQUE

De plus en plus de savonniers à froid reçoivent la mention « Slow Cosmétique ». Mais même sans label Bio ou mention Slow Cosmétique, un savon SAF est par nature et philosophie plus « biologique » et écologique, dans sa conception globale et sa composition, que tous les savons « bio » industriels du marché. Un label bio ne permet donc pas d’identifier sur cette seule base un savon à froid.

6 – LE TYPE DE MARQUE & RESEAU DE DISTRIBUTION

Bon, là c’est simple, vous pouvez d’emblée rayer toutes les grandes marques présentes dans la grande distribution classique. Ce sont tous des savons industriels réalisés à base de bondillons.

Aucune grande marque industrielle ne produit de savon à froid. Son procédé de fabrication et ses quatre semaines d’affinage (cure) n’est pas assez rentable aux yeux des industriels.

Les savons à froid se trouvent plutôt en boutique Bio/produits naturels, sur les marchés, en herboristerie et surtout sur Internet.

7 – GOOGLISER LA MARQUE / ASSOCIATION DE SAVONNIERS

Pour ceux qui ont un peu de temps avant un achat, une recherche Google pour vérifier la réputation des produits et de la marque ou une simple visite sur le site du fabricant est souvent très instructive. Une réponse peut être trouvée dans les pages « qui sommes nous » et « mode de fabrication ».

Il est possible aussi en cas de doute sur un savon ou un fabricant de questionner l’association de savonniers à froid comme l’ADNS (Association Des Nouveaux Savonniers)  : www.saponification.org qui gère la distribution du logo « SAF », ou tout simplement consulter la liste (non exhaustive) des savonniers à froid adhérents : Liste ADNS des adhérents « Pro ».

En résumé, l’INCI, le logo SAF ou une mention « savon à froid » vous permettront d’identifier un savon saponifié à froid. Le dernier test étant sans conteste de l’essayer pour enfin l’adopter !

 

Je souhaite découvrir la gamme de savons naturels à froid Gaiia.

 

La peau de bébé est délicate car beaucoup plus fine que la nôtre (3 à 5 fois plus). Elle est aussi beaucoup plus perméable et absorbe donc plus facilement tous les produits qu’on lui applique. La routine de change et de toilette de bébé n’est donc pas à prendre à la légère. Des crises d’eczéma et autres irritations peuvent être déclenchées suite à l’application répétée de produits lavants synthétiques, trop agressifs pour la peau de bébé. Il nous semblait donc utile de partager avec vous une routine pour le change et la toilette de bébé qui respecte sa peau, la nourrit et la protège.

SOIN POUR LA TOILETTE DE 0 à 3 ANS

La peau de votre tout petit va mettre trois bonnes années avant d’assurer pleinement son rôle de barrière protectrice. Afin de ne pas la freiner dans son développement il est nécessaire de la préserver en lui appliquant des produits naturels, doux, hydratants et nourrissants.

Le savon surgras saponifié à froid est parfait pour laver la peau de bébé en douceur. L’UNIQUE TRES DOUX n’est pas notre best-seller pour rien ! Les mamans l’adorent car il hydrate la peau des plus petits grâce à sa formule surgraissée (7.5% d’huiles végétales). L’UNIQUE TRES DOUX de Gaiia peut être aussi bien utilisé pour le corps que pour les cheveux. Ce savon éponyme ne tiraillera ni la peau de votre enfant ni son cuir chevelu. En revanche, comme tout vrai savon qui se respecte il pique, alors attention aux yeux de vos loulous.

Au moment de la toilette, vous pouvez accompagner votre savon saponifié à froid d’un gant doux. Chez Gaiia, on a eu un véritable coup de cœur pour les gants de change à l’eucalyptus de chez Les tendances d’Emma. Ils sont fabriqués à base de pulpe d’eucalyptus ce qui les rend aussi doux et souple.

Si votre enfant a une peau à tendance atopique, l’eau du bain doit être environ à 35°C et ne doit pas durer plus de 10 min. Il est également important d’espacer les bains (2 à 3 fois par semaine).

SOIN POUR HYDRATER DE 0 A 3 ANS

Une fois la peau de bébé propre et séchée il faut continuer à l’hydrater et à la nourrir. Notre baume hydratant Gaiia est une petite merveille pour ça. La cire de candellila, associée aux huiles végétales bio de Jojoba ou de Karité, préserve la peau de bébé du desséchement cutané et la protège des agressions extérieures. Ce baume s’applique aussi bien sur le visage que sur le corps. Profitez de ce moment d’échange avec votre tout petit pour le masser. Le massage a plusieurs vertus : il a un effet positif sur le sommeil, favorise la digestion, stimule la circulation sanguine, relaxe et rassure votre enfant. A vous de jouer !

SOIN POUR LE CHANGE DE 0 à 3 ans

Un peu d’eau, du savon et beaucoup d’amour…
Encore une fois, les choses les plus simples sont les meilleures. Protéger la peau de votre enfant doit rester une priorité et c’est aussi valable au moment du change.
Pour un change en douceur, que vous soyez chez vous ou à l’extérieur, il vous faut par exemple :

Il peut arriver, pour de nombreuses raisons (dents, selles trop acides), que les fesses de votre enfant soient bien rouges. Dans ce cas, on vous conseillera une crème à l’oxyde de zinc. Cependant, les pommades accueillent souvent d’autres ingrédients douteux dans leur composition. Notre baume déodorant « UNE ABSOLUE DOUCEUR » est une véritable alternative car il ne contient aucune vilaine substance. En revanche, il est composé de beurre de karité bio pour une bonne hydratation et surtout d’oxyde de zinc. Ce dernier est très efficace pour traiter les peaux irritées et fragilisées car il possède des propriétés absorbantes et protectrices. Assainissant et purifiant, le zinc permet de traiter les infections cutanées et d’éviter la prolifération de bactéries sur la peau.

LA TOILETTE APRES 3 ANS…

Après 3 ans vous pouvez garder la même routine. En revanche, vous pourrez utiliser davantage de savons saponifiés à froid en incluant la gamme aux huiles essentielles.


Lire aussi notre précédent article sur le même sujet : https://www.gaiia-shop.com/blog/savons-naturels/la-toilette-de-bebe-au-savon-doux/



Voilà ! Ca y est ! Notre Savon de Marseille est disponible ! Et vous avez vu… Pas un seul mais 2 Savons de Marseille. C’est ça, on s’est vraiment fait plaisir pour vous proposer deux supers savons, avec la promesse d’une douceur et d’une hydratation incomparable pour toutes les peaux comme toujours avec nos savons surgras.

Donc.
Pourquoi les deux ?
Quel-est la différence ?
Et le plus important, comment choisir ?!

Ca c’est facile, il faut simplement vous poser cette question très importante dans la vie :-)

Suis-je une personne qui aime les savons crémeux ou une personne qui aime les savons mousseux ?

Pour ceux qui disent “crémeux“ : Le Savon de Marseille Type 1 / 100% Olive est fait pour vous.

On commence avec un petit peu d’histoire. Comme stagiaire chez Gaiia, j’ai apprit l’histoire turbulente de ce savon. À l’origine, ce savon est « arrivé » en France à l’époque des croisades, c’était le savon d’Alep, le fameux savon (qu’on fait aussi) à base de l’huile d’olive et de l’huile de baies de laurier et qui est devenu le Savon de  Marseille (enfin, de Toulon en réalité) fait seulement avec de l’huile d’olive.

Mais avec le temps, certains savonniers ont mis n’importe quel corps gras dans leur savons; Louis XIV a du y mettre de l’ordre. Avec l’édit de Colbert en 1688 des règlementations ont été mises en place pour les savonniers Marseillais. Tout le monde méritait un savon pur composé de 100% l’huile d’olive !

C’est ce savon que nous vous proposons aujourd’hui, LE 1688, comme un hommage à l’histoire. Ce savon ultra-doux a l’huile d’Olive bio mousse très peu mais vous vous donne une belle crème très onctueuse à moins de le frotter avec une éponge ou une fleur de bain.

Pour ceux qui dissent “mousseux” : Le Savon de Marseille Type 2 / Olive – Coco est celui qu’il vous faut.

Un peu d’huile de Noix de Coco. C’est la différence ! En effet, après la révolution, l’Edit du Colbert est devenu nul pour les savonniers. D’autres huiles végétales comme la Palme et la Noix de Coco en provenance des colonies ont souvent été ajoutées pour leurs propriété. Chez Gaiia, vous ne trouverez pas d’huile de Palme, mais la Noix de Coco Bio oui ! Elle représente environ 20% de la recette, le reste étant évidemment de l’huile l’Olive. Notre Savon de Marseille Type II contient le même pourcentage de glycérine et de surgras que le Type 1, respectivement 8,5% et 6%.

Maintenant, le prochain choix à faire est .. quelle taille ?! 100g ou 250g ?

Kasey


Travailler pour une entreprise éthique est le rêve ultime non ? Il n’y a pas besoin de se remettre en question, pas de culpabilité sur les produits qu’on met sur le marché. Il y a simplement la vérité autour de ce qu’on communique et elle est directement liée avec ce qu’on fait actuellement.

Pendant trois mois maintenant comme une stagiaire, je vis ce rêve avec la Savonnerie Gaiia.
Même si l’industrie de l’hygiène crée des produits pour nettoyer, c’est une industrie qui peut être quand même très sale. Sale avec sa pollution, l’industrialisation, le marketing, etc… Mais cela n’est pas du tout le cas chez Gaiia, cette entreprise est vraiment « clean ». Nous avons la volonté de transformer le marché du savon ! Nous militions pour une meilleure façon de faire les choses, que ce soit pour notre peau ou l’environnement, voir les deux en même temps.
Donc. Le Savon de Marseille, le cube de savon iconique Français, Gaiia a décidé longtemps avant mon arrivée de reprendre cette recette ancienne et de la fabriquer avec la méthode de saponification à froid. Et maintenant la grande question pour laquelle j’écris : Pourquoi ? Grace à toutes mes recherches et mes lectures, (je suis en train de faire mon mémoire quand même) je viens de comprendre vraiment le Savon de Marseille.

Je comprends que quand il est fabriqué à chaud au chaudron…

– La glycérine est enlevée du savon.
– Il n’y a pas du surgras.
– Il décape et tiraille les peaux délicates et fragiles.
– Son usage principe est pour le linge.

Donc pour ceux qui ont la peau sensible, un Savon de Marseille au chaudron est beaucoup trop détergent. Mais il est super efficace pour mes chaussettes :-)

Je comprends que quand Gaiia fabrique leur Savon de Marseille à froid…

– Nous bénéficions de toute la douceur et l’hydratation de la glycérine naturelle.
– Le surgras de 6%, offre un lavage tout en douceur.
– Notre peau est protégée et le film hydrolipidique est sain et sauf.
– Il n’y a aucuns ingrédients sujet à polémique.
– Il y a zéro pollution lors de la fabrication.

Donc pour tout le monde, le Savon de Marseille par Gaiia est parfaitement doux et hydratant. Mais du coup, pas si efficace pour mes chaussettes. ;-)

Franck a fait beaucoup de recherche. Son inspiration pour le Savon de Marseille à froid est venue de la découverte du savon dit « Savon Sans Feu » d’après le brevet du maitre savonnier Marseillais Louis Favre publié en 1824 et posant les bases d’un savon dit de Marseille fait à froid avec toutes ses vertus.

L’huile d’olive saponifiée. C’est ça la recette pour un Savon de Marseille. Pourquoi la mettre uniquement au chaudron quand elle peut être sublimé à froid ? ;-)

Voilà pourquoi nous vous présentons notre nouveau savon, Le Savon De Marseille par Gaiia : inspiré par l’histoire et amélioré avec de l’amour…. et bien sur la saponification à froid !

Kasey.


Working for a company with a morally sound compass is the ultimate dream right? No need to question your ethics every time you come to work, no guilt over the products you put on the market, there is only truth behind what you communicate and its in a direct line with what you actually do.

For three months as an intern, I’ve gotten to be part of this dream with the Gaiia Savonnerie. And even though the soap market sells products to clean, it can actually be pretty dirty. Dirty in the sense of pollution, industry, marketing, ect. But not with Gaiia, this company is truly pure. They have an initiative to clean up the soap market! To advocate for a better way of doing things, whether it be better for our skin or for the environment….the most important is that it’s the two at once.

So, le Savon de Marseille. The iconic French cube of soap. Gaiia decided long before I arrived to take this ancient, historic recipe and put it through cold-process fabrication. And now the big question that I am here to answer for you….why?

From all the research and redactions I have done (I am writing a memoire of my stage after all) I have come to understand very well the Savon de Marseille.
I understand that when it is made in a cauldron…..
The glycerine is removed
No surgras develops
Its decaps the skin
And its initial usage is for laundry
So for those who have sensitive skin, a savon de marseille in a cauldron is much too intensive/abrasive. But its super efficient for socks.

I understand that when Gaiia makes their Savon de Marseille with the cold process method…..
We benefit from the softness and hydration of natural glycerin
Their formula allows for surgras, an extra oomph of moisture
Our skin is protected and the film hydrolipidic is unharmed
There are zero ingredients deemed « controversial »
There is zero water pollution in the fabrication
So for anyone and everyone, the Savon de Marseille by Gaiia is perfectly soft and gentle. But not so efficient for socks…. ;)

Franck made sure he did his research. We like to say his inspiration is from a fella named Louis Favre, a soap maker who in the 1800’s patented a Savon de Marseille “savon sans feu”. He was killin the saponification à froid game back in the day.

Olive oil saponified: that is the recipe for a Savon de Marseille. Why ruin it with heat when it can be sublimed through cold process saponification?

And there you have it, a Savon de Marseille by Gaiia: inspired by history and improved with love…and of course cold process saponification.

Kasey.